Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Acceptation des ignominies N°9

Classé dans : Acceptation des ignominies du christianisme — 11 février, 2013 @ 19:43

Acceptation des ignominies N°9 dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-el-la-reflexion-avant-les-plans

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du précédent chapitre.

 

Revenons, alors, à Joseph le Charpentier père nourricier de Jésus le Nazaréen et des incohérences des écritures soi-disant d’ « INSPIRATION DIVINE ».

Replaçons-nous à l’ère de Joseph le Charpentier, où, pour éviter toute discussion contradictoire, aux Dirigeants de cette époque dans cette région.

Tout le bassin méditerranéen était sous la domination de Rome et de son Empereur Octave dit Octavien —[ -63 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 77 ans de vie. Son règne : 27 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 41 ans ] —- Tibère lui succéda de l’an 14 de J-C. à  l’an 37 de J-C.

 

Chapitre N° 9

 

Stature de Jésus le Nazaréen

 

Petite parenthèse d’histoire :

En 63 av. J-C. Pompée prend Jérusalem.

Hyrcan II est grand prêtre, Antipater, son ministre gouverne la Judée

C’est à cette époque que se généralise le terme « Judéens » pour désigner les natifs d’Israël et qui donnera « juifs » en Français.

En 37 av. J-C. Hérode le Grand, le fils d’Antipater devient roi de Judée. Il mourra en 4 avant J-C.

À la mort d’Hérode Ier le Grand, son royaume est divisé entre ses 3 fils.

Archélaos recevant la moitié du royaume, Judée, Samarie, l’Idumée et le titre d’ethnarque de – 4 à 6 de J-C. Par son despotisme et sur plainte des Juifs, il fut destitué en l’an 6 de l’EC par l’empereur Auguste et exilé à Vienne en Gaule et remplacé par un procurateur.

Hérode Antipas II et Philippe recevant chacun un quart du territoire, respectivement la Galilée et la Transjordanie, ainsi que les titres de tétrarques.

Hérode Antipas II21 av. J.-C. mort en 39 ap. J.-C.— tétrarque de Galilée et de Pérée —- région située au nord-est de la Mer Morte, à l’est du Jourdain —- de – 4 av. J-C. à 39 ap J-C., soit 41 ans.

Il construisit en l’honneur de l’empereur Tibère, la ville de Tibériade, sur le lac de Galilée.

Souvenez-vous bien de cette parenthèse historique car elle va confirmer les erreurs de ces « Écrits d’Inspiration Divine » du Nouveau Testament

 Sur le lieu exact et la date de naissance de Jésus le Nazaréen il existe beaucoup de floue entre l’an -7, – 5, av EC. Nazareth ou Bethléem. Une certitude son père nourricier était de Nazareth. Si pour une chose ou une autre la famille fut obligée de se déplacer à Bethléem, Marie n’a pu accoucher que dans une des grottes environnantes et non dans une étable, la région étant assez sauvage, les voyageurs ainsi que certaines personnes pauvres vivaient dans ces grottes surélevées, ce qui les protégeaient des bêtes sauvages et des pillards.

Le Nouveau Testament, mais surtout les Dirigeants des Chrétiens veulent nous faire croire que leur Jésus-Christ serait né dans une famille d’un misérable charpentier.

Encore une fois ces Responsables Religieux, vous font avaler des « ignominies » !

Toujours se remettre dans le contexte de l’époque.

Si, ce Jésus-Christ était né dans une misérable famille complètement inconnue, mélangé à la masse, absolument personne n’aurait fait attention à lui, mais on l’aurait fait taire tout de suite, surtout les gens de son village de Nazareth.

Première anomalie !

Toujours dans les années de la naissance de ce Jésus-Christ, il y avait beaucoup de chantier et des villes naissantes en construction dans toute la Palestine mais en Galilée aussi autour de la mer de Galilée — lac de Kenneret ou de Tibériade ou encore Génésareth — car Hérode Ier le Grand était un grand bâtisseur, théâtre, amphithéâtre, fortification et Temple de Jérusalem, port artificiel de Césarée, maisons bourgeoises dans le style de Rome, comme à Capharnaüm, Séphoris etc.

Alors avec tous ces immenses chantiers les tailleurs de pierre pour les sculptures, les forgerons pour les outils et les armes, les charpentiers étaient obligatoirement connus des maîtres d’œuvres, car selon la hiérarchie les meilleurs étaient pris pour les travaux des « Nobles » ce qui obligatoirement amenaient à ces artisans une certaine notoriété dans leur province respective, mais aussi dans le Pays.

Nazareth surplombait la mer de Galilée et était un point central pour les  déplacements de Joseph le Charpentier ; Séphoris, plus loin Ptolémaïs sur la « Grande Mer » la Méditerranée, Capharnaüm et Béthsaïde au nord du lac, Hippos, Béthabara  au sud, presque à la même distance de Capharnaüm ou Ptolémaïs, la construction du port de Césarée avec ses maisons bourgeoise, puis en 21 de J-C. la ville de Tibériade sur la mer de Galilée est en chantier.

Maintenant vous comprenez que Joseph ne pouvait être un misérable charpentier, mais au contraire un artisan vivant aisément, réputé et respecté, avec beaucoup de chantier. Il devait se déplacer souvent. Ces faits historiques généraux confirment certains « Écrits Apocryphes »

Pensez à la charpente d’un toit d’une maison cossue. Il fallait à l’époque, couper les arbres en forêt, et selon la charpente désirée par le client, il fallait telle essence de bois pour un tel, telle essence pour un autre.

Le charpentier était aussi bûcheron et il élaguait les arbres sur place. Les grandes branches qu’il ne prenait pas étaient pour les pauvres qui montaient leur toit eux-mêmes, comme cela se fait encore aux jours d’aujourd’hui dans certaines régions de la Terre. Une fois coupés, les troncs d’arbre devaient être transportés, et à l’époque se sont les dromadaires et les esclaves qui étaient employé pour ce travail. Pour nourrir et acheter tous ces animaux ainsi que les esclaves il fallait avoir de l’argent.

Un homme seul ne pouvait monter une charpente, obligatoirement le « Charpentier » avait des ouvriers, comme le forgeron ……

Avec une véritable logique, vous vous apercevez que les « Écrits d’Inspiration Divine », ne sont pas plus inspirés que le dernier des mécréants.

Que de mensonges ! …

Jésus le Nazaréen, visible dans l’invisible, doit être écœuré par le détournement de ses enseignements ainsi que de tous les mensonges écrits et dit par ces Responsables humains.

Continuez à réfléchir sur ces « Écrits » en vous imaginant l’époque ! …

Pour fuir en Égypte, il fallait avoir une certaine somme d’argent.

Comme aujourd’hui, se sont les personnes aisées qui pouvaient partir.

En revenant à Joseph le Charpentier, quand il a fuit de Galilée, il est parti avec sa famille, en laissant son entreprise à un ami, puisque la Bible dit bien qu’à son retour il s’installe à Nazareth et ce n’est que bien plus tard que son fils adoptif, Jésus le Nazaréen, s’installera à Capharnaüm.

Les grands chemins étaient infestés de pillards et de brigands, sans compter la soldatesque qu’il fallait soudoyer pour passer.

Pour voyager sans être repérer, il fallait que tout cela ressemble à une caravane de marchands, comme cela se faisait à cette époque, car il a fallu traverser la Samarie, puis toute la Judée du nord au sud avant d’être en territoire égyptien.

Tout ce que je viens de vous écrire est d’une logique indestructible, alors pourquoi vos « Dirigeants » vous font « avaler le « mensonge » de la pauvreté »

Vous constaterez aussi que les Apôtres ne sont pas non plus des pauvres. Les pêcheurs avaient un métier difficile, mais un bateau coûtait très cher, tout comme aujourd’hui. Ils étaient ni riches, ni pauvres.

Entre parenthèse l’évangile de Matthieu explique bien le statut social des pêcheurs. Luc était un médecin, Matthieu un collecteur d’impôts, etc …Alors je vois difficilement Jésus le Nazaréen être un miséreux.

Toujours dans le contexte de l’époque, parlons de Jésus le Nazaréen.

La Bible, ainsi que l’iconographie et les idoles — ces statues, avec un homme maigrelet cloué sur une croix, cet engin de torture romain, nous représentent votre Jésus-Christ chétif, malingre avec un air pitoyable, miséreux.

Est-ce vraiment possible ? …

N’est-ce pas une représentation hypocrite, jouant sur les sentiments primaires des humains ?

Comment, Jésus le Nazaréen, — celui que vous nommez Jésus-Christ —- était-il ?

Voici ce que je pense personnellement, et après vous jugerez si j’ai tort ou raison ! …

Toujours avec la même logique il est impossible que le véritable Créateur EL-SHADDAÏpas votre dieu « Dieu », le mien à un nom écrit dans la Bibleenvoie son Fils sur la Terre, qui est sa progéniture, avec un aspect souffreteux, l’air anémique, asthénique, frêle, gringalet.

Au contraire je vois plutôt un bel homme au traits fin et dur, bien proportionné, à l’esthétique de la femme, avec la stature et la force de l’homme, en un mot une harmonie magnifique des deux sexes en une seule personne, à l’image de son « Père EL-SHADDAÏ » son géniteur.

Cet humain était-il comme je viens de le décrire ou comme la « Religion Chrétienne » nous le sculpte, nous le peint ? …

Son père nourricier est charpentier, métier difficile où une certaine force est exigée.

Pendant son enfance son « Fils » adoptif, a dû, avec certitude, travailler avec lui. Les outils de l’époque, pour les manier imposaient une stature genre Steve Reeve plutôt que Mickaël Jackson. Avant son ministère Jésus le Nazaréen exerçait ce métier à Capharnaüm.

Je cite :

«« —- N’est-il pas le fils du charpentier ? N’est-il pas le fils de Marie, et le frère de Jacques, de Joseph, de Simon et de Jude ! … » » BDS — Mt 13 : 55

En plus de la force il fallait aussi avoir de la voix, car quand vous êtes en haut sur le toit il faut bien que ceux du bas vous entendent, et réciproquement, pour que le travail puisse être exécuté.

Ce que je viens de vous écrire ci-dessus est ma réflexion personnelle, pas forcément une réalité, alors avec vous, nous allons regarder avec les « Écrits Inspirés Divinement » lequel des deux est le plus inspiré, donc le plus logique, les Chrétiens ou « moi ».

Ci-dessus je vous ai expliqué sa stature vu le métier qu’il exerçait.

Jésus le Nazaréen commence son « Ministère » …

Pensez-vous sincèrement, que se présentant devant Simon-Pierre et son frère André, puis Jacques et Jean les fils Zébédée, ceux-ci l’auraient suivi s’il avait été un malingre avec un air chétif et miséreux ? …

En attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus