Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour juin, 2012

Secte, religion … Chap. N° 3 – Sainte trinité

Posté : 23 juin, 2012 @ 5:37 dans Secte religion Païenne le Christianisme | Pas de commentaires »

Secte, religion ... Chap. N° 3 - Sainte trinité dans Secte religion Païenne le Christianisme Rel-Représentation-de-la-Trinite-Giovanni-Battista-Tiepolo

Secte, Religion, Païenne, La Chrétienté

Pendant
quelques chapitres je vais vous écrire la naissance d’une religion qui est aujourd’hui la première mondiale par le nombre de ses fidèles,
mais aussi par tous les Ordres Monastiques
ainsi que toutes les sectes se rattachant même
indirectement à cette Religion-Mère
qui fonctionne pour ces Dirigeants
comme une secte.

Cette
religion, embryon du
judaïsme même si elle le nie,
les écrits politiques historiques prouvant le contraire et confirmant sa naissance du judaïsme, prendra sa légitimité
par un homme hors du commun des mortels un Galiléen du nom de Jésus le Nazôréen fils du charpentier de Nazareth.

Ces seules armes seront son Esprit de raisonnement, de réflexion, son Verbe, son
Amour pour la race humaine, rappelant toujours les Lois indestructibles
de son Père géniteur, que je nomme EL-SHADDAÏ —{ Dieu au-dessus des Montagnes } — comme Abram ou Abraham, son véritable NOM ayant été rendu « TABOU »  par les humains, qui l’ont supprimé de tous
les « Écrits », en le remplaçant par un tétragramme « YHWH. »
et que cette religion nomme vulgairement « Dieu ».

Ce Galiléen fait encore aujourd’hui couler
beaucoup d’encre, car entouré d’un « Mystère »
inexplicable de sa naissance à sa mort, doté d’une rare « Sagesse », d’une « Connaissance » de la
matière et de l’immatériel du corps humain, d’un pouvoir incommensurable et
d’une « Intelligence » phénoménale.

Il s’entoura de soixante-douze « Disciples » dans lequel il choisit douze « Apôtres » qui
représentaient les douze Tributs d’Israël. Après les avoir
enseignés sur les Lois et Préceptes de son Père géniteur, puis sur un
Enseignement personnel, il les envoyât sur la surface de la Terre pour
instruire tous les humains qui vivaient sur celle-ci faisant des
« Disciples », leur inculquant ce onzième commandement.

Matthieu
XIX : 19, XXII : 39, Marc XII : 31, etc

« Tu aimeras EL-SHADDAÏ
ton Dieu de tout ton cœur, de toute
ton âme et

« Tu
aimeras ton prochain comme toi-même ! »

Mais aussi :

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui
comme sur la pupille
de ton œil. » — Papyrus Oxyrhynque I —

Ce bel homme, à l’image de son Père et de ceux qui vivent avec lui, de caractère dur,
autoritaire, d’une grande force, au verbe haut, imposant la crainte, le respect, mais aussi la gentillesse et
l’amour fut tout le long de sa vie parfaite sur la Terre, un « PARANGON. »

De l’enseignement de cet
homme, les humains en ont fait en à peine IV
siècles
{ quatre cents ans }  une Religion d’Idolâtre

C’est cette histoire que
j’écris ! …

Dernières lignes du chapitre précédent

 

Pour moi une Trinité raisonnablement
comprise, c’est « trois » et pas
« un », car « un »
est une unité et ne sera
jamais une trilogie. Donc avale cette « Trinité » dans la foi chrétienne
celui ou celle qui veut bien être pris pour un niais, car « un » en mathématique
ne fera éternellement que « un » et jamais « trois ».

Ceci
je tenais à le préciser car c’est avec des humains comme Tertullien, déclaré
« Saint » que le dogme Trinitaire de la chrétienté c’est forgé.

Cette
notion « Trinitaire »
est décidé au concile œcuménique de Nicée en 325
après  J-C. — { début du IVème siècle }
par l’Évêque Athanase d’Alexandrie — {
298 – 373 } — qui imposa le mot  « Trinité »

 

Le mensonge de la Sainte Trinité

 

Chapitre
N° 3

 

C’est
dans le Nouveau Testament
qu’on trouve l’essentiel de la révélation d’un Dieu qui est Trinité, mais le mot n’y figure pas.

Par
un astucieux stratagème de remaniement des Textes originaux, les trois
personnes y sont clairement nommées, y agissent et s’y manifestent, à la fois
dans leur distinction et dans leur unité.

Je
cite :

Luc
I : 35

« Le
Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te
couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi
sera appelé Fils de Dieu. »

Voilà
le style d’écriture que j’appelle être un pléonasme. Ce qui est le plus grave
c’est ce « rajout » de copiste — « le Saint-Esprit viendra …
blabla, blabla —

Comme
je l’ai expliqué dans le chapitre précédent le Très-Haut possédant un « esprit »,
il y a un « hic » dans
cette phrase.

Comment
un « esprit » de raisonnement, d’intelligence
peut-il « couvrir » Marie, puisque l’esprit d’EL-SHADDAÏ,
Dieu pour vous, n’est rien
sans sa propriété matière ?

Avez-vous
essayé de faire un enfant avec
votre esprit ? …

L’impossibilité
est évidente !

Cela
prouve bien que ce texte biblique fut remanié, sans trop d’intelligence, avec
le dogme fanatique de la bêtise.

Nous
avons bien là le « Père » dans les cieux ; le « Fils » dans le sein de Marie ; l’ « Esprit Saint » descendant
du ciel sur Marie pour
la féconder.

Vous
constaterez par vous-même l’incohérence de cette phrase, car si je la détaille
voilà ce que cela donne :

« Le Saint-Esprit viendra sur toi », donc cette chose « Esprit » couvre
Marie puisqu’il est écrit « viendra sur toi »

Le
Très-Haut te couvrira de son
ombre, donc une deuxième chose couvre Marie

Lequel
des deux a ensemencé Marie ? …

Première
incohérence ! …

Et à la fin du verset
« — sera appelé
Fils de Dieu — »
Là, bizarrement cela ne fait plus qu’UN. La logique aurait écrit « Fils du Très-Haut »
puisque « DIEU » et « Très-Haut » sont exactement la même personne sous un nom différent.

Deuxième
incohérence ! …

Tout
est écrit pour mettre la confusion dans l’esprit du lecteur

Simplement
qu’en ayant disséqué cette phrase la vérité éclate.

Dieu et le
Très-Haut une seule personne avec un
« esprit »
et être le fils de Dieu
ne dit pas être un Dieu.

Voilà
comment la religion « Chrétienne »
est devenue une religion « Trinitaire » !

J’en déduis que votre religion
« Chrétienne » n’est pas une religion « monothéiste », mais une religion « Trinitaire », donc obligatoirement « Idolâtre »

Vous, les Chrétiens, Catholiques, Orthodoxes, Protestants, et vos
innombrables Sectes,  Ordres, Confessions Monastiques,  « Vous » qui nommez  « PAÏEN »
tous ceux qui ne font pas partie de votre religion,…{ comme les Musulmans qui appellent tous les autres des « INFIDÈLES » } …VOUS êtes les plus grands « IDOLÂTRES »  planétaire !…( plus de 3 milliards
d’adeptes )…

Cependant vous niez cette
évidence !…

Quelle imposture… !

Duplicité… !

Tromperie… !

Hypocrisie… !

Veuillez m’expliquer quelle différence existe-t-il
entre une personne qui se signe, se prosterne devant une statue représentant
« Bouddha », la déesse « Singhasari » { Prajna paranuta},
« Shiva, Vishnou, Krisna », ou chez les Aztèques « Coyolxauhqui,
Tézcatlipoca, Quetzalcoati », …ainsi qu’à l’ère du Christianisme  « Jupiter, Zeus, Thor, Iran,…. »,
et une qui se signe devant une croix avec un humain cloué dessus, que vous
nommez « Jésus-Christ », ou devant une ronde-basse représentant une
femme avec un enfant dans les bras que vous désignez « Sainte Vierge
Marie »… ?….. ?

Quelle est la
différence ?….

Quelle est la distinction
entre toutes ces sculptures de l’Hindouisme, Bouddhisme, Shintoïsme, Aztèque,
Mayas, Grec, Romaine,…que beaucoup d’humains vénèrent, et toutes vos peintures,
vitraux, statues, fresques, …devant lesquelles vous vous agenouillez, signez, priez,
adorez ?….. ?…sans compter les offrandes, cierges, argent,
fleurs ? …

Aucune ! …

Ai-je
tort ?…

Certainement
pas ! …

De l’humilité et reconnaissez ces faits réels ! …

Ce
sont bien les actes que vous pratiquez dans vos bâtisses, Temples, Chapelles,
Églises, Cathédrales, Basiliques, Monastères,…etc.…, ainsi qu’à l’intérieur de
vos maisons devant vos statuettes et vos croix suspendues dans chaque pièce…?

Moi, « GRANDELOUPO »,
le « PAÏEN », je ne
suis pas un — « tartuffe »
— !

La religion Hindoue
est moins hypocrite que la religion « Chrétienne. »

Par le « BRAHMAN »
leur Dieu en trois personne Brahmâ, Vishnu, Civa, ils reconnaissent une « Trimurti », mais
vous, vous parlez bien de la  « SAINTE TRINITÉ »
—- Dieu le « Père », Dieu le « Fils »,
et Dieu le « Saint Esprit » —,  donc votre religion est bien une trilogie comme chez les
Hindouistes …

.Pourquoi le nier ? …..

La « Sainte Trinité »
est égale au
« Brahman » !

Prouvez-moi le contraire par
des explications logiques !

Je
reconnais que je ne suis pas instruit, mais là ! C’est vraiment me
prendre, nous prendre pour des nigauds !…

Et
je suis poli ! …

Non ! … Je
réitère, je ne suis pas un — « TARTUFFE ! … »

Comme toutes les religions de cette Terre, vous
aussi vous êtes « IDOLATRE » !….. !

Pas une ne fait exception, même le judaïsme,
et la religion musulmane, pas une seule, aucune dérogation !…

Dans
ces conditions, pourquoi insultez-vous les autres de « PAÏEN » ?…

Alors
que votre religion est analogue, identiques, similaire et parallèle à toutes
les autres !…

Combien
adorez-vous de « sous-DIEUX » que
vous désignez « SAINT » ?….

Combien ?…

Incalculable !

Vous en avez des myriades, et,
chaque année des nouveaux arrivent sur notre calendrier grégorien. En plus pour
un même jour ce ne sera pas le même « Saint »  si vous habitez en France, Italie, Canada, ou
un autre pays de confession chrétienne. Tout est bon pour l’invention de
nouveaux « Saints » vos « sous-Dieu » …

Je suis même étonné que vous n’ayez pas sorti
encore un « Saint Trouduc, Saint Nichon, Saint Imbécile, Sainte Voiture, Sainte Moto, etc … »

Comment
en êtes-vous arrivé là ?…

Plus « IDOLÄTRE »
que les humains de
l’Antiquité !…

Faisons un peu
d’histoire !…

Commençons !

Jésus
est né 7 av. J-C.

Tous
les Écrits historiques le prouvent grâce aux recherches des paléographes, ainsi
que les découvertes des Manuscrits de la Mer Morte qui affirment les écritures
des parchemins de l’époque. Au premier chapitre je vous aie expliqué que Jésus le Nazôréen est né sous le règne d’Hérode Ier le Grand qui décéda en l’an 4 av. EC. Cet homme, étant décédé en l’an 33 de notre ère par la torture Romaine de
la crucifixion, avait une quarantaine d’années

Je
reviendrai sur ce thème en fin d’écriture.

Cet
homme crucifié, du Nom
de Jésus le
Nazaréen,
plus tard Jésus-Christ, durant sa vie, mena un
ministère très spécial.

—- [ Il est le
seul être humain vivant,  il n’y en a
jamais eu avant, il n’y en a jamais eu après, même à ce jour, à avoir offert un
tel degré d’enseignement, à avoir eu une telle autorité, sans jamais se servir
des armes de guerres, ses seules armes étant la Parole et l’Esprit de
raisonnement.
]—-

Il nous initia, expliqua, dévoila, professa et pratiqua les LOIS et PRÉCEPTES
de son PÈRE
biologique—[ science de la vie
]—pas un Père charnel comme
Vous et Moi, non ! Un Être visible dans l’invisible !…

—- [ Le Nom de ce PÈRE n’est pas « Dieu » ; ce Nom
comporte 72 lettres, et à l’ère de MOÏSE il était écrit en sceaux sur le turban
frontal des GRANDS-PRÊTRES, afin que le peuple puisse le lire,   « cela dura environ 800
ans »,  et ces mêmes Grands-Prêtres
rendirent le Nom Divin « TABOU » en le remplaçant par ce tétragramme
« Y.H.W.H. » prétextant que ce NOM était imprononçable, et que, tout
être humain qui le prononcerait mourrait, sauf eux,  bien sûr ! …
 ]—-

Dix
à vingt ans après la mort de cet homme, ses Enseignements, par l’intermédiaire des Apôtres
et Disciples, se développèrent en Judée, puis en Asie Mineur,
qui sera un berceau important du christianisme primitif, et tout le
Bassin Méditerranéen en remontant l’Europe Central et du Nord, en descendant
vers l’Éthiopie, l’Afrique du Sud, s’étendant jusqu’à l’Empire du  « Soleil Levant »

Prenons un exemple de l’enseignement de ce Jésus de
Nazareth —
Votre Jésus-Christ du Nouveau Testament —

Je
pose quelques écrits de Disciples et d’Apôtres sûrement plus authentiques que
certains livres canoniques du NT — [
Épître des Apôtres EAC 387 : 42
]—
correspondance Mt 23 :9

JÉSUS
de Nazareth à dit :

« Mon PÈRE est plus grand que moi,
sans Lui je n’existerai pas. »

« Celui qui fait la glorification de mon
PÈRE
est la demeure de mon PÈRE »

« N’appelez personne…PÈRE…sur
la Terre, ni Maître,
car un seul est votre PÈRE celui qui est dans les cieux, un seul est votre
Enseignant lequel est dans les cieux. »

Pourquoi, appelez-vous les prélats…
Mon Père ?…

Pourquoi
leur faites-vous allégeance en les
nommant « Monseigneur » ? …

N’est-ce
pas une transgression flagrante des Écrits que vous considérez comme
sacré ?

Toujours
l’Histoire !…

Le
« CONFESSIONNAL »

Le
confessionnal fût inventé et promeut pour la première fois par Charles
Borromée, [ Arona,
2 octobre 1538 – Milan, 1er novembre 1584  Religieux Italien canonisé par Paul V au
XVIème siècle
] et adopté au  Concile de TRENTE.

Un
confessionnal désigne un isoloir
clos,
disposé sous forme décorative dans les églises catholiques
afin que le confesseur, un prêtre, y entende derrière un grillage
le pénitent à confesse.

Charles Borromée s’attacha à réformer les
abus qui s’étaient introduits dans l’Église, et fit rédiger le célèbre
catéchisme connu sous le nom de Catéchisme du Concile de Trente (1566).

C’est
aussi à ce CONCILE que fût décréter le « Pourpre Cardinalice ».

Toujours à ce fameux CONCILE, le 8 Avril 1546 ces mêmes ecclésiastiques se permirent de définir le CANON, c’est à dire le contenu
considéré comme authentique des Livres de la Bible et de juger quels Livres étaient
inspirés, quels Livres étaient apocryphes.

 Ils en ajoutèrent et en retranchèrent.

Les
éditions de la Bible
sont désormais soumises à la censure des autorités ecclésiastiques—-
{ exactement comme sous Constantin Ier le Grand au Concile de NICÉE en 325 …} —-

Ce
« CANON » est toujours le même aujourd’hui

La suite pour bientôt afin de laisser place à votre propre
réflexion !

Salutations cordiales !

Sig :
JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Secte,religion …Chap. N°2 – La Sainte Trinité

Posté : 18 juin, 2012 @ 11:02 dans Secte religion Païenne le Christianisme | Pas de commentaires »

Secte,religion ...Chap. N°2 - La Sainte Trinité dans Secte religion Païenne le Christianisme Anim-3-lapines1

Représentation de la Sainte Trinité

Secte, Religion, Païenne, La Chrétienté

Pendant
quelques chapitres je vais vous écrire la naissance d’une religion qui est aujourd’hui la première mondiale par le nombre de ses fidèles,
mais aussi par tous les Ordres Monastiques
ainsi que toutes les sectes se rattachant même
indirectement à cette Religion-Mère
qui fonctionne pour ces Dirigeants
comme une secte.

Cette
religion, embryon du
judaïsme même si elle le nie,
les écrits politiques historiques prouvant le contraire et confirmant sa naissance du judaïsme, prendra sa légitimité
par un homme hors du commun des mortels un Galiléen du nom de Jésus le Nazôréen fils du charpentier de Nazareth.

Ces seules armes seront son Esprit de raisonnement, de réflexion, son Verbe, son
Amour pour la race humaine, rappelant toujours les Lois indestructibles
de son Père géniteur, que je nomme EL-SHADDAÏ —{ Dieu au-dessus des Montagnes } — comme Abram ou Abraham, son véritable NOM ayant été rendu « TABOU »  par les humains, qui l’ont supprimé de tous
les « Écrits », en le remplaçant par un tétragramme « YHWH. »
et que cette religion nomme vulgairement « Dieu ».

Ce Galiléen fait encore aujourd’hui couler
beaucoup d’encre, car entouré d’un « Mystère »
inexplicable de sa naissance à sa mort, doté d’une rare « Sagesse », d’une « Connaissance » de la
matière et de l’immatériel du corps humain, d’un pouvoir incommensurable et
d’une « Intelligence » phénoménale.

Il s’entoura de soixante-douze « Disciples » dans lequel il choisit douze « Apôtres » qui
représentaient les douze Tributs d’Israël. Après les avoir
enseignés sur les Lois et Préceptes de son Père géniteur, puis sur un
Enseignement personnel, il les envoyât sur la surface de la Terre pour
instruire tous les humains qui vivaient sur celle-ci faisant des
« Disciples », leur inculquant ce onzième commandement.

Matthieu
XIX : 19, XXII : 39, Marc XII : 31, etc

« Tu aimeras EL-SHADDAÏ
ton Dieu de tout ton cœur, de toute
ton âme et

« Tu
aimeras ton prochain comme toi-même ! »

Mais aussi :

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui
comme sur la pupille
de ton œil. » — Papyrus Oxyrhynque I —

Ce bel homme, à l’image de son Père et de ceux qui vivent avec lui, de caractère dur,
autoritaire, d’une grande force, au verbe haut, imposant la crainte, le respect, mais aussi la gentillesse et
l’amour fut tout le long de sa vie parfaite sur la Terre, un « PARANGON. »

De l’enseignement de cet
homme, les humains en ont fait en à peine IV
siècles
{ quatre cents ans }  une Religion d’Idolâtre

C’est cette histoire que
j’écris ! …

Dernières
lignes du chapitre précédent

 

Un
fait est certain, si aujourd’hui je suis comme je suis, je peux remercier cet
Abbé qui par la lecture de certains ouvrages, m’a ouvert les yeux sur la
religion. Comme souvent il me disait :

« Jean-Paul pour
être Abbé, Moine, Missionnaire, ou autres, il faut faire abstraction sur
énormément de choses, même celles que l’on sait véridiques. Au séminaire nous
lisons beaucoup de livres et l’enseignement spirituel à autant d’importance que
l’historique … »

 

La Sainte Trinité

 

Chapitre
N° 2

 

Pendant
toute cette époque j’ai appris énormément sur la « Chrétienté ». L’histoire sanguinaire des « Ordres » qui au nom de « Jésus-Christ » torturaient,
massacraient, s’enrichissaient, mais aussi ces réunions monastiques,
masculines, féminines, qui se réunissaient une fois par mois pour,
théoriquement, prier Dieu ensemble et étudier la Bible et qui se terminaient en
orgie. Ceci dura jusqu’au XIIème siècle environ. En effet dans les couvents il
y avait à une époque beaucoup trop de « nones »
enceinte. Tout ce que je vous écris là, fait partie de l’histoire réelle de la
chrétienté, où souvent il fallut l’intervention des « Hautes Instances » de Rome.

De
plus la vie journalière d’un Abbé ou un Curé est gérée de telle sorte qu’il à
très peu de temps pour réfléchir sur la condition humaine car entre les Messes,
les Vêpres ou Angélus, la lecture du bréviaire et autres vacations, sa journée
est bien rempli.

Les Sectes ont
pris le système chrétien
séminariste pour que leurs fidèles n’aient, pour ainsi dire, aucun temps
libre.

Je
continue mon « Réquisitoire »

Je
reviens à ces Chrétiens….religion soi-disant « monothéiste »,
alors que c’est une religion « Trinitaire », comme l’Hindouisme, Dieu le « PÈRE »,
Dieu le « FILS », Dieu
le « Saint-Esprit » ne formant qu’une seule et unique personne.

Comme
l’hindouisme vous avez pris le concept fondamental du « monisme » qui est la réunion en une seule unité de ces trois « Dieux »
le Père, le Fils, et le Saint-Esprit.

Exactement
comme le « Brahman »
dieu absolu hindou qui réunit « Brahma »
le créateur, « Vishnu » le
conservateur et « Çiva » le
destructeur qui constituent la « Trimurti » comme
chez vous la « Trinité ».

Pourquoi
refusez-vous cette flagrante vérité ? …

Prouvez-moi
le contraire et peut-être, je vous écouterai !

Comment
puis-je devenir « croyant Chrétien »
avec autant de contradictions, de mensonges, ….religion partie du pur
vers l’impur…par l’orgueil, la convoitise, la vanité des hommes… ?

Veuillez m’expliquer ? …..

Je suis toute
ouïe ! …

Oui !
… Moi, qui suis considéré par « Vous » chrétiens, comme un « PAÏEN », veuillez m’enseigner la
différence qu’il existe entre le « Fondateur » de toutes choses, celui que
vous nommez « Dieu » et votre « Saint-Esprit » que vous écrivez aussi « Esprit-Saint »

Je
suis peut-être un « PAÏEN »,
mais pas un imbécile, car il me semble que le « Fondateur »
de l’Univers et de l’Être humain,
votre Dieu,
n’est pas matériel comme nous humain
nous le concevons, mais substance, c’est-à-dire créé par elle-même, donc
matériel, non translucide, invisible à l’humain, quoique, Moïse ayant vu son
dos ! …

Étant
donné que cet Être Suprême
est matière, nous à sa ressemblance, il possède un « esprit »
de raisonnement, de réflexion.

Si non, comment aurait-IL pu créer
« toutes choses » ? …

Alors
votre « dieu »
« Dieu » et votre « Esprit-Saint ou Saint-Esprit » sont exactement la même chose et ne font qu’une chose, même pas un clone qui est une copie conforme. UN c’est
Un et pas deux !

Veuillez
m’expliquer votre incohérence
avec votre Dieu
« Père » et votre Dieu
« Saint-Esprit », alors
qu’il n’y a qu’un seul
être substance, matériel, avec un esprit comme nous humain ? …

Sans cet esprit de réflexion,
de raisonnement comment aurait-IL pu créer tous les « Vivants » invisible à l’humain, et l’humain lui-même ?

Pas d’esprit, pas de création !

Si cet Être Suprême n’avait pas d’esprit rien n’existerait, car tout fut créé
grâce à son esprit et non pas comme vous le dites par
l’esprit, car l’esprit ne fabrique rien !

Demandez à
votre esprit de raisonnement, de réflexion, de tenir un crayon pour dessiner un
plan ! …

Il ne le peut pas ! …

Par contre, c’est par lui,
que vous allez élaborer votre plan, et c’est aussi grâce à lui qu’avec
vos mains vous allez façonner, sculpter, modeler, fignoler, mettre au point
votre œuvre, car vous en êtes le « créateur ».

Constatation
logique, inéluctable, implacable !

Si vous n’avez pas
d’esprit vous ne pouvez rien
faire, car tout ce que vous faite vous le faite par l’esprit en premier
.

Avant de faire une
œuvre vous y pensez, puis vous élaborez des plans, et seulement après vous
fabriquez.

Si, il
n’y a pas « esprit »,
il n’y a pas « œuvre », car « œuvre » n’existe pas, c’est le « Néant ».

C’est « esprit », c’est-à-dire la pensée, qui
donne naissance à « œuvre ».

Si, il n’y a pas de corps, il n’y a pas d’esprit de raisonnement de
réflexion.

Il ne peut y avoir « esprit »,
si, il n’y a pas corps ;
c’est le corps qui donne naissance à « esprit ».

Cela nous prouve que le corps et
l’ « esprit »
sont indissociable et ne font qu’UN.

Cette explication est tellement rationnelle et logique que vous
allez avoir un mal fou à me contredire. Sauf
une très, très grande mauvaise foi, les explications ci-dessus sont efficientes, imparables.

Ce qui est valable pour nous, mortel, l’ait d’autant plus pour l’Être
Suprême, Créateur de toutes choses, surtout que nous
sommes son image, son reflet, sa ressemblance.

Matthieu IV : 10

« Alors Jésus lui dit
: « Retire-toi, Satan !
Car il est écrit : C’est
le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte.
» »

Jean V : 44 – Jésus le
Nazaréen répond aux prêtres et Pharisiens

« Comment pouvez-vous
croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et ne cherchez pas la
gloire qui vient du Dieu
unique. »

Alors le « Dieu » Unique, le seul Créateur de toutes
choses, EL-SHADDAÏ est un Être substance avec un esprit, car sans esprit pas
d’univers, pas de Terre, pas d’Humain, mais
un esprit sans substance, sans matière, n’est pas un esprit car il n’existe pas, donc EL-SHADDAÏ avec son « esprit »
ne font qu’UN et sont indissociables.

Imparable, inéluctable, implacable cette
« Vérité
 » ! … ! … !
… !

L’
« ESPRIT-SAINT » n’existe pas ! …

Seul existe
« EL-SHADDAÏ » — « Dieu » pour vous — qui à un « esprit » de raisonnement, de réflexion,
de pensé et de penser !

Quand vous « Chrétiens » vous parlez de
votre « Dieu » et de
l’ « Esprit-Saint »
vous faite un :

« Pléonasme »

[ dictionnaire : Emploi successif de mots ayant le même sens: descendre en bas.]

Veuillez pardonner ma ténacité sur ce thème, mais je suis certain que
vous allez m’expliquer le contraire avec des moitiés de texte Biblique, car
vous voulez nier l’évidence, la réelle « Vérité », sachant impertinemment
que j’ai raison tellement la logique est indémontable.

Existe-t-il
un « Chrétien » honnête
pour confirmer, affirmer cette évidence ?

Vous, les « Dirigeants » de cette religion « Chrétienne », ne prendriez-vous pas, par
hasard, vos ouailles pour des
imbéciles
 ?

Il
me semble qui si ! …

De
plus « Saint » signifie sanctifier, honorer, diviniser,
c’est une vénération,
mais cela ne veut sûrement pas dire sans aucun péché, sans tache, sinon vous
auriez dit et écrit « Sain »
qui signifie
propre, sans aucune souillure.

Votre
« Saint-Esprit » ne peut être le fondateur de l’Univers, qui Lui est parfait,
c’est à dire « SAIN ».

Je comprends pourquoi votre dieu « Dieu » et votre « Dieu Saint-Esprit
ou Esprit-Saint » sont
si machiavéliques et que
vous, vous vous entre-tuiez
avec autant d’ardeur sous ce même drapeau, cette même bannière dans les
deux camps, une « Croix ».

Pour
le moment voici les faits historiques que vous aurez du mal à me contester.

Les premiers Chrétiens
suivaient l’enseignement de Jésus le Nazaréen, ainsi que les Lois et Préceptes de son Père génétique, perpétré par les Apôtres
et Disciples.

Leur emblème
était le « POISSON »
et ils ne connaissaient pas cette « Trinité », la « Croix », et encore
moins le « Signe
de la Croix
 ».

Ces marques idolâtres de
la chrétienté étaient inconnues pour eux.

Je
cite :

« Le mot « Trinité »
n’appartient pas au vocabulaire du Nouveau
Testament, ni, par conséquent à la première communauté chrétienne. Il
est un résumé, de nature théologique, pour signifier le dogme central de la foi
chrétienne.

On trouve le mot grec, Trias, qui signifie « trois »,
à propos des trois Personnes divines, pour la première fois vers l’an 180 dans les écrits de Théophile
d’Antioche — [ Livres à
Autolycus, II, 15.  L’apologie à
Autolycus est aussi le premier témoin écrit de l’usage du mot grec
« Trias », c’est à dire « Trinité », pour désigner Dieu.

]— qui lui-même n’affirme ne pas être l’inventeur du mot dans cette
acception, puis est employé par Hippolyte
de Rome. » [ Contre
Noët théologien, prêtre du IIIème siècle
]

Je
vous pose le texte du Livre ou il est parlé de « Trinité »

Ce
qui est étonnant c’est que Théophile, Saint, se sert des astres pour faire sa
démonstration, alors que c’était à l’époque une pratique divinatoire, donc
anti-biblique.

« La lune, au contraire
décroît et périt en quelque sorte tous les mois à l’exemple de l’homme dont
elle est l’image. Puis elle croît de nouveau et renaît comme l’homme qui doit
ressusciter un jour.

Les trois jours qui
précédèrent les corps lumineux, sont l’image de la Trinité, c’est-à-dire de
Dieu, de son Verbe et de son Esprit, et le quatrième est l’image de l’homme,
qui a besoin de la lumière pour que Dieu, le Verbe, l’Esprit, l’homme lui-même
lui soit manifesté. C’est pour cela que les corps lumineux furent créés le
quatrième jour. » —Livre Second à
Autolycus XV contre Celse

Comme
vous pouvez le constater c’est une « Trinité »
à quatre branche car il y a « Dieu »,
EL-SHADDAÏ pour moi, son Verbe ou sa Parole, son Esprit et
après l’homme.

En
Genèse le Créateur n’a t-il pas créé l’Univers, la Galaxie Terre avec la Terre,
son satellite Lune, son Soleil et l’Humain par le Verbe et son esprit
d’Intelligence en disant : « Faisons » ?

C’est Tertullien, 155 –222, qui a introduit le terme Trinitas dans le lexique théologique latin. [ Contre Praxeas ]

Voici
un petit extrait de la Lettre de Tertullien contre Praxéas, chap. III

« Ils prennent pour la
division de l’Unité le nombre et la disposition de la Trinité, tandis que
l’Unité dérivant d’elle-même, la Trinité, loin de s’anéantir ainsi, est
administrée par elle. Vous prêchez deux et même trois Dieux, nous crient-ils.
Quant à eux, ils se disent les adorateurs d’un seul Dieu, comme si l’Unité,
réduite à elle-même hors de toute raison, ne constituait pas l’hérésie, de même que la Trinité,
raisonnablement comprise, constitue la vérité. »

Pour moi une Trinité raisonnablement
comprise, c’est « trois » et pas
« un », car « un »
est une unité et ne sera
jamais une trilogie. Donc avale cette « Trinité » dans la foi chrétienne
celui ou celle qui veut bien être pris pour un niais, car « un » en mathématique
ne fera éternellement que « un » et jamais « trois ».

Ceci
je tenais à le préciser car c’est avec des humains comme Tertullien, déclaré
« Saint » que le dogme Trinitaire de la chrétienté c’est forgé.

Cette
notion « Trinitaire »
est décidé au concile œcuménique de Nicée en 325
après J-C. — { début du IVème siècle } — par l’Évêque
Athanase d’Alexandrie
— { 298 – 373 } — qui imposa le
mot  « Trinité »

En
attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous
laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous
bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig :
JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Secte,religion … Chap. N°1 – Idolâtrie de la Chrétienté

Posté : 9 juin, 2012 @ 3:21 dans Secte religion Païenne le Christianisme | 2 commentaires »

Secte,religion ... Chap. N°1 - Idolâtrie de la Chrétienté dans Secte religion Païenne le Christianisme Rel-Quelle-richesse-pour-une-idole

Secte, Religion païenne, La Chrétienté

Pendant
quelques chapitres je vais vous écrire la naissance d’une religion qui est aujourd’hui la première mondiale par le nombre de ses fidèles,
mais aussi par tous les Ordres Monastiques
ainsi que toutes les sectes se rattachant même
indirectement à cette Religion-Mère
qui fonctionne pour ces Dirigeants
comme une secte.

Cette
religion, embryon du
judaïsme même si elle le nie,
les écrits politiques historiques prouvant le contraire et confirmant sa naissance du judaïsme, prendra sa légitimité
par un homme hors du commun des mortels un Galiléen du nom de Jésus le Nazôréen fils du charpentier de Nazareth.

Ces seules armes seront son Esprit de raisonnement, de réflexion, son Verbe, son
Amour pour la race humaine, rappelant toujours les Lois indestructibles
de son Père géniteur, que je nomme EL-SHADDAÏ —{ Dieu au-dessus des Montagnes } — comme Abram ou Abraham, son véritable NOM ayant été rendu « TABOU »  par les humains, qui l’ont supprimé de tous
les « Écrits », en le remplaçant par un tétragramme « YHWH. »
et que cette religion nomme vulgairement « Dieu ».

Ce Galiléen fait encore aujourd’hui couler
beaucoup d’encre, car entouré d’un « Mystère »
inexplicable de sa naissance à sa mort, doté d’une rare « Sagesse », d’une « Connaissance » de la
matière et de l’immatériel du corps humain, d’un pouvoir incommensurable et
d’une « Intelligence » phénoménale.

Il s’entoura de soixante-douze « Disciples » dans lequel il choisit douze « Apôtres » qui
représentaient les douze Tributs d’Israël. Après les avoir
enseignés sur les Lois et Préceptes de son Père géniteur, puis sur un
Enseignement personnel, il les envoyât sur la surface de la Terre pour
instruire tous les humains qui vivaient sur celle-ci faisant des « Disciples »,
leur inculquant ce onzième commandement.

Matthieu
XIX : 19, XXII : 39, Marc XII : 31, etc

« Tu aimeras EL-SHADDAÏ
ton Dieu de tout ton cœur, de toute
ton âme et

« Tu
aimeras ton prochain comme toi-même ! »

Mais aussi :

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui
comme sur la pupille
de ton œil. » — Papyrus Oxyrhynque I —

Ce bel homme, à l’image de son Père et de ceux qui vivent avec lui, de caractère dur,
autoritaire, d’une grande force, au verbe haut, imposant la crainte, le respect, mais aussi la gentillesse et
l’amour fut tout le long de sa vie parfaite sur la Terre, un « PARANGON. »

De l’enseignement de cet
homme, les humains en ont fait en à peine IV
siècles
{ quatre cents ans }  une Religion d’Idolâtre

C’est cette histoire que
j’écris ! …

 

Idolâtrie de la Chrétienté

 

Chapitre
N° 1

 

Il y a un peu plus de deux
millénaires est né en Palestine, région occupée par l’armée romaine, celle-ci
ayant de grandes difficultés à garder cette région dans le calme et l’ordre, un
humain qui par sa prestance renversa la « Religion » tout en rendant
au pouvoir politique ce qui lui était dû.

En effet, cette partie de
territoire occupé était une vraie poudrière, car le pouvoir politique et
religieux se confondaient et il y avait des factions religieuses mais aussi
politiques qui se faisaient entres-elles la guerre ou celui qui était ton ami
aujourd’hui devenait ton ennemi demain, ajouté à cela le harcèlement contre
l’occupant qui ce jour était ton ennemi et demain ton ami. Cette région, la
Palestine, était aussi l’ancien pays hébreu où il y avait la capital,
Jérusalem, ville symbolique pour cette religion hébraïque.

C’est dans ce contexte et cette
région qu’est né un humain hors du commun des mortelles de l’époque. Cet humain
était pour les hébreux le Messie, annoncé dans les prophéties, qui venait
libérer les habitants de ce pays d’Israël.

L’autorité de l’époque était Hérode le Grand, 73 av. EC.mort à Jéricho 4 av. J-C. –, humain
tyrannique qui gouverna la Judée de 37 av.
J-C. à 4 av. EC.

Grand
bâtisseur, il fut placé sur le trône de Jérusalem par les Romains.
Pour consolider sa souveraineté, il retire le pouvoir politique aux prêtres qui
dirigeaient la Judée depuis le début de l’époque du Second Temple[]. Pour écarter toute rivalité politique
susceptible de menacer son pouvoir, il fait assassiner son épouse Mariamne
ainsi que plusieurs de ses enfants.

Sa
cruauté, sa paranoïa et son impopularité ont laissé des traces.

Dans
l’Évangile selon
Matthieu
, les
Sages ayant annoncé la naissance à Bethléem
du « Roi des Juifs » et Hérode
l’ayant fait chercher, il aurait ordonné la mise à mort de tous les enfants de la
ville et de sa région âgés de moins de deux ans.

Se
sera le « Massacre des Innocents ».

Voilà
pourquoi Zacharie et toute sa famille se réfugiât dans les montagnes pour
protéger son fils qui deviendra plus tard Jean le Baptiste, la famille de son cousin germain, Jésus le Nazaréen, fuira, elle, en Égypte. – Premier et deuxième chapitre de l’évangile
du Disciple Luc.

Ce
fait historique, confirme que Jésus le Nazaréen est né avant la date de l’EC,
soit J-C., puisque Hérode Ier le Grand est décédé en l’an -4 de J-C.
et que ce massacre eu lieu en l’an 5 av. EC., tous ces faits nous prouvant avec
une certaine certitude que Jésus de Nazareth, le Roi des
Juifs,
serait né en l’an 7 av. J-C. ou l’EC. – EC
= Ère Commune

Hérode Antipas
II
, 21 av. J.-C.39 ap.  J-C., tétrarque de Galilée et de Pérée, région
située au nord-est de la Mer Morte, à l’est du Jourdain, de 4 av.
J.-C.
à 39 de l’EC, fils d’Hérode Ier le Grand et de Malthace
la Samaritaine
,
sa quatrième femme.

Il
construisit en l’honneur de l’empereur Tibère, la ville de
Tibériade, sur le lac de Galilée nommé aussi
« mer de Génézareth »

Ce Galiléen,
Jésus de Nazareth
,
nommé de son vivant Jésus le Nazôréen,
Nazarénien, Nazaréen, dénoncera tout
le système religieux hébraïque de l’époque et sa corruption.

Il
deviendra, aussi, un trublion pour le pouvoir politique, car il déplaçait les
foules dans l’intérieur du pays.

En premier, pour éviter toutes équivoques, je suis
croyant.

 Je crois en un Être Suprême,
androgyne, invisible à la chair, d’une Sagesse, Force, Intelligence, Mémoire,
incommensurable, Nous à sa ressemblance, à son image, à leur reflet,
c’est à dire chaque fois que nous croisons, regardons, parlons, embrassons,
serrons, un humain ,nous le faisons avec l’Être Suprême.

Il a fait
écrire :

« Qui crache à la Face de l’Homme, —- l’humain —- crache
sur ma Face ! » …

Je
vais répondre à tous ces Catholiques,
Orthodoxes, Protestants, Sectes, ces Chrétiens, qui écrivent sur le « NET », parlant sans cesse
d’amour, et qui ne portent même pas un échantillon dans leur Cœur et leur Esprit.

Ils vous proposent de faire partie de leurs
amis et vous jettent à la première occasion car vous ne pensez pas comme
« Eux », parce que vous leur posez des questions embarrassantes.

Ils
vous mettent du « Jésus-Christ »
à toutes les sauces, en oubliant le principal de son enseignement, respecter les Lois et
Préceptes de son Père Géniteur EL-SHADDAÏ tel que :

Exode
20 : 4, Lévitique 19 : 4, …

« Tu ne te feras pas d’images taillées, tu ne te prosterneras
pas devant elles ….. »

Je vais continuer à me faire des ennemis parmi tous ces chrétiens
Catholiques, Orthodoxes, Protestants avec leurs innombrables Sectes et Ordres
Monastiques.

Vous
Chrétiens, qui traitez les autres de « 
Païens
 », je me permets de vous dire que vous êtes sûrement
pire que ces gens, car vous, vous êtes « Idolâtre »
et vous le niez !…

Dans vos Temples, vos Églises,
Cathédrales, Chapelles, vous vous prosternez devant des statues sculptées par des mains
d’humains représentant  des hommes, des
femmes, que vous nommez « SAINT », une croix avec un homme
cloué dessus, cette croix engin de torture romaine, que vous vénérez en vous
signant devant, vous agenouillant et priant, donnant des offrandes, cierges,
argent, fleurs,…

Alors qui est-ce qui est « PAÏEN »…. ?

Pourtant vous connaissez l’Ancien
Testament !…

Les
« Dix
Commandements »,le
« Décalogue », :…Exode
X : 3-5, … le Deutéronome IV : 15 et suivant, V : 8 et
suivant …, ainsi se suite !

« Tu ne feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce
qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux,
au-dessus de la terre.

Tu ne te
prosterneras pas devant ces dieux, tu ne les serviras pas…….. ».

Vous,
les Chrétiens, vous qui êtes « croyant »,…pour moi c’est la première Religion « Idolâtre » avec
plus de trois milliards de Fidèles
tout confondu…..lisez dans l’Ancien Testament la « Sagesse de Salomon »…le chap.
13 verset 10 et suivant, puis le chap. 14 verset 11 à 31 , mais surtout portez
votre attention aux versets 21 à 29, …là !.., vous serez étonnés !

Tiens !
… Pour vous évitez de chercher je vais vous poser ces versets !

Sagesse de Salomon XIII : 10-19

« « —-
Mais malheureux sont-ils, avec leurs espoirs mis en des choses mortes, ceux qui
ont appelé dieux des ouvrages de mains d’hommes, or, argent, traités avec art,
figures d’animaux, ou pierre inutile, ouvrage d’une main antique.

Et voici encore un bûcheron : il scie un arbre
facile à manier, il en racle soigneusement toute l’écorce, il le travaille avec
adresse, il en forme un objet propre aux usages de la vie.

Quant aux déchets de son travail, il les
emploie à préparer sa nourriture et il se rassasie.

Et le déchet qui en reste et qui n’est bon à
rien, un bois tordu et poussé tout en nœuds il le prend et le sculpte avec
l’application des heures de loisir, il le façonne, avec le savoir-faire des
instants de détente. Il lui donne une figure humaine, ou bien il le fait
semblable à quelque vil animal, le recouvre de vermillon, en rougit la surface
à la sanguine, recouvre d’un enduit toutes ses taches.

Puis il lui
fait une habitation convenable, le place dans un mur et l’assure avec du fer.

Ainsi
veille-t-il à ce qu’il ne tombe pas, sachant bien qu’il est incapable de
s’aider lui-même, car ce n’est qu’une image, et il a besoin d’aide !

Pourtant, s’il
veut prier pour ses biens, son mariage, ses enfants, il ne rougit pas
d’adresser la parole à cet objet sans vie. Pour la santé, il invoque ce qui est
faible, pour la vie, il implore ce qui est mort, pour un secours, il supplie ce
qui a le moins d’expérience, pour un voyage, ce qui ne peut même pas se servir
de ses pieds, pour un gain, une entreprise, le succès du travail de ses mains,
il demande de la vigueur à ce qui n’a pas la moindre vigueur dans les mains
! » » —-

Maintenant le chapitre
14 qui est encore plus édifiant

Sagesse de Salomon chapitre
XIV : 11-30

« « —- Aussi
y aura-t-il une visite même pour les idoles des nations, parce que, dans la
création d’EL-SHADDAÏ, de Dieu, elles sont devenues une abomination, un
scandale pour les âmes des hommes, un piège pour les pieds des insensés.

L’idée de faire des idoles a été l’origine de
la fornication, leur découverte a corrompu la vie.

Car elles n’existaient pas à l’origine, et
elles n’existeront pas toujours.

C’est par la vanité des hommes qu’elles ont
fait leur entrée dans le monde, aussi bien une prompte fin leur a-t-elle été
réservée.

Un père que consumait un
deuil prématuré a fait faire une image de son enfant si tôt ravi, et celui qui
hier encore n’était qu’un homme mort, il l’honore maintenant comme un dieu et
il transmet aux siens des mystères et des rites, puis avec le temps la coutume
se fortifie et on l’observe comme loi. C’est encore sur l’ordre des souverains
que les images sculptées recevaient un culte des hommes qui ne pouvaient les
honorer en personne, parce qu’ils habitaient à distance, représentèrent leur
lointaine figure et firent une image visible du roi qu’ils honoraient. Ainsi,
grâce à ce zèle, on flatterait l’absent comme s’il était présent.

Ceux-là mêmes qui ne le
connaissaient pas furent amenés par l’ambition de l’artiste à étendre son
culte, car, désireux sans doute de plaire au maître, il força son art à faire
plus beau que nature, et la foule, attirée par le charme de l’œuvre, considéra
désormais comme un objet d’adoration celui que naguère on honorait comme un
homme.

Et voilà qui
devint un piège pour la vie que des hommes, asservis au malheur ou au pouvoir,
eussent conféré à des pierres et à des morceaux de bois le Nom incommunicable —[ Y.H.W.H ]

En outre il ne
leur a pas suffi d’errer au sujet de la connaissance de Yahvé. — [ Dieu pour vous, EL-SHADDAÏ pour moi ]— Mais alors que
l’ignorance les fait vivre dans une grande guerre, ils donnent à de tels maux
le nom de paix !

Avec leurs
rites infanticides, leurs mystères occultes, ou leurs orgies furieuses aux
coutumes extravagantes, ils ne gardent plus aucune pureté ni dans la vie ni
dans le mariage, l’un supprime l’autre insidieusement ou l’afflige par
l’adultère.

Partout,
pêle-mêle, sang et meurtre, vol et fourberie, corruption, déloyauté, trouble,
parjure, confusion des gens de bien, oubli des bienfaits, souillure des âmes,
crimes contre nature, désordres dans le mariage, adultère et débauche.

Car le culte
des idoles sans nom est le commencement, la cause et le terme de tout mal.

Ou bien en
effet ils poussent leurs réjouissances jusqu’au délire, ou bien ils
prophétisent le mensonge, ou ils vivent dans l’injustice, ou ils ont tôt fait
de se parjurer comme ils mettent leur confiance en des idoles sans vie, ils
n’attendent aucun préjudice de leurs faux serments.

Mais de justes
arrêts les frapperont pour ce double crime parce qu’ils ont mal pensé du
Seigneur –[ Dieu ou EL-SHADDAÏ
]— en
s’attachant à des idoles, parce qu’ils ont juré frauduleusement contre la
justice, au mépris de la sainteté. » » —-

Comme
ces Écrits ressemblent étrangement à votre religion chrétienne particulièrement
ce qui est écrit en rouge et à leurs Dignitaires, Pape, Pope, Pasteur, Ancien,
Aîné, … !

Il faut vraiment se mentir à soi-même pour réfuter ces lignes
bibliques !

Après
votre lecture, j’entendrai vos réflexions !

Il
est plus facile de jouer l’autruche que de s’ouvrir l’esprit !

La « Conscience »… !

Moi
le « PAÏEN »
j’aime mieux rester seul avec ma conscience et cet « Être Suprême » que je nomme
comme Abraham « EL-SHADDAÏ » comme guide que de redevenir comme vous
« Idolâtre »

C’est peut-être à cause de votre Religion que vous avez cet « Amour » si …, volatil
… !

Pour moi,
le « PAÏEN », je fus
comme beaucoup d’enfant de mon époque baptisé. Puis nos parents,
à l’âge de huit ans, nous faisaient suivre le catéchisme. Là, un Abbé ou un
Curé nous enseignait les dogmes de la « chrétienté », la Messe, la Confession, etc, et après
pour nous gamins la —claque dans la tronche — heu …, la Confirmation, puis
la Communion Solennelle.

Dans
mon enfance j’étais un « Gavroche » et l’Abbé de la Noé m’hébergea
avec l’accord de ses supérieurs pendant plus d’un an au presbytère. Comme eux
j’avais une « cellule » pour dormir et je partageais les repas du
soir et les jours de repos avec eux.

Un
fait est certain, si aujourd’hui je suis comme je suis, je peux remercier cet
Abbé qui par la lecture de certains ouvrages, m’a ouvert les yeux sur la
religion. Comme souvent il me disait :

« Jean-Paul
pour être Abbé, Moine, Missionnaire, ou autres, il faut faire abstraction sur
énormément de choses, même celles que l’on sait véridiques. Au séminaire nous
lisons beaucoup de livres et l’enseignement spirituel à autant d’importance que
l’historique … »

Portez-vous
bien et prenez soins de vous !

Salutations cordiales !

Sig :
JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Naissance, vie, Mort, Jugement après la VIE Chap. N° 9

Posté : 1 juin, 2012 @ 9:52 dans Naissance, Mort, Jugement, VIE | 1 commentaire »

Naissance, vie, Mort, Jugement après la VIE Chap. N° 9 dans Naissance, Mort, Jugement, VIE Esp-Grand-Loup.les-images-dune-vie

Qu’est-ce que la MORT ?

Aucune souffrance
corporelle ! …

Un endormissement normal, comme le sommeil
profond que je nomme la « Petite
Mort »,
mais sans réveil de la matière.

La Mort inconnue pour l’animal,
tourment pour l’humain, car il est le seul être vivant sur la Terre à posséder
un « ESPRIT Substance, son clone invisible,
en un mot « LUI » 
», à la ressemblance de son « FONDATEUR. »

De toutes les âmes vivantes, de l’infiniment petit à l’infiniment
grand, il est le seul à pouvoir créer, inventer, façonner, raisonner, choisir
librement et volontairement

tout ce qu’il fait et pense, le seul à détenir
une conscience, son clone immatériel, son double
façonné de milliard
d’ondes inséparables formant un tout à l’image exacte de la matière dont il est
modelé.

Son image impalpable,
intouchable dans la glace, lui prouve
son existence incorporelle
.

 Dans tout l’Univers l’humain est le seul à
posséder deux images, le corporel, la matière qui retourne en poussière, et
l’incorporel sans lequel il ne peut vivre
.

Involontairement,
l’ayant vérifié, c’est de cette partie incorporelle qui continue à vivre, après
l’arrêt de la matière — la MORT, le GRAND SOMMEIL que je vais vous expliquer.

Qu’est-ce qui se passe juste avant ? …..

Qu’est-ce qui se passe juste après ? …..

 

Naissance,
Vie, Mort, Jugement, la VIE

 

Dernières
lignes du dernier précédent

 

Seul Lui a le pouvoir de te
pardonner tes fautes, ce n’est pas un humain imparfait !…

.Il te conseilles de mettre en
pratique quelques « COMMANDEMENTS » comme ceux cités précédemment,
d’essayer de supprimer tes défauts et penchants, car qui peut te connaître
mieux que TOI, uniquement Toi ! …De te transformer personnellement,
intérieurement, volontairement avec l’aide de Celui qui est au-dessus de TOI,
bien après le ciel et les étoiles.

Tu le veux ou tu ne le veux pas, tu es
entièrement libre de ton choix.

Seul Toi peux décider pour TOI !…..

Cet
« HUMAIN » disparaîtra de ta vie comme il est venu….. Simplement il
aura posé une épée de « DAMOCLÈS » au-dessus de ta tête ! …

 

Chapitre N° 9

 

Suite d’un
Jugement fictif

 

Tu décèdes ! ….. Même
scénario ! …. Tu es assis confortablement dans le fauteuil ! ….Ton
« DISQUE DUR » est transmis ! …..L’Ange des « TABLES de la
MÉMOIRE » les ouvre ! ….. De l’autre côté les « GRANDS
LIVRES » sont ouverts ! ……

Là, je ne peux continuer, car
tout ce que j’écrirai serait assurément une vérité détournée, comme une fable.

Alors je vais revenir quelques instants en
arrière, car pour le moment tu es un être matériel comme moi, comme nous tous.
Et de plus, tu dois « JUGER » en tant que vivant, donc il est juste
que tu possèdes tous les éléments.

L’épée
de DAMOCLÈS, pourquoi ? …..

Parce-que
cet «HUMAIN » t’aura appris toute la fondation de ta conscience, sur les
LOIS sempiternelles, immuables, impérissables de la génétique de l’humain à sa
création. Cette voix intérieure est innée en nous, pour tous les humains sans
aucune exception, absolument sans aucune, que tu le veuilles ou non, tu ne peux
rien changer.

Et tous ceux qui se vanteront de ne croire en
rien, tu sauras que se sont de fieffés menteurs, car en premier ils se mentent
à eux-mêmes, soit par peur, soit par vanité, ils refusent volontairement leur
conscience.—-Relis le Troisième Chapitre ! —- et se battent intérieurement contre
elle, sans jamais pouvoir la faire taire.

Voilà ce qu’ils nient, en claironnant, je suis
« ATHÉE » !…

Ils sont plus à plaindre qu’à
blâmer !

La vie continue !

Cet « HUMAIN » t’a laissé, là, en
plan ! Alors tu cherches à savoir, le vrai, le faux . Involontairement, bêtement
tu suis un conseil, puis un autre, et encore un autre. Maintenant tu es fidèle
à ton épouse, moins hâbleur, calomniateur. Tu as abandonné ces prières toutes
faites, tu ne pratiques plus l’idolâtrie, tu fais ton examen de conscience.

Voilà plusieurs année que cet
« INCONNU » t’a enseigné et ton plus cher désir serait de le revoir
un jour, car depuis son passage quelle transformation ! ….

Tu es beaucoup plus heureux maintenant car tu
as acquit une Sagesse, une Connaissance que tu ignorais auparavant. Toute ta
famille a bénéficié de ton changement. Oui, aujourd’hui tu ne regrettes rien au
contraire.

Combien de fois, Celui qui est au-dessus de
Toi, t’a repris ? ….

Combien de fois t’a-t-Il
pardonné ? …..

Là tu t’es aperçu ce que c’était
le « Pardon », l’ « Absolution » !

Rien à voir avec l’absolution du Curé de ton
Église !

Tu te sens « LIBRE » !

Tu le nommes par un « NOM
PERSONNEL » et tu le pries avec ton cœur et ton esprit, quand tu veux,
avec ce sentiment d’être écouté. Tu arrives à la conclusion de tes jours et
volontairement tu comptes toutes les années de bonheur depuis la venue de l’
« ÉTRANGER » ……….

Ou bien, tu continues ta vie
comme avant sans rien changer, te répétant sans cesse pour te convaincre :

« Ce ne sont que baliverne, fadaise et faribole,
voire de l’aberration ».

Mais il y a cette
« CONSCIENCE » cette chose interne que tu ne peux définir, qui, à
chaque instant de tes actions, vient te titiller l’esprit « —t’agis mal,
tu mens, tu es un enfoiré, ne critique pas ceux-là, — » , même dans
la « PETITE MORT » ce subconscient t’interpelle ! …. Tu as le
cœur dur et l’esprit obtus et tu ne veux rien entendre.

Tu
maudis le jour où tu as fréquenté cet « HUMAIN », mais surtout tu
t’en veux de l’avoir écouté.

Depuis qu’il est parti ce n’est que torture
d’esprit, de malaise interne, un véritable « ENFER ».

Le plus terrible chez Toi, c’est que tu t’es
aperçu de certaines vérités, mais les reconnaître seraient une faiblesse, tu ne
peux l’admettre ! …Alors ? ….

Tu continues ta vie comme auparavant,
volontairement contre ta conscience, sachant impertinemment la résultante.
Cette vanité interne te rend malheureux ! ….

Tu es à l’orée du « GRAND VOYAGE »,
la peur, la crainte maintenant te tenaille !

« DAME MORT » est là toute proche,
dans quelques mois, semaines, jours, heures peut-être. Tu commences à te
reprocher ta conduite, tu déplores de ne pas avoir écouté ta conscience, le
repentir ….. !

Là tu écoutes ta conscience, tu te souviens
bizarrement des paroles de cet « ÉTRANGER », et tu as ce sentiment,
cette perception qu’il est trop tard.

Exceptionnellement je n’écrirai
rien. Pour cette fois, je te laisse réfléchir sur le déroulement du
« JUGEMENT ». N’oublie pas !… Tu représentes tous les
Humains !

Maintenant c’est Toi qui vas
écrire la suite de ce « JUGEMENT », pour l’UN, pour l’AUTRE. Tu sais
que tout est ouvert, les « TABLES de la MÉMOIRE » d’un côté, les
« GRANDS LIVRES » de l’autre.

Les exemples de
« JUGEMENT » ? Il y en a autant que d’êtres Humains, pas un seul
ne se ressemble, seul la condamnation est idem dans un sens, dans
l’autre ! …….

« FIRMAMENT »,…… « DEMEURES »,…..
« NÉANT », …… « ÉLUS »,

Voici un « TEXTE » qui
fut écrit bien avant la naissance de JÉSUS le Nazaréen, et que celui-ci repris
pour répondre à une question de l’un de ses Apôtres :

…. « Ne
sais-tu pas que— l’humain— l’homme n’a pas été créé autrement que les Anges
dans les Cieux, juste et parfait, pour vivre éternellement sur la
Terre ?…. Mais c’est de son propre gré, par son orgueil, qu’il a transgressé une LOIS de mon PÉRE, amenant la Tare
et la « Mort » sur Lui et toute sa descendance……// ….. Je te le
dis, la « Mort » n’est pas une création, mais une transgression de
l’Homme ! »

Je viens d’écrire ce que je sais
sur les évènements invisibles qui ont lieu juste avant  que « DAME MORT » ne fasse ce
pourquoi elle est là, puis tous les évènements qui suivent, après la
disparition ou l’endormissement de ton double matériel, ton clone, ce corps que
tu devras peut-être reprendre un jour.

Je ne peux affirmer pleinement ce que j’ai
écrit, car comme vous je suis imparfait, donc sujet à l’erreur, mais j’ai une
certitude à plus de 90%. Le seul fait étonnant, c’est que je suis dans
l’incapacité de vous écrire certaines choses que je connais au plus profond de
mon âme.

Pourquoi ? … Je l’ignore ! …

Je peux
certifier autre chose ; importe peu le « NOM » que tu donnes à
« l’ÊTRE SUPRÊME », nomme-le comme il te convient, sauf ce terme
vulgaire de « Dieu », si ton cœur est sincère tu seras écouté !
…….

Comme je l’ai déjà écrit précédemment,
tu es libre de croire ou ne pas croire, ce qui compte pour moi c’est ma
conscience, le faîte de se sentir propre, d’être en osmose avec cette
conscience, ce subconscient, cela me donne une joie et un bonheur immense.

Avant de nous quitter, par respect
pour Toi, Toi mon semblable, mon Ami, ne serai-je point, involontairement
cet  «INCONNU », cet  «ÉTRANGER » ? ……

Après avoir lu et relu tout ce qui a été écrit
ci-dessus……, oui !

… Je le reconnais ! …..

Seulement je ne parle pas, je suis le
« quidam scribe », en lisant c’est Toi qui par ton Esprit,— car
aucun son ne sort de ta bouche,— parle dans l’invisible, aucun humain ne le
sait, aucun humain ne le voit, seul les êtres visibles dans l’invisible le
savent…….–principe des ondes—…

Comme tu as lu, tu sais !
…..

Tu ne
peux plus dire j’ignorais, je ne savais pas !…..

Suis-je
responsable de ton trouble ? …., de ta crainte ? …., de ton
angoisse ? ….

Alors,
je l’admets volontiers !

Je
dirai, et qui plus est, cela me fait plaisir, pas par sadisme, loin de moi
cette pensée, par amitié pour TOI, car je suis sûr que maintenant tu vas
réfléchir.  Et après tes réflexions,
constatations, tu vivras autrement, tu te transformeras ….

La liberté d’Esprit, délivré du
carcan religieux, quelle bouffée d’air frais ! …

.Que du bonheur ! ….

Tu le
sais, tu es responsable de TOI, tu as le « LIBRE CHOIX » ! ……

Je sais aussi pour certains,
qu’ils vont me maudire, me haïr, m’insulter, cela fait partie des
« Écrits » et il faut bien qu’ils confirment la véracité de ce qui
est écrit auparavant ! …..

Le
« LIBRE CHOIX » !…. Ils ont le « LIBRE CHOIX » !
….

.Personne ne les torture, ne les
menace ! …..La liberté volontaire et individuel de son choix ! …..

Ce jour, aujourd’hui, tu vas
rester avec un nombre incalculable de questions tel quel :

–Qu’est-ce que je fais sur la
Terre ? …. Existe-t-il vraiment un Être Supérieur ? …..

C’est quoi exactement la
« Mort » ?

Quand on meurt, comment cela se
passe-t-il ? …..

Vais-je souffrir ? …

Tout ce que je viens de lire
est-ce exacte ?

….Quand je vais mourir vais-je
avoir peur ?

…Vais-je être angoissé ?….

Et ainsi de suite, chacun avec ses propres
questions ! ……

J’ai terminé sur « La VIE,
puis DAME MORT, après la VIE »

Je reviendrai sur ce thème quand
j’écrirai sur le visible dans l’invisible, l’ESPRIT ou le clone, le spectre de
l’humain.

A votre méditation !
Portez-vous bien et prenez soins de vous !

Comme
dirai le « QUIDAM » :

« Que
le MAÎTRE de l’UNIVERS avec son FILS et la Multitude veillent sur VOUS »

Il faudra attendre, Lectrices,
Lecteurs
, des jours meilleurs pour les prochains Écrits, en
attendant prenez soins de votre maisonnée en suivant tant que possible les Lois
d’EL-SHADDAÏ
et les Enseignements de son Fils Bien-Aimé Jésus le
Nazôréen.

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit
« Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus