Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Acceptation … Chap. N° 12 – Protévangile de Jacques

Classé dans : Acceptation des ignominies du christianisme — 15 mai, 2013 @ 9:33

Acceptation ... Chap. N° 12 - Protévangile de Jacques dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-joachim-et-anne.lannonce

Prologues

 

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

 

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

 

Mais aussi

 

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

 

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

 

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

 

Je suis un menteur ?

 

Certes non !

 

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

 

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

 

Voici le second :

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

 

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

 

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

 

 

La « Chrétienté Orientale » donne Jacques le Majeur et reconnaît son livre comme canonique, la « Chrétienté Occidentale » donne Jacques le Mineur { — frère ( ?) de Jésus-Christ, mais fils d’Alphée —} et considère son livre comme apocryphe.

 

Orthodoxes, Catholiques, Protestants, tous des « Chrétiens » qui se font la guerre, incapable sur un même livre, la Bible, de se mettre en accord, exactement comme la religion Musulmane avec ses factions Sunnite et Chiite qui s’entre-tuent avec le même livre le Coran et priant le même Dieu « Allah »

 

Même religion, tous chrétiens et des divisions, alors comment voulez-vous que cette religion soit pure ? …

 

Impossible ! …

 

Alors les « Livres Canoniques d’Inspiration Divine » ! … ! … !

 

Cela me fait bien rire ! …

 

Oui ! … Je suis fier d’être un « PAÏEN » ! …

 

 

 

Chapitre N° 12

 

 

 

Protévangile de Jacques

 

 

 

Cet Écrit la  « Nativité de Marie » était connue de plusieurs théologiens, traducteurs, philosophes du Ier  IIème et IIIème siècle après J-C. comme Clément d’Alexandrie { 150-211 }Stromates, VII – 93 : 7Origène { 185-253 }Commentaire sur Matthieu X – 17 — ou encore Justin { 100-165 }Dialogue avec « Tryphon » —, mais encore Tertullien, Celse, Eusèbe de Césarée, Épiphane, Jérôme, etc …et Augustin qui fut un grand calomniateur de ce livre le déclarant hérétique car écrit en araméen comme l’Évangile des Hébreux.

 

Comme le Livre aujourd’hui la « Nativité de Marie » porte le nom de « Protévangile de Jacques », je le nommerai par ce « Nom ». — { ce titre fut donné par Guillaume Postel en 1552, lors de son édition en lettres d’imprimerie. } —

 

Protévangile de Jacques

 

Une petite note personnelle ; comme je vous l’ai déjà écrit le Nom Divin hébreu  « Y .H.W.H. » à la traduction en grec fut remplacé par « Seigneur »  et en latin le terme  « Dieu »  fut ajouté soit  « Seigneur Dieu. »

 

Donc sans aucune vanité, exceptionnellement, je vais imiter ces Prélats à la pourpre cardinalice en remplaçant le terme  « Seigneur »  par le Nom que donnait Abraham à l’Être Suprême, soit  « EL-SHADDAÏ », ce qui me permettra d’être le plus près possible du Nom réel du « Divin » — Gn XVII : 1, XXXV : 11, XLVIII : 3, XLIX : 25, Exode VI : 2, —

 

Joachim et Anne vivaient proches de Jérusalem, lui étant un riche éleveur de petit bétail.

 

Humains très pieux et rigoureux des Lois de Moïse, ils apportaient au prêtre sacrificateur du Temple des offrandes — { des animaux pour le sacrifice } — en double pour tout le peuple pauvre, pour l’expiation de leurs fautes.

 

Marié depuis vingt ans, ils n’avaient toujours pas d’enfants. Pour les hébreux ceci était considéré comme une malédiction, et les jours de fête comme celle des « Tabernacles », ceux qui n’avaient pas d’enfant ne pouvaient faire leurs offrandes en premier —(Jn 7 : 37, ou Ac 2 : 20 ) —

 

Protévangile de Jacques 4 : 1

 

—-« Et voici qu’un ange d’EL-SHADDAÏ parut, disant :

 

« Anne, Anne, EL-SHADDAÏ [ le Seigneur Dieu ] a entendu ta prière. Tu concevras, tu enfanteras et l’on parlera de ta postérité dans la terre entière. »

 

Anne répondit :

 

« Aussi vrai que vit EL-SHADDAÏ [ le Seigneur  Dieu ], je ferai don de mon enfant, garçon ou fille, à EL-SHADDAÏ mon Dieu et il le servira tous les jours de sa vie. » »—-

 

Voici maintenant un texte remanier du « Protévangile » qui fut envoyer à Jérôme — ( 340-420 ) —  par les évêques Chromace et Héliodore —-{ É. Aman  le Pro.de J. et ses remaniements latins Paris 1910 voir aussi K. von Tischendorf traduction annotée.} —

 

—- «  Ensuite, il apparut également à sa femme Anne en disant :

 

« Ne crains pas, Anne, ne pense pas que c’est un fantôme que tu vois.

 

Je suis en effet cet ange qui a présenté vos prières et vos aumônes devant EL-SHADDAÏ. ( le Seigneur )  Et maintenant je suis envoyé vers vous pour vous annoncer qu’il vous naîtra une fille, du nom de Marie, qui sera bénie pardessus toutes les femmes. Pleine de la grâce d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] dès sa naissance, elle passera les trois années de son allaitement dans la maison paternelle. Ensuite, consacrée au service d’EL-SHADDAÏ, [ du Seigneur ] elle ne quittera pas le Temple jusqu’à l’âge de raison » » —-

 

Plus loin dans le « Texte » : 6 : 1,

 

« Et, lorsque le cycle des trois ans se fut déroulé, et que le temps de l’allaitement fut terminé, ils conduisirent la Vierge avec des offrandes au Temple d’EL-SHADDAÏ [ du Seigneur ] … // »

 

. «  — Selon la tradition, ils avaient fait un vœu et menèrent Marie lorsqu’elle avait trois ans au temple à Jérusalem pour qu’elle y fût éduquée. — »

 

Un autre texte, je cite :

 

—- L’Évangile du Pseudo-Matthieu est un remaniement latin de plusieurs textes originaux indépendants, en premier lieu du Protévangile de Jacques dans une recension latine traduit du grec entre le Vème et la fin du VIème siècle —- [ codex apocryphus Nivi Testamenti –J.C. Thilo et Leipzig Evangelia apocrypha ] —

 

Évangile du Pseudo-Matthieu III : 4-5

 

Joachim l’époux de Anne était parti dans les montagnes depuis un ou deux mois

 

—- « Et lorsqu’il eut dit ces paroles, le jeune homme lui répondit :

 

«  Je suis un ange d’El-Shaddaï ( de Dieu ) ; je suis apparu aujourd’hui à ta femme qui pleurait et qui priait, et je l’ai consolée ; sache qu’elle a conçu de toi une fille. Celle-ci demeurera dans le temple d’El-Shaddaï ( de Dieu ), et le Saint-Esprit reposera en elle ; son bonheur sera plus grand que celui de toutes les saintes femmes, de sorte que nul ne pourra dire qu’il y eut une telle femme avant elle, mais jamais après elle non plus il n’en viendra de semblable à elle en ce monde. Descends donc des montagnes et retourne auprès de ta femme, et tu la trouveras ayant conçu dans ses entrailles, car Dieu a suscité en elle une progéniture, aussi dois-tu lui en rendre grâce, et cette progéniture sera bénie, et Anne elle-même sera bénie et sera établie mère d’une bénédiction éternelle. » …//…

 

Comme ils étaient en route depuis trente jours et que déjà ils approchaient, un ange du Seigneur apparut à Anne en prière, lui disant :

 

«  Va à la Porte d’Orée, comme on l’appelle, au-devant de ton époux, parce qu’il doit revenir aujourd’hui » …//… » —-

 

Nous savons tous qu’une légende naît de faits historiques, et, de cette histoire de Joachim et Anne avec leur fille Marie est née la « Légende Dorée » —– ( Bibliothèque des Pléiades éd. Gallimard ) —-

 

Évangile du Pseudo-Matthieu IV :1

 

Or après neuf mois accomplis, Anne mit au monde une fille et l’appela du nom de Marie. Et lorsqu’elle l’eut sevrée la troisième année, Joachim et sa femme Anne s’en allèrent ensemble au temple du Seigneur,… //… ils présentèrent leur petite fille Marie pour qu’elle habitât avec les vierges qui passaient le jour et la nuit à louer El-Shaddaï (Seigneur Dieu)

 

Vous constaterez que ces « Écrits » confirment ce que je vous aie écrit avant au sujet de l’allaitement. Donc ma logique sur les « frères et sœurs » ainsi que sur « LES » enfants qu’aurait eu Jésus avec cette « Marie de Magdala ( Madeleine ) » est indémontable.

 

A votre place je relirai attentivement les chapitres précédents et vous observerez que vraiment, vous les Chrétiens, vos « Enseignants » vous font avaler d’énormes « abjections »

 

Je vais vous poser un autre texte, d’une autre date qui confirme mes écrits, mais surtout ma logique de réflexion et de raisonnement, ce qui empêchera certains de me prendre pour un farfelue et un imaginatif.

 

Évangile du Pseudo-Matthieu chapitre 4 :

 

« Or après neuf mois accomplis, Anne mit au monde une fille et l’appela du nom de Marie. Et lorsqu’elle l’eut sevrée la troisième année, Joachim et sa femme Anne s’en allèrent ensemble au Temple d’EL-SHADDAÏ [ du Seigneur ], …// »

 

Pour qu’il existe autant de version remanier c’est que le  « Protévangile de Jacques »  était déjà connu à la fin du premier siècle et qu’il faisait partie des lectures courantes de la secte des « Nazôréens  ou Nazaréen » —- [ nom donné aux humains aux prémices de la Chrétienté ] —- (cf. Justin « Dialogues avec  « Tryphon » … « Commentaires sur  Matthieu IX, X …par Origène … etc …)

 

Ces  « Écrits » de Jacques expliquent bien que Marie est conçue comme tous les êtres humains, du jeu de l’amour. Ce qui la distingue des autres humains c’est qu’à l’âge de trois ans, elle est défaite de la tare génétique retransmis par les deux premiers humains, son corps est parfait.

 

Je cite : 7 : 3, et 8 : 1,

 

—- « « Et Zacharie la fit asseoir sur le troisième degré de l’autel. —- { Le troisième degré de des sacrifices et ce lieu est interdit à tous profanes qui ne travaillent pas au service du Temple. … (  Éz : 43 : 13-17, ) … } — Et El-Shaddaï [Seigneur Dieu]  répandit sa grâce sur elle. Et ses pieds esquissèrent une danse et toute la maison d’Israël l’aima.

 

—- Ses parents descendirent, émerveillés, louant et glorifiant EL-SHADDAÏ — ( le Dieu souverain )—  qui ne les avait pas dédaignés. Et Marie demeurait dans le Temple d’El- Shaddaï – [ du Seigneur ], telle une colombe, et elle recevait sa nourriture de la main d’un ange. — l’autel désigne une plate-forme réservée au « Grand Prêtre » car c’est là qu’est érigé l’autel

 

[ Marie, la pure, mange peu comme une colombe et sa nourriture est céleste. …( Psaume 78-(77) :24-25, Exode XVI : 31-35 ) …] » »—-

 

Vous pouvez chercher aussi dans le « Livre de la nativité de Marie » 6 : 1-5 ou le Pseudo-Matthieu 5 : 5 à 6 : 1-3.

 

Par cette lecture vous constatez la perfection de Marie, la mère de Jésus le Nazôréen, puisqu’on la nomme « Marie la pure », donc « Marie la Saine » et non la « Sainte » qui est une vénération

 

Je ne vais pas vous écrire le Protévangile de Jacques, mais la suite explique assez bien que Marie n’était pas comme les autres enfants de son âge, car doué d’une intelligence et d’une connaissance hors du commun.

 

Jusqu’à l’âge de ses menstruations elle restât au Temple.

 

Réfléchissez à ces Textes !

 

A bientôt pour d’autres écrits !

 

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

 

Sig : JP.G. dit « GRAN-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus