Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour juillet, 2010

HC. Chap. N° 1 – Les Évangiles cachés

Posté : 24 juillet, 2010 @ 4:45 dans Hypocrisie Chrétienne | 1 commentaire »

manuscrittextebibliqueatenvieilhbreux.jpg

Annexe des « Couleuvres » 

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement. 

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi, pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir.

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » 

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc …pour qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur, qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu que je nomme EL-SHADDAÏ ( « DIEU » pour vous Chrétiens ) ainsi que les Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen.

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 ) 

Je tiens à vous prévenir que je ne fais partie d’aucune secte ou religion. 

Ma religion ? … 

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen 

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien. 

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception !

——————————————————————- 

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous. 

——————————————————————- 

  

 Hypocrisie Chrétienne … 

  

Chapitre N° 1 

  

Les Évangiles cachés 

  

Une petite parenthèse 

Dans mes explications et constatations j’ai oublié de vous poser cette référence au sujet de Marie de Magdala . 

Luc VIII : 1 

« « Et il advint ensuite qu’il cheminait à travers villes et villages, prêchant et annonçant la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. Les Douze étaient avec lui, ainsi que quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits mauvais et de maladies : Marie, appelée la Magdaléenne, de laquelle étaient sortis sept démons …// » » 

  

Ceci étant fait, je vais maintenant revenir à ce livre nommé « BIBLE ». 

En premier, comment ont été choisi les « Évangiles », et que content ces quatre « Livres » ? 

Pour le moment, je ne fais que citer les écrits historiques, donc c’est de la copie, rien ne vient de ma réflexion personnelle. 

— Au I et II ième siècle circulait dans la mouvance primitive du christianisme un certain nombre d’Évangiles. Bien avant les Évangiles synoptiques il y avait trois évangiles qui circulaient en Israël et en Syrie, celui de Matthieu aux Hébreux, l’Évangiles des Ébionites ( évangile des pauvres, ceux qui avaient tout vendu pour suivre Jésus le Nazaréen et ses Disciples, et qui avaient offert cet argent pour que la communauté puisse vivre ) et des Nazaréens, écris en araméen et en chaldéen, ancien hébreux. 

Ils étaient très fidèles des Lois et Préceptes d’EL-SHADDAÏ, mais aussi des authentiques enseignements du Jésus de Nazareth historique, son FILS. Cela leur valurent d’être marginalisés par les disciples de Paul, Saül de Tarse. — 

Tout ce que je vous écris ci-dessus et ci-dessous sont des faits historiques authentiques. 

— Aujourd’hui ces Évangiles sont considérés comme judéo-chrétiens, donc apocryphes ( que l’on ne doit pas dévoiler ). On retrouve des passages dans l’évangile de Thomas, mais Nicéphore, lui, attribue 2200 lignes à ces Évangiles.

Saint Jérôme ( 340-420 de J-C. ) mentionne un évangile en usage chez les Nazaréens écrit en araméen et en hébreux ancien. Selon lui il existait un exemplaire à la bibliothèque de Césarée. 

 —extrait : Évangile des Nazôréens, fragment II, Jérôme contre les pélagiens, III, 2 — : 

« « …dans l’évangile des Nazôréen il est encore dit : 

« Si ton frère a péché en parole et t’en a offert réparation, pardonne-lui sept fois en un jour. » 

 Son disciple Simon lui dit :  

« Sept fois en un jour ? » 

Le Seigneur lui répondit ainsi :

 « Et bien plus, je te le dis : jusqu’à soixante-dix fois sept fois ; car même chez les prophètes, après leur onction d’Esprit sain, il s’est trouvé des paroles de péché. » » 

Un autre extrait du même Évangile 

Toujours Jérôme : Commentaire sur Matthieu, II : 

« «  Dans l’Évangile dont se servent les nazaréens et que beaucoup désignent comme l’original de Matthieu, cet homme à la main desséchée est qualifié de maçon, comme on le voit dans les mots par lesquels il implore un secours : 

« J’étais maçon, et c’est par mes mains que j’arrivais à vivre ; je t’en prie, Jésus, rends-moi la santé, de façon à ce que je n’aie pas la honte de mendier ma nourriture. » » 

Évangiles des Ébionites : Épiphane dans la « Boîte à remèdes, XXX,13,2-3 » : fragment III 

« «  …dans l’Évangile hébraïque …, il est rapporté ceci : 

« Il y eut un homme du nom de JÉSUS de [ …], il avait environ trente ans [ …] qui nous choisit. Il vint à Capharnaüm, entra dans la maison de Simon surnommé Pierre, ouvrit la bouche et dit : 

« En passant le long du lac de Tibériade, j’ai choisi Jean et Jacques, fils de Zébédée, Simon, André [ ……] Thaddée, Simon le Zélote, Judas Iscariote ; et toi Matthieu, je t’ai appelé alors que tu étais assis au bureau des taxes et tu m’as suivi. Je veux ainsi que vous soyez douze apôtres pour témoigner auprès d’Israël. » » 

Pour le premier Évangile de Matthieu, Ignace d’Antioche ( 35-107 ou 113 de J-C. ),  Épiphane ( 315-403 de J-C. ), Hégésippe ( 115-180 de J-C. écrivain chrétien ), Clément de Rome (  environ 40-130 de J-C. a été un disciple de Paul de Tarse ), Origène ( 185-253 ), Eusèbe de Césarée ( 265-340 ), avaient connaissance de l’Évangile aux Hébreux et possédaient une copie de celui-ci. Même Cyrille de Jérusalem ( 315-386 ) cite cet Évangile. 

 L’Évangile de Matthieu en araméen est attesté et connu de Papias. 

Papias Évêque de Hiéropolis en Phrygie. Il a connu l’Apôtre Jean, et était l’ami de Polycarpe de Smyrne -( Izmir aujourd’hui ville de Turquie, Moyen-Orient )- ( 69-155 ). Il a écrit un ouvrage en cinq livres — Explication des paroles du Seigneur Jésus – Son œuvre est aujourd’hui perdue, mais il reste quelque phrase cité par Papias et Irénée de Lyon. — 

Parenthèse : œuvre non perdue pour tout le monde. Je serai curieux de visiter l’ENFER du Vatican, je suis sûr de découvrir une partie de l’œuvre de Papias ainsi qu’une copie de l’Évangile aux Hébreux, le premier Évangile de Matthieu écrit en araméen. 

— « Sur Matthieu il dit ceci : Matthieu réunit donc en langue hébraïque les logia (de Jésus) et chacun les interpréta comme il en était capable » 

Parole de Jésus : « …«  …il a dit qu’il y aura mille ans après la résurrection des morts et que le règne du Bien-Aimé aura lieu corporellement sur cette terre. » 

Eusèbe de Césarée : je cite : 

« Matthieu, en effet prêcha d’abord aux Hébreux. Comme il devait aussi aller vers d’autres, il livra à l’écriture, dans sa langue maternelle, son Évangile, suppléant du reste à sa présence par le moyen de l’écriture, pour ceux dont il s’éloignait ». 

De même Irénée de Lyon avait écrit en 180 : 

« Ainsi Matthieu publia-t-il chez les Hébreux, dans leur propre langue [le texte dit “hebraioi dialecto”, soit “en araméen et pour les hébreux”], une forme écrite d’Évangile, à l’époque où Pierre et Paul évangélisaient Rome et y fondaient l’Église. » 

Une question reste ; est-ce que l’Évangile de Matthieu aux Hébreux écrit en logia de Jésus, a vraiment disparue ?… 

Les historiens sont divisés sur cette pensée car il existe des bribes de Manuscrits d’un Évangile hébraïque. 

Clément d’Alexandrie : Stromates II, 9, 45, 5 puis V, 14, 96, 3 Évangiles des hébreux : 

« C’est ce qu’on trouve aussi écrit dans l’Évangiles des hébreux : 

« Qui se sera étonné deviendra roi, et qui sera devenu roi aura le repos. » 

« Qui cherche n’aura pas de cesse qu’il ne trouve ; quand il aura trouvé, il sera émerveillé ; une fois émerveillé, il deviendra roi ; devenu roi, il aura le repos. » 

( cf. Tradition de Matthias – Fr évang-, fragment I ) 

Étonnant ce passage car l’Évangile de Thomas est d’une similitude parfaite. ( logia 2 )

— «  Cet Évangile de Thomas atteste d’un stade vraisemblablement très ancien de la tradition des « logia » de Jésus a conduit à dater celui-ci du Ier siècle. » — ( les références sont plus longues que le texte ) 

Jérôme : commentaire sur l’Epître aux Éphésiens, III : Évangiles des hébreux : 

« …, conformément aussi à l’Évangile hébraïque, où nous lisons que le Seigneur Jésus dit à ses disciples : 

« Ne soyez jamais joyeux tant que vous n’aurez pas regardé votre frère avec amour » 

Toujours Jérôme dans « les hommes illustres, II » Évangiles des hébreux : 

«  … Jésus ressuscité apparaît pour un repas : 

Quand le Seigneur eut donné le linceul au serviteur du prêtre, il alla vers Jacques et lui apparut.

« Apportez une table et du pain ! » 

Et suit aussitôt : Il prit le pain, le bénit, le rompit et le donna à Jacques le Juste en disant : 

« Mon frère, mange ton pain, puisque le Fils de l’Homme est ressuscité de ceux qui dorment. » — 

Vous constaterez que le terme « frère » est employé ici en terme général, comme je l’employais moi-même avec mes amis iraniens. En effet, Jacques le Juste était un des fils d’Alphée, qui était aussi nommé Jacques le Petit ou le Mineur, frère de Matthieu et de Jude nommé aussi Thaddée. 

  

Prochainement vous aurez la suite.

En attendant prenez soin de vous et portez-vous bien !

Salutations cordiales à Tous !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

Visibles dans l’invisible Chap. N° 18

Posté : 5 juillet, 2010 @ 1:50 dans Visible dans l'invisible | Pas de commentaires »

esplereposjustedegrandeloupo.jpg

 

Ces quelques chapitres sont l’explication de notre « Double », notre « Clone » visible dans l’invisible.

Pour preuves, toutes les actions qui se passent à l’intérieur de notre cerveau en simultanées, avec ceux — les Invisibles — qui nous entourent en nous dirigeant dans un sens ou dans l’autre.

Vous constaterez avec effarement, la réalité de tous les phénomènes que je vais vous exposer.

 Il faut faire volontairement abstraction de tous les dogmes religieux qui embuent l’esprit.

Alors, en regardant votre spectre dans la glace, cette image de vous intouchable, impalpable, vous commencerez à comprendre votre « visible » dans l’invisible, qui est « ESPRIT », avec un Esprit nommé « CONSCIENCE ».

 

VISIBLE dans l’INVISIBLE

 

Dernière phrase du chapitre 17

 

Vas-tu humblement reconnaître toute cette véracité évidente ? …

Juste une affaire personnelle, de conscience, à cause de ce « LIBRE-CHOIX » !

Libre, complètement libre, responsable de ses pensées de ses actes !

Seul Toi est responsable de Toi ! …

Chapitre N° 18

 

Maintenant , « Toi Quidam », tu es obligé d’admettre que tu as un corps avec un « esprit réflexion, raisonnement » et un « Esprit-Conscience » qui est avec ton corps car c’est lui qui déclenche la bile avec ce goût amer, le cœur avec ce serrement qui gonfle la gorge et amène les sanglots, l’esprit avec cette torture interne du cerveau qui se tourne en mal de tête, en névralgie et qui te met mal alaise, avec ce troisième larron qui est l’ « ESPRIT-INFLUENCE » qui te promène dans un sens, dans l’autre sens, selon l’ « ESPRIT » et son « Maître » le Bien, le Mal.

Contre ton gré, il te faut acquiescer que les deux premiers « esprit-Esprit » font partie de ton corps, le premier étant congénital ne servant que pour la logique de raisonnement, de mémoire, le second tu lui donnes « Vie » à l’âge de raison.

Celui là est ton clone et je me répète sans Toi il n’existerait pas. C’est ton « Esprit-Conscience » celui que tu vois dans la glace, intouchable, impalpable, celui qui te fait comprendre le Bien et le Mal, celui que tu écoutes ou que tu rejettes au moment de tes pensées, de tes actions.

Sans lui tu ne pourrais vivre, car tu serais plus bas que l’animal.

Ton corps et lui « Esprit » sont bien séparés …, mais fait étrange, incompréhensible ils sont inséparables , ils ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre , de véritables frères siamois …, pourtant ils divorcerons, car indirectement l’un commande l’autre et l’autre se sert de l’un pour commander.

Mais encore, comme je l’ai déjà écrit ci-dessus, l’autre est sorti du « Néant » en donnant naissance à l’un, qui est vivant sur la Terre grâce à l’autre …, et …, avec le temps …, le contraire vient …, avec son « Mystère », la séparation …

L’un arrête de commander …

L’autre ne veut plus commander …

Alors …, l’autre s’endort …, retournant à ses origines …, la terre …, restant toujours quelque chose …, pour un « TEMPS », des « TEMPS », et l’un continue à vivre avec tous les …, tous ses …, en attendant que le « TEMPS Décisif », dans un « TEMPS », des « TEMPS » arrive pour retrouver l’autre et ne faire plus qu’ « UN » définitivement.

Depuis la « Nuit des TEMPS » bien avant que l’humain ne soit sur la Terre, pour « Lui » et à cause de « Lui » n’a-t-il pas été écrit sur les « Tables de la Mémoire » pour la Terre …, sur toute la terre ? …

« « Terre, souviens-toi de « Tous », de tout ce qui est dans tes entrailles !  Car le jour, « Mon Jour », il te faudra réunir les os des os avec la chair de ces os, chacun sa chair avec ses os, afin que chacun soit comme il était au début.

Se sera « Mon Jour » !

Souviens-toi ! Terre ! » »

Tu es en grande méditation.

La matière grise est en pleine effervescence …

Pourquoi refuser l’évidence ? …

C’est absurde ! …

Maintenant tu le sais !

Jamais plus tu le nieras !

Aujourd’hui tu ne peux plus dire et écrire :

« Le Créateur EL-SHADDAÏ, Seigneur des Esprits, n’existe pas »

Et tu devras concéder l’existence des « Deux ESPRITS », jamais ensemble, l’influence du Bien, l’influence du Mal, mais aussi ton « Esprit-Conscience » qui est ton clone invisible.

À l’intérieur de Toi toujours ce contentement, ce magnifique bonheur, cette légèreté ! …

Tu peux prier cet « Invisible », cette « Grandeur », cette « Immensité », ce « Fondateur », ce « Dieu Unique EL-SHADDAÏ » quand tu veux, où tu veux.

Tu n’as plus besoin ce ces intermédiaires humains aussi imparfait, aussi pécheur que Toi, fini tous ces Prêtres, Pasteurs, Mollah, Lamas, Responsables, Anciens, Dignitaires, etc …, fini les Temples, Églises, Mosquées, Salles de Prières …, fini de s’agenouiller, se signer devant des représentations fabriquées, sculptées par des mains d’humains dans la pierre, le bois, le métal, fini …, fini …, fini …, plus besoin d’artifices, d’IDOLES ! …

Ta prière ? …

Celle de ton cœur, de ton esprit, de tes entrailles ! …

Avec l’Esprit-Conscience ! …

Et l’ « ESPRIT » influence qui écoute et retransmet toutes tes paroles telles qu’elles sortent de ta bouche, de ton esprit ! …

Pas de prière toute faite, mais une prière réelle, sincère, sans hypocrisie, sans fourberie, une merveilleuse prière de cœur, la seule que le Seigneur des Esprits, EL-SHADDAÏ, écoute, « Lui » qui connaît les pensées, qui sonde les cœurs et qui avant que tu ne demandes, sait déjà ce que tu vas lui demander.

« Lui » seul peut te pardonner tes péchés et personne, absolument personne d’autre ne peut le faire. Même son propre Fils, Jésus le Nazaréen, le Bien-Aimé, n’a pas ce pouvoir, car il ne peut le faire qu’avec l’accord de son Père. Toutes les actions, guérisons, miracles et autres il les a toutes faites, au Nom de son Père et pas en son nom à lui !

 

Puisque beaucoup d’entre vous n’ont que du « Jésus-Christ » dans la bouche, en effet je vais lire ce que mes semblables écrivent sur le « NET », et citent des versets bibliques en référence, souvent à tort, voici ce que Jésus le Nazaréen, le Fils Bien-Aimé d’EL-SHADDAÏ, disait aux Juifs qui voulaient le tuer :

 Jean 5 : 19,

« « Jésus reprit donc la parole et leur dit :

« En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, qu’il ne le voie faire au Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. » 

Jean 5 : 26-27,

« Comme le Père en effet a la vie en lui-même, de même a-t-il donné au Fils d’avoir aussi la vie en lui-même et il lui a donné pouvoir d’exercer le jugement parce qu’il est Fils d’homme. »

Jean 5 : 30-31

« Je ne puis rien faire de moi-même. Je juge selon ce que j’entends : et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

Si je me rends témoignage à moi-même, mon témoignage n’est pas valable. »

Pour bien vous faire comprendre les paroles de Jésus le Nazaréen

Jean 5 : 41-44 et 47

« De la gloire, je n’en reçois pas qui vienne des hommes ; mais je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour ( d’EL-SHADDAÏ ) de Dieu ; je viens au nom de mon Père et vous ne m’accueillez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous l’accueillerez.

Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique. [ EL-SHADDAÏ ]

Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? » »

Je peux te certifier que le jour où tu t’apercevras que tu as été entendu et pardonné tu t’en souviendras longtemps, car ce n’est pas l’absolution d’un humain imparfait.

Tu resteras marqué à vie, comme la relation « Cœur-Esprit » sur laquelle j’ai écrit précédemment, qui n’est pas du tout le même phénomène, mais tellement similaire, qu’obligatoirement tu reconnaîtras la marque d’EL-SHADDAÏ avec certitude.

Je réitère ! …

Connaissant cette sensation, je serai le plus heureux des humains si cette perception venait à Toi, car tu serais complètement pardonné de toutes tes fautes passées.

Toi, humain, tu es un « Dieu » ! …

Reconnais, Quidam, que tu « LUI » ressembles, car Toi aussi dans ta vie tu as créé, modelé, ciselé, façonné, inventé, comme tous les humains sans exception.

Nous sommes à son image, à sa ressemblance !

Quidam tu ne peux nier cette évidence !

Encore une ! …

Pour se donner bonne conscience en refusant la « Réalité », les humains par leur esprit, leur imagination supposent, supputent, proposent, qu’il existerait plusieurs galaxies avec le même système solaire, donc une autre planète Terre avec des animaux, des humains …

Leur mesure ? …

Les gaz, hydrogène et autres avec des poussières cosmiques ! …

La naissance de ces gaz, de ces poussières ? …

Aucune réponse ! …

Ils ne peuvent rien expliquer tellement ils sont ignorants ! …

Je suis peut-être idiot, mais rien, ce n’est rien !

Même pas de l’infiniment petit, car l’infiniment petit c’est toujours quelque chose, mais rien, c’est le « Néant », d’où nous sommes sortis pour être quelque chose ! …

Quidam j’arrive à la fin des « Visibles dans l’invisible » avec dix-huit chapitres de lecture qui t’on obligé à réfléchir sur Toi.

Tout ce qui a été écrit tu ne peux le nier tellement la réelle vérité est là ! …

A cause de cet Étranger, cet Inconnu, cet Arlésien, tu as l’esprit de raisonnement, avec ta croyance qui est bousculée. Tu aurais reçu un coup de poing en pleine figure, cela n’aurait pas été pire.

Tu es responsable de Toi ! …

C’est ton « Combat » ! …

Ta « Guerre » avec Toi-même ! …

Tu n’est pas obligé de la faire ! …

Tu peux continuer à vivre comme tu le fais avec ton idolâtrie religieuse, mais aussi avec convoitise, vanité, orgueil, fornication, adultère, mensonge, hypocrisie, contre nature pour certains, calomnie, médisance, beuverie, orgie, etc …

Tu es libre, complètement libre ! …

Responsable de Toi volontairement !

Personne ne te torture !

Personne ne te menace !

Par ton Esprit-Conscience tu es libre de suivre l’ « ESPRIT » influence en Bien, en Mal !…

Par ton « LIBRE-CHOIX » tu peux si tu le veux faire partie du « Peuple » d’EL-SHADDAÏ avec son Fils Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen ou continuer ta vie dans les tourbillons du monde avec tous les désagréments internes de la conscience.

Quidam …, mon semblable …, de chair et de sang …, Femme, Homme, Jeune, Vieillard, ne me prend pas pour un illuminé…, je suis sain de corps et d’esprit …, je ne suis pas un prophète et encore moins un « saint », car comme Toi je suis imparfait , mais j’ai la certitude que l’ « ESPRIT » l’UN, l’AUTRE, vas te bousculer …, te secouer …, la « confusion » …, le « trouble » …, le « désarroi » …, seront à l’intérieur de ton cerveau, de ton cœur par l’Esprit-Conscience, mêlé d’une grande crainte, d’une immense peur due à la grandeur de l’ Ignorance, mais aussi …, par ta volonté …, peut-être que …, EL-SHADDAÏ par l’intermédiaire de son Fils Bien-Aimé Jésus le Nazaréen Emmanuel avec les myriades de « Veilleurs » et d’ « Anges » aux ordres de celui-ci, t’offrira la « Sagesse » …, « Intelligence » …, « Connaissance »…, « Compréhension »…, de ce qui est pour Toi un « Mystère ».

La certitude ? …

Quidam tu ne sortiras pas indemne de toute cette lecture, car que tu le veuilles ou non elle est inscrite dans ton subconscient et souvent elle reviendra en surface pour te tancer.

Le responsable ? …

Ta conscience avec ce « LIBRE-CHOIX » ! …

Tu es libre de continuer ou de te changer …, mais de toutes les façons tu es déjà « marqué » avec tout ce que tu viens de lire …… !

Le plus grand bonheur que je te souhaite est que, quand tu vas t’endormir pour le « Long Sommeil », que ton clone « Esprit » va quitter son corps, que les Veilleurs et les Anges qui t’accompagneront vers la « Grande ASSEMBLÉE du Tribunal Céleste » pour ton « Jugement », disent :

« Escortons celui-là avec allégresse jusqu’à l’ASSEMBLÉE, car sur la Terre il faisait partie du « Peuple » d’EL-SHADDAÏ et son Fils Bien-Aimé Emmanuel va nous rejoindre pour l’accompagner jusqu’au « Fauteuil du Jugement » »

Et toi tu demanderas à tes compagnons de route :

« Connaîtrai-je cet Étranger, cet Inconnu qui m’a révélé le chemin d’EL-SHADDAÏ ?… »

Ne soyez plus idolâtre et suivez les Lois indéfectibles de l’Unique Dieu EL-SHADDAÏ ainsi que le onzième commandement donné par son Fils Bien-Aimé :

« Tu aimeras ton prochain, ( ton semblable) comme Toi-même ! »

Pour conclure voilà ce qu’EL-SHADDAÏ disait à son prophète Esdras : ( IV Esdras : VII : 59-60 )

« « Il me dit alors :

« Pèse donc en toi-même tes propres pensées !

Celui qui possède ce qu’il est difficile d’avoir se réjouit plus que celui qui possède ce qui abonde.

Ainsi en sera-t-il du jugement promis. Je me réjouis en effet du petit nombre de ceux qui seront sauvés. Car ce sont eux qui ont maintenant fait prévaloir ma gloire et c’est par eux que mon Nom a été maintenant prononcé. » »

Réfléchissez à ces Textes !

A bientôt pour d’autres écrits !

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

Sig : JP.G. dit « GRAN-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

——————————————————————

Il est important que je vous rappelle que tous ces « TEXTES » sont liés les uns aux autres. En lire « UN » au hasard ne vous donnera que confusion et incompréhension et l’Enseignement de raisonnement, de réflexion deviendra nul car il y a ce « LIBRE-CHOIX ».

L’ « ESPRIT » -influence » obligatoirement vous mettra dans la mauvaise direction puisque son « Maître » est dans son « Royaume », la TERRE, et qu’ « IL » œuvre pour celui-ci.

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus