Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour décembre, 2012

Acceptation des … Chap. N° 8 – Pas de Père pas de Fils

Posté : 15 décembre, 2012 @ 1:04 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ... Chap. N° 8 - Pas de Père pas de Fils dans Acceptation des ignominies du christianisme le-mal-affection-de-sammael

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs, je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernières lignes du précédent chapitre.

 

Donc obligatoirement il fallait quelque chose pour qu’il y ait UNIVERS, puis Vie, même infiniment petit ou infiniment grand, mais il fallait obligatoirement « une chose », car pouvez-vous faire quelque chose avec rien ?…

Et si, il n’y a rien, il n’y a même pas une « chose » ! …

Alors cette « chose », ce n’est pas rien !…..

Rien ce n’est rien ! ……

Rien c’est le vide, et encore le vide représente quelque chose ! …

Le NÉANT ! …Voilà ce qui est « Rien » ! … » …}—

Comme je vous l’ai déjà écrit, étant androgyne, il se fit un Fils, que vous nommez « Jésus-Christ », mais que je nomme moi, « Jésus le Nazaréen le Bien-Aimé. »

 

Pas de Père pas de Fils

 

Chapitre N° 8

 

J’en déduis que comme tout « Fils », il a eu un commencement grâce à son Père, son géniteur, qui par sa propre volonté a fait sortir un être du Néant.

Cet être a un commencement, donc obligatoirement il peut avoir une fin par la volonté de son Père.

Ce raisonnement, reconnaissez qu’il est d’une parfaite logique ! …

Difficile de le contredire ! …

Par cette flagrante évidence, je viens de vous prouver que votre « Jésus-Christ » ne peut être un « Dieu ».

Donc vous êtes bien dans l’idolâtrie, et cela vos « Enseignants » le savent ! …

Si les humains ne considéraient pas certains écrits comme apocryphes —{ ce mot signifiant secret, à ne pas dévoilé } — ils sauraient par les Évangiles des Apôtres — { des vrais, pas des apôtres qui se sont nommés « Apôtre » } — que Jésus le Nazaréen, le Bien-Aimé, a toujours reconnu être sur la Terre par la volonté de son Père, et que, comme un fils, il obéit à son Père, et qu’il ne sera jamais l’égal de son Père.

Son Père, EL-SHADDAÏ, lui-même ne dit-il pas :

« Je suis l’Unique Dieu, le seul, et je suis un Dieu jaloux ! »

Alors pourquoi prenez-vous votre « Jésus-Christ » pour un Dieu ? …

Si vous priiez le véritable Fils d’EL-SHADDAÏ, Jésus le Nazaréen, vous sauriez qu’il faut en premier priez le Père et non « Lui » et que pour prier son Père il ne faut aucune matière !

Jésus Emmanuel le Nazaréen ne vous a-t-il pas enseigné comment prier ? …

Vous qui sans cesse parlez de l’enseignement de Jésus-Christ avec votre Nouveau Testament, vous de toutes les confessions chrétiennes, des catholiques aux protestants, sans compter les sectes de tous bords, qui mettez du Jésus-Christ à toutes les sauces, vous ne suivez même pas ce conseil enseigné aux Apôtres :

Je cite Jésus le Nazaréen de mémoire

« Comment devons-nous prier ? » demandèrent les Apôtres

Jésus de Nazareth répondit :

« Notre Père qui est dans les Cieuxque ton NOM soit … »  

Sans être sarcastique avec vous, mais pour moi qui suis un « Païen » pour vous « Chrétiens », il me semblerait avec une très, très grande certitude que cet enseignement a été complètement oublié par vos « Dirigeants, Enseignants », car Jésus le Bien-Aimé dit bien de prier son Père qui est le nôtre et non pas « Lui », il ajoute « que ton NOM … »

Je suis peut-être « Païen », mais je sais lire !

« Que ton Nom » ce n’est pas ce nom vulgaire de « Dieu », alors j’en déduis que les Apôtres devaient connaître irrémédiablement le Nom du Père de Jésus le Nazaréen.

Voici un autre passage de votre Nouveau Testament — Jean 17 :

BJ et LS

1 – Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel, il dit : « Père, l’heure est venue : glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie

7 – J’ai manifesté ton nom aux hommes, que tu as tirés du monde pour me les donner. Ils étaient à toi et tu me les as donnés et ils ont gardé ta parole.

26 – Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux. »

Parenthèse : Les exégètes :

« Dans ce chapitre de Jean il y a beaucoup de rajouts comme la fin du verset 3, le verset 10, ainsi que le 22 tous, contraire à l’enseignement de votre Jésus-Christ. Le verset 23 est un doublet du verset 21.  ( Eusèbe de Césarée hist. Ecclés.) »

Pourquoi ce « NOM » ne figure-t-il pas dans le Nouveau Testament, puisque ces « Écrits » sont déclarés par les humains d’ « INSPIRATION DIVINE » ? …

Si ces « Écrits » étaient vraiment sous « Inspiration Divine », je vois difficilement le Créateur de toute chose cacher son Nom, d’autant plus qu’IL l’avait fait inscrire en sceaux sur le turban des « Grand-Prêtre » afin que tout le peuple puisse le lire.

Si, ces mêmes humains, ne voulaient pas vous faire avaler des « Infamies », ils n’auraient pas déclaré le NOM DIVIN « tabou », et vous apprendraient à prier le Père de Jésus le Nazaréen, EL-SADDAÏ.

Ils vous auraient appris que le « Bien-Aimé » est venu dans le corps d’un humain, pour vivre comme un humain, penser, raisonner, réfléchir, par l’esprit, avec le cerveau, mais aussi souffrir par le corps et par l’Esprit comme les humains, ayant  « Lui » aussi le  « Libre Choix », comme-ci son Père le mettait à l’épreuve, pour connaître son intégrité, mais aussi pour nous prouver que tous les humains, quels qu’ils soient, peuvent choisir volontairement leur voie.

Étant parfait, cet Être de grande « Justice », en obligeant son Fils Bien-Aimé à vivre sur la Terre, nous prouve qu’Adam et Ève ont volontairement enfreins une Loi, comme Sammaël, le premier « Ange » à avoir été créé visible dans l’invisible.

Son Fils Bien-Aiméa résisté à toutes les attaques et propositions de Sammaël,nous donnant un magnifique exemple, rempli d’un superbe enseignement.

N’est-ce pas Messieurs les « Hauts Dignitaires Religieux » ?

Pourquoi, Messieurs, n’expliquez-vous pas à vos fidèles ouailles, quand vous les haranguez en chaire ou au pupitre, que { —pas votre Jésus-Christ, le vrai, celui qui a enseigné que son Père avait horreur de l’idolâtrie—} Jésus le Nazaréen est venu sur Terre dans une enveloppe charnelle, pour prouver aux humains qu’ils n’avaient plus besoin de « Prophètes », de « Grand-Prêtres », mais que chaque humain devait être un enseignant pour son semblable et un parangon.

Il a donné un merveilleux exemple à ses Apôtres et Disciples :

Log 53 :

 « La circoncision est-elle utile ou pas ? »  demandèrent-ils.

 « Si elle était utile leur PÈRE les engendrerait déjà circoncis de leur mère.

C’est au contraire la vraie circoncision, celle en esprit, qui est devenue vraiment utile. »

Ceci est écrit en logia dans un Évangile sûrement plus inspiré que les « Canoniques », mais comme je suis honnête, je vous donne une petite référence qui vous permettra de bien juger : { Romains II : 25 – 29, III : 1 et 30, et il y en à encore si vous cherchez comme Tite ….}

Vous les « Pasteurs » —-( quand j’écris « Pasteurs » je parle bien entendu des Pasteurs protestants, mais aussi des Abbés, Curés, Évêques, etc, Pape, Pope, Anciens, Aînés, Grand-Prêtres, ….) —-  si seulement vous expliquiez à vos fidèles que la circoncision n’était faite que pour reconnaître un peuple, mais surtout les humains qui voulaient observer les Lois et Préceptes de l’Unique Dieu Créateur, qu’Abraham nommait  « EL-SHADDAÏ », puisque l’autre NOM vous l’avez déclaré  « tabou et imprononçable », et que depuis la venue de  « Jésus le Nazaréen », ce  « Fils d’Homme », ce même Unique Dieu Créateur veut reconnaître son peuple par la « circoncision de l’Esprit », c’est à dire tous les humains qui veulent volontairement suivre ses Lois et ses Préceptes et mettre en pratique le onzième commandement de son FILS Bien-Aimé.

Si seulement vous-mêmes, vous mettiez en pratique simplement ces quelques commandements, vous seriez un exemple pour vos semblables, mais il me semble, sauf une très grosse erreur de ma part, ce qui me paraît impossible, que vous leur enseignez bien l’ « Idolâtrie », ainsi que le « Culte de la Personne » comme « Mon Père » ou « Monseigneur » etc.

L’enseignement de votre Jésus-Christ est loin, et je ne parle pas de celui de « JÉSUS le NAZARÉEN » ! …

Absolument, vous nous faites avaler des « Ignominies » ! …

Je vais revenir à l’origine de cette écriture.

Souvenez-vous du « Prologue » ! …

Petit rappel,

« « Je suis obligé de déduire que Jésus le Nazaréen était imparfait ! …

Si, « Il » est bien le FILS de L’Être Suprême EL-SHADDAÏ, la religion chrétienne nous cache une littérature « Inspiré » qui nous expliquerait le contraire de ce que je viens de démontrer ci-dessus, et qui, assurément, devrait faire partie du « CANON de la BIBLE »

Si ce n’est pas le cas, « IL » ne peut être le FILS d’EL-SHADDAÏ, donc c’est un grand guérisseur, sans doute, mais surtout un charlatan, avec lequel certains humains se sont fait une fortune colossale, se servant de la bêtise, du manque de réflexion de la populace.

Ai-je raison ? …

Si cet homme est comme vous et moi, né imparfait, alors, … OUI ! … J’ai raison ! …

Ai-je tort ? …

A moins que … ! …… ! … » »

Si cet homme est né parfait, alors, OUI ! … J’ai tort !

Donc, j’en déduis que les Dirigeants Religieux nous cachent quelque chose, car rien, absolument rien dans les « Livres Canoniques », nous prouvent la perfection de « Jésus-Christ » à la naissance.

Si sa mère était parfaite, comment aurait-elle pu l’être alors qu’aucun écrit canonique ne nous parle de ce fait ? …

Mettons-nous à l’ère de Joseph le Charpentier, juste une trentaine d’années avant la naissance de Jésus le Nazaréen.

Ce qui est valable pour la soldatesque, les forgerons, tailleurs de pierre, et autres travaux artisanaux l’est aussi pour les charpentiers et particulièrement un certain « Charpentier »

Je ne vais surtout pas vous écrire l’histoire de toute cette région qui va de la Syrie jusqu’au désert du Sinaï, mais plutôt de cette partie de terre ou coulait le « lait et le miel ». Cette bande de terre partait du Liban, une partie de la Syrie, de la Jordanie, la Cisjordanie, le pays d’Israël, et un peu plus que la bande de Gaza.

Toute cette région possédait à l’époque les courants marins ainsi que les vents de la tramontagne et les vents chauds du désert. Cette région était montagneuse et très boisée, arrosé par ce grand fleuve le « Jourdain » et quelques grands lacs. La flore et la faune y étaient importantes ainsi que les essences arboricoles. Ne parle-t-on pas des « Cèdres du Liban » ?

Par l’archéologie nous savons qu’il existait des espèces arboricoles disparues aujourd’hui, grâce à la découverte d’un bateau de pêcheur de l’ère de Jésus le Nazaréen au lac de Tibériade.

Nous savons aussi que le monde sauvage animal était important particulièrement le sanglier. Les populations vivaient à proximité des lacs, du fleuve et de ses affluents, des rivages la mer.

Ne parlons pas des militaires !

Quel que soit le pays ou l’ethnie, il existait des catégories socioprofessionnelles auquel on ne touchait pas. Même prisonnier on leur laissait leur statut, avec leurs avantages, et surtout on ne les tuait pas, comme les forgerons, les cuisiniers, mais aussi les tailleurs de pierres, et les « charpentiers » …

Pourquoi ? …

Uniquement parce que se sont des métiers très durs, donc il y avait peu d’artisan, et en plus, chaque corps de métier avait ses secrets de façon et était indispensable à la société, tout le monde connaissait le forgeron, le tailleur de pierres, le charpentier, etc …

Ces corps de métier utilisaient beaucoup d’esclaves, travaillant pour les classes riches, les « Dirigeants » militaires et civiles ainsi que la haute bourgeoisie.

Tout ce que je viens d’écrire sont des faits historiques. Le statut de ces corps de métier durera jusqu’au XIXème siècle.

Revenons, alors, à Joseph le Charpentier père nourricier de Jésus le Nazaréen et des incohérences des écritures soi-disant d’ « Inspiration Divine».

Replaçons-nous à l’ère de Joseph le Charpentier, où, pour éviter toute discussion contradictoire, aux Dirigeants de cette époque dans cette région.

Tout le bassin méditerranéen était sous la domination de Rome et de son Empereur Octave dit Octavien —[ -63 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 77 ans de vie. Son règne : 27 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 41 ans ] —- Tibère lui succéda de l’an 14 de J-C. à  l’an 37 de J-C.

La suite des faits historiques au prochain chapitre.

En attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Acceptation des … Chap. N° 7 – Joseph surnommé Barnabé dit Justus

Posté : 8 décembre, 2012 @ 7:37 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ... Chap. N° 7 - Joseph surnommé Barnabé dit Justus dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-barnabe-soignant-les-pauvres-paolo-veronese.

 

Prologue

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernière lignes du chapitre précédent

 

Petite parenthèse :

—– Ce n’est pas la première fois que je vous écris sur l’honnêteté des « Écrits » soi-disant « Inspirés », vous disant qu’ils ont été remaniés, avec des suppressions et des rajouts.

Ci-dessus une preuve flagrante ; je cite :

« Le premier à employer le terme « Chrétien » est Polycarpe — [69 ou 89—-167] — dans une Lettre envoyée à plusieurs Églises d’Asie Mineur et dans un courrier remis à l’empereur Marc-Aurèle :–{ 25-04-121  mort le 17-03-180 … son règne : 8 Mars 161 au 17 Mars 180 }

« Je ne suis pas de ceux que vous nommez Nazôréens, Nazaréen mais je suis « CHRÉTIEN » comme tous ceux qui suivent l’enseignement de Jésus le Nazaréen cet oint d’EL-SHADDAÏ, (Dieu) son PÈRE, que beaucoup appellent « CHRIST »…. »

 

Joseph surnommé Barnabé dit Justus

 

Chapitre N° 7

 

« Le christianisme commence à faire parler de lui seulement au début du IIe siècle. Auparavant, tel le blé germant inconnu en terre, nul ne le remarque. Et ensuite, si nombreux sont les philosophes païens qui disputent contre lui, si les historiens s’intéressent à cette secte et si un écrivain plein d’ironie la moque (Lucien dans son œuvre Sur la mort de Pérégrinus, 11ss.), naturellement ils ne disposent guère d’informations sur son origine véritable. » —-

Des exemples historiques ils en existent des centaines.

Tous confirment que le terme « Chrétiens » n’était pas employé au premier siècle donc, les Actes des Apôtres ayant été écrit par LUC il est impossible qu’il est employé ce « terme », alors la confirmation est certaine, les « Textes » ont été remaniés ! …

Vous constaterez encore une fois que je suis dans la vérité, car moi je peux me tromper, mais autant d’historiens …, impossible ! …

Je n’ai pas encore fini de vous étonner, vous « Chrétiens » ! …

Uniquement par logique ! …

Difficile à prouver le contraire ! …

Réfléchissez ! … Nous tous humains, nous avons une « Conscience », nous les « Uniques » !

D’après les Actes des Apôtres, Paul fait partie de la secte des Nazaréens

« Cinq jours après, arriva le souverain sacrificateur Ananias, avec des anciens et un orateur nommé Tertulle. Ils portèrent plainte au gouverneur contre Paul.

Paul fut appelé, et Tertulle se mit à l’accuser, en ces termes :

« Très excellent Félix, tu nous fais jouir d’une paix profonde, et cette nation a obtenu de salutaires réformes par tes soins prévoyants, c’est ce que nous reconnaissons en tout et partout avec une entière gratitude.

Nous avons trouvé cet homme, qui est une peste, qui excite des divisions parmi tous les Juifs du monde, qui est chef de la secte des Nazôréens et qui même a tenté de profaner le temple. Ils lisent l’ensemble des textes juifs et l’évangile de Matthieu en hébreu.

Et nous l’avons arrêté :

Mais nous voudrions apprendre de toi ce que tu penses, car nous savons que cette secte est très répandue et rencontre partout de l’opposition. »

Toujours sur le remaniement des « Textes Bibliques Canoniques » —–[ « Inspiration Divine » ] —- tous les exégètes modernes et anciens confirme ces faits :

« Les textes de Matthieu XVI : 18 et 19, ainsi que XVIII : 17 sont trop inexactes et sont des rajouts à cet Évangile étant en désaccord absolus avec la pensée de Jésus de Nazareth. »

Je vous laisse le soin de chercher, mais, me semble-t-il, je vous ai déjà écrit sur ce texte d’ « Inspiration Divine » pure invention humaine.

—- Fini la parenthèse je reviens à Joseph dit Barnabé frère de Jésus-Christ.

Petite explication :

Les judéo-chrétiens { plus exactement des judéo-nazaréens ou nazôréens } sont ces juifs de religion hébraïque, parlant l’hébreux et l’araméen, qui suivaient strictement l’Ancien Testament et les nouveaux enseignements de Yeshouah { Jésus le Bien-Aimé }, dont Barnabé faisait partie.

« Les judéo-chrétiens revendiquaient comme l’un des leurs Barnabé et parlaient de lui comme ayant prêché à Rome et à Alexandrie en Égypte (voir Clémentine reconnaissances, I. 7-11; Clémentine Homélies, I. 9-14 )

Un « évangile selon Barnabé » est mentionné parmi les écrits canoniques dans le décret de Gélase ( Zahn, « Geschichte des Kanons, » II. 292 ). —( histoire des Canons )

Tertullien, Origène ( Contre Celse I. 63 ), Clément d’Alexandrie ( Stromates II. 6, 7 ) reconnaissaient comme canonique  «  L’Épître aux Hébreux » dont l’auteur était Barnabé ainsi qu’un Évangile

« L’Épître de Barnabé » un travail en vingt et un chapitres, dont une copie en grec ( dans le « Codex Sinaïticus » ) a été publiée en 1862 par Tischendorf

Après cette lecture vous comprenez pourquoi j’aime mieux rester « Païen », car pour le moment nous ne connaissons que Matthieu et Jean comme Apôtres tous les autres ne sont que des Disciples des Apôtres.

Comment comprendre une telle aberration ? …

L’ « Évangile grec de Matthieu », auteur le « Diacre », pour moi le « Disciple » Philippe, est canonique

Et, celui-là alors ? … Je cite :

« Le Nouveau Testament nous est parvenu en grec, même si l’on considère que certains textes ont pu avoir un original sémitique hébreu ou araméen, notamment l’Évangile selon Matthieu.

D’après le témoignage de Papias d’Hiérapolis :

« Matthieu réunit donc en langue hébraïque les sentences [de Jésus] et chacun les interpréta comme il en était capable »… »

Comment ce fait-il que nous n’ayons plus de trace de cet Évangile écrit en araméen par l’Apôtre Matthieu, alors que plusieurs témoignages des historiens de l’époque affirment son existence ? …

Eusèbe de Césarée dans « histoire ecclésiastique ». Je cite :

« Matthieu, en effet, prêcha d’abord aux Hébreux. Comme il devait aussi aller vers d’autres, il livra à l’écriture, dans sa langue maternelle, son Évangile, suppléant du reste à sa présence par le moyen de l’écriture, pour ceux dont il s’éloi­gnait. »

Je me poserai toujours cette question ! …

Pourquoi les Dirigeants de la religion chrétienne considèrent comme apocryphe l’Évangile de Matthieu écrit par lui en araméen et en logia de Jésus, comme l’Évangile de Thomas, qui est sûrement plus authentique que certains Évangiles dit « Canoniques. » ? …

Ces humains imparfaits ont évincé du « Canon » des Évangiles Judéo-Nazaréen du I et IIème siècle, tel que l’Évangile des Nazaréens, des Hébreux, des Ébionites, ainsi que l’Évangile des douze Apôtres, celui de Matthias pourtant connu d’Origène, d’Épiphane, de Clément d’Alexandrie et même d’Eusèbe de Césarée, pourquoi ? …

Car ces écrits des Disciples de Jésus, juifs, étaient plus fidèles, véridiques et authentiques des paroles de Jésus le Nazaréen que les évangiles synoptiques de Marc, Luc ou Matthieu.

Et qui plus est, vous constaterez que tous les « Écrits » en hébreux et en araméen ont été évincés des écrits canoniques, car judéo-chrétien, déclarés apocryphes, et brûlés.

Si cela n’est pas du sionisme, ceci lui ressemble beaucoup ! …

Vous ignorez aussi, car ces « Haut Dirigeant Religieux » le cache bien pour augmenter la confusion surtout dans le Nouveau Testament, que dans toutes les traductions grecques les termes hébreux du Nom Divin tel que Élohim, Yahvé, Adonaï, étaient systématiquement remplacés par le mot « SEIGNEUR ».

Exemple : je prends volontairement un « Livre » apocryphe –

Épître de Barnabé III : 6

« 6. Frères, le Seigneur longanime a voulu que la foi de son peuple soit sans mélange, de ce peuple qu’il s’est acquis en son Bien-Aimé, et c’est pour cela qu’il nous avertit à l’avance de toutes choses, de peur que, nouveaux venus en Israël, nous ne nous brisions contre sa loi. »

IV : 3

« 3. Le scandale de la fin s’est approché, comme dit l’Écriture par la bouche d’Énoch. Le Seigneur a réduit les temps et les jours afin que se hâtât son Bien-Aimé, et qu’il entrât en possession de son héritage. »

Un autre livre, un Évangile, celui de Thomas écrit en logia . Jésus a dit :

73 — « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le Seigneur, pour qu’il envoie des ouvriers pour la moisson. »

74 — « Seigneur, il y a beaucoup autour du puits, mais il n’y a personne dans le puits. »

[ Ces logions étaient connu par Origène et sans doute par d’autres, mais ne pensez pas qu’ils étaient écrits que dans un Évangile, se serait une grave erreur. …… Le mot  « Seigneur » remplace bien le Nom du Père de Jésus le Nazaréen. ]

Avant de continuer, jamais le Nouveau Testament nous parle des Apôtres, de leur vie, voulant absolument nous faire croire que c’étaient des ascètes.

Alors voici quelques lignes historiques. Je cite :

« Cependant, Clément, dont nous venons de lire les paroles, énumère à la suite de ce qui vient d’être dit, ceux des Apôtres qui ont vécu dans le mariage, à cause de ceux qui condamnent les noces.

«Est-ce qu’ils repousseront aussi les apôtres ?

Pierre en effet et Philippe ont eu des enfants.

Philippe a même donné ses filles en mariage à des hommes. Et Paul n’hésite pas, dans une épître, à saluer sa compagne qu’il n’avait pas emmenée avec lui, pour la commodité de son ministère. »

Puisque nous rappelons ces choses, il ne nous déplaît pas de rapporter un autre récit, digne d’être raconté, dû au même écrivain : il l’a exposé, dans le septième Stromate, de la manière suivante

« On dit donc que le bienheureux Pierre, voyant sa femme conduite au dernier supplice, éprouva de la joie à cause de son appel et de son retour à la maison, et qu’il l’encourageait et la consolait en l’appelant par son nom et en disant :

Une telle, souviens-toi du Seigneur ! Tel était le mariage des bienheureux et les dispositions parfaites de ceux qui s’aimaient le plus . » » (Eusèbe de Césarée : Hist. Ecclés.)

« En 60 – 62 de J.C. le Disciple Philippe rédige l’Évangile grec de Matthieu avec l’aide de ses filles qui étaient prophétesses et lettrées -–[ voir la « Parabole » des « Dix Vierges » que seul Matthieu rapporte { Mt : 25 : 1 – 13 } ] »

Toujours avec cette pensée de vérité ; vous les « Chrétiens » vous considérez Jésus-Christ comme un « Dieu » ……

Ne pensez-vous pas que cela est une très grande erreur de votre part ? …

Dans le NT n’est-il pas écrit :

« Le Père est plus grand que moi ! » … et,

« Mon Père est un Dieu Unique et jaloux ! … »

Combien de fois met-il son Père en avant ? …

Combien de fois vous conseille-t-il de prier son Père ? …

Que faites-vous ? …

Votre Dieu, « Dieu », — je vais le nommer comme moi je l’appelle, se sera sûrement plus clair et plus juste, donc le Créateur EL-SHADDAÏ, n’a pas de commencement ni de fin.

—{ Au Commencement chap. N° 2 :

 « Comme je l’ai écrit au début, l’ÊTRE SUPRÊME, avant la naissance de son Fils, [….le premier est semblable à une droite sans commencement, sans fin, mais existant, le Fils,… lui, … n’est existant que grâce à son PÈRE, … comme une demi-droite,… un commencement mais pas de fin, pour qu’elle puisse exister, il faut que la droite existe, si la première n’existe pas,encore moins la seconde. … !..] »

« Toute une CRÉATION !

 Une « logique » difficile à contredire !

Si, il n’existe rien, il n’y aura jamais rien !

Donc obligatoirement il fallait quelque chose pour qu’il y ait UNIVERS, puis Vie, même infiniment petit ou infiniment grand, mais il fallait obligatoirement « une chose », car pouvez-vous faire quelque chose avec rien ?…

 Et si, il n’y a rien, il n’y a même pas une « chose » ! …

Alors cette « chose », ce n’est pas rien !…..

 Rien ce n’est rien ! ……

Rien c’est le vide, et encore le vide représente quelque chose ! …

Le NÉANT ! …Voilà ce qui est « Rien » ! … » …}—

Comme je vous l’ai déjà écrit, étant androgyne, il se fit un Fils, que vous nommez « Jésus-Christ », mais que je nomme moi, « Jésus le Nazaréen le Bien-Aimé. »

Je vous laisse maintenant réfléchir sur votre lecture avec votre conscience car vous êtes libre, complètement libre de votre choix et de votre raisonnement ; vous choisissez librement le chemin que vous voulez empreinter jusqu’à votre repos corporel. C’est par votre double « conscience » que vous serez jugé et que vous aurez le bonheur de retrouver votre corps pour vivre sur une Nouvelle Terre où régnera la perfection avec ces « interdits »

En attendant les prochains textes, si toutefois EL-SHADDAÏ me donne encore de nombreux jours, portez-vous bien, prenant soins de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus