Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour janvier, 2018

Lp de qc Chap. N° 20 – Noé et les Écrits d’Hénoch

Posté : 22 janvier, 2018 @ 5:51 dans Les prémices de quelque chose | Pas de commentaires »

Jung-anim-sauv-igre blanc mâleLes règles de vie commençaient à changer. En plus de manger obligatoirement de la viande pour vivre, il fallait être prudent avec la fermentation des fruits, mais aussi de certaines herbes.

La verdure ne poussait plus pareil, maintenant sur la Terre il pleuvait, l’effet de serre avait disparu, tout allait changer, tout ce qui est verdure, l’herbe des champs, les plantes, les arbres, les arbres fruitiers, le monde animal, du plus petit au plus grand, tout ce qui vit dans et au-dessus de la terre et des eaux, tout ce qui vole et qui nage de l’infiniment petit à l’infiniment grand, absolument tout était en changement !

-—–{ Je me permets une pause tellement je fus étonné. Mon petit-fils qui a sept ans m’a amené un livre de la bibliothèque de l’école avec beaucoup d’images sur les Dinosaures et les animaux ( préhistoriques ? ).

Quelle surprise pour moi ! …

Les animaux représentés, avec pour certains leur squelette, ressemblaient étrangement, en plus grand, à nos animaux d’aujourd’hui tel que l’iguane, le varan, le kangourou, le crocodile, l’espadon, la loutre, le pélican, l’éléphant, le rhinocéros, toute la famille des gros chats comme le guépard, la panthère, etc …Comme-ci ce livre confirmait étrangement tout ce que je vous écrivais…}

Avec cet astre impossible à regarder les saisons étaient plus marquées. Les « Vents »eux-mêmes étaient dans une transformation incessante. L’influence lunaire était beaucoup plus importante. L’atmosphère, la pression atmosphérique avait changé sur la Terre. Voilà pourquoi le Maître de toute chose avait demandé à Noé que tout fut fermé hermétiquement, de ne faire qu’une ouverture ou fenêtre, pour que les corps des animaux et de l’être humain s’habituassent à ce changement physique de l’air ambiant. Surtout que cette pression atmosphérique allait être beaucoup plus forte, plus lourde. Pendant douze mois bêtes et humains restèrent dans la lumière artificielle sans reconnaître le jour de la nuit avec certitude, ne se fiant que sur l’horloge biologique des animaux sauvages et domestiques, n’ayant aucune référence extérieure. Seul l’estomac guidait animaux et humains pour se nourrir. Même à l’intérieur de l’Arche des changements importants dussent s’effectuer. Au sortir de l’Arche, par instinct, les animaux pensèrent en premier à se nourrir. Pendant les cinq premières années, ce ne fut que de la migration et adaptation à leur nouvel environnement pour les animaux comme pour l’humanité.

 

 

Noé et les Écrits d’Hénoch

 

Chapitre N° 20

 

 

Les humains commencèrent à s’apercevoir des changements avec leurs outils car les marteaux, masses, enclumes de l’ère antédiluvienne ne rouillaient pas, mais maintenant tout ce qu’ils façonnaient avec les restes des machines, des véhicules qui ne leur servaient plus à rien faute de carburant, qu’ils ne savaient pas extraire, ou qu’ils ne connaissaient pas la composition exacte, même l’alliage des métaux, car le minerai de fer maintenant rouillait, devenaient pour chacun d’eux des secrets dans le domaine de leur compétence où de ce qu’ils connaissaient, se souvenaient, dans l’agriculture, la métallurgie, maçonnerie, la charpente et l’ébénisterie, etc, tous les corps de métier qu’ils connaissaient, ces tous premiers humains devenaient des professeurs dans leurs sciences respectives, des prêtres pour les nouveaux venus, chacun commençant à garder jalousement son savoir, sa science pour la monnayer et être un « Seigneur » parmi ses semblables, oui l’humain allait régresser dans tous les domaines sans aucune restrictionNoah- les humains au labeur

Les humains qui traversèrent le « Déluge » ne sont pas des intellectuels, mais des manuels car pour construire cet « Arche » EL-SHADDAÏ donna en songe la longueur, largeur, hauteur hors tout, mais aussi des directives de propreté sanitaire, d’évacuation des eaux usées, des excréments, l’emplacement du stockage des aliments, herbes, fruits, céréales, racines, enfin tout ce qui est comestible pour les animaux et les humains, tous les êtres vivant mangeant la même chose, mais aussi pour la conservation car une année, c’est long, très long quand on vit dans une caisse de bois ballotée par la houle, etc …., mais aussi en plus, les humains ne pouvait pas voir ce qui se tramait à l’extérieur de l’Arche, car pendant quarante-sept jours ils n’entendaient que le vent, le tonnerre, le grondement des nuages, et après la pluie qui fouettait leur embarcation.

Essayez par l’esprit de vous mettre à la place de ses humains !

Je reviens à Noé et à la construction de cet immense bâtiment. Il a dû trouver deux ou trois ingénieur pour établir tous les plans à la fabrication de ce drôle de vaisseau de trois-cent-trente mètres de longueur, soit trois cents coudés, cinquante-cinq mètres de largeur, soit cinquante coudés, et trente-trois mètres de hauteur sur trois étages et quatre paliers, soit trente coudés, plus un mètre, dix centimètres soit une coudé supplémentaire pour le toit en estimant la coudé de l’époque avait environ entre quatre-vingt-dix centimètres et un mètre trente, donc la moyenne de la coudé est de un mètre plus dix centimètres, mesure qui part du coude à l’extrémité du doigt majeur de la main. En plus des ingénieurs, Noé n’était pas tout seul en maître d’œuvre car comme dans tout il faut une hiérarchie, une directive pyramidale pour que les travaux soient exécutés correctement et cela est certain il y avait plusieurs corps de métiers pour façonner cette Arche. Je vous ai écrit sur l’éclairage, mais il y avait aussi ceux qui s’occupaient de la réserve d’eau potable comment la prendre de l’extérieur, de la traitée afin qu’elle soit potable, puis l’évacuation de ces eaux usées. Mais il y a aussi ces agriculteurs qui cultivaient la terre pour avoir une réserve de céréales, de fruits et de fourrage pour plus d’une année.

Par ce raisonnement, cette réflexion, je viens de vous prouver ma logique au sujet du nombre d’humains qui traversèrent le « Déluge », mais aussi la classe de ces humains, car un ingénieur, un maître d’œuvre, un chef de chantier, ce n’est pas un scientifique ! Dans cette caisse de bois flottante en dehors des humains manuels il y avait aussi des agriculteurs, le pastoral n’existant pas encore puisque les humains comme les animaux étaient herbivores et fructivores

Voilà seulement cinq ans que le déluge est terminé et des animaux sont restés avec les humains à proximité de l’Arche, particulièrement les oiseaux de « basse-cour » gros comme petit, mais aussi certains animaux de la race des caprins, des ovins et des bovins. Les humains maintenant au bout de cinq années étaient carnivores en plus d’être herbivores et fructivores, car il leur a fallu trois mois avant que l’humain ne commence à manger de la viande Les Jubilés écrivent VI : 1-10

Un an après le délugeBon-odeur pour.-Élie fait une offrande

« Et à la nouvelle lune du troisième moisil sortit de l’arche et construit un autelsur cette montagne et il fit expiation pour la terre. Il prit un jeune boucet fit expiation par son sang pour toute la faute terrestre, car toute chose qui y était fut détruite sauf ceux qui étaient dans l’arche avec Noah.

Et il déposa la graisse sur l’autel et il prit un bœuf, un taureau et une chèvre et un mouton et des boucset du sel et une tourterelleet un jeune pigeonet déposa sur l’autel un sacrifice au feu et versa dessus une offrande mélangée d’huile et l’aspergea de vin et couvrit le tout d’encens, ce qui fit monter une bonne odeur acceptable devant le Seigneur.

Et le Seigneur sentit la bonne odeur et il fit une alliance avec lui qu’il n’y aura plus jamais de Déluge pour détruire la terre ; que durant tous les jours de la terre, semailles et récolte ne cesseront jamais, froid et chaud et été et hiver et jour et nuit ne changeront pas leur ordre et ne cesseront jamais.

Et il dit : « – Et vous, croissez et multipliez-vous sur la terre et vous deviendrez beaucoup sur elle et vous serez une bénédiction sur elle. J’inspirerai la craintede vous et la terreur de vousà toutes choses vivantes qui sont sur terre et dans la mer. Et voici, je vous ai donné toutes bêtes et toutes choses ailées et tout ce qui bouge sur la terre et le poisson dans les eaux et toutes choses en nourriture comme les herbes vertes ; je vous ai donné toutes choses qui se meuvent en nourriture mais la chair avec la vie, avec le sang, vous n’en mangeras pas, car la vie de toute chair est dans le sang, sinon les vies vous seront réclamées de votre sang. De la main de tout homme, de la main de toute bêteje réclamerai le sang de l’homme, de l’animal. Qui répandra le sang humain, par l’homme son sang sera épandu, car à l’image d’EL-SHADDAÏil fit l’homme. Et toi, augmente-toi et multiplie sur la terre. »

Et dans ce mois Noah et tous ceux qui étaient dans l’Arche jurèrent qu’ils ne mangeraient aucun sang qui soit de toute chair et il fit une alliancedevant le Seigneur EL-SHADDAÏ à jamaispour toutes les générations de la terre. » (III Bible E.I. p 662-63 – Réf. Nombre III : 16 – Génèse VIII : 20-22, IX : 1-18)

Je réitère, même les écrits apocryphes content que l’humain maintenantdégagera la crainte et la terreurdevant tout ce qui vie sur la terre et dans la mer. EL-SHADDAÏmet l’humain et l’animal à égalité avec le sang voilà pourquoi les animaux sauvages essaient d’atteindre la gorge de l’animal qu’ils chassent, et la bête une fois couchée, il y en a un qui va, de suite, saignée la proie.

L’animal où les animaux donnés en sacrifice devaient être mangés par les fidèles et il ne devait rien rester, si, il subsistait de la viande et que plus personne n’en mangeait, les officiants laissaient brûler la viande car il était interdit de réserver de la viande sacrifiée pour le lendemain, c’est une Loi divine !

Si EL-SHADDAÏapprécie les holocaustes des humains, il fallait que ceux-ci soient équilibrés, puisque toute la viande et les abats de l’immolation devaient être mangés, et Noé le savait, donc quand il fait trois mois après le « Déluge » ses premières offrandes, il le fait avec justesse par rapport au nombre d’humains, donc un taureau, des jeunes boucs, un mouton, une chèvre plus un couple de pigeon pour seulement Noé et la famille de ses trois fils soit maximum une vingtaine de personne me semble vraiment très excessif, cela prouve la logique de mon raisonnement sur le nombre d’humains qui traversèrent le « Déluge » avec Noah, car son premier holocauste est fait pour une centaine de personne et je suis en dessous de la réalité

Je vais faire une parenthèse sur ce « DÉLUGE » et vous posez tout ce qui a été écrit sur les « Déluges »

——-« ——« Le mythe de Deucalion : « Dans la mythologie grecque, le Déluge provoqué par Zeus laisse deux survivants, Deucalion et Pyrrha, qui repeuplent ensuite la Terre. Deucalion, sur le conseil de Prométhée, construisit une arche, et y embarqua tout le nécessaire, puis il y monta avec Pyrrha. Du ciel, Zeus déversa une pluie interminable, et submergea la quasi-totalité de la terre de Grèce L’arche de Deucalion navigua, ballottée par les flots, neuf jours et neuf nuits durant. »

Lune-Pleine Pleine Lune  Le mythe de Philémon et Baucis s’y apparente également « deux justes, un vieil homme et sa femme, sont sauvés des eaux par Jupiter. »

Le mythe de l’Atlantide évoqué dans deux textes de Platon  «  le Timée et le Critias racontent la submersion brutale d’une île sous la mer. »

 Dans l’hindouisme, où le premier homme Manu est sauvé par le premier avatar de Vishnou, Matsva. Lui aussi échappe au déluge en construisant un bateau. Manu deviendra par la suite le premier législateur de l’hindouisme 

Dans les mythologies précolombiennes, notamment Incas et Mayas « Bible des Mayas le POPOL VUH

L’épopée de Gilgamesh dans la tradition mésopotamienne « C’est vers 2700 av. J.C. qu’un homme, nommé Ziusudra, fait le récit à Gilgamesh de la colère des dieux qui dépeupla toute la Terre. Cependant, un dieu le prévint et lui apprit à construire une embarcation. Il put ainsi sauver les siens ainsi qu’un couple de chaque espèce qui devait repeupler le nouveau monde. »

Épopée de Gilgamesh babylonienne et d’autres écrits anciens, on parle d’hommes censés avoir atteint l’âge de quelques siècles. Comme chacun peut le lire, l’âge des hommes mentionné dans la Bible tournait autour de neuf-cents ans, depuis Adam neuf-vent-trente ans, Genèse V : 5, en passant par Seth neuf-cent-douze ans, Genèse V : 7, jusqu’à et y compris Noah neuf-cent-cinquante ans, Genèse IX : 29. Après l’événement du « Déluge » l’espérance de vie diminua lentement mais constamment. Après Arpakshad quatre-cent-trente-huit ans, Genèse XI : 13, la vie diminua, Péleg ses jours sont de deux-cent-trente-neuf ans, Genèse XI : 18-19, Serug, lui, vécut que deux-cent-trente ans, puis Abraham avec cent-soixante- quinze ans, Genèse XXV : 7, puis sa descendance, Isaac vécut cent-quatre-vingt ans, Genèse XXXV : 28, mais avant cela les humains eurent un coup de semence avec Nahor qui ne vécut que cent-quarante-huit ans, Genèse XI : 24-25. Jacob n’atteignit finalement que cent-quarante-sept ans Genèse XLVII : 28, et les générations suivantes atteignirent la même espérance de vie qu’à notre époque, soit depuis Moïse un maximum de cent-vingt ans, pas un jour de plus.

Mais il y a aussi une autre version : « Cette histoire raconte comment un ancien roi appelé Uta-Nappishttim fut invité par son dieu personnel à construire un navire, dans lequel il pourrait échapper au déluge envoyé par l’assemblée des dieux

D’autres versions, d’une ressemblance plus approximative, peuvent se retrouver dans de nombreuses cultures à travers le monde. »—— »—— »——

Trois mois que les humains sont sortis de l’Arche et ils viennent de fêter le premier Holocauste, mais aussi de manger leur première viande. L’humain comme l’animal ne doit pas manger une viande étouffée, avec son sang, c’est une Loi éternelle !

Noé se sert des livres d’Hénoch pour instituer une année solaire de cinquante-deux semaines, trois-cent-soixante-quatre jours, et fixe le premier jour de l’année qui est la nouvelle lune de l’équinoxe de printemps. La « nouvelle Lune » est théoriquement la lune « Rousse » comme la nomme les agriculteurs, mais pensez aux humains de l’époque, pour eux la « Nouvelle Lune » était celle qu’ils voyaient et l’on comptait les « Lunes » à partir de la pleine lune, exemple : « viens me voir dans trois Lunes le cinquième jour » celle qui était visible ne comptait pas, il fallait attendre trois « Pleines-Lunes » et le cinquième jour après la troisième « Pleine-Lune »

EL-SHADDAÏ par des songes enseigna et guida Noah. Ce dernier avait les « Livres Prophétiques » d’Hénoch que l’Ange Vreviël lui dicta des Manuscrits de la « Grande Bibliothèque des Cieux ». Ce Dieu seul et unique a toujours désapprouvé l’ignorance et encouragé l’instruction, voilà pourquoi toutes ses actions, toutes ses créations sont écrites sur « les Tables Célestes »et rangée dans la « Grande Bibliothèque des Cieux », afin que tous les Anges puissent les lire

Vreviël enseigna Hénoch pendant trente jours et trente nuits sans se reposer, ni boire, ni manger

Hénoch écrit sous la dictée d’un ange

XXII« Et le Seigneur appela Vreviël, un de ses archanges, qui était habile à écrire toutes les œuvres du Seigneur. Et le Seigneur dit à Vreviël : « Prends des livres des dépôts, et remets un calame à Hénoch, et dicte-lui des livres. »Et Vreviël se hâta de m’apporter des livres, et il me remit de sa main un calame.

XXIIIEt il me disait toutes les œuvres du ciel et de la terre et de la mer, et les marches et les vies de tous les éléments, et le changement des années et les marches et les modifications des jours, et les commandements et les instructions et la douce voix des chants, et les montées des nuages et les sorties des vents, et toute langue des chants de la milice armée. Et tout ce qu’il convient d’apprendre, Vreviël me l’exposa pendant trente jours et trente nuits, écrivant tous les signes. Et quand j’eus fini, Vreviël me dit : « Assieds-toi, écris tout ce que je t’ai exposé ! »Et je m’assis, le double de trente jours et de trente nuits, et j’écrivis tout sans boire ni manger, tout exactement, et je composai trois cent soixante livres. »Bon-odeur pour.-Sinaï

EL-SHADDAÏ ordonna à Noé la fête des « Semaines » fête qui était célébrée dans les cieux depuis la naissance du monde, chaque année, et réitérée avec Noé sur la Terre car cette fête renouvelait l’Alliance faite entre l’Être Suprême et l’humain comme quoi jamais plus il n’y aurait de « Déluge » à cause de l’iniquité de l’humain. EL-SHADDAÏ en profita pour installer des fêtes pour chaque début de saisons, pour les marquées mais aussi pour les semailles et les récoltes des céréales à la vigne. Il y avait aussi cette Loi de ne pas manger une bête avec son sang qui fut respectée tant que Noé était vivant et après la mort ce ce dernier cette Loi fut bafouée par ces fils comme par les humains qui traversèrent le « Déluge »

Par constatation Noé enseigna les saisons et les humains comprirent très vite les temps sombres et les temps clairs, les périodes froides et les chaudes, le printemps et l’automne. Ils commencèrent à instaurer des jours de fête pour le début de chaque saison.

« Le premier jour de chaque trimestre Noé les a institués comme des fêtes pour toutes les générations du monde, de sorte qu’il a grâce à eux un mémorial. » (IIIème Bible, É.I. Jubilés, p.665)

En plus de ces fêtes Noé institua celles-ci en plus :

« C’est au début du quatrième mois que fut bouché l’orifice des profondeurs de l’abîme inférieur. C’est au début du septième mois que s’ouvrirent tous les orifices des profondeurs terrestres et que les eaux commencèrent à y descendre. C’est au début du dixième mois qu’apparurent les sommets des montagnes et Noé s’en réjouit. C’est pourquoi il institua ces dates comme fêtes de souvenir, pour toujours. C’est ainsi qu’elles ont été instituées et qu’on les a portées sur les Tables Célestes. »

Le temps passa …

Trois cents ans après le Déluge, NOÉ voulu un recensement des familles et des tribus en ne comptant que les hommes. L’ensemble sans les femmes et les enfants était de «  … //… Neuf cent quatorze mille cent. Voilà ceux qui furent passés en revue, du vivant de Noé après le cataclysme…… NOÉ vécut trois cent cinquante ans après le Déluge. Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans et il mourut au plateau du mont Loubar au pays de la montagne ARARAT ……/ » Antiquités bibliques p 1247 V 5-8, Jubilés X 15-21 p 683.

Tous les humains parlaient le même langage. L’écriture aussi était la même pour tout le monde et toutes ces Tribus et Familles vivaient en bonne harmonie. Les Lois que NOÉ avait promulguées étaient suivies, et tous respectaient la hiérarchie qui était établie. —-[ comme chez nous, gens du voyage le PATRIARCHE avait autorité, car il représentait la Connaissance et la Sagesse…….{ Malheureusement pas toujours et qui plus est, certains ont imposé leur dictat ….. loin de la Sagesse }….].  L’écriture était connue, même avant le Déluge, contrairement à ce que certains paléographes veulent nous faire croire pour des raisons personnelles et pécuniaires.

La langue parlée et écrite à l’ère de NOÉ était l’Hébreu ce que l’on appelle aujourd’hui le vieil « Hébreu » ou « l’Hébreu Antique » et encore il ne nous reste que quelques bribes car cette langue disparut de la Terre un certain « Temps »

Bible-Codex-BiblePar quelques écrits nous savons aujourd’hui que Noé et sa descendance connaissaient l’ « ÉCRITURE ».

Je ne vous écrirai pas toute la littérature qu’il y a sur ce « Déluge » planétaire, de la plus sérieuse avec preuves archéologiques, à la plus farfelue avec des suppositions religieuses mythiques et mystiques. Alors j’essaie de savoir, de connaître, comme je pense que « l’esprit » continue à vivre après la mort, j’espère que je connaîtrai toute la vérité.

Oui, je crois en la résurrection car il est impossible que l’humain sorte du néant par le jeu de l’amour entre deux êtres, où adultérin, par vice, mais nous sortons du néant et à l’âge de raison c’est nous qui choisissons volontairement notre route et depuis que je connais EL-SHADDAÏ, voilà plus de vingt ans, ce n’est que du bonheur et de l’avoir chercher pendant des années avant de le trouver cela est dommage car j’aurai pu connaître la joie de vivre beaucoup plus tôt, et pourtant il était à côté de moi et je ne le voyais pas. Tout seul je l’ai cherché, un véritable Dieu, le véritable Dieu, et je l’ai trouvé, voilà pourquoi je désire que mes semblables comme moi le trouve par le cœur et par l’esprit il n’y en a pas un autre lui EL-SHADDAÏseul et unique

Portez-vous bien !

Salutations cordiales à Tous

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Lp de qc, chap. N° 19 – Alliance entre un Dieu et …

Posté : 15 janvier, 2018 @ 11:05 dans Les prémices de quelque chose | Pas de commentaires »

gal-Notre Voie LactéeLes humains comme les animaux, bêtes et bestioles ont peur de cette nouvelle terre. Pensez à l’émerveillement de ces humains devant la nuit étoilée, car c’est la première fois qu’il regarde une nuit si claire si belle, et moi qui connaît les nuits de l’Anatolie, la Turquie d’aujourd’hui c’est une merveille, incomparable avec notre latitude, les nuits sont d’un noir plus profond, les étoiles plus brillantes, le contraste est magnifique surtout si vous êtes en pleine campagne très loin de l’éclairage des villes. Pensez aussi à la première pluie, la peur que ce ne soit de nouveau un « Déluge » et le jour du premier orage avec le tonnerre et les éclairs la crainte des éléments et la peur aussi alors ces humains se tournent vers ce Dieu qu’ils prient sans le voir.

Les animaux bêtes et bestioles dit sauvages se sont éloignées de l’Arche mais avant leur départ, à l’ouverture des portes EL-SHADDAÏ dit : la Bible Genèse IX : 1-7, « « EL-SHADDAÏ bénit Noé et ses fils et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre.

Soyez la crainte et l’effroi de tous les animaux de la terre et de tous les oiseaux du ciel, comme de tout ce dont la terre fourmille et de tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains.

Tout ce qui se meut et possède la vie vous servira de nourriture, je vous donne tout cela au même titre que la verdure des plantes.

Seulement, vous ne mangerez pas la chair avec son âme, c’est-à-dire le sang.

Mais je demanderai compte du sang de chacun de vous. J’en demanderai compte à tous les animaux et à l’homme, aux hommes entre eux, je demanderai compte de l’âme de l’homme.

Qui verse le sang de l’homme, par l’homme aura son sang versé. Car à l’image d’EL-SHADDAÏ l’homme a été fait

Pour vous, soyez féconds, multipliez, pullulez sur la terre et la dominez. » »

Constatez la différence de langage entre tous les animaux vivant sur la terre, dans la mer et dans les airs et l’humain, avec celui employé après le « Déluge ». Avant l’Être Suprême dit : Genèse I : 28, « EL-SHADDAÏ les bénit et leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre. » » En premier c’est une domination sur tout le monde animal, bêtes et bestioles, en second c’est une crainte et un effroi de tout le monde animal, du plus petit au plus gros, devant l’humain car ils sont livrésà ce dernier

Tout ce qui vit et se meut sur la terre, dans les eaux, et dans les airs devient une nourriture pour l’humain ! Quel changement avec l’avant Déluge !

Constatez aussi les animaux sauvages, les carnassiers, ils courent après un gnou, un zèbre, une gazelle ou une antilope, ils le font tomber et de suite le saigne à la gorge et ne commence à le manger qu’une fois le sang écoulé, jamais ils ne mangeront une bête étouffée avec son sang

 

 

 

Alliance, promesses entre un

 

Dieu et les Humains

 

 

Chapitre N° 19

 

 

 

Voilà un mois que la porte de l’Arche est ouverte et que le toit est retiré. La Bible ne parle que de trois fils des enfants de Noé, mais je réitère cette caisse rectangulaire mesurait trois-cent-trente mètres de long, cinquante-cinq mètres de large et trente-trois mètres de haut plus un peu plus d’un mètre supplémentaire pour le toit et sur quatre paliers donc il était impossible que Noé plus ses trois fils et leurs épouses s’occupent de plus d’un millier d’espèces animales plus les bêtes et les bestioles, plus les oiseaux, alors à quinze personnes impossible de se consacrer à tous ces animaux, alors je réitère avec une certitude minimum ils étaient plus d’une centaine d’humains. Cette immense caisse à savon était éclairée par des piles atomiques que nous connaissons aujourd’hui mais nous ne maitrisons pas assez le nucléaire comme nos ascendants le dominaient. Les humains emmenèrent avec eux toute une technologie qui disparue avec le temps car les humains qui montèrent dans l’Arche se sont servis des outils électrique qu’ils avaient avec eux, mais ils n’avaient pas la science et l’intelligence pour en façonner des nouveaux, quand les piles furent vides, quand tout le matériel tomba en panne il était bon pour la démolition et en premier ils firent fondre les métaux pour fabriquer l’urgent c’est-à-dire des outils pour travailler la terre, pour construire des maisons, l’humain allait énormément régresser. Ce sont ceux qui comprirent les livres d’Hénoch, car dans l’Arche ils ont pris les livres prophétiques comme les ouvrages d’Hénoch, mais aussi toutes les œuvres qui leur parurent importantes pour vivre après cette catastrophe planétaire.Noah-Arche-aa - Mont Ararat vue Arménie

Noé planta en premier des pieds de vignes, mais je pense aussi des céréales. Le vaisseau toucha la terre sur les plateaux du mont Loubard dans la chaine montagneuse Ararat ou le Tigre et l’Euphrate prennent leur source dans le mont Taurus. Les plateaux de cette chaine de montagnes Ararat sont très fertiles voilà pourquoi ils restèrent quelques années sur les plateaux. L’humain dans ses gènes est un nomade, et aussi un sédentaire, ce qui est contradictoire j’en conviens, mais l’humain à de suite pensé à l’élevage des animaux docile comme les caprins, ovins, bovins, équins, et porcins, plus l’aviculture, tous les oiseaux de la basse-cour et cela est prouvé par les scientifiques qui parlent de tous ces élevages depuis 9000 ans av. J-C. sur la Terre entière. L’élevage du porc viendrait des Gaules quatre à trois siècles avant Jésus-Christ (av. J-C.) qui ont apprivoisé le sanglier ce dernier perdant doucement son poil rugueux ainsi que sa couleur dû à la nourriture que les humains donnaient à ces cochons sauvages, est-ce vraie ? C’est ce qui se conte !

Trois mois se sont écoulés les animaux en couple, dit sauvage, sont partis sur toute la terre de la Terre pour se reproduire et foisonner sur la terre car avant qu’ils ne deviennent carnassier il faut quelques décennies afin qu’ils parcourent la Terre et se reproduisent.

Noah et les humains qui sont avec lui ont fait comme les animaux pour s’acclimater de cette nouvelle terre. Ils fabriquèrent un autel de fortune et Noé parmi les animaux domestiques en choisi des purs, sans tache, sans tare et les offrit à EL-SHADDAÏ pour les péchés de la terre et ensuite pour ses péchés et les leurs, c’était le troisième mois que la porte de l’Arche était ouverte la troisième pleine Lune.

Le « Déluge » accompli, ce Dieu unique sondant le cœur de l’humain c’est aperçu que le mal en premier est attaché au cœur de celui-ci, mais qu’il y a des humains au cœur droit et sincère comme Noé, Mathusalem, Hénoch et tous ceux qu’il a fait mourir avant le « Déluge » et la petite centaine qui lui était fidèle et qui traversèrent le « Déluge » avec Noah. Genèse VIII : 21-22

« EL-SHADDAÏ respira l’agréable odeur et il se dit en lui-même : « Je ne maudirai plus jamais la terre à cause de l’homme, parce que les desseins du cœur de l’homme sont mauvais dès son enfance, plus jamais je ne frapperai tous les vivants comme j’ai fait.

Tant que durera la terre, semailles et moisson, froidure et chaleur, été et hiver, jour et nuit ne cesseront plus. » »

Pour vivre maintenant sur Terre, l’humain comme certaines espèces animales étaient obligées de manger de la viande en plus de la verdure et des fruits. Pour d’autres animaux sauvages que l’on nommera carnivore, telles que les lionnes, les lions, les tigres et une grande partie des félins sauvages, auront comme nourriture que de la viande, alors ils devront chasser le gnou, zèbre, antilope, buffle, mais il y a aussi des oiseaux qui vivront de chasse ce sont les rapaces, et tout ce monde animal, ainsi que l’humain sont obligé de manger de la viande ce qui permettait à leur corps de lutter contre les ultra-violets du soleil, l’enveloppe qui protégeait la Terre de ceux-ci ayant disparue.

Cet Être Suprême connaissait tous les changements qu’il y aurait sur la terre de la Terre en physique, en chimie en supprimant la voûte céleste de protection de la Terre contre le soleil et la dangerosité de ses rayons ultra-violets, mais il savait que, par là l’humain ne vivrait que cent-vingt ans, mais aussi que tout serait divisé en général par moitié aussi bien la faunes et la flore, que l’arborescence, que la taille des espèces animales, que la race humaine, tout allait être bouleversé voilà pourquoi il installa cette alliance avec la race humaine car jamais, plus jamais il ne voudra une si grande métamorphose sur la Terre à cause de l’homme

Genèse IX : 8-17

EL-SHADDAÏ parla ainsi à Noé et à ses fils :

Voici que j’établis mon alliance avec vous et avec vos descendants après vous, et avec tous les êtres animés qui sont avec vous : oiseaux, bestiaux, toutes bêtes sauvages avec vous, bref tout ce qui est sorti de l’arche, tous les animaux de la terre.

J’établis mon alliance avec vous : tout ce qui est ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre.

Et EL-SHADDAÏ dit : « Voici le signe de l’alliance que j’institue entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à venir : je mets mon arc dans les nuages et il deviendra un signe d’alliance entre moi et la terre.

Lorsque j’assemblerai les nuages sur la terre et que l’arc apparaîtra dans ces nuages, je me souviendrai de l’alliance qu’il y a entre moi et vous et tous les êtres vivants, en somme toute chair, et les eaux ne deviendront plus un déluge pour détruire toute chair.

Quand l’arc sera dans les nuages, je le verrai et me souviendrai de l’alliance éternelle qu’il y a entre EL-SHADDAÏ et tous les êtres vivants, en somme toute chair qui est sur la terre.

EL-SHADDAÏ dit à Noé : Tel est le signe de l’alliance que j’établis entre moi et toute chair qui est sur la terre. » »Arc de l'Alliance-Arc-en-Ciel dans le ciel

Vous remarquerez l’insistance d’EL-SHADDAÏ sur l’arc dans les nuages afin que l’humain se souvienne de cette alliance éternelle, mais aussi que Lui le créateur de se « Signe » se remémore sa promesse qu’il a faite à toute la Terre entière afin qu’elle aussi se rappelle, comme-ci la Terre avec tout ce qui respire sur elle avait un « Esprit » !

L’Arche c’est immobilisé dans les montagnes d’Ararat sur le plateau du Mont Loubar en Anatolie, aujourd’hui la Turquie. Pour mes semblables qui font attention à ce qu’ils lisent, ils feront tout de suite une constatation. L’Arche c’est posé au milieu de l’ancien « Territoire d’Eden » La Bible en parlant du « Jardin d’Eden » dit que le jardin est délimité par quatre fleuves le Tigre et l’Euphrate les deux grands fleuves mésopotamiens qui prennent leur source en Turquie dans les montagnes du mont Taurus de la chaine montagneuse d’Ararat. Le « Gihôn » qui contourne le pays de Coush qui est l’Éthiopie et certains spécialistes de l’histoire biblique pensent que le « Gihôn » serait le Nil. Le « Pishôn » dans le pays d’Hawilain serait d’après ces spécialistes un ancien grand fleuve qui coulait en partie du milieu de l’Arabie Saoudite en allant vers le Yemen et le royaume de Saba pour se jeter pour une partie dans le Golfe d’Aden, Océan Indien, et pour l’autre partie dans la Mer Rouge le tout faisant « l’Arabie Heureuse » le pays étant le Yemen d’aujourd’hui.

Là il y a une étonnante coïncidence ! …. 

Je vous laisse quelques minutes de réflexion ! …

Avez-vous trouvé ? …..

L’Arche c’est posé dans la même région que l’EDEN d’Adam et ÈVE.

Arrêtez de lire un instant !

Si vous ne l’avez pas téléchargez « Google Earth » —- c’est gratuit —– puis dans recherche vous tapez Turquie, Mont ARARAT, et là, avec votre souris promenez-vous. Vous allez trouver juste à côté la montagne Taurus avec les sources de l’Euphrate et du Tigre, qui fait partie de la chaîne de montagnes ARARAT…… Étrange, non ! …

Ce qui est étonnant en plus, moi qui ait eu la chance de parcourir cette magnifique région désertique, car même le désert est beau et je ne devrai pas écrire « le » désert, mais « les » déserts, car du désert de Thar en Inde au désert de Mauritanie, vous traversez des déserts de sable, de roche, de terre aride, mais ce n’est que du désert tout le long de ces milliers de kilomètres, Inde, Afghanistan, Pakistan Iran, Irak, Arabie Saoudite, Égypte, Sahara, Mauritanie et quand vous pensez que tout le long il y a des vestiges d’une végétation luxuriante avec des fleuves, des immenses lacs, des mers, alors que s’est-il passé dans ces régions ? ….

La seule région verdoyante est cette contrée montagneuse d’Anatolie, la Turquie d’aujourd’hui dans cette chaine de montagne Ararat avec le Tahir dans la région d’Arménie et le Taurus vers la Mésopotamie, entre les deux les plateaux du Mont Loubard où l’Arche se serait déposée par sa cale qui ressemble étrangement au Territoire d’Eden d’écrit par la Bible et les Apocryphes.

Les « Écritures » expliquent bien l’étonnement de NOÉ quand il vit le Soleil pour la première fois, et la crainte qu’il eut de cet astre qui lui brûlait la peau.

Rel-Parabole du vigneronNOÉ et tous ceux qui étaient avec lui restèrent un certain temps sur ce plateau. Les « Textes » disent :

 « NOÉ planta la vigne. Elle produisit du fruit la quatrième année. Il ramassa le fruit —{ les grappes de raisin }—- le pressa et en fit du vin qu’il garda dans des jarres pendant un an…..//…  Le premier jour de l’année ils célébrèrent joyeusement cette fête. Ils mangèrent et burent avec joie pour la première fois de ce vin. Le soir NOÉ alla se coucher en état d’ivresse et s’endormit. »

NOÉ ne devait pas être le seul en état de « gaieté » ! …

Les pieds de vigne qu’ils plantèrent, étaient antédiluviens. Ils connaissaient le vin avant le Déluge, comme l’Écriture, les remèdes, etc —{ Textes trouvés dans les grottes de Quûmrân datant de plus de 300 ans Av. J-C. }—- , simplement les fruits contenaient beaucoup moins de sucre, mais beaucoup plus de jus et le taux d’alcool était très faible, toujours à cause de ce « Soleil ».

Après le Déluge tous les fruits étaient moins juteux mais beaucoup plus alcoolisés, voilà pourquoi Noé et tous les autres humains se retrouvèrent ivres.

Quel ne fut pas leur étonnement ! …

Les règles de vie commençaient à changer. En plus de manger obligatoirement de la viande pour vivre, il fallait être prudent avec la fermentation des fruits, mais aussi de certaines herbes.

La verdure ne poussait plus pareil, maintenant sur la Terre il pleuvait, l’effet de serre avait disparu, tout allait changer, tout ce qui est verdure, l’herbe des champs, les plantes, les arbres, les arbres fruitiers, le monde animal, du plus petit au plus grand, tout ce qui vit dans et au-dessus de la terre et des eaux, tout ce qui vole et qui nage de l’infiniment petit à l’infiniment grand, absolument tout était en changement !

-—–{ Je me permets une pause tellement je fus étonné. Mon petit-fils qui a sept ans m’a amené un livre de la bibliothèque de l’école avec beaucoup d’images sur les Dinosaures et les animaux ( préhistoriques ? ).

Quelle surprise pour moi ! …

Les animaux représentés, avec pour certains leur squelette, ressemblaient étrangement, en plus grand, à nos animaux d’aujourd’hui tel que l’iguane, le varan, le kangourou, le crocodile, l’espadon, la loutre, le pélican, l’éléphant, le rhinocéros, toute la famille des gros chats comme le guépard, la panthère, etc …Comme-ci ce livre confirmait étrangement tout ce que je vous écrivais…}

Avec cet astre impossible à regarder les saisons étaient plus marquées. Les « Vents »eux-mêmes étaient dans une transformation incessante. L’influence lunaire était beaucoup plus importante. L’atmosphère, la pression atmosphérique avait changé sur la Terre. Voilà pourquoi le Maître de toute chose avait demandé à Noé que tout fut fermé hermétiquement, de ne faire qu’une ouverture ou fenêtre, pour que les corps des animaux et de l’être humain s’habituassent à ce changement physique de l’air ambiant. Surtout que cette pression atmosphérique allait être beaucoup plus forte, plus lourde. Pendant douze mois bêtes et humains restèrent dans la lumière artificielle sans reconnaître le jour de la nuit avec certitude, ne se fiant que sur l’horloge biologique des animaux sauvages et domestiques, n’ayant aucune référence extérieure. Seul l’estomac guidait animaux et humains pour se nourrir. Même à l’intérieur de l’Arche des changements importants dussent s’effectuer. Au sortir de l’Arche, par instinct, les animaux pensèrent en premier à se nourrir. Pendant les cinq premières années, ce ne fut que de la migration et adaptation à leur nouvel environnement pour les animaux comme pour l’humanité

Avant de continuer l’histoire de l’humain, j’ai lu un passage d’un livre que je considère moi, inspiré qui fut écrit bien avant la naissance de Jésus le Nazôréen. Contexte, le Déluge vient de finir, l’Arche c’est posé voilà quelques temps et EL-SHADDAÏ réfléchit à voix haute sur la condition humaine en parlant à Noé comme ci, il se parlait à lui-même, je le cite : (B.É.I. bibliothèque des Pléiades, Antiquités bibliques, III : 9-10, p 1239-40) 

Adam et Ève-Occupation dans le Paradis« EL-SHADDAÏ dit : « Je ne recommencerai pas à maudire la Terre à cause de l’homme, (l’humain), parce que la formation du cœur de l’homme est perdue depuis sa jeunesse. C’est pourquoi je ne recommencerai pas à détruire tous les vivants comme je l’ai fait.

Mais il arrivera, quand les habitants de la Terre pècheront, que je les jugerai par la faim, ou par le glaive, ou par le feu, ou par la mort, et il y aura un tremblement de terre et ils seront dispersés dans des lieux inhabitables. Mais je ne recommencerai pas à faire périr la terre sous l’eau du déluge.

Dans tous les jours de la Terre, la semence et la moisson, le froid et le chaud, l’été et l’automne, le jour et la nuit ne cesseront pas jusqu’à ce que je me souvienne de ceux qui habitent la Terre, quand les temps seront accomplis.

Quand donc seront accomplies les années du monde, alors cessera la lumière et s’éteindront les ténèbres. Je ferai vivre les morts et je ferai lever de terre ceux qui dorment. L’enfer rendra son dû et l’abîme restituera son dépôt, pour que je rende à chacun selon ses œuvres et selon les fruits de ses machinations, de sorte que je juge entre l’âme et la chair.

 Le monde cessera, la mort s’éteindra et l’enfer fermera sa bouche. Et la terre ne sera pas sans produit ni stérile pour ceux qui l’habitent.

Nul ne sera souillé de ceux qui auront été justifiés par moi. Et il y aura une autre terre et un autre ciel, demeure éternelle. » »

Je tenais à poser ce texte car il prouve aux humains que ce n’est pas Jésus le Nazôréenqui ressuscite les morts, mais bien, Lui, EL-SHADDAÏ, car ce n’est pas Jésus le Nazaréenqui juge les humains, mais bien son Père EL-SHADDAÏ, selon les œuvres de chacun.

Des textes comme celui-ci vous prouvent, à vous mes semblables, que Jésus le Nazaréen, votre Jésus-Christ,n’est pas un « Dieu » et n’est pas l’égal de son Père.

Donc, quand je vous invite à prier EL-SHADDAÏen premier, j’ai raison et si vous êtes de bonne foi vous avez la confirmation par le « Pater » chrétien : « Notre Père, qui est aux Cieux que ton Nom …// » Comparer avec l’évangile de Jean XX : 17.

Lisez bien ce qui arrivera dans les « Dernières Générations » quand les temps de la Terre seront accomplis, quand la dépravation humaine arrivera à son paroxysme. EL-SHADDAÏ ne se servira plus d’un déluge planétaire, mais il fera trembler une partie de la terre de la Terre, et dans l’autre se sera la famine, dans d’autres se sera la guerre, dans d’autre se sera le feu, et sans doute que dans d’autres deux, trois, phénomènes seront associés et quand les années du monde seront accomplies alors la première et dernière résurrection aura lieux, car au début de la terre de la Terre quand l’humain fut posé sur la terre et que ces deux premiers humains volontairement transgressèrent la seule interdiction de cet Être Suprême, seul et unique, il fut écrit sur les « Tables Célestes » : « Terre de la (planète) Terre, souviens-toi de tous ceux qui sont en ton sein car il te faudra rendre les os des os, et la chair de ces os afin que comme au commencement ils redeviennent une âme vivante, car le mal n’existera plus sur la Terre, comme dans les cieux. »

Bible-Codex-parchemin de QuûnrannEt par d’autres prophètes comme Hénoch, Élie, Baruch, Esdras il fut écrit pour la race humaine

« Tout ce qu’a dit le Seigneur par la bouche des prophètes, et qui doit arriver.

En effet sur certains de ces événements, il y a des livres écrits et gravés en haut dans le ciel, pour que les anges les lisent et qu’ils sachent ce qui doit arriver aux pécheurs et aux âmes des humbles, de ceux qui ont souffert dans leur chair et ont été récompensés par EL-SHADDAÏ, de ceux qui ont été meurtris par des hommes méchants, de ceux qui ont aimé l’Être Suprême et n’ont aimé ni l’or, ni l’argent, ni aucun des biens qui sont dans le monde, mais qui ont livré leur chair a la peine, et de ceux qui depuis qu’ils existent n’ont pas recherché les nourritures terrestres, mais se sont regardés constamment comme un souffle passager et ont mis en pratique cette conviction.

Le Seigneur les a beaucoup éprouvés et leurs âmes ont été trouvées pures pour bénir son nom. J’ai exposé dans des Livres toute leur bénédiction et il les a récompensés eux-mêmes, car ils ont été trouvés aimant le ciel plus que leur propre vie en ce monde, et tandis qu’ils étaient foulés aux pieds par des méchants, accablés par eux de honte et d’opprobre et couvert de malédiction, alors qu’ils Le bénissaient. »(E.I. IIIème Bible I Hénoch CVIII : 7-10, p 624-25 – Ref : Sagesse de Salomon III : 1-10)

Suite à ces Écrits je n’ai rien à ajouter, je vous laisse à votre réflexion et à votre cœur

Portez-vous bien !

Salutations cordiales à Tous !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Lp de qc, chap. N°18 – Une nouvelle Terre et des nouveaux Cieux

Posté : 9 janvier, 2018 @ 10:54 dans Les prémices de quelque chose | Pas de commentaires »

Cham.Atomic-blast-Nevada Yucca 1951Ce Dieu seul et unique ne faisait rien sur « un coup de tête », il accomplissait les choses avec sagesse, il connaissait la dangerosité du nucléaire, le temps et le cubage de l’eau pour supprimer toutes radiations atomiques de la planète Terre voilà pourquoi l’eau monta au-dessus de la plus haute montagne d’un peu plus de seize mètres, car un peu moins ne nettoyait pas la terre correctement et un peu plus cela n’était pas nécessaire car tout est fait avec justesse par cet Être Suprême.

L’eau est tombée sur la planisphère Terre pendant quarante jours et quarante nuits sans discontinuer, les écluses de dessous la terre s’ouvrirent aussi et crachèrent tout se qui est liquide car il fallait nettoyer, purifier, épurer, assainir la terre de la Terre, afin qu’il n’y ait plus de radiation des explosions atomiques qui se produisirent par la bêtise humaine.

EL-SHADDAÏ se jura que jamais plus il n’y aurait de guerres atomiques sur toute la sphère terrestre, car pour purger la terre il faudrait un autre « Déluge » ce qui abolirait « l’Arc-en-Ciel » un accord éternel avec la race humaine et son Dieu, Lui-même, EL-SHADDAÏ, et se serait se mentir, renier ce qui est sorti de sa bouche, impossible pour ce Dieu de droiture et de justice. Et pourtant « les Écritures Prophétiques » disent que dans « les Dernières Générations » comme Hénoch l’a écrit, les humains deviendront dépravés comme jamais ils ne l’ont été sur la terre de la Terre, en comparaison Sodome et Gomorrhe ne sont qu’une page de publicité. Aujourd’hui nous voyons les conséquences de la radioactivité car les villes de Nagasaki et Hiroshima souffre encore après plus de soixante-dix ans des retombées radioactives sur la terre, les animaux, et les humains, est-ce que les hommes vont être assez fous pour recommencer ? … Malheureusement je suis positif et il faudra par un tremblement de terre et un tsunami enfouir toute une région peut être grande comme la France dans les profondeurs de la terre pour nettoyer, fumiger, lessiver cette portion de terre qui sera remplacé par une autre qui sortira de la profondeur de l’océan, mais le plus sage c’est qu’EL-SHADDAÏ détruise le mal en purifiant l’humain afin que celui-ci vive sur une terre paradisiaque. C’est de l’utopie ? Certes non ! Une espérance de tout cœur !

 

 

 

Nouvelle Terre, nouveaux Cieux

 

Chapitre N° 18

 

 

Noé vogua sur les flots pendant sept mois puis l’Arche posa son fond sur les plateaux du Mont Loubard dans la chaîne montagneuse Ararat en Anatolie endroit où le Tigre et l’Euphrate les deux grands fleuves de Mésopotamie prennent leur source et se jettent dans le Golfe Persique.Carte de l'Euphrate et du Tigre-bassin-hydrographique

Ces deux fleuves délimitaient une partie du territoire d’Eden, mais n’oublions pas les transformations géologiques occasionnées par le « Déluge ». En effet nos scientifiques géologues déclarent que les mers d’Aral, Caspienne, Noire, Égée et Méditerranée se formèrent l’hors du « Déluge » faisant monter la chaîne de montagne Ararat, ainsi que la chaîne Tibétaine avec l’Himalaya. Par le poids de l’eau sur la croûte terrestre, il s’est produit le phénomène des vases communicants, des plaques se sont enfoncées relevant celles qui étaient à côté voilà pourquoi l’on dit que les Alpes sont des chaînes de montagnes jeunes, qui un jour où l’autre, s’élèveront encore à cause du glissement des plaques de la croûte terrestre.

Mais il y a aussi cette immensité sablonneuse et rocailleuse qui part de la péninsule Arabique et qui se termine sur les plages marocaines et mauritanienne toute cette immensité si fertile avant le « Déluge » se retrouve aride dû à la chaleur intensive que reçu cette région par les incendies gigantesques mais aussi des explosions nucléaires prouvés par les géologues avec tous ces artefacts, vestiges de plaques en verre de couleur verte-grises sales prouvant que les sédiments terrestres ont atteint des températures dépassant l’imagination et cela n’a pu se produire que par des explosions nucléaires.

La géologie démontre que sous ce sable existait avant des immenses forêts, des lacs gigantesques, plus justement des mers, mais c’est aussi sous ces déserts qu’il y a les plus grandes nappes phréatiques dont la plus grande se trouve en Inde du Nord sous le désert de Thar et de la cité antédiluvienne de la protohistoire, Mohenjo-Daro, qui possède une radioactivité cinquante fois supérieures à la normale obligeant le gouvernement Hindou à stopper les fouilles car trop dangereux pour l’humain

Comme  pour la Péninsule Arabique et le Sahara les géologues et archéologues ont démontré que sous l’épaisseur du sable sur plusieurs dizaines de mètres de profondeur, il y avait avant une végétation luxuriante puisqu’il fut trouvé des squelettes de la famille des crocodiles, des crustacés, et des coquilles de gastéropodes, de l’Hélix pomatia qui est l’escargot de bourgogne, des empreintes de pieds humains, de Dinosaures et Mammouths et autres animaux préhistoriques, mais aussi des traces de fleuves avec leurs affluents. L’un de ces fleuves en Arabie Heureuse qui est le Yemen et aussi Oman pourrait être le « Pishôn » biblique, le « Gihôn » étant, pensons-nous, le Nil Blanc et le Nil Bleuqui ont leur source dans le pays de Coush ou Cush qui est aujourd’hui l’Éthiopie. Les quatre fleuves du Territoire d’Eden devant être les quatre points cardinaux

Comment était la surface de la planète Terre avant le « Déluge » ? Combien existait-il de Continent ? Une chose est maintenant certaine, le Continent des Atlantes existait à l’ère antédiluvienne et ils avaient une technologie bien supérieure à la nôtre puisqu’ils connaissaient des ondes que nous ignorons encore et ils avaient douze planètes rattachées à notre système solaire et aujourd’hui nous n’en connaissons que dix, la dixième fut découverte il n’y a pas bien longtemps

Noah-a, Arche-Legendary-Great-FloodQuarante jours de pluie sur la terre de la Terre, mais aussi quarante nuits et il pleuvait à torrent sans discontinuer, ne serait-ce qu’une minute, c’est la voûte Céleste qui s’effondre, cette épaisseur de gaze d’hydrogène et d’oxygène qui formait une très large nuée protégeant la terre des rayons ultra-violets du soleil et la mettant sous serre voilà pourquoi la végétation était-elle si gigantesque, luxuriante, abondante et pléthorique tout comme la grandeur des animaux et des humains, et en même temps les écluses d’eau souterraine sortirent formant des geysers car comme écrits avant il fallait nettoyer la terre de la Terre de toute sa radioactivité car EL-SHADDAÏ ne voulait pas que tous les êtres vivants de l’Arche soient défigurés comme des monstres à cause de la radioactivité. L’Arche au début quand il s’éleva de la terre et commença à voguer sur les flots par le vent, le tonnerre et les éclairs et les bourrasques de la tempête malgré le poids, car il y avait plus de mille espèces animalières, grosses et moins grosses, plus les bêtes et les bestioles, plus le matériel qui devait être bien arrimé la caisse de bois était balloté comme les légumes en ébullitions dans la marmite et tout ce monde êtres humains compris avaient la peur au ventre sentant leur fin proche alors ils pleuraient criaient vers EL-SHADDAÏ, les lions rugissaient, les félins miaulaient, les bœufs, vaches, taureaux, gnous, zèbres et autres de la même race beuglaient, meuglaient, les loups et ceux de leur race hurlaient à la mort, quant aux équidés ils hennissaient avec force, et les humains criaient pleuraient, imploraient cet Être Suprême pour qu’ils calment les intempéries et le vent diminuât en puissance et les flots commencèrent à se tranquilliser et l’Arche s’amadouât navigant gentiment. Et EL-SHADDAÏ fit souffler une petite bise chaude pour assécher la terre de la Terre. Il fallut sept mois avant de voir le sommet des premières montagnes et ce Dieu seul et unique avait retenu la pluie pendant tout ce temps et les gouffres de la terre de la Terre s’ouvrirent pour aspirer une partie de l’eau qui était sur la terre et voilà dix mois que la pluie avait cessé de tomber et la terre de la Terre continuait à s’assécher.

Le début du « Déluge » commença dans la six-centième année de la vie de Noé, le deuxième mois, le dix-septième jour, et l’Arche s’était posé sur la terre, dans un des Plateaux du Mont Loubard de la chaine de montagne Ararat en Anatolie, la Turquie d’aujourd’hui, le septième mois après le début du « Déluge ». Le dixième mois l’on commençait à voir les sommets des montagnes sur la terre et l’eau était neige, d’une blancheur éclatante et l’eau continuait à diminuer sur la terre et les abîmes de la terre de la Terre s’ouvrirent et l’eau s’engouffra dans les profondeurs de la terre. EL-SHADDAÏ fit lever une bise chaude sur toute la Terre pour assécher la terre, et l’eau continua à descendre. Dans l’Arche qui était encore entourée d’eau la vie continuait éclairé par un éclairage artificiel et ceux qui étaient à l’intérieur animaux comme humains ignorait ce qui se passait à l’extérieur de ce bâtiment, mais grâce à l’horloge biologique des animaux les humains purent compter les jours et les nuits passé dans ce vaisseau rectangulaire de trois-cent-trente mètres de long, cinquante-cinq mètres de large sur trente-quatre mètres de haut le tout sur quatre niveauxNoah-a, deluge la caisse flotte

L’horloge de la terre de la Terre fut pendant tout ce temps de quarante jours et quarante nuits de pluie sans discontinuer puis cent-cinquante jours, soit cinq mois où les eaux restèrent en hauteur de seize mètres cinquante centimètres au-dessus de la plus haute montagne de la planète Terre, mais ces eaux étaient tumultueuses dans leurs profondeurs car il fallait lessiver, frotter, nettoyer la terre de toute cette radioactivité dû aux explosions atomiques voilà pourquoi la terre resta si longtemps sous l’eau. Puis EL-SHADDAÏ commença à assécher tout doucement la terre de la Terre et cinq autres mois venaient, soit cent-cinquante jours, de se passer avant d’apercevoir les sommets des nouvelles montagnes des nouveaux Continents du globe Terre. Tout allait changer sur cette nouvelle terre, les montagnes, les cours d’eau, les mers et les océans. Au début du dixième mois EL-SHADDAÏ fit souffler un vent chaud sur toute la terre de la planisphère Terre en retenant la pluie et la terre de la sphère Terre sécha et l’on commençait à apercevoir les montagnes et les vallées et à la fin du dixième mois Noah ouvrit la fenêtre de l’Arche et lâcha un corbeau et celui-ci vola au-dessus des eaux et revenait se poser sur le toit du navire rectangulaire. A la fin du onzième mois Noé par la même fenêtre laissa s’envoler une colombe et celle-ci revint sur le soir sans rien alors Noah attendit une semaine et libéra la colombe et celle-ci revint dans la soirée avec une pousse d’un rameau d’olivier dans le bec, alors Noé sut que la terre était sèche, mais il attendit encore sept autres jours il envoya la tourterelle mais celle-ci ne revînt pas.

Alors il voulut sortir de l’Arche mais EL-SHADDAÏ ordonna d’attendre une année complète.

Dans la six-cent-unième année de Noah le deuxième mois, qui était la fin du douzième mois, le dix-septième jour, qui fut le premier jour dans la soirée ou l’eau du ciel commença à se déverser, Noé avec l’aide des humains qui traversèrent cette épreuve, ouvrirent la porte de l’arche et firent sauter le toit du bâtiment, cela faisait un an jour pour jourque le « Déluge » avait débuté

Jung-anim-sauv-JaguarEssayez de vous mettre à la place de ces humains qui ont toujours vu le ciel voilé comme un jour de brouillard fin. Ils viennent de passer une année dans un bâtiment qui devait craquer de partout avec un éclairage très sophistiqué artificiel s’approchant sans doute de la lumière du jour qu’ils avaient à cette époque pour éviter que le corp ne s’atrophie ils devaient se promener dans ce bâtiment sur toute sa longueur et sa hauteur  par des rampes d’accès et ce qui est valable pour l’humain l’était autant pour les animaux qui devaient garder une certaine discipline, car pour le moment ils ne sont pas carnivores mais herbivores et fructivores tout comme les humains. Il y avait dans cette Arche plus de mille espèces d’animaux sans compter les bêtes et les bestioles, et quand j’écris bêtes le pense à toutes ces espèces qui sont grosses comme un lapin, et bestioles comme les grenouilles, escargot, ver luisant, etc…, sans compter tout ce qui vit dans dix mètres carrés de terre le monde des insectes et un monde microscopique fabuleux.

La porte de l’Arche ouverte, le toit de ce bâtiment enlevé croyez-vous que les oiseaux s’envolassent tout de suite ? Non ! Je ne le pense pas ! Un vol d’essai et l’oiseau revient dans cette immense caisse. Pour les animaux se fut la même chose, il étai nécessaire qu’ils s’habituassent à la lumière du jour et aussi à l’air donc pendant quelques jours ils restèrent cantonner autour de ce bâtiment.

Comme déjà écrit, les humains avaient emportez avec eux ce qu’ils aimaient comme plantes et comme graines et de tout cela ils prirent un nombre grandiose de plantes, mais EL-SHADDAÏ, pour moi, question de logique, avait dû ordonner à la terre de la Terre de produire des plantes mais qu’en plus cet Être Suprême avant que l’Arche ne soit ouvert, car du jour où ce Navire toucha la terre par la cale et s’arrêta de voguer il se passa sept mois complet comme une plénitude avant qu’EL-SHADDAÏ ordonna à Noé d’ouvrir la porte du bâtiment, il donna force à la terre, la végétation, la flore, le fourrage, aux prairie, mais aussi aux arbres de toutes les espèces de croître abondamment afin que toute la terre soit belle pour recevoir les animaux, bêtes et bestioles, mais aussi l’humain.Jung-anim-sauv-Lion colère

Réfléchissons un peu, nous avons très peu de preuve de ce que je vais avancer, seul l’esprit et la logique ainsi que la foi dans un Être Suprême, invisible à l’humain, puisque « nous ne pouvons voir sa face et vivre sur la terre » voilà pourquoi à son Ami Moïse il lui dit : « cache-toi dans la faille du rocher, je vais mettre ma main et tu apercevras mon dos, car tu ne peux voir ma face et vivre », les animaux bêtes et bestioles ainsi que l’humain ne pouvais pas voir une terre désertique, une savane ou une steppes, cela ne pouvait être possible. Pour certains animaux, bêtes ou bestioles il fallait de la forêt pour se cacher, pour faire son habitat. Le temps que tous les êtres vivants, animaux, bêtes et bestioles ainsi que les humains étaient dans l’Arche, tous mangeaient de l’herbe, des racines et des fruits pour qu’il y ait une bonne entente entre animaux, mais aussi entre l’animal quel qu’il soit et l’homme.

Au sortir de l’Arche dans les deux mois qui allaient suivre tout allait changer entre les humains et les animaux, une inimitié allait s’installer entre ces êtres vivants, ainsi que les animaux entre eux. EL-SHADDAÏ pendant le « Déluge » avait changé l’ordre des choses, du microscopique, à la grandeur, en physique et en chimie, tout allait être métamorphoser même l’équilibre naturel puisque même des plantes allaient devenir carnivores. EL-SHADDAÏ pendant ce déluge ordonna à la terre de créer de nouvelles espèces de petites bêtes et bestioles, mais les espèces animalières antédiluviennes allait ce transformer comme les mammouths dont la descendance sont des éléphants de Malaisie et des Indes à petites oreilles et celui d’Afriques avec des immenses oreilles, Mais aussi la lignée des félins venant du tigre à dents de sabre qui donnera des tigres bien sûr mais aussi des pumas, des panthères dont la noire, des guépards, les lynx etc…, et je reconnais mon ignorance au sujet des animaux que l’on nomme préhistorique ou antédiluvien, mais le soleil ainsi que la nourriture aida le millier, voire plus, des animaux de l’Arche à se transformer et à remplir la terre de la Terre.

Toujours dans ma logique, les animaux cités ci-dessus sont ceux qui ressembleront à cela quelques huit cents à mille ans après le « Déluge », temps aussi où l’humain perdra de sa stature pour en arriver à mesurer en moyenne un mètre quatre-vingt, un mètre quatre-vingt-dix et à ne vivre que deux cents ans, puis cent-vingt ans maximum.

Le chapitre dix de cette Genèse nous décrit la généalogie des fils de Noé omettant tous ceux qui furent né avant le Déluge. Par contre la IIIème Bible : « Les Jubilés » donnent :

« Voici quels sont les fils de Sem : Élam, Assur, Arpaxad celui qui naquit deux ans après le Déluge, Loud et Aram

Les fils de Japhet sont Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Méshék et Tiras »

  « Arpaxad pris pour femme la nommée Râsou’eyâ fille de Sousan, fille d’Élam ».

Ce simple verset confirme que dans l’Arche il devait y avoir les filles de Noé avec leur mari et leurs enfants de plus ces « Jubilés » font bien remarquer les enfants nés après le Déluge ce que la Bible générale ne fait pas puisque pour ces écrits tous les enfants des fils de Noé sont nés après le Déluge.

Quand ils sortirent de l’Arche le soleil éblouissait leurs yeux, puis leur chauffait la peau, le ciel était d’une couleur qu’ils n’avait jamais vue. L’air que les animaux respirait n’était plus le même, sa température avait changé, même si dans le « Navire » l’air aussi petit à petit s’était modifié, chaud la journée et froid la nuit. Les animaux sortirent tour-à-tour de ce vaisseau de fortune si je peux nommer cette immense caisse rectangulaire « un navire », espèce par espèce, mais ils mirent du temps à vraiment s’éloigner du bâtiment de bois qui était pour tous ces animaux un refuge, tout comme pour les humains.

Les animaux involontairement, les premiers jours, les premières semaines continuèrent à se nourrir pour une partie de l’Arche, et pour une autre partie de l’herbe et du feuillage qu’ils trouvèrent autour de l’Arche en s’éloignant de plus en plus, mais surtout en prenant de l’assurance s’acclimatant de cette nouvelle terre.

La Bible écrit en Genèse VIII : 20

« Noé construisit un autel à Yahvé, il prit de tous les animaux purs et de tous les oiseaux purs et offrit des holocaustes sur l’autel. »

Question : qui lui a suggéré de faire le sacrifice du petit bétail, si ce n’est EL-SHADDAÏ en songe et surtout comment faire ?Arc de l'Alliance-Arc-en-Ciel

IIIème Bible : « Les Jubilés » VI : 1-3

Un an après le premier jour du « Déluge »

« Et à la nouvelle lune du troisième mois, il sortit de l’arche et construit un autel sur cette montagne et il fit expiation pour la terre. Il prit un petit et fit expiation par son sang pour toute la faute terrestre, car toute chose qui y était fut détruite sauf ceux qui étaient dans l’arche avec Noah.

Et il déposa la graisse sur l’autel et il prit un bœuf et une chèvre et un mouton et des petits et du sel et une tourterelle et une jeune colombe et déposa sur l’autel un sacrifice au feu et versa dessus une offrande mélangée d’huile et l’aspergea de vin et couvrit le tout d’encens, ce qui fit monter une bonne odeur acceptable devant le seigneur. » (É.I.p.662)

Vous constaterez que le sacrifice n’est pas fait tout de suite à l’ouverture de la porte du bâtiment mais à la « nouvelle Lune » donc Noah prouve par là qu’il se fit aux Livres d’Hénoch car la « nouvelle Lune » c’est celle qu’il voit donc la « pleine Lune », mais il attend trois mois après l’ouverture de la porte de l’Arche et cette caisse de bois est toujours leur refuge.

Les humains comme les animaux, bêtes et bestioles ont peur de cette nouvelle terre. Pensez à l’émerveillement de ces humains devant la nuit étoilée, car c’est la première fois qu’il regarde une nuit si claire si belle, et moi qui connait les nuits de l’Anatolie, la Turquie d’aujourd’hui c’est une merveille, incomparable avec notre latitude, les nuits sont d’un noir plus profond, les étoiles plus brillantes, le contraste est magnifique surtout si vous êtes en pleine campagne très loin de l’éclairage des villes. Pensez aussi à la première pluie, la peur que ce ne soit de nouveau un « Déluge » et le jour du premier orage avec le tonnerre et les éclairs la crainte des éléments et la peur aussi alors ces humains se tournent vers ce Dieu qu’ils prient sans le voir.

Les animaux bêtes et bestioles dit sauvages se sont éloignées de l’Arche mais avant leur départ, à l’ouverture des portes EL-SHADDAÏ dit : la Bible Genèse IX : 1-7, « « EL-SHADDAÏ bénit Noé et ses fils et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre.

Soyez la crainte et l’effroi de tous les animaux de la terre et de tous les oiseaux du ciel, comme de tout ce dont la terre fourmille et de tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains.

Tout ce qui se meut et possède la vie vous servira de nourriture, je vous donne tout cela au même titre que la verdure des plantes.

Seulement, vous ne mangerez pas la chair avec son âme, c’est-à-dire le sang.

Mais je demanderai compte du sang de chacun de vous. J’en demanderai compte à tous les animaux et à l’homme, aux hommes entre eux, je demanderai compte de l’âme de l’homme.

Qui verse le sang de l’homme, par l’homme aura son sang versé. Car à l’image d’EL-SHADDAÏ l’homme a été fait

Pour vous, soyez féconds, multipliez, pullulez sur la terre et la dominez. » »Arc de l'Alliance vu de chez nous

Constatez la différence de langage entre tous les animaux vivant sur la terre, dans la mer et dans les airs et l’humain, avec celui employé après le « Déluge ». Avant l’Être Suprême dit : Genèse I : 28, « EL-SHADDAÏ les bénit et leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre. » » En premier c’est une domination sur tout le monde animal, bêtes et bestioles, en second c’est une crainte et un effroi de tout le monde animal, du plus petit au plus gros, devant l’humain car ils sont livrésà ce dernier

Tout ce qui vit et se meut sur la terre, dans les eaux, et dans les airs devient une nourriture pour l’humain ! Quel changement avec l’avant Déluge !

Constatez aussi les animaux sauvages, les carnassiers, ils courent après un gnou, un zèbre, une gazelle ou une antilope, ils le font tomber et de suite le saigne à la gorge et ne commence à le manger qu’une fois le sang écoulé, jamais ils ne mangeront une bête étouffée avec son sang

Ceci est notre histoire d’où nous venons notre ascendance.

Après le « Déluge » bien des choses changeront, l’humain dans ses sciences fera une régression, mais cela est une autre histoire

Portez-vous bien et prenez soin de vous et de votre maisonnée dans les principes de ce Dieu seul et unique que je nomme EL-SHADDAÏ.

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus