Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Acceptation… Chap. N° 13 Marie, Mère de Jésus Le …

Classé dans : Acceptation des ignominies du christianisme — 27 mai, 2013 @ 8:31

Acceptation... Chap. N° 13 Marie, Mère de Jésus Le ... dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-marie-naissance-de-marie-la-mere-de-jesus-meister-von-moulins

Naissance de Marie la pure, future mère de Jésus

 

 

 

Prologues

 

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

 

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

 

Mais aussi

 

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

 

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

 

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

 

Je suis un menteur ?

 

Certes non !

 

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

 

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

 

Voici le second :

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

 

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

 

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

 

 

Je cite : 7 : 3, et 8 : 1,

 

—- « « Et Zacharie la fit asseoir sur le troisième degré de l’autel. —- { Le troisième degré de l’autel désigne une plate-forme réservée au « Grand Prêtre » car c’est là qu’est érigé l’autel des sacrifices et ce lieu est interdit à tous profanes qui ne travaillent pas au service du Temple. … (  Éz : 43 : 13-17, ) … } — Et El-Shaddaï [Seigneur Dieu]  répandit sa grâce sur elle. Et ses pieds esquissèrent une danse et toute la maison d’Israël l’aima.

 

—- Ses parents descendirent, émerveillés, louant et glorifiant EL-SHADDAÏ — ( le Dieu souverain )—  qui ne les avait pas dédaignés. Et Marie demeurait dans le Temple d’El-Shaddaï [ du Seigneur ], telle une colombe, et elle recevait sa nourriture de la main d’un ange. — [ Marie, la pure, mange peu comme une colombe et sa nourriture est céleste. …( Psaume 78-(77) :24-25, Exode XVI : 31-35 ) …] » »—-

 

Vous pouvez chercher aussi dans le « Livre de la nativité de Marie » 6 : 1-5 ou le Pseudo-Matthieu 5 : 5 à 6 : 1-3.

 

Par cette lecture vous constatez la perfection de Marie, la mère de Jésus le Nazôréen, puisqu’on la nomme « Marie la pure », donc « Marie la Saine » et non la « Sainte » qui est une vénération

 

Je ne vais pas vous écrire le Protévangile de Jacques, mais la suite explique assez bien que Marie n’était pas comme les autres enfants de son âge, car doué d’une intelligence et d’une connaissance hors du commun.

 

Jusqu’à l’âge de ses menstruations elle restât au Temple.

 

 

 

Chapitre N° 13

 

 

 

Marie, mère de Jésus le Nazôréen, la pure

 

 

 

Après, elle ne pouvait plus rester, car dans la religion hébraïque la femme est considérée impur pendant cette période ainsi que tous les objets sur lesquels elle s’assied.

 

Par contre je vais vous poser quelques petits passages qui vont vous faire réfléchir.

 

Marie étant considérée comme une femme, puisqu’elle avait ses menstruations, devait prendre un mari comme l’exige la Loi hébraïque.

 

Zacharie le Grand Prêtre rentre dans le « Saint des Saints » — [ pièce carrée sans aucune décoration, statue, peinture, où était déposé l’ « Arche de l’Alliance », après les « Tables de la Loi », et ensuite le « Rouleau des Lois », la Pentateuque. Seul le « Grand Prêtre » était autorisé à entrer dans cette pièce. Avant d’entrer dans le « Saint des Saints » on le ceignait avec une corde d’or pour le sortir de la pièce au cas où il y trouverait la mort. Plusieurs « Grand Prêtre » y perdirent la vie, tous foudroyés. Le « Mystère » de cette pièce n’a jamais été élucidé. Se sont malheureusement des faits historiques réels.] — et se met en prière.

 

Proté. 8 : 3,

 

—«  Et voici qu’un ange d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] apparut, disant :

 

« Zacharie, Zacharie, sors et convoque les veufs du peuple. Qu’ils apportent chacun une baguette. Et celui à qui EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur ] montrera un signe en fera sa femme. »

 

Des hérauts s’égaillèrent dans tout le pays de Judée et la trompette d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] retentit, et voici qu’ils accoururent tous.

 

9 : 1, Joseph jeta sa hache et lui aussi alla se joindre à la troupe…//…

 

Or Joseph reçut la sienne le dernier. Et voici qu’une colombe s’envola de sa baguette et vint se percher sur sa tête. Alors le prêtre dit :

 

—- « Joseph, Joseph, tu es l’élu : c’est toi qui prendras en garde la vierge d’El-Shaddaï.  [du Seigneur ] »

 

2, Joseph protesta :

 

— « J’ai des fils, et je suis un vieillard, tandis qu’elle est une jeune fille. Ne vais-je pas devenir la risée des fils d’Israël ? »

 

— « Joseph, crains El-Shaddaï  [ le Seigneur ] ton Dieu, et souviens-toi du sort qu’ El-Shaddaï ( Dieu ) a réservé à Dathan, Abiron et Corê. La terre s’entrouvrit et les engloutit tous à la fois, parce qu’ils lui avaient résisté. —-  { AT livre des Nombres chap. 16 } —-  Maintenant, Joseph, crains de semblables fléaux sur ta maison ! »

 

3. Très ému, Joseph prit la jeune fille sous sa protection et lui dit :

 

—- « Marie, le Temple d’EL-SHADDAÏ  [ du Seigneur ] t’a confiée à moi. Maintenant je te laisse en ma maison, car je pars construire mes bâtiments. Je reviendrai auprès de toi. EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur ] te gardera. »

 

Maintenant, je serai curieux de savoir lequel à copier sur l’autre, car l’Évangile de Luc, aux chapitres un et deux, ressemble étrangement au « Protévangile de Jacques » avec énormément moins de détails.

 

Pourquoi, ce livre, l’Évangile de Luc, est-il considéré comme d’ « Inspiration Divine » ? …

 

Le Protévangile explique que Marie travaille toujours pour le Temple et est déclarée pure puisqu’elle peut tisser le voile qui sépare le sanctuaire du  « Saint des saints ».

 

C’est, entre autres, à ce moment-là que Zacharie le Grand Prêtre perd la parole et est remplacé par Samuel ou Syméon selon les manuscrits, Syméon étant plus logique car c’est lui qui prendra la place de Zacharie après sa mort. —Luc I et II—

 

Zacharie le Grand Prêtre, père de Jean le Baptiste, est l’époux d’Élisabeth, la cousine de Marie. Et Élisabeth pour être la cousine de Marie, son père ou sa mère devait être frère ou sœur avec Joachim ou Anne, parents de Marie.

 

Zacharie et Élisabeth avaient un certain âge à la conception de leur fils « Jean le Baptiste » et cet enfant avait six mois de différence avec Jésus le Nazaréen.

 

Je continue à poser le Texte,

 

—-« «  13 : 1. Son sixième mois arriva, et voici que Joseph revint des chantiers; il entra dans la maison et s’aperçut qu’elle était enceinte. Et il se frappa le visage et se jeta à terre sur son sac et il pleura amèrement, disant :

 

—- « Quel front lèverai-je devant EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur Dieu ] ?

 

Quelle prière lui adresserai-je ?

 

Je l’ai reçue vierge du Temple d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] et je ne l’ai pas gardée.

 

Qui m’a trahi ?

 

Qui a commis ce crime sous mon toit ?

 

Qui m’a ravi la vierge et l’a souillée ? …//…

 

13 : 2. …//… —- « Toi la choyée d’El-Shaddaï ( de Dieu ), qu’as-tu fait là ?

 

As-tu oublié EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur ton Dieu ] ?

 

Pourquoi t’es-tu déshonorée, toi qui as été élevée dans le Saint des Saints et as reçu nourriture de la main d’un ange ? »

 

13 : 3. Et elle pleura amèrement, disant :

 

—- « Je suis pure et je ne connais pas d’homme. »

 

—- « D’où vient le fruit de ton sein ? »

 

—- « Aussi vrai que vit El-Shaddaï  [ le Seigneur mon Dieu,] j’ignore d’où il vient. »

 

…//…

 

14 : 2. Et voici qu’un ange d’El-Shaddaï  [ du Seigneur ]  lui apparut en songe, disant :

 

—- « Ne t’inquiète pas à propos de cette enfant. Ce qui est en elle vient du Très-Haut. Elle t’enfantera un fils auquel tu donneras le nom de Jésus. Car il sauvera son peuple de ses fautes. »

 

Joseph se réveilla et glorifia le Dieu d’Israël qui lui avait donné sa grâce.

 

Et il garda la jeune fille. » » —-

 

Maintenant je reviens à Joseph et ses enfants, particulièrement ses fils

 

—-« « 17 : 1. Il parut un édit du roi Auguste qui invitait tous les habitants de Bethléem en Judée, à se faire recenser.

 

Joseph dit :

 

« J’irai inscrire mes fils. Mais que faire avec cette enfant ?

 

Comment la recenser ?

 

Comme ma femme ? Je ne puis décemment.

 

Comme ma fille ? »

 

17 : 2. Et Joseph sella son âne et la jucha dessus. Son fils tirait la bride et Samuel suivait.

 

…//…

 

18 :1. Mais il trouva là, une grotte, y conduisit Marie, et la  confia à la garde de ses fils. …//… » » —-

 

Et voici l’épilogue de ce « Livre »

 

—- « « 25 :1. Et moi, Jacques, qui ai écrit cette histoire à Jérusalem, je résolus, lors des troubles qui éclatèrent à la mort d’Hérode, —(38-39 de l’EC)— de me retirer au désert, jusqu’à ce que la paix fût revenue à Jérusalem. Et je glorifierai le Maître qui m’a donné la sagesse d’écrire cette histoire.

 

25 : 2. La grâce sera avec tous ceux qui craignent El-Shaddaï [ le Seigneur. ] » » —-

 

Nativité de Marie.

 

Révélation de Jacques. » » —-

 

—-Petite parenthèse :

 

Je vous conseille de lire, si vous le pouvez, le livre du Pseudo-Matthieu, qui est un texte latin du IIIème ou IVème siècle du « Protévangile de Jacques » —{ le texte originel étant sans doute écrit en araméen ou hébreux, mais les plus anciens sont des copies en grec qui ont été remanié en latin } — remanié dont on donna comme titre « Évangile du Pseudo-Matthieu ou Évangile de l’Enfance du Pseudo-Matthieu » . Ce texte à son tour sera remanié vers le Vème siècle et portera le nom de « Nativité de Marie »

 

Ces livres sont acceptés par la chrétienté orthodoxe et considérés comme apocryphes par la chrétienté catholique, quant au protestantisme c’est la division selon les factions. —–

 

Vous remarquerez que Jacques dit bien avoir écrit ce « Livre » avant la mort d’Hérode Antipas. — ( 38-39 de J-C.) –  Par cet écrit, je reconnais mon erreur ci-dessus, et peut presque certifier que c’est Jacques le Mineur ( dit aussi le Juste, le Petit ) fils de Marie-Jacobé et d’Alphée son époux, qui avait comme frère Matthieu ( dit Lévi ), Joseph ( dit Joses ou Barnabé ) et Jude (  dit Thaddée ) qui a écrit ce « Protévangile » de son nom d’origine « Nativité de Marie »

 

De ce fait, il n’est plus étonnant que le Disciple, Luc l’Évangéliste, soit en connaissance des écrits de l’Apôtre Jacques le Mineur, donc de cet évangile sur l’histoire de la naissance de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen.

 

L’autre Jacques, dit le Majeur, car c’était l’aîné des enfants Zébédée, fut assassiné par le glaive sous les ordres d’Hérode peut avant la mort de celui-ci

 

L’enseignement de cet écrit sur la vie de Joseph le Charpentier, père nourricier de Jésus le Nazaréen démonte irrémédiablement les « Écrits d’Inspiration Divine ».

 

Joseph à deux enfants mâles dont l’un se nomme Samuel. De plus, nous apprenons qu’il est veuf, et  que c’est un entrepreneur charpentier, qui se déplace beaucoup.

 

Il fait partie de la famille du Grand Prêtre Zacharie, puisque Élisabeth, sa femme, est cousine avec Marie, la Mère de Jésus, ce qui confirme que Joseph faisait partie de la classe aisée de la population.

 

Considérez, depuis des millénaires l’esprit des hébreux ainsi que leur mentalité ! …

 

Même aujourd’hui, sur la Terre, ce sont les seules qui ont cette entraide entre eux.

 

Donc il est impossible que Joseph le Charpentier soit un malheureux ouvrier, comme veulent bien nous faire croire tous ces « Dignitaires Chrétiens » de toutes confessions.

 

Réfléchissez à ces Textes !

 

A bientôt pour d’autres écrits !

 

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

Sig : JP.G. dit « GRAN-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus