Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour octobre, 2015

Nom, Enseig. chap. N°30 Esprit, réflexion, action la chair

Posté : 1 octobre, 2015 @ 9:39 dans Enseignements de Jésus le Nazôréen, Nom | Pas de commentaires »

Rel-Joseph le Charpentier et son fils adoptif

Hist. Nom : Jésus le Nazôréen – Ses Enseignements

 

A la recherche de la vérité sur ce Dieu « Très-Haut » comme Melchisédech le nommait devant Abraham, il existe beaucoup d’écrits « Apocryphes » datant des premier, deuxième, troisième, quatrième siècle sur la vie et paroles de Jésus le Nazôréen, des Apôtres et des premiers Disciples. N’oublions jamais que la retransmission des connaissances se faisait en générale oralement surtout les deux premiers siècles, voire le troisième. Après la victoire au Pont de Milvius par Constantin le Grand en l’an 312 de l’EC., où il prit la religion « Chrétienne », déclarant cette dernière religion d’Empire, elle représentait à peine dix pourcent de toutes les religions. Si Constantin avait perdu cette bataille, la chrétienté n’existerait pas aujourd’hui !

Au Concile de Nicée en l’an 325 de l’EC., avec l’aide de son ami Eusèbe de Césarée ils décidèrent du premier Canon Biblique, Constantin le Grand demandant pour son compte personnel une cinquantaine d’exemplaire, Ancien et Nouveau Testament, pour offrir à ses amis.

Le chapitre ci-dessous parle de l’Esprit et de l’action. Vous aurez le droit de me contredire après la lecture. L’Esprit est éphémère, cela je vous l’ai déjà écrit. L’Esprit c’est la pensé, réflexion, raisonnement en relation avec le cœur. Selon la force, la sagesse, de toutes ces choses nous nommons cela l’intelligence qui diffère selon l’individu. Donc en premier l’Esprit travaille, puis commande à la chair. Prenons l’exemple de l’adultère : votre voisine est belle et par l’Esprit en premier vous convoitez de la voir dans votre lit conjugale. Là l’Esprit vous dirige dans un sens et sa première action est de vous donner du bagout pour la draguer. Par votre Esprit vous parlez avec « Esprit » par des jeux de mots et de phrases qui amusent beaucoup votre voisine. Vous lui plaisez, elle vous plait, et chacun attire l’autre jusqu’à ce que vous soyez en accord en osmose, et vous allez commettre l’acte de chair car maintenant ce n’est plus l’Esprit qui dirige, mais l’attirance charnelle.

Différents stades sont apparus l’Esprit et l’action comme la pensé, puis le regard, la parole qui sont des actions d’Esprit et de chair mélangé. Donc volontairement vous allez vers le péché et vous en commettez plusieurs puisqu’il y a convoitise du bien d’autrui. Dans votre cerveau une multitude de pensées viennent et s’en vont, et quelques unes restent en mémoire.

Donc avant que la chair soit maîtresse de l’action il y a tout un processus d’Esprit et de petites actions mélangées, qui, comme vous êtes libre de votre choix, peuvent arrêter votre mauvaise idée.

 

Dernières phrases du chapitre précédent

La bible nous dit que ce jour était un jour de « Préparations » Jean XIX : 14, « Or c’était la Préparation de la Pâque ; c’était vers la sixième heure. Il dit aux Juifs : « Voici votre roi. » »Luc XXIII : 54« C’était le jour de la Préparation, et le sabbat commençait à poindre. » Une seule certitude le lendemain de la crucifixion était un jour de « Sabbat » ! Jean nous dit que ce « Sabbat » est celui de la Pâque. Autre certitude, le premier jour de la semaine hébraïque, le Dimanche où le jour commençait tout juste à apparaître, le tombeau était vide, ce qui nous donne la certitude de la crucifixion, soit le mercredi et pas un autre jour.

Le temps passé dans le tombeau ?

Là non plus il n’y a pas d’erreur puisque c’est le temps prophétique que Jonas passa dans le ventre d’un gros poisson, soit trois jours et trois nuits. Jonas II : 1, 11« EL-SHADDAÏ  fit qu’il y eut un grand poisson pour engloutir Jonas. Jonas demeura dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits. EL-SHADDAÏ commanda au poisson, qui vomit Jonas sur le rivage. » Entre ces deux versets il y a toute une prière implorant El-SHADDAÏ, mais il faut reconnaître que Jonas resta dans le ventre de ce gros poisson comme dans l’abîme de l’Hadès. Si parmi vous, Lectrices et Lecteurs il y a quelqu’un qui peut me donner une réponse à ce problème je serai ravi de le lire et de vous en faire bénéficier si la réponse s’avère correcte historiquement et bien sûr que cette réponse soit en accord avec la vie de Jésus le Nazaréen ainsi que dans l’Esprit d’EL-SHADDAÏ.

Jésus le Nazôréen est aussi « SAIN », car sur la Terre il a été un parangon et en quarante ans sur la Terre pas un seul péché n’est venu entacher sa saine vie, car il vécut parfait. L’équivalence avec Adam et Ève qui furent déposé sur la Terre parfait, était accompli par Jésus le Nazôréen par sa perfection pendant quarante ans sur la Terre.

 

Chapitre N° 30

 

Esprit réflexion, action chair

 

Par un humain, c’est-à-dire par la femme, qui la première transgressa la « Loi » d’EL-SHADDAÏ de l’interdiction de manger du fruit de « l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal » le « péché » entra sur la Terre entraînant « la Mort », de même par le comportement parfait d’un seul humain, prouvant à l’humanité entière que l’on peut résister aux attaques du Prince de la Terre, et de ses environs, l’Ange le premier façonné dans les Cieux portant le « Nom » de SAMMAËL, le « péché » fut vaincu ainsi que la « Mort » grâce à la résurrection de Jésus le Nazôréen par son Père géniteur EL-SHADDAÏ, après soixante douze heures passé dans l’Hadès, le séjour des morts.

Premier Épître aux Corinthiens 15 :21

« Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts.

De même en effet que tous meurent en Adam, ainsi tous revivront par Jésus le Nazôréen »

 Sagesse de Salomon II : 24« C’est par l’envie du diable que la mort est entrée dans le monde ils en font l’expérience, ceux qui lui appartiennent ! »

Les « Écritures » disent que par un seul humain le péché est entré sur la Terre. L’humain, Adam, fut posé sur la Terre par son concepteur, parfait en chair c’est-à-dire le corps, et parfait en esprit puisque le mal n’existait pas sur la terre Sammaël et les siens étant plongés dans une profonde léthargie. Quant Ève fut façonnée comme l’homme, après que ce dernier fut endormi par EL-SHADDAÏ afin que celui-ci prenne une côte et modèle la femme, elle fut déposée sur la Terre, parfaite en corps, c’est-à-dire en chair, et en esprit et fut présentée à l’homme.

Genèse II : 22-23.

Puis, de la côte qu’il avait tirée de l’homme, EL-SHADDAÏ façonna une femme et l’amena à l’homme.

Alors celui-ci s’écria : « Pour le coup, c’est l’os de mes os et la chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée femme, car elle fut tirée de l’homme, celle-ci ! »

L’homme et la femme sont sur la Terre, tous les deux parfaits en tout, chair qui est le corps, et esprit qui est la pensé, réflexion, raisonnement, sentiments en relation avec le cœur. C’est à ce moment que Sammaël et les siens sont réveillés de leur torpeur sachant qu’ils ont été chassés des Cieux et que leur déplacement est limité à la Terre et ses environs. Sammaël dans son « Défit » avec EL-SHADDAÏ c’était juré qu’il se vengerait de l’homme, celui-ci étant responsable involontairement de tous ses tracas. Le mieux pour la petite histoire, la troisième Bible, « Écrits Apocryphes Chrétiens » « Questions de l’Apôtre Barthélémy » conte à la page 290 : « Sammaël le premier Ange à être façonné conte à Barthélémy :

« El-Shaddaï dit à Michel : 

« Apporte-moi une masse de terre provenant des quatre extrémités de la Terre et de l’eau provenant des quatre fleuves du Paradis. »

Lorsque Michel les eut apportées, il façonna Adam dans les régions de l’Orient ; il donna une forme à la masse de terre informe, déploya les nerfs, les artères et les veines, les agença avec harmonie. Et Michel voyant l’image, le reflet d’El-Shaddaï dans le creux de sa main, il se prosterna devant l’homme à l’image, la ressemblance de son Créateur et à la leur.

Lorsque je revins des extrémités de la Terre, Michel me dit : 

« Prosterne-toi devant l’image d’El-Shaddaï, qu’il a modelée selon sa ressemblance ! »

 Mais je répondis : 

« Moi qui suis issu du feu, le premier Ange à avoir été façonné, je devrais me prosterner devant de l’argile mélangé à l’eau ! »

 Michel me répéta :

 « Incline-toi afin qu’El-Shaddaï ne s’irrite pas contre toi ! »

Je rétorquai :

 « Non, El-Shaddaï ne se fâchera pas contre moi, mais j’établirai mon trône en face de son trône, et je serai comme lui. »

Alors EL-SHADDAÏ s’affligea contre moi et me précipita en bas avec tous ceux qui étaient avec moi en ordonnant que soient ouvertes les écluses du ciel. Une fois précipité sur la Terre, nous restâmes plongés dans le sommeil pendant quarante ans. Puis le soleil ayant brillé sept fois plus que le feu, nous fûmes soudain réveillés. Je réveillai alors mon fils Salpsas et je le pris comme conseiller pour savoir comment je tromperais l’Homme à cause de qui j’avais été projeté hors des Cieux. » -( cf. apocalypse de Sédrach V : 1-6.)

Isaïe XIV : 11-15

Ton faste a été précipité au shéol, avec la musique de tes cithares. Sous toi s’est formé un matelas de vermine, les larves te recouvrent.

Comment es-tu tombé du ciel, étoile du matin, fils de l’aurore ? As-tu été jeté à terre, vainqueur des nations ?

Toi qui avais dit dans ton cœur : « J’escaladerai les cieux, au-dessus des étoiles d’EL-SHADDAÏ j’élèverai mon trône, je siégerai sur la montagne de l’Assemblée, aux confins du septentrion.

Je monterai au sommet des nuages, je m’égalerai au Très-Haut. »

Mais tu as été précipité au Shéol, dans les profondeurs de l’abîme. »

L’Homme et la Femme vivaient en « Territoire » d’Éden en parfaite harmonie avec tous les êtres vivants et la nature, le mal n’existait pas. J’écris « Territoire » car le terme jardin laisse voir quelque chose de petit alors que ce jardin là était immense d’où le terme approprié de « Territoire ». Ce Territoire était gardé par des Anges, sans doute en prévision de la libération de Sammaël. Pour entrer dans ce Territoire, Sammaël, le premier Ange à être créé, mais aussi le premier à se révolter contre l’autorité d’EL-SHADDAI, prit l’enveloppe de l’animal le plus sensé du Territoire d’Éden et alla vers la femme, Ève, converser avec elle. Il alla vers l’esprit le plus faible, celui qui travaillerait le moins. Tous les jours il rendit visite à Ève et tous les jours il lui parlait de l’arbre de la « Connaissance », de ces fruits, la faisant passer devant sans jamais s’arrêter, mais vantant la beauté de l’arbre et le goût suprême de ses fruits.

Dans son épître aux Romains Saül de Tarse, essaie de nous faire comprendre la différence entre le spirituelle qui est la pensé, la réflexion, le raisonnement, et l’action commis par la chair sur l’ordre de l’esprit.

Épître aux Romains VIII : 2-5

« La loi de l’Esprit qui donne la vie par Jésus le Nazôréen t’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

De fait, chose impossible à la Loi, impuissante du fait de la chair, EL-SHADDAÏ, en envoyant son propre Fils avec une chair semblable à celle du péché et en vue du péché, a condamné le péché dans la chair, afin que le précepte de la Loi fût accompli en nous dont la conduite n’obéit pas à la chair mais à l’esprit.

En effet, ceux qui vivent selon la chair désirent ce qui est charnel ; ceux qui vivent selon l’esprit, ce qui est spirituel. »

Ces quatre versets sont le témoignage que je vous écris la vérité. En effet Ève pécha en premier par l’Esprit, car l’animal le plus sensé du Territoire en Éden, par ces nombreuses visites à Ève, donna à celle-ci l’envie, par la vue, faisant remarquer la magnificence de l’arbre avec ses merveilleux fruits qui devaient être aussi savoureux qu’ils sont beaux à regarder, la convoitise par de belles paroles qui si bien expliqué faisait saliver Ève à chaque fois qu’elle passait devant « l’Arbre de la Connaissance » de plus en plus près, admirant ces fruits avec envie. C’est bien volontairement qu’elle pécha, car l’animal le plus sensé l’amena en dissertant devant l’arbre, puis il disparut, car il s’avait qu’elle allait commettre l’acte, pour lui c’était une certitude. Comme nous dirions aujourd’hui son travail de « sape » était fini, il avait fait du bon travail. Seule elle s’approcha de l’arbre, tira une branche vers elle, prit du fruit et le mangea. Mais elle, en plus d’avoir mangé du fruit, elle, Ève, par des paroles de forfaiture, poussa son époux, Adam à la suivre dans sa mauvaise conduite.

Épître aux Romains VIII : 6-8

« Car le désir de la chair, c’est la mort, tandis que le désir de l’esprit, c’est la vie et la paix, puisque le désir de la chair est inimitié contre EL-SHADDAÏ : il ne se soumet pas à la loi d’EL-SHADDAÏ, il ne le peut même pas, et ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à EL-SHADDAÏ. »

Comme écrit ci-dessus pour les quatre premiers versets, avant que la chair n’agisse, l’humain commet le péché par l’Esprit, et c’est l’Esprit qui commande à la chair. Ma réflexion et mon raisonnement sont justes. Bien sûr que le désir de la chair, c’est la route de la mort ! Tout comme l’Esprit est la vie, car l’Esprit commande à la chair, mais l’Esprit, selon son cœur, son raisonnement, sa réflexion donne la direction de l’action en bien en mal, en bien en refusant de commettre le péché, en mal si nous laissons le sentiment de chair agir qui pour ce cas nous entraîne vers le mal c’est-à-dire le péché.

Le désir de la chair est une animosité envers, voir contre EL-SHADDAÏ, car « le désir de la chair » mène généralement vers la fornication, adultère, contre-nature, débauche, orgie, la luxure pour tout dire, mais aussi l’idolâtrie, le mensonge, la cupidité, l’assassinat voir meurtre, sans compter sur l’agressivité, rancune, haine, aversion, antagonisme, froideur, racisme, misanthropie, misogynie, répugnance, encore et encore …. Voilà pourquoi ceux qui se complaisent dans la chair sont obligatoirement contre les Lois de l’Être Suprême, et ceux qui ne peuvent accepter les lois de ce Dieu seul et unique sont contre Lui.

Ève commis en premier le péché par l’esprit, tout en connaissant la sentence, et après par la chair, car l’esprit commanda à la chair de prendre le fruit, donc c’est par la chair que le péché est venu sur Terre, et par une seule personne en premier c’est-à-dire la « Femme », mais en second par la faiblesse de l’homme devant la femme, car c’est encore l’esprit qui commanda à la chair de l’homme de manger du fruit présenté par sa femme, qui comme l’animal le plus sensé de l’Éden, agissant de la même manière, trompa son époux par des paroles prodigieuses de trahison.

Pensons toujours que la chair ne vit que par le sang qui la nourrie, donc c’est le sang qui fut touché par le péché, le sang étant la vie. Quant à l’Esprit, c’est éphémère car c’est du vent ! 

En suivant ma réflexion, mon raisonnement, Jésus le Nazaréen par sa perfection de chair, donc de sang et qui dit sang dit vie, donna le change avec Ève, qui fit entrer le péché par la chair, et c’est par la chair parfaite de Jésus le Nazôréen que le péché fut vaincu grâce à la résurrection par EL-SHADDAÏ de cette chair qui était le corps de son fils le Bien-Aimé Jésus le Nazôréen, dont la chair, c’est-à-dire le corps ne connut pas l’odeur de la terre, et de la décomposition, donc ce corps de chair de Jésus le Nazôréen resta parfait pour son « Élévation », son « Ascension » dans les Cieux, pour recevoir par son Père géniteur son couronnement, son investiture de Roi des Cieux.

Jésus le Nazôréen en recevant sont investiture de « Roi des Cieux » devenait aussi le Pasteur pour garder les brebis, c’est-à-dire les humains, d’El-Shaddaï, mais encore le « Grand Prêtre » des Prêtres comme Melchisédech.

Jésus le Nazaréen était avant tout un hébreu, et comme tel, il vivait avec les Lois de son Père géniteur, que son père nourricier c’est chargé de lui inculquer depuis sa tendre enfance. Un homme devenait majeur dans la loi hébraïque quand celui-là avait une trentaine d’année. Il commença donc son ministère à sa majorité, ainsi ni son père nourricier, ni sa mère ne pouvait lui interdire son périple.

Histoire de Joseph le Charpentier XI-XVParmi les livres apocryphes il y a cette histoire de Joseph le Charpentier qui fut écrit en hébreu et en copte vers le début du IVème siècle soit en l’an 300-310 avant le combat du Pont de Milvius où Constantin le Grand promit de se faire baptiser « Chrétien » s’il venait à gagner cette bataille suite à un prisme inscrit dans le ciel par des nuages de haute altitude formant les lettre XP enchevêtrées qui en grec était le nom de Jésus-Christ. Il faut remarquer que l’auteur de cet apocryphe c’est servit d’écrits antérieurs pour étayer son histoire, particulièrement le Protévangile de Jacques, histoire de l’enfance de Jésus, vie de Jésus en Arabe. Apocryphe qui a une tendance à la vénération de Joseph que la Chrétienté c’est servie pour la fête de la « Saint Joseph »

Alors je vous ai posé ce qui est le plus véridique dans l’historique

Il y avait un homme appelé Joseph, qui était de la ville appelée Bethléem, celle des Juifs, qui est la ville du roi David. Il était bien instruit dans la sagesse et dans l’art de la menuiserie. Cet homme appelé Joseph épousa une femme dans l’union d’un mariage. Elle lui donna des fils et des filles : quatre garçons et deux filles. Voici leurs noms : Jude et Josetos, qui serait le Samuel du Protévangile de Jacques, Jacques et Simon. Les noms des filles étaient Lysia et Lydia. La femme de Joseph mourut et elle laissa Jacques encore en bas âge. Joseph était un juste, qui rendait gloire à EL-SHADDAÏ en toutes ses œuvres. Il allait au dehors exercer le métier de charpentier, lui et ses deux fils, car ils vivaient du travail de leurs mains selon la loi de Moïse.

« Or, ses deux plus jeunes fils, Samuel et Syméon, prirent femme et s’établirent dans leurs maisons. Ses deux filles aussi se marièrent selon qu’il est permis à tout homme. Joseph, lui, demeura avec Jacques, son plus jeune fils.

Voici les états de vie de mon bien-aimé père Joseph. Il atteignit l’âge de quarante ans. Il prit femme. Il vécut quarante-neuf autres années dans le mariage avec sa femme. Puis celle-ci mourut et il passa une année seul. Ensuite ma mère passa deux autres années dans sa maison, après que les prêtres la lui eurent confiée, en lui donnant cette instruction :

 « Veillez sur elle, jusqu’au moment d’accomplir votre mariage. »

Au commencement de la troisième année qu’elle demeura chez lui – c’était la quinzième année de sa vie à elle – elle me mit au monde et dix-huit autres années se passèrent depuis que ma mère m’eut mis au monde.

Le total des jours de la vie de mon père Joseph, le vieillard béni, fut de cent onze ans, selon l’ordre qu’avait donné mon Père géniteur. Le jour où il abandonna son corps fut le 26 du mois d’épiphi, j’avais dix-huit ans. »

Jésus le Nazôréen de son vivant ne fut pas compris par les siens. En effet le Sanhédrin était convaincu que Jésus de Nazareth voulait bouleverser les Lois de Moïse et le fait que ce dernier ne fit rien pour les contredire, au contraire, en renversant les tables des échangeurs à l’entrée du Temple, Jésus le Nazaréen devait savoir qu’il allait mettre Caïphe, chef du Sanhédrin et des Pharisiens, dans une grande colère.

En effet, Jésus prêchait que cela ne servait plus à rien d’acheter des animaux pour le sacrifice et la rémission des péchés car son Père EL-SHADDAÏ n’agréait plus ces sacrifices, offrandes, oblations, car par son Fils une « Nouvelle Alliance » naissait entre « l’Humain » et « EL-SHADDAÏ », à commencer par le baptême qui à l’ère de Jésus le Nazôréen avait une réelle importance.

Aujourd’hui le baptême par immersion comme à l’époque de Jean le Baptiste n’a plus lieu en dehors de quelques sectes protestantes qui en détournent le véritable sens. La religion chrétienne elle fait un signe de croix frontal avec de l’eau en signe de baptême, mais qui ressemble plutôt à une marque « au fer rouge » comme faisant partie des adeptes de Sammaël par ce signe de l’idolâtrie.

Cette lecture vous oblige à vous scruter intérieurement car elle vous a posé des questions. Alors je suis heureux, car le « Souffle d’intelligence » vient à vous !

Portez-vous bien !

Cordiales salutations

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus