Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour août, 2009

Visibles dans l’invisible Volet N° 1

Posté : 14 août, 2009 @ 5:04 dans Visible dans l'invisible | Pas de commentaires »

Esp. Les images du rêve

Ces quelques chapitres sont l’explication de notre « Double », notre « Clone » visible dans l’invisible. 

Pour preuves, toutes les actions qui se passent à l’intérieur de notre cerveau en simultanées, avec ceux — les Invisibles — qui nous entourent en nous dirigeant dans un sens ou dans l’autre. 

Vous constaterez avec effarement, la réalité de tous les phénomènes que je vais vous exposer. Il faut faire volontairement abstraction de tous les dogmes religieux qui embuent l’esprit. 

Alors, en regardant votre spectre dans la glace, cette image de vous intouchable, impalpable, vous commencerez à comprendre votre « visible » dans l’invisible, qui est « ESPRIT », avec un Esprit nommé « CONSCIENCE ». 

  

VISIBLE dans l’INVISIBLE 

  

« La petite Mort » et les ondes 

  

Volet N° 1 

  

Il y a un an environ je finissais d’écrire pour vous « La VIE, puis DAME MORT, …après la VIE  », ou le retour au « NÉANT ». Souvenez-vous je vous ai conté mon voyage dans l’ « Au-delà ». 

Comment est-ce possible ? …. 

Quand nous sommes dans la  « Petite Mort » nous nous souvenons de rien. 

 Alors pourquoi ce « Voyage » est-il incrusté dans ma mémoire ? 

Ce que nous appelons la « Mort » qu’est-ce que c’est, puisque nous ne savons rien, nous ne connaissons rien du  « Après » ? 

Les seules informations que nous ayons, sont celles d’humains, qui comme moi, { —« s’attachent ou sont attachés par une ceinture munie d’un filin qui est solidement fixé sur la berge, ce qui nous permet de traverser pour visiter un peu et revenir, si bien sûr le filin ne cède pas ou ne se détache pas de sa fixation en cours de route »—} vous content une partie de ce qu’ils ont vu. 

 Ce n’est qu’une image ! … 

 Comme-ci vous deviez traverser des rapides, pour explorer la berge en face, alors vos camarades de randonnée, par mesure de sécurité, vous attachent pour éviter que vous ne soyez emmené par ces rapides. 

Mais là encore, doit-on les croire, doit-on me croire ? …   

Il restera toujours cette suspicion du vrai ou du faux, de la confiance, conscience, croyance. 

Je vais réitérer ce que nos anciens pensaient 

    « Peut-être y a-t-il dans chaque humain un « double », un esprit, une âme unie au corps qui peut vivre indépendamment de lui ?…. 

Est-ce cette âme qui subsiste après la mort ? … 

Si la séparation de l’âme et du corps se produit quotidiennement à l’occasion du sommeil, pourquoi ne se produirait-elle pas au moment de la mort ? …. 

La destinée de l’Humain lui-même est un problème. 

Avant la naissance, l’humain n’existe pas encore ; après la mort, il n’existe plus. La question que se posaient les Anciens concernait la possibilité d’une autre vie ailleurs, après la mort. 

Mais si le corps ne bouge plus et demeure à l’endroit où il a été enterré, où vivra le défunt ? » —Réf : encyclopédie, les croyances ancestrales. « La Vie, après DAME MORT, après la Vie » chap. N° 4 

Réfléchissons ! 

Que nous souvenons-nous de nos premières années de vie ? … 

 Rien ! … 

Comme les animaux, sommes-nous ! … 

Notre cerveau, notre matière grise, est en fabrication. Seul la matière grise pour le fonctionnement des automatismes génétiques, selon l’espèce de l’être vivant, est façonné. Nous vivons à l’instinct animal, pas d’ « Esprit »,  si je puis m’exprimer ainsi. Oui, je me répète mais les trois ou quatre première années de notre vie d’humain, nous les passons au  « régime animal ». 

 Les animaux ont été nos « modèles d’essai » car vous constaterez que l’être humain est un mélange de tous les animaux de la Terre. 

 Il suffit pour la confirmation de mes remarques d’écouter, de lire, les scientifiques et chercheurs. Ne fait-on pas des recherches pour les vaccins avec les plantes et des animaux comme cobaye, surtout avec ceux se rapprochant le plus de la conception de l’humain ? …. 

Si un humain refuse ce fait, il se refuse lui-même et est plus bas qu’un animal, car toute son existence il la vivra dans la torture de l’esprit. 

 Puisque l’animal n’a pas dans sa conception cérébral de matière grise pour le fonctionnement de la réflexion, donc de l’intelligence, il vit au jour le jour ignorant le temps, par conséquent la mort. 

Qu’est-ce qui nous relie, nous humains, du visible à l’invisible ? … 

 Le cerveau ! …. 

L’action de la «  MORT » est une chose bien défini, mais aussi non défini, car qu’appelle-t-on « Mort », si ce n’est l’arrêt du fonctionnement cérébral complet, de la réflexion, c’est à dire la pensé, l’esprit, aux automatismes génétiques. 

Deux « MORTS » sont possibles ! 

 Le cœur s’arrête, le cerveau n’a plus son carburant, l’oxygène, son labeur cesse. 

Le cerveau s’interrompt de commander, plus rien ne fonctionne le cœur stoppe. 

Simplement que pour l’ « Esprit » il n’y a pas de différence, les deux cas sont à égalités. 

La coupure se fait à ce moment là, il n’y a pas de souffrance corporelle, car c’est l’endormissement, comme nous le faisons toutes les nuits, temporairement, dans la « Petite Mort », nous ne nous apercevons de rien. 

Quand sommes-nous dans l’endormissement, le sommeil, — la « Petite Mort » ? … 

Personne ne le sait, même pas les scientifiques ! 

Ils savent que nous sommes dans le sommeil profond, mais son commencement et sa fin exact ils l’ignorent. Il y a séparation temporaire du corps et de cette partie du cerveau ou loge l’ « Esprit-Conscience » lieu de la pensé, de la réflexion, du subconscient. et l’ « ESPRIT-Influence » celui du « Bien », du « Mal ». 

Nos chercheurs divisent le sommeil en deux parties qui se relayent. Le sommeil lent, qui durerait quatre-vingt-dix minutes, suivi d’un sommeil rapide phase pendant laquelle se produiraient les rêves, ces ensembles se répétant quatre à cinq fois par nuit. 

 Oui, mais ils écrivent aussi, que le sommeil le plus complet est celui où toute la vie externe, les sensations, la perception, l’imagination, la mémoire de jugement, la locomotion et la voix sont suspendus. 

Pour moi c’est la « Petite Mort », le sommeil profond. 

Notre cerveau ne commande que les automatismes et une partie semi-automatique que nous ne nous souvenons pas, tel que le mouvement des membres et autres actions.. 

Par contre le rêve fait partie de notre vie ; si, un humain ne rêve pas il meurt. Le rêve représente la sécurité de notre cerveau, comme le petit orifice de la cocotte minute d’où s’échappe la vapeur. 

Mais, qu’est-ce que le rêve ? … 

Un rêve ? … 

Un songe ? … 

Une vision ? … 

Tu dors ! … 

 Sommeil profond …. ! 

 « Petite Mort » … ! 

Ton cerveau se libère, l’esprit est au labeur, …..c’est ton clone visible dans l’invisible, ….. des images furtives, …. rien de cohérent, … pas de souvenirs, … pas de trace, …..tout est volatile ; suite d’images, de représentations qui traversent l’esprit, avec la caractéristique d’une conscience illusoire telle que l’on est conscient de son rêve, sans être conscient que l’on rêve. 

Tu dors ! … 

 Sommeil profond … ! 

« Petite Mort » ! … 

Considéré comme annonçant l’avenir et pouvant inspirer la conduite, expression de l’inconscient, de la vie mentale, … le songe nocturne rejoint le rêve métaphysique. 

Images et histoires cohérentes, suivies, avec une certaine coordination d’idées vraisemblables, plausibles, quelque fois rocambolesques, mais aussi des images et histoires farfelues, invraisemblables, inimaginables, paradoxales, terrifiantes, monstrueuses, que nous nommons « cauchemar » qui, comme les premières laissent des traces profondes dans le cerveau. Souvent à notre réveil, ces histoires, nous pouvons les conter. 

Les songes ou rêves marqués, ne serait se pas notre conscience, notre double, allant vivre certaines actions pour notre propre réflexion ? … 

Ceci sont des faits réels, qui se produisent pendant le sommeil de tous les individus, donc pour moi, la séparation de la matière et de l’incorporel. 

Je vous laisse reconnaître par vous-même la véracité de ce que je vais écrire ci-dessous ! 

Comme vous avez le « Libre Choix », vous pouvez toujours nier, mais pourquoi vous mentir à vous ? … 

 Où est l’intérêt ? … 

« Sommeil profond…… « Petite Mort » ! … 

Ton cerveau se libère … ! 

 L’esprit travaille … !  

Et voilà, un autre « ESPRIT »  est présent ! … 

Il est à coté de Toi ! … 

Une ombre,  ta ressemblance non définie ! … 

Tu perçois sa présence …, une silhouette d’humain …, intouchable …, impalpable …, tu le vois sans le voir ! 

« IL » est là ! … 

 « IL » te parle …, te guide …, te conseille …, t’entraîne …, dans le « BIEN » ? …, dans le « MAL » ? 

Ils sont deux …, et, …. « IL » est seul … ! 

« IL » te touche …, te secoue …, te bouscule …, te pousse … ! 

 Tu discutes avec « Lui » comme ta transparence, juste à coté de Toi …, et Toi ! … 

 Tu regardes comme un « voyeur », les actions que tu commets, « Lui » toujours là ….. 

Tu bastonnes, frappes, égorges, assassines, étrangles, massacres, supprimes, poignardes, extermines, empoisonnes, assommes, …, … 

L’ « ESPRIT » est là ! … 

Tu panses, soignes, opères, réconfortes, nourris, désaltères, …., …. 

L’ « ESPRIT » est là ! …à coté de Toi, avec Toi ! … 

Tu es fourbe, hypocrite, menteur, sournois …, tu trompes tes amis, tu es plein de duplicité, pharisaïsme, papelardise, escobarderie, de tes ennemis tu en fais des amis, des complices, tu complotes, organises, élabores des plans malfaisants, …, … 

L’ « ESPRIT est là, « IL » ne te quitte pas ! … 

Tu es bon, charitable, offres des vêtements, vas au chevet des malades pour les réconforter, soutiens les pestiférés, les cancéreux, fréquentes les pauvres, les misérables, …, … 

L’ « ESPRIT » est là ! … 

Tu forniques avec tous …., débauche, orgie, adultère, contre-nature …, zooph…, pédoph …, et encore, et encore …… 

L’ « ESPRIT est là, avec Toi ! … 

Ton ombre ! … 

Tous mangent ensembles, s’entraident, travaillent, tu leur parles du soleil, de la lune, des Merveilles de la Terre, des astres, et d’un « Dieu » du nom de « Très-Haut ». Tu pries, pleures, ris, chantes, danses, tu es heureux et tous avec Toi respirent le bonheur …., et …. 

L’ « ESPRIT » est là ! … 

Avec Toi ! …. 

Ils sont deux … et, … « IL » est seul ! … 

Jamais ensemble ! …. 

Jamais ! … 

« IL » mélange toutes ces actions dont tu es l’acteur dans une histoire onirique, mais aussi, je me répète, tu es en même temps le « voyeur », le reflet de ta conscience, qui parfois devient réalité, ou prémonitoire et soudain comme le  « Vent » « IL » te quitte ! … 

Ton esprit le cherche …. ! 

Tu te réveilles ! …. » — 

Tu te souviens de tout, en « Bien », en « Mal » ! 

Tu contes ce songe ? … 

 Quelque fois oui ! … 

Quelque fois non ! …  

Tu viens de commettre des actions dans un autre monde, un monde étrange, de réalité et de fiction, mais il y a toujours cet ombre avec toi, dans tous tes rêves ou songes, et tu es toujours acteur et « caméraman ». 

C’est pour cela que tu t’en souviens ! … 

Il y a bien séparation du corps et de l’esprit, puisque celui-ci mène une autre vie. 

Cet « Esprit », le nôtre, accompagné de l’ « ESPRIT », l’autre, ne serait-il pas le reflet, le clone de ce que nous nommons « Conscience » ? … 

Cette chose interne, qui nous dérange à chacune de nos actions, ce phénomène, ce sens bizarre, étrange que nous ne pouvons définir, qui est toujours avec nous, et nous met mal à l’aise par la torture de l’esprit, en remontant ce fiel du foie qu’est la bile et nous amène cette aigreur dans la bouche, cette haleine détestable, dû à cette chose en relation avec l’Esprit. 

La suite dans quelques jours. 

En attendant, prenez soin de vos semblables proches et de Vous. 

Salutations cordiales ! 

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »  

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus