Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour la catégorie 'Acceptation des ignominies du christianisme'

Acceptation des … Chap. N° 15 – Un raisonnement de PAÏEN

Posté : 10 juin, 2013 @ 11:15 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ... Chap. N° 15 - Un raisonnement de PAÏEN dans Acceptation des ignominies du christianisme le-mal-sammael-b.d

Prologues

 

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

 

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

 

Mais aussi

 

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

 

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

 

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

 

Je suis un menteur ?

 

Certes non !

 

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

 

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

 

Voici le second :

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

 

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

 

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

 

 

Son véritable nom est Jean Bernardone et son père le surnommait « Francesco » [ ancien le  « François »-----Français---]. Comme « saint » Augustin d’Hippone, il  mène « grande vie », et fait la guerre à la noblesse d’ASSISE et de PÉROUSE. Il est emprisonné un an et contracte une maladie [ sans doute vénérienne] qui calme ses ardeurs. Nous sommes en 1203. Il faut attendre 1206 pour qu’il rentre en religion

 

En 1223 François d’ASSISE invente la « CRÈCHE »,  pour un office religieux nocturne dans une grotte de Greccio en Italie, avec des personnages et des animaux vivants, tout particulièrement le bœuf et l’âne. Cet usage de la crèche ce fait à Noël dans la « Famille » franciscaine, puis se répand dans tous les foyers.

 

Suite à sa rencontre avec le Sultan à Damiette, port égyptien,  on ajoutera les cloches et l’Angélus..

 

Ceci sont des faits historiques reconnus par l’Eglise.

 

Voilà au moins deux beaux « mensonges » que vos dirigeants vous font avaler !

 

Vous les gobez bouche grande ouverte et cerveau obstrué !

 

 

 

Chapitre N°15

 

 

 

Un raisonnement  de Païen

 

 

 

Jésus le Nazaréen n’a ni frères, ni sœurs

 

Deux demi- frères adoptifs d’un premier mariage de Joseph le Charpentier, son père nourricier, non biologique, dont l’un se nomme Samuel et peut-être des sœurs, et pour ces sœurs absolument rien d’officiel que des suppositions dans les Écrits.

 

Encore quelques  « abjections »  que vous avalez ! …

 

Maître  « Galéjades »  encore une fois

 

Pourquoi ? …

 

Matthieu dit aussi Lévi, Jacques dit aussi le Mineur, Petit, Juste, Jude dit aussi Thaddée, et Joseph dit aussi Joses, Barnabé, Barnabas, tous fils de Marie-Jacobée femme d’Alphée

 

En vérifiant ce que je vous écris, je me suis aperçu que Jude Thaddée est dans vos Écrits « d’INSPIRATION DIVINE », pour l’Apôtre Matthieu ( Mt 10 : 1-4 ) le frère de Jacques le Mineur fils d’Alphée, et pour le Disciple Évangéliste Luc ( 6 : 12-16 ) Jude est le fils de Jacques le Mineur fils d’Alphée.

 

Vive la confusion, vive l’Inspiration ! …

 

Et encore une petite « infamie  » pour vous chrétiens ! …

 

Simon dit aussi le Cananite ou le Zélote fils de Marie femme de Clopas, lui-même frère de JOSEPH le Charpentier.

 

Quant aux sœurs, le mystère demeure entier, car étrangement pas un seul prénom dans le NT.

 

Pour l’instant votre Jésus-Christ comme mon Jésus le Nazaréen —même personne — n’a aucun frère et encore moins des sœurs.

 

— [ Commentaire sur Matthieu X : 17,  par Origène « …//… les frères de jésus sont des fils (deux ) de Joseph né d’un premier mariage. ] —

 

Que de « vilénies »  que vos Dirigeant vous font avaler ! …

 

Que de duperies ! …

 

Jésus-Christ a eu « DES » enfants avec l’ancienne prostituée Marie de Magdala.

 

Encore une tromperie !

 

Pourquoi ? …

 

Parce qu’il a connu cette femme à la fin de la première année de son ministère, donc il aurait pu avoir un seul enfant adultérin, n’étant pas marié.

 

Pour un être que vous considérez l’égale de « Dieu » comme son père « Dieu », et que celui-ci pratique la fornication, vos écritures « Inspirées » me font bien rire sans compter le temps de l’allaitement où la femme a une contraception naturelle de plus de trois ans.

 

Que de « facéties » vous avalez ! …

 

Toujours la fourberie ! …

 

EL-SHADDAÏ :

 

« …//… j’ai conçu mes desseins. Tout fut fait par moi, et non par un autre, tout finira par moi, et non par un autre. »  — (IV Esdras VI : 6 ) –

 

Cette phrase prouve que Jésus-Christ n’est pas un « Dieu », mais que seul EL-SHADDAÏ est l’unique Dieu.

 

Toujours l’imposture Chrétienne en affirmant que Jésus-Christ est l’égal de son Père.

 

Qu’est-ce que je suis fier d’être un « PAÏEN »

 

Je pense encore à ces dissimulations de votre littérature « d’inspiration Divine », qui vous font croire que votre Jésus -Christ est né dans une famille pauvre, et qu’il était chétif et malingre.

 

Que d’avilissement vous ingurgitez volontairement dû à votre cerveau embué par les palabres trompeurs de vos « PASTEURS ENSEIGNENTS », prêtre, curé, abbé, évêque, cardinal, pape, pope, pasteur, etc …

 

Et, il y a aussi le culte des images, des statues, ………………… !

 

J’ai fini ! … Enfin presque ! …

 

Je suis obligé de penser à vous, à votre pauvreté d’esprit, vous Chrétiens, qui êtes les Serviteurs de SAMMAËL — celui que vous nommez Satan, Diable, Belzébuth, etc — avec tous vos mensonges, vos « Idoles », ces images taillées que vous nommez « Saint », vos inventions dogmatiques et vos prières toutes faites.

 

Pourquoi vos « Prélats, »  Pape, Cardinal, Évêque et tous les Autres ne respectent-ils pas ce Texte ?

 

( Actes de Paul IX — Actes des Apôtres 19 : 26 — ) … Je cite :

 

« …//…vos dieux sont des idoles vides. Ils sont faits de pierre et de bois. Ils sont incapables de manger, de voir, d’entendre, de se tenir debout. Vous choisissez donc l’intelligence positive, et soyez sauvés [ …] de peur {— qu’El-Shaddaï —} que  le Seigneur Dieu ne s’irrite et qu’il ne vous brûle dans un feu inextinguible, détruisant jusqu’à votre souvenir. »

 

Que faites-vous dans vos Temples avec ces statues à l’intérieur ? …

 

Encore un détournement des Enseignements d’El-Shaddaï et de son Fils Jésus le Nazaréen !

 

Réfléchissez bien à ce qui est écrit ci-dessus !

 

Vos Dirigeants vous entraînent dans l’idolâtrie avec leurs infamies que vous avalez  volontairement.

 

C’est encore moi le « PAÏEN », par ma logique, qui suis dans la vérité ! …

 

Pour vous prouver que votre religion la  « Chrétienté » tel qu’elle est aujourd’hui est l’œuvre et la propriété de SAMMAËL, celui que vous appelez  Diable, Belzébuth, Satan.

 

Vous humains, volontairement, vous avez détourné l’enseignement originel d’EL-SHADDAÏ et de son FILS JÉSUS le NAZARÉEN vers les Lois et Principes de Sammaël en reprenant le culte des « IDOLES » avec votre iconographie, le culte des images, vos statues sculptées dans la matière, pierre, bois, fer, recouvertes d’or et de pierres précieuses, représentant des humains, hommes et femmes que vous nommez « Saints » ainsi que le Fils de votre DIEU  « DIEU »  sur un engin de torture romain que vous appelez « Jésus-Christ », vous signant et priant devant cette matière sans vie dans vos Temples.

 

Vous êtes tellement dans le Royaume de Sammaël et sous son influence que vous êtes dans l’incapacité de comprendre ces faits établis.

 

Je vous regarde vous entre-tuer, chacun dans son camp, criant à gorge déployée :

 

« Jésus-Christ est avec nous et son Père nous offrira la victoire ».

 

Chacun dans son camp fait la même prière, un « Notre Père », un « Je vous salue Marie » et se signe du signe de la croix. Et maintenant vous allez vous trucider avec hardiesse. Sammaël au-dessus de vous se frotte les mains et s’amuse bien avec ses Serviteurs, grâce à votre turpitude.

 

C’est faut ce que je viens d’écrire ? …

 

Irlande du Nord — catholique contre protestant –

 

En Afrique —catholique contre orthodoxe — le Liban

 

Catholique contre musulman, Irak musulman contre musulman etc. … etc. …

 

Oui ! Moi le PAÏEN, je suis plus réfléchi que vous, Chrétien, car je cherche la « Vérité » et ce n’est sûrement pas toutes vos Religions et Sectes qui ne respectent même pas le dixième des Enseignements d’EL-SHADDAÏ et de son Fils JÉSUS le NAZARÉEN que je trouverai cette vérité.

 

Chez vous l’on trouve le mensonge, l’adultère, la fornication, la pédophilie, l’homosexualité, la calomnie, l’hypocrisie, la vanité, la convoitise,  l’orgueil, l’idolâtrie et vous vous déguisez en  « Ange de Lumière »  pour mieux vous entre-tuer.

 

Dans une même famille, entre frères et sœurs, avec vos descendants directs et les humains qui y sont rapportés par mariage, ce n’est que jalousie, mensonges, hypocrisie, convoitise, calomnies, allant jusqu’à commettre l’adultère et la fornication entre couple pour certains, voir l’homosexualité et la pédophilie, tous ces actes soigneusement cachés, mais allant régulièrement dans leur Temple, ces Églises, Chapelles, Cathédrales,  pour se faire absoudre, par un humain aussi imparfait qu’eux, leurs fautes abominables et recommencer le jour même.

 

Je suis un menteur ? …

 

Que nenni ! …

 

C’est malheureusement la Vérité réelle et flagrante ! …

 

Aucun de vous, même vos Sectes comme les TJ ne peuvent me contredire ! …

 

Ce Païen de GRANDELOUPO ne dit que la Vérité que nous nous cachons ! …

 

Voilà ce que vous êtes obligés de reconnaître ! …

 

Oui ! Vous avalez vraiment trop de « Serpents à sonnette » sans réfléchir ! …

 

Un peu de patience j’ai bientôt fini

 

Ce qui va être dommageable pour vous « Chrétiens », Catholiques, Orthodoxes, Protestants, plus vos innombrables Confessions et Ordres Monastiques, Sectes, tel que Témoin de Jéhovah, Évangélistes, Adventistes, Scientologues …, c’est que vous allez m’insulter, Moi, qui d’une infinie logique, vous prouve que vous êtes spirituellement dans l’erreur, que vous vivez dans le mensonge et l’ « IDOLÂTRIE ».

 

Je sais avec certitude que vos fondations intérieures sont mauvaises, car elles sont les piliers et les pierres angulaires de SAMMAËL, « Convoitise, Vanité, Orgueil », alors le nez dans la fosse à purin vous me jureriez que ce n’est que de l’eau de rose.

 

Par contre, au fond de moi, j’ai une joie intense, car obligatoirement un petit nombre, après la lecture de ces chapitres sur les « Ignominies » que leur font avaler leurs « Pasteurs Enseignants », vont raisonner et réfléchir sur la véracité de ces écrits.

 

Ils vont dessiller leur esprit et leur cœur !

 

Quant à la majorité, ils vont se trouver des immenses excuses mensongères me traitant de « PAÏEN », d’ignare à leur Religion, ne racontant et n’écrivant que des fadaises et balivernes, car je ne comprends rien au sens des « Écritures ».

 

Ils ont sans aucun doute raison car pour moi une fosse à purin ça sent la « me… » euh ! la fosse à purin, sûrement pas de l’eau de rose.

 

Se signer en faisant une croix devant un morceau de pierre représentant un humain ou une croix avec une effigie clouée dessus, pour moi c’est exactement la même chose que ceux qui se signent devant un Bouddha ou une Licorne, c’est de l’ « « IDOLATRIE » »  car il n’y a aucune différence.

 

Vous avez le « LIBRE CHOIX », pas de torture pas de menace, chacun est libre avec sa conscience !

 

Réfléchissez à ces Textes !

 

A bientôt pour d’autres écrits !

 

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

 

Acceptation des … Chap. N° 14 – … dans le giron du Christianisme …

Posté : 3 juin, 2013 @ 1:47 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ... Chap. N° 14 - ... dans le giron du Christianisme ... dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-creche-religieuse

Prologues

 

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

 

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

 

Mais aussi

 

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

 

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

 

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

 

Je suis un menteur ?

 

Certes non !

 

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

 

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

 

Voici le second :

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

 

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

 

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

 

 

De ce fait, il n’est plus étonnant que le Disciple, Luc l’Évangéliste, soit en connaissance des écrits de l’Apôtre Jacques le Mineur, donc de cet évangile sur l’histoire de la naissance de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen.

 

L’autre Jacques, dit le Majeur, car c’était l’aîné des enfants Zébédée, fut assassiné par le glaive sous les ordres d’Hérode peut avant la mort de celui-ci

 

L’enseignement de cet écrit sur la vie de Joseph le Charpentier, père nourricier de Jésus le Nazaréen démonte irrémédiablement les « Écrits d’Inspiration Divine ».

 

Joseph à deux enfants mâles dont l’un se nomme Samuel. De plus, nous apprenons qu’il est veuf, et  que c’est un entrepreneur charpentier, qui se déplace beaucoup.

 

Il fait partie de la famille du Grand Prêtre Zacharie, puisque Élisabeth, sa femme, est cousine avec Marie, la Mère de Jésus, ce qui confirme que Joseph faisait partie de la classe aisée de la population.

 

Considérez, depuis des millénaires l’esprit des hébreux ainsi que leur mentalité ! …

 

 Même aujourd’hui, sur la Terre, se sont les seules qui ont cette entraide entre eux.

 

Donc il est impossible que Joseph le Charpentier soit un malheureux ouvrier, comme veulent bien nous faire croire tous ces « Dignitaires Chrétiens » de toutes confessions.

 

 

 

Chapitre N° 14

 

 

 

Mises dans le giron du Christianisme,

 

 

 

 les fêtes Païennes

 

 

 

Comme j’arrive à la fin de mon argumentation sur cette très fameuse « Inspiration Divine », je vais faire le récapitulatif, ce qui me donnera la réponse à mon « Prologue ».

 

Mais, à vous « Chrétiens » de toutes confessions,  cela vous donnera la possibilité de reconnaître honnêtement toutes les énormes « Ignominies » que vous avalez volontairement par votre manque de réflexion, de raisonnement en écoutant béatement vos « Dirigeants Religieux », qui vous le constaterez, eux sont bien grassouillets, vous haranguant avec de belles paroles — [ Faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais ] — et vivant chichement avec votre pognon.

 

Expliquez-moi, vous tous les « Chrétiens », quelle différence existe-t-il entre les richesses des Églises Catholiques, Orthodoxes, Protestantes, et les richesses des sectes comme les Témoins de Jéhovah, Évangélistes, Baptistes, Scientologues, etc … ? …

 

Aucune ! …

 

Toutes vivent richement avec votre argent !

 

Tous, Religions ou Sectes, ont trouvé l’art d’embobiner, d’empaumer, les nigauds et les insensés, riches et pauvres, qui ne réfléchissent pas plus que la semelle de leurs souliers.

 

Eux, ces Responsables « Pasteurs », contrairement à vous ne meurent pas de faim, ne se fatiguent pas au travail, et ne se demandent pas quel sera leur lendemain, car vous êtes là, vous les sots, pour subvenir à leur besoin richissime ! …

 

Comme épilogue, je reviens à la synthèse de mes « Écrits ».

 

Marie, la mère de Jésus le Nazaréen, fille de Joachim et d’Anne, a été, par EL-SHADDAÏ, ce Dieu créateur de toutes choses et inventeur de l’humain, nettoyée de la tare du premier couple humain suite à leur transgression d’une Loi de leur fondateur.

 

Elle se retrouvait donc avec un corps parfait comme à l’origine du premier humain.   ( Protévangile ) Ceci expliquerait pourquoi les humains ont très peu écrit sur cette femme, et les seuls qui l’on fait, l’on fait avec une certaine désinvolture imaginative dans le sens de la calomnie. —-[ un très vieux proverbe humain dit que quand on a rien à dire sur son chien ou que l’on ne veut plus de celui-ci, on dit qu’il a la rage ] —

 

De ce corps parfait, pouvait naître un humain parfait.

 

En effet, j’imagine difficilement ce « Dieu » unique, connaissant le corps humain parfaitement puisqu’Il en est le fondateur, modeleur, sculpteur, ingénieur, maître d’œuvre, agent de maîtrise et ouvrier, faire façonner son propre FILS immatériel comme lui, en matière, par une « machine » imparfaite ! …

 

Ce serait un illogisme, une aberration incompréhensible, inimaginable ! … !… !

 

Car seule la femelle dans le monde animal, la femme chez l’humain, porte en elle le secret mystérieux de la fabrication génétique de la vie de son espèce, genre, race.

 

Malgré notre science moderne approfondie, que savons-nous de la procréation ? …

 

Rien ! …

 

Absolument rien ! …

 

Le spermatozoïde rentre dans l’ovule ! …

 

Et après ? … ? … ?

 

Quel est l’être humain qui connaît l’alchimie de la vie ? …

 

Le  « Mystère »  complet ! …

 

Il ne reste que les constatations ! …

 

Puis l’évolution de fabrication dans ce ventre « Mystérieux » ! …

 

Tiens ! …Faites voyager votre esprit dans le fantastique, mythique, irréel ! …

 

Vous êtes un « Dieu » et vous envoyez votre fils sur une planète pour la sauver de sa détérioration dont vous connaissez tous les secrets. Vous savez que pour sauver cette planète il lui faut une peau de lion.

 

Allez-vous l’envoyer nu comme un ver ou avec une autre peau que celle du lion ? …

 

Certainement pas ! …

 

Je reviens au réel.

 

Croyez-vous sincèrement que pour Celui qui inventa l’Humain, insérer un spermatozoïde à sa ressemblance dans un ovule féminin a été une grande difficulté ? …

 

Sûrement pas ! …

 

Nous nous croyons au-dessus de la « Création », puisqu’une bonne majorité est certaine que nous venons d’une  « Évolution »  même si, ils sont croyants chrétiens ou autres.

 

Comment pouvons-nous expliquer qu’avec simplement une petite graine, de la terre et de l’eau cela devient un arbre, une fleur, une herbe ?

 

Et nous humains, avec nos victuailles ingurgitées, nous grandissons, grossissons, etc …

 

Quel est l’humain qui connaît l’alchimie de tout ce que je viens d’écrire ? …

 

Aucun ! …

 

Nous sommes petits devant ce « Grand Mystère » ! …

 

Cela nous devrions le reconnaître et faire preuve d’un peu d’humilité devant cette magnifique « Création », car l’ « Évolution » est dans l’incapacité de gérer, il y a trop de complexité, de Lois et de Règles en tout

 

Pour moi Darwin est un « Faisant » !

 

Les recherches du biologiste français Lamarck sont certainement plus crédibles que la théorie imaginative darwiniste sur l’évolution.

 

Maintenant, suite à mes raisonnements logiques, je peux par conviction dire et écrire que —- votre Jésus-Christ —- Jésus le Nazaréen, le Fils Bien-Aimé d’EL-SHADDAÏ, ce « Fils de l’HOMME » —- ou Fils d’Homme selon les Écritures —- est né parfait, comme le premier humain, Adam.

 

Par cette naissance la  « Véritable Justice Universelle » ne pouvait plus être attaquée.

 

Il y avait égalité pour tous dans l’Univers, aussi bien pour les visibles dans l’invisible, que pour les matériels comme l’humain.

 

« IL », ce Fils Bien-Aimé, a servi de parangon à tous les êtres vivants de l’Univers, car à tous « IL » a prouvé que les Lois indéfectibles de son PÈRE EL-SHADDAÏ pouvaient être mises en pratique par TOUS sans aucune exception.

 

Avant de terminé ce chapitre je vais vous énumérer une partie des « bassesses » que vous font avaler vos « Responsables Religieux ».

 

Comme je sais que vous avez le « LIBRE CHOIX » je dirai plus exactement les « Ignominies » que vous avalez volontairement ! …

 

Jésus-Christ n’est pas né un 25 Décembre dans une étable où il y avait un âne et un bœuf.

 

Faux ! …Explication !

 

Fête de Noël.

 

La naissance de votre Jésus-Christ.

 

La plus grande réunion « Idolâtre » de toute l’humanité avec cette fameuse Messe de Minuit.

 

Les « Hauts Dirigeants » de la Chrétienté savent impertinemment, car ils ont les écrits authentiques dans leur Bibliothèque Vaticane, dans cette pièce nommée « ENFER », avec la date de naissance de Jésus le Nazaréen qui serait à plus de 80% fin Septembre début Octobre de -7 ou – 5 av. J-C.

 

 Étonnant ! …

 

En 354 l’Évêque de Rome, LIBÈRE, — évêque de Rome de 352 à sa mort 366 décide que la naissance de Jésus Christ est un 25 Décembre, jour où la Rome — païenne célèbre la naissance de Mithra, « Sol Invictus » — Dieu Invaincu.

 

En choisissant cette date il assimile les fêtes païennes célébrées autour du solstice d’hiver, la fête du Sapin, de la bûche, les Saturnales commémorées dans toute l’Europe.

 

« Le mithraïsme était alors une religion concurrente du christianisme. Son culte était surtout très populaire dans les armées, ce qui engagea une rivalité farouche entre les croyants des deux religions, à tel point que l’Église dut faire de nombreuses concessions au culte païen de Mithra —- [ on sait par exemple aujourd'hui que c'est parce que le culte de Mithra se situait aux alentours de l'actuel solstice d'hiver que l'on fête Noël le 25 décembre.] » 

 

Autre source : 

 

« Dans la Rome païenne avaient lieu les « Saturnales », du 17 décembre aux « Calendes » de janvier, premier jour de l’an romain.

 

 L’une des fêtes, « Natalis Invicti » — Nativité de l’Invaincu —  ou « Sol Invictus »  — Soleil Invaincu —, célébrait justement la naissance de Mithra, dieu de la lumière, symbolisant la pureté, la chasteté et combattant contre les forces obscures, le 25 décembre par le sacrifice d’un jeune taureau »

 

Quelques siècles plus tard …

 

« FRANCOIS d’ASSISE » —[ Saint ]— 29-04-1182 —- 03-10-1226 —

 

Fondateur de « l’Ordre des Franciscains. »

 

Son véritable nom est Jean Bernardone et son père le surnommait « Francesco » [ ancien le  « François »—–Français—]. Comme « saint » Augustin d’Hippone, il  mène « grande vie », et fait la guerre à la noblesse d’ASSISE et de PÉROUSE. Il est emprisonné un an et contracte une maladie [ sans doute vénérienne] qui calme ses ardeurs. Nous sommes en 1203. Il faut attendre 1206 pour qu’il rentre en religion

 

En 1223 François d’ASSISE invente la « CRÈCHE »,  pour un office religieux nocturne dans une grotte de Greccio en Italie, avec des personnages et des animaux vivants, tout particulièrement le bœuf et l’âne. Cet usage de la crèche ce fait à Noël dans la « Famille » franciscaine, puis se répand dans tous les foyers.

 

Suite à sa rencontre avec le Sultan à Damiette, port égyptien,  on ajoutera les cloches et l’Angélus..

 

Ce sont des faits historiques reconnus par l’Eglise.

 

Voilà au moins deux beaux « mensonges » que vos dirigeants vous font avaler !

 

Vous les gobez bouche grande ouverte et cerveau obstrué !

 

Réfléchissez à ces Textes !

 

A bientôt pour d’autres écrits !

 

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

Sig : JP.G. dit « GRAN-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

 

Acceptation… Chap. N° 13 Marie, Mère de Jésus Le …

Posté : 27 mai, 2013 @ 8:31 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation... Chap. N° 13 Marie, Mère de Jésus Le ... dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-marie-naissance-de-marie-la-mere-de-jesus-meister-von-moulins

Naissance de Marie la pure, future mère de Jésus

 

 

 

Prologues

 

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

 

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

 

Mais aussi

 

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

 

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

 

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

 

Je suis un menteur ?

 

Certes non !

 

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

 

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

 

Voici le second :

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

 

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

 

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

 

 

Je cite : 7 : 3, et 8 : 1,

 

—- « « Et Zacharie la fit asseoir sur le troisième degré de l’autel. —- { Le troisième degré de l’autel désigne une plate-forme réservée au « Grand Prêtre » car c’est là qu’est érigé l’autel des sacrifices et ce lieu est interdit à tous profanes qui ne travaillent pas au service du Temple. … (  Éz : 43 : 13-17, ) … } — Et El-Shaddaï [Seigneur Dieu]  répandit sa grâce sur elle. Et ses pieds esquissèrent une danse et toute la maison d’Israël l’aima.

 

—- Ses parents descendirent, émerveillés, louant et glorifiant EL-SHADDAÏ — ( le Dieu souverain )—  qui ne les avait pas dédaignés. Et Marie demeurait dans le Temple d’El-Shaddaï [ du Seigneur ], telle une colombe, et elle recevait sa nourriture de la main d’un ange. — [ Marie, la pure, mange peu comme une colombe et sa nourriture est céleste. …( Psaume 78-(77) :24-25, Exode XVI : 31-35 ) …] » »—-

 

Vous pouvez chercher aussi dans le « Livre de la nativité de Marie » 6 : 1-5 ou le Pseudo-Matthieu 5 : 5 à 6 : 1-3.

 

Par cette lecture vous constatez la perfection de Marie, la mère de Jésus le Nazôréen, puisqu’on la nomme « Marie la pure », donc « Marie la Saine » et non la « Sainte » qui est une vénération

 

Je ne vais pas vous écrire le Protévangile de Jacques, mais la suite explique assez bien que Marie n’était pas comme les autres enfants de son âge, car doué d’une intelligence et d’une connaissance hors du commun.

 

Jusqu’à l’âge de ses menstruations elle restât au Temple.

 

 

 

Chapitre N° 13

 

 

 

Marie, mère de Jésus le Nazôréen, la pure

 

 

 

Après, elle ne pouvait plus rester, car dans la religion hébraïque la femme est considérée impur pendant cette période ainsi que tous les objets sur lesquels elle s’assied.

 

Par contre je vais vous poser quelques petits passages qui vont vous faire réfléchir.

 

Marie étant considérée comme une femme, puisqu’elle avait ses menstruations, devait prendre un mari comme l’exige la Loi hébraïque.

 

Zacharie le Grand Prêtre rentre dans le « Saint des Saints » — [ pièce carrée sans aucune décoration, statue, peinture, où était déposé l’ « Arche de l’Alliance », après les « Tables de la Loi », et ensuite le « Rouleau des Lois », la Pentateuque. Seul le « Grand Prêtre » était autorisé à entrer dans cette pièce. Avant d’entrer dans le « Saint des Saints » on le ceignait avec une corde d’or pour le sortir de la pièce au cas où il y trouverait la mort. Plusieurs « Grand Prêtre » y perdirent la vie, tous foudroyés. Le « Mystère » de cette pièce n’a jamais été élucidé. Se sont malheureusement des faits historiques réels.] — et se met en prière.

 

Proté. 8 : 3,

 

—«  Et voici qu’un ange d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] apparut, disant :

 

« Zacharie, Zacharie, sors et convoque les veufs du peuple. Qu’ils apportent chacun une baguette. Et celui à qui EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur ] montrera un signe en fera sa femme. »

 

Des hérauts s’égaillèrent dans tout le pays de Judée et la trompette d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] retentit, et voici qu’ils accoururent tous.

 

9 : 1, Joseph jeta sa hache et lui aussi alla se joindre à la troupe…//…

 

Or Joseph reçut la sienne le dernier. Et voici qu’une colombe s’envola de sa baguette et vint se percher sur sa tête. Alors le prêtre dit :

 

—- « Joseph, Joseph, tu es l’élu : c’est toi qui prendras en garde la vierge d’El-Shaddaï.  [du Seigneur ] »

 

2, Joseph protesta :

 

— « J’ai des fils, et je suis un vieillard, tandis qu’elle est une jeune fille. Ne vais-je pas devenir la risée des fils d’Israël ? »

 

— « Joseph, crains El-Shaddaï  [ le Seigneur ] ton Dieu, et souviens-toi du sort qu’ El-Shaddaï ( Dieu ) a réservé à Dathan, Abiron et Corê. La terre s’entrouvrit et les engloutit tous à la fois, parce qu’ils lui avaient résisté. —-  { AT livre des Nombres chap. 16 } —-  Maintenant, Joseph, crains de semblables fléaux sur ta maison ! »

 

3. Très ému, Joseph prit la jeune fille sous sa protection et lui dit :

 

—- « Marie, le Temple d’EL-SHADDAÏ  [ du Seigneur ] t’a confiée à moi. Maintenant je te laisse en ma maison, car je pars construire mes bâtiments. Je reviendrai auprès de toi. EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur ] te gardera. »

 

Maintenant, je serai curieux de savoir lequel à copier sur l’autre, car l’Évangile de Luc, aux chapitres un et deux, ressemble étrangement au « Protévangile de Jacques » avec énormément moins de détails.

 

Pourquoi, ce livre, l’Évangile de Luc, est-il considéré comme d’ « Inspiration Divine » ? …

 

Le Protévangile explique que Marie travaille toujours pour le Temple et est déclarée pure puisqu’elle peut tisser le voile qui sépare le sanctuaire du  « Saint des saints ».

 

C’est, entre autres, à ce moment-là que Zacharie le Grand Prêtre perd la parole et est remplacé par Samuel ou Syméon selon les manuscrits, Syméon étant plus logique car c’est lui qui prendra la place de Zacharie après sa mort. —Luc I et II—

 

Zacharie le Grand Prêtre, père de Jean le Baptiste, est l’époux d’Élisabeth, la cousine de Marie. Et Élisabeth pour être la cousine de Marie, son père ou sa mère devait être frère ou sœur avec Joachim ou Anne, parents de Marie.

 

Zacharie et Élisabeth avaient un certain âge à la conception de leur fils « Jean le Baptiste » et cet enfant avait six mois de différence avec Jésus le Nazaréen.

 

Je continue à poser le Texte,

 

—-« «  13 : 1. Son sixième mois arriva, et voici que Joseph revint des chantiers; il entra dans la maison et s’aperçut qu’elle était enceinte. Et il se frappa le visage et se jeta à terre sur son sac et il pleura amèrement, disant :

 

—- « Quel front lèverai-je devant EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur Dieu ] ?

 

Quelle prière lui adresserai-je ?

 

Je l’ai reçue vierge du Temple d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] et je ne l’ai pas gardée.

 

Qui m’a trahi ?

 

Qui a commis ce crime sous mon toit ?

 

Qui m’a ravi la vierge et l’a souillée ? …//…

 

13 : 2. …//… —- « Toi la choyée d’El-Shaddaï ( de Dieu ), qu’as-tu fait là ?

 

As-tu oublié EL-SHADDAÏ  [ le Seigneur ton Dieu ] ?

 

Pourquoi t’es-tu déshonorée, toi qui as été élevée dans le Saint des Saints et as reçu nourriture de la main d’un ange ? »

 

13 : 3. Et elle pleura amèrement, disant :

 

—- « Je suis pure et je ne connais pas d’homme. »

 

—- « D’où vient le fruit de ton sein ? »

 

—- « Aussi vrai que vit El-Shaddaï  [ le Seigneur mon Dieu,] j’ignore d’où il vient. »

 

…//…

 

14 : 2. Et voici qu’un ange d’El-Shaddaï  [ du Seigneur ]  lui apparut en songe, disant :

 

—- « Ne t’inquiète pas à propos de cette enfant. Ce qui est en elle vient du Très-Haut. Elle t’enfantera un fils auquel tu donneras le nom de Jésus. Car il sauvera son peuple de ses fautes. »

 

Joseph se réveilla et glorifia le Dieu d’Israël qui lui avait donné sa grâce.

 

Et il garda la jeune fille. » » —-

 

Maintenant je reviens à Joseph et ses enfants, particulièrement ses fils

 

—-« « 17 : 1. Il parut un édit du roi Auguste qui invitait tous les habitants de Bethléem en Judée, à se faire recenser.

 

Joseph dit :

 

« J’irai inscrire mes fils. Mais que faire avec cette enfant ?

 

Comment la recenser ?

 

Comme ma femme ? Je ne puis décemment.

 

Comme ma fille ? »

 

17 : 2. Et Joseph sella son âne et la jucha dessus. Son fils tirait la bride et Samuel suivait.

 

…//…

 

18 :1. Mais il trouva là, une grotte, y conduisit Marie, et la  confia à la garde de ses fils. …//… » » —-

 

Et voici l’épilogue de ce « Livre »

 

—- « « 25 :1. Et moi, Jacques, qui ai écrit cette histoire à Jérusalem, je résolus, lors des troubles qui éclatèrent à la mort d’Hérode, —(38-39 de l’EC)— de me retirer au désert, jusqu’à ce que la paix fût revenue à Jérusalem. Et je glorifierai le Maître qui m’a donné la sagesse d’écrire cette histoire.

 

25 : 2. La grâce sera avec tous ceux qui craignent El-Shaddaï [ le Seigneur. ] » » —-

 

Nativité de Marie.

 

Révélation de Jacques. » » —-

 

—-Petite parenthèse :

 

Je vous conseille de lire, si vous le pouvez, le livre du Pseudo-Matthieu, qui est un texte latin du IIIème ou IVème siècle du « Protévangile de Jacques » —{ le texte originel étant sans doute écrit en araméen ou hébreux, mais les plus anciens sont des copies en grec qui ont été remanié en latin } — remanié dont on donna comme titre « Évangile du Pseudo-Matthieu ou Évangile de l’Enfance du Pseudo-Matthieu » . Ce texte à son tour sera remanié vers le Vème siècle et portera le nom de « Nativité de Marie »

 

Ces livres sont acceptés par la chrétienté orthodoxe et considérés comme apocryphes par la chrétienté catholique, quant au protestantisme c’est la division selon les factions. —–

 

Vous remarquerez que Jacques dit bien avoir écrit ce « Livre » avant la mort d’Hérode Antipas. — ( 38-39 de J-C.) –  Par cet écrit, je reconnais mon erreur ci-dessus, et peut presque certifier que c’est Jacques le Mineur ( dit aussi le Juste, le Petit ) fils de Marie-Jacobé et d’Alphée son époux, qui avait comme frère Matthieu ( dit Lévi ), Joseph ( dit Joses ou Barnabé ) et Jude (  dit Thaddée ) qui a écrit ce « Protévangile » de son nom d’origine « Nativité de Marie »

 

De ce fait, il n’est plus étonnant que le Disciple, Luc l’Évangéliste, soit en connaissance des écrits de l’Apôtre Jacques le Mineur, donc de cet évangile sur l’histoire de la naissance de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen.

 

L’autre Jacques, dit le Majeur, car c’était l’aîné des enfants Zébédée, fut assassiné par le glaive sous les ordres d’Hérode peut avant la mort de celui-ci

 

L’enseignement de cet écrit sur la vie de Joseph le Charpentier, père nourricier de Jésus le Nazaréen démonte irrémédiablement les « Écrits d’Inspiration Divine ».

 

Joseph à deux enfants mâles dont l’un se nomme Samuel. De plus, nous apprenons qu’il est veuf, et  que c’est un entrepreneur charpentier, qui se déplace beaucoup.

 

Il fait partie de la famille du Grand Prêtre Zacharie, puisque Élisabeth, sa femme, est cousine avec Marie, la Mère de Jésus, ce qui confirme que Joseph faisait partie de la classe aisée de la population.

 

Considérez, depuis des millénaires l’esprit des hébreux ainsi que leur mentalité ! …

 

Même aujourd’hui, sur la Terre, ce sont les seules qui ont cette entraide entre eux.

 

Donc il est impossible que Joseph le Charpentier soit un malheureux ouvrier, comme veulent bien nous faire croire tous ces « Dignitaires Chrétiens » de toutes confessions.

 

Réfléchissez à ces Textes !

 

A bientôt pour d’autres écrits !

 

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

Sig : JP.G. dit « GRAN-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

 

 

Acceptation … Chap. N° 12 – Protévangile de Jacques

Posté : 15 mai, 2013 @ 9:33 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation ... Chap. N° 12 - Protévangile de Jacques dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-joachim-et-anne.lannonce

Prologues

 

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

 

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

 

Mais aussi

 

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

 

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

 

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

 

Je suis un menteur ?

 

Certes non !

 

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

 

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

 

Voici le second :

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

 

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

 

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

 

 

La « Chrétienté Orientale » donne Jacques le Majeur et reconnaît son livre comme canonique, la « Chrétienté Occidentale » donne Jacques le Mineur { — frère ( ?) de Jésus-Christ, mais fils d’Alphée —} et considère son livre comme apocryphe.

 

Orthodoxes, Catholiques, Protestants, tous des « Chrétiens » qui se font la guerre, incapable sur un même livre, la Bible, de se mettre en accord, exactement comme la religion Musulmane avec ses factions Sunnite et Chiite qui s’entre-tuent avec le même livre le Coran et priant le même Dieu « Allah »

 

Même religion, tous chrétiens et des divisions, alors comment voulez-vous que cette religion soit pure ? …

 

Impossible ! …

 

Alors les « Livres Canoniques d’Inspiration Divine » ! … ! … !

 

Cela me fait bien rire ! …

 

Oui ! … Je suis fier d’être un « PAÏEN » ! …

 

 

 

Chapitre N° 12

 

 

 

Protévangile de Jacques

 

 

 

Cet Écrit la  « Nativité de Marie » était connue de plusieurs théologiens, traducteurs, philosophes du Ier  IIème et IIIème siècle après J-C. comme Clément d’Alexandrie { 150-211 }Stromates, VII – 93 : 7Origène { 185-253 }Commentaire sur Matthieu X – 17 — ou encore Justin { 100-165 }Dialogue avec « Tryphon » —, mais encore Tertullien, Celse, Eusèbe de Césarée, Épiphane, Jérôme, etc …et Augustin qui fut un grand calomniateur de ce livre le déclarant hérétique car écrit en araméen comme l’Évangile des Hébreux.

 

Comme le Livre aujourd’hui la « Nativité de Marie » porte le nom de « Protévangile de Jacques », je le nommerai par ce « Nom ». — { ce titre fut donné par Guillaume Postel en 1552, lors de son édition en lettres d’imprimerie. } —

 

Protévangile de Jacques

 

Une petite note personnelle ; comme je vous l’ai déjà écrit le Nom Divin hébreu  « Y .H.W.H. » à la traduction en grec fut remplacé par « Seigneur »  et en latin le terme  « Dieu »  fut ajouté soit  « Seigneur Dieu. »

 

Donc sans aucune vanité, exceptionnellement, je vais imiter ces Prélats à la pourpre cardinalice en remplaçant le terme  « Seigneur »  par le Nom que donnait Abraham à l’Être Suprême, soit  « EL-SHADDAÏ », ce qui me permettra d’être le plus près possible du Nom réel du « Divin » — Gn XVII : 1, XXXV : 11, XLVIII : 3, XLIX : 25, Exode VI : 2, —

 

Joachim et Anne vivaient proches de Jérusalem, lui étant un riche éleveur de petit bétail.

 

Humains très pieux et rigoureux des Lois de Moïse, ils apportaient au prêtre sacrificateur du Temple des offrandes — { des animaux pour le sacrifice } — en double pour tout le peuple pauvre, pour l’expiation de leurs fautes.

 

Marié depuis vingt ans, ils n’avaient toujours pas d’enfants. Pour les hébreux ceci était considéré comme une malédiction, et les jours de fête comme celle des « Tabernacles », ceux qui n’avaient pas d’enfant ne pouvaient faire leurs offrandes en premier —(Jn 7 : 37, ou Ac 2 : 20 ) —

 

Protévangile de Jacques 4 : 1

 

—-« Et voici qu’un ange d’EL-SHADDAÏ parut, disant :

 

« Anne, Anne, EL-SHADDAÏ [ le Seigneur Dieu ] a entendu ta prière. Tu concevras, tu enfanteras et l’on parlera de ta postérité dans la terre entière. »

 

Anne répondit :

 

« Aussi vrai que vit EL-SHADDAÏ [ le Seigneur  Dieu ], je ferai don de mon enfant, garçon ou fille, à EL-SHADDAÏ mon Dieu et il le servira tous les jours de sa vie. » »—-

 

Voici maintenant un texte remanier du « Protévangile » qui fut envoyer à Jérôme — ( 340-420 ) —  par les évêques Chromace et Héliodore —-{ É. Aman  le Pro.de J. et ses remaniements latins Paris 1910 voir aussi K. von Tischendorf traduction annotée.} —

 

—- «  Ensuite, il apparut également à sa femme Anne en disant :

 

« Ne crains pas, Anne, ne pense pas que c’est un fantôme que tu vois.

 

Je suis en effet cet ange qui a présenté vos prières et vos aumônes devant EL-SHADDAÏ. ( le Seigneur )  Et maintenant je suis envoyé vers vous pour vous annoncer qu’il vous naîtra une fille, du nom de Marie, qui sera bénie pardessus toutes les femmes. Pleine de la grâce d’El-Shaddaï [ du Seigneur ] dès sa naissance, elle passera les trois années de son allaitement dans la maison paternelle. Ensuite, consacrée au service d’EL-SHADDAÏ, [ du Seigneur ] elle ne quittera pas le Temple jusqu’à l’âge de raison » » —-

 

Plus loin dans le « Texte » : 6 : 1,

 

« Et, lorsque le cycle des trois ans se fut déroulé, et que le temps de l’allaitement fut terminé, ils conduisirent la Vierge avec des offrandes au Temple d’EL-SHADDAÏ [ du Seigneur ] … // »

 

. «  — Selon la tradition, ils avaient fait un vœu et menèrent Marie lorsqu’elle avait trois ans au temple à Jérusalem pour qu’elle y fût éduquée. — »

 

Un autre texte, je cite :

 

—- L’Évangile du Pseudo-Matthieu est un remaniement latin de plusieurs textes originaux indépendants, en premier lieu du Protévangile de Jacques dans une recension latine traduit du grec entre le Vème et la fin du VIème siècle —- [ codex apocryphus Nivi Testamenti –J.C. Thilo et Leipzig Evangelia apocrypha ] —

 

Évangile du Pseudo-Matthieu III : 4-5

 

Joachim l’époux de Anne était parti dans les montagnes depuis un ou deux mois

 

—- « Et lorsqu’il eut dit ces paroles, le jeune homme lui répondit :

 

«  Je suis un ange d’El-Shaddaï ( de Dieu ) ; je suis apparu aujourd’hui à ta femme qui pleurait et qui priait, et je l’ai consolée ; sache qu’elle a conçu de toi une fille. Celle-ci demeurera dans le temple d’El-Shaddaï ( de Dieu ), et le Saint-Esprit reposera en elle ; son bonheur sera plus grand que celui de toutes les saintes femmes, de sorte que nul ne pourra dire qu’il y eut une telle femme avant elle, mais jamais après elle non plus il n’en viendra de semblable à elle en ce monde. Descends donc des montagnes et retourne auprès de ta femme, et tu la trouveras ayant conçu dans ses entrailles, car Dieu a suscité en elle une progéniture, aussi dois-tu lui en rendre grâce, et cette progéniture sera bénie, et Anne elle-même sera bénie et sera établie mère d’une bénédiction éternelle. » …//…

 

Comme ils étaient en route depuis trente jours et que déjà ils approchaient, un ange du Seigneur apparut à Anne en prière, lui disant :

 

«  Va à la Porte d’Orée, comme on l’appelle, au-devant de ton époux, parce qu’il doit revenir aujourd’hui » …//… » —-

 

Nous savons tous qu’une légende naît de faits historiques, et, de cette histoire de Joachim et Anne avec leur fille Marie est née la « Légende Dorée » —– ( Bibliothèque des Pléiades éd. Gallimard ) —-

 

Évangile du Pseudo-Matthieu IV :1

 

Or après neuf mois accomplis, Anne mit au monde une fille et l’appela du nom de Marie. Et lorsqu’elle l’eut sevrée la troisième année, Joachim et sa femme Anne s’en allèrent ensemble au temple du Seigneur,… //… ils présentèrent leur petite fille Marie pour qu’elle habitât avec les vierges qui passaient le jour et la nuit à louer El-Shaddaï (Seigneur Dieu)

 

Vous constaterez que ces « Écrits » confirment ce que je vous aie écrit avant au sujet de l’allaitement. Donc ma logique sur les « frères et sœurs » ainsi que sur « LES » enfants qu’aurait eu Jésus avec cette « Marie de Magdala ( Madeleine ) » est indémontable.

 

A votre place je relirai attentivement les chapitres précédents et vous observerez que vraiment, vous les Chrétiens, vos « Enseignants » vous font avaler d’énormes « abjections »

 

Je vais vous poser un autre texte, d’une autre date qui confirme mes écrits, mais surtout ma logique de réflexion et de raisonnement, ce qui empêchera certains de me prendre pour un farfelue et un imaginatif.

 

Évangile du Pseudo-Matthieu chapitre 4 :

 

« Or après neuf mois accomplis, Anne mit au monde une fille et l’appela du nom de Marie. Et lorsqu’elle l’eut sevrée la troisième année, Joachim et sa femme Anne s’en allèrent ensemble au Temple d’EL-SHADDAÏ [ du Seigneur ], …// »

 

Pour qu’il existe autant de version remanier c’est que le  « Protévangile de Jacques »  était déjà connu à la fin du premier siècle et qu’il faisait partie des lectures courantes de la secte des « Nazôréens  ou Nazaréen » —- [ nom donné aux humains aux prémices de la Chrétienté ] —- (cf. Justin « Dialogues avec  « Tryphon » … « Commentaires sur  Matthieu IX, X …par Origène … etc …)

 

Ces  « Écrits » de Jacques expliquent bien que Marie est conçue comme tous les êtres humains, du jeu de l’amour. Ce qui la distingue des autres humains c’est qu’à l’âge de trois ans, elle est défaite de la tare génétique retransmis par les deux premiers humains, son corps est parfait.

 

Je cite : 7 : 3, et 8 : 1,

 

—- « « Et Zacharie la fit asseoir sur le troisième degré de l’autel. —- { Le troisième degré de des sacrifices et ce lieu est interdit à tous profanes qui ne travaillent pas au service du Temple. … (  Éz : 43 : 13-17, ) … } — Et El-Shaddaï [Seigneur Dieu]  répandit sa grâce sur elle. Et ses pieds esquissèrent une danse et toute la maison d’Israël l’aima.

 

—- Ses parents descendirent, émerveillés, louant et glorifiant EL-SHADDAÏ — ( le Dieu souverain )—  qui ne les avait pas dédaignés. Et Marie demeurait dans le Temple d’El- Shaddaï – [ du Seigneur ], telle une colombe, et elle recevait sa nourriture de la main d’un ange. — l’autel désigne une plate-forme réservée au « Grand Prêtre » car c’est là qu’est érigé l’autel

 

[ Marie, la pure, mange peu comme une colombe et sa nourriture est céleste. …( Psaume 78-(77) :24-25, Exode XVI : 31-35 ) …] » »—-

 

Vous pouvez chercher aussi dans le « Livre de la nativité de Marie » 6 : 1-5 ou le Pseudo-Matthieu 5 : 5 à 6 : 1-3.

 

Par cette lecture vous constatez la perfection de Marie, la mère de Jésus le Nazôréen, puisqu’on la nomme « Marie la pure », donc « Marie la Saine » et non la « Sainte » qui est une vénération

 

Je ne vais pas vous écrire le Protévangile de Jacques, mais la suite explique assez bien que Marie n’était pas comme les autres enfants de son âge, car doué d’une intelligence et d’une connaissance hors du commun.

 

Jusqu’à l’âge de ses menstruations elle restât au Temple.

 

Réfléchissez à ces Textes !

 

A bientôt pour d’autres écrits !

 

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

 

Sig : JP.G. dit « GRAN-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

 

Acceptation … Chap N° 11 – Nativité de Marie

Posté : 5 mai, 2013 @ 2:18 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation ... Chap N° 11 - Nativité de Marie dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-jacques-le-juste-fils-zebedee-frere-de-jean1

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernières lignes du précédent chapitre.

 

Pour confirmer ce que j’écris j’ai trouvé ceci qui a été écrit par l’apôtre Pierre :

Jésus a dit :

«   Ils se diviseront pour le nom d’un homme mort, en pensant qu’ils deviendront purs. Mais ils deviendront très profanes et tomberont dans l’erreur, entre les mains d’hommes mauvais et fourbes et dans un dogme multiple, et ils seront dirigés de manière [ …] Car certains d’entre-eux blasphémeront la vérité et proclameront l’enseignement néfaste.

Ils diront des choses mauvaises à l’encontre des uns et des autres…

Mais bien d’autres, qui s’opposent à la vérité et sont les messagers de l’erreur, instaureront leur erreur et leur loi contre ces pensées pures qui sont miennes, comme cherchant [ …]pensant que le bien et le mal proviennent […]

Ils feront des affaires en mon nom…

Et il y en aura d’autres parmi ceux qui [ …] qui se nomment eux-mêmes […]comme s’ils avaient reçu l’autorité de mon Père.

Ils se plient au jugement des dirigeants. Ces gens sont des canaux asséchés. »

Je serai très étonné si le Vatican ne possédait pas ce Texte écrit sur papyrus dans l’antre de son « ENFER » — pièce de la Bibliothèque du Vatican, mieux garder qu’un coffre-fort, et réservé à deux ou trois personnes …

C’est l’hypocrisie de la religion Chrétienne.

Il doit y avoir des Textes et Écrits capable de faire éclater la plus grande guerre de religion —-

 

Chapitre N° 11

 

Nativité de Marie

 

Si vous êtes à la quête de vérité, en recherchant et en lisant beaucoup de  « Livres Anciens », Rouleaux, Codex, Papyrus et quelques Parchemins, apocryphes, intertestamentaires, ainsi que quelques « Écrits d’Inspiration Divine … ? », vous vous apercevrez, que là aussi, il y a déformation, rajout et retranchement de certains « Textes » originaux

Un exemple flagrant : si vous venez un jour à lire  « l’Évangile selon Marie » —Codex de Berlin — qui n’est qu’une copie traduite, datant du IV ou Vème siècle, de l’original qui serait du milieu du IIème siècle ( 150 ) voir antérieur à cette date, vous penserez comme moi que cet Évangile pourrait venir de Marie la mère de Jésus le Nazaréen.

Comme moi vous auriez tort, car les commentaires nous disent que c’est Marie-Madeleine — Marie de Magdala — qui aurait écrit cet Évangile. Ils vont jusqu’à supposer que l’Apôtre Jean et Marie-Madeleine serait la même personne.

Puis quand vous cherchez bien, vous trouvez des bribes de textes considérés comme païens, qui vous apprennent que Jean et Marie, la Mère de Jésus le Nazaréen, étaient ensembles, jusqu’à la mort de celle-ci, comme son Fils Jésus le Nazaréen avait demandé à celui qu’il aimait le plus, c’est-à-dire Jean.

Jean n’a pas « connu » de femme —[ il est resté puceau ] — de toute sa vie, comme Marie qui n’a pas connu d’homme, entre autres !

Encore de l’hypocrisie « Vaticane et Chrétienne » qui fonde une légende avec les trois « Saintes » dont fait partie Marie-Madeleine, comme il se doit, et qui ne dit pas un seul mot sur la mort de MARIE MÈRE de Jésus le Nazaréen.

Quant à ces trois Saintes, le christianisme nous prouve son idolâtrie, car jamais ces trois humaines ont été parfaites, la plus connue étant Marie de Magdala qui était péripatéticienne avant sa rencontre avec Jésus le Nazaréen. Cela confirme que le mot « Sainte ou Saint » est pour l’adoration, la vénération et sûrement pas pour la perfection ou la pureté.

Vous ne trouvez pas cela bizarre, voir étrange pour de « L’INSPIRATION DIVINE » ?

Vous apprenez toujours par ces mêmes « Écrits » historiques païens que la Mère de Jésus le Nazaréen est décédé dans la région d’Éphèse en Asie Mineur, mais que, pas une seule trace de sa tombe ne fut découverte ni aucun ossements comme-ci son corps n’avait pas goûté l’odeur de la terre.

Jean qui l’accompagna jusqu’à son dernier souffle a fait un silence hermétique sur les derniers instants de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen.

Cela restera pour nous humains, un « Mystère » malgré les recherches importantes par les hauts Dignitaires Romains, pour retrouver son corps afin d’éradiquer la secte des « Nazôréens ».

Les faits sont certains, elle était réputée pour être une grande « Disciple » de son Fils, mais surtout une immense « Prophétesse » qui remplaçait le terme « Apôtre » pour les femmes.

La misogynie des hommes de l’époque était tellement importante, qu’ils firent brûler un maximum d’Évangiles, Lettres, Épîtres écrites par des femmes.

Avant de continuer, certains écrivains, certifient que le Vatican cacherait des écrits importants prouvant que Jésus-Christ aurait eu « DES » enfants avec Marie de Magdala, et que Marie, la Mère de votre Jésus-Christ, était une prostituée, et aurait eu « DES ENFANTS » naturels.

Vu ce que je vous aie expliqué ci-dessus, je suis obligé de penser que ces « Écrits », si, ils existent, ne sont que fadaises, balivernes et sornettes, prouvant le peu de réflexion de ces humains, mais la bêtise et le non-sens pour certains sont  « paroles d’évangile. »

Ceci explique peut-être le silence pesant sur la naissance de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen.

Comme au début je mettais en question la perfection de votre « Jésus-Christ »pour moi « Jésus Emmanuel le Nazaréen Bien-Aimé » — je vais, par des « Écrits » volontairement caché par le Vatican, vous prouvez que Jésus est né parfait, mais que sa Mère était, elle aussi, dans un corps sans tache, c’est à dire parfait.

Je dis bien un corps, qui est une certitude, quant à l’Esprit je ne peux rien certifier, car aucun humain ne peut connaître l’Esprit de son semblable, seul celui qui nous a façonné, connaît l’Esprit de chacun.

Qu’avons-nous et que nous reste-t-il comme preuves écrites de l’époque ? …

Quelques bribes d’Écrits sur papyrus, codex, et autres datant du Ier au Vème siècle après J-C.

Le plus connu est le « Protévangile de Jacques » ou plus exactement « Nativité de Marie », et sous ce nom existe environ cent trente manuscrits, qui, comme il se doit, ont été écarté par la « Papauté », mais je vais y revenir ultérieurement.

Encyclopédie :

—- « Protévangile » signifie « qui se situe au commencement de » ou « qui est immédiatement antérieur à » car il porte sur des événements antérieurs à ceux qui sont relatés dans les Évangiles canoniques. Le titre original était Nativité de Marie. » —-

—-« Le Protévangile de Jacques, était accepté en un temps où, le Canon n’étant pas encore définitivement établi. C’est le « Décret de Gélase » — [ Évêque de Rome de 492 - 496 ] — » — qui évinça le Protévangile de Jacques du Canon biblique

Une petite parenthèse qui confirme tout ce que je vous écris sur la vanité et l’orgueil de vos « Dirigeants »

Je cite l’évêque de Rome, GÉLASE Ier, responsable de toute la chrétienté de cette époque :

« Deux pouvoirs, auguste Empereur, règnent sur le monde : le pouvoir sacré des Évêques et le pouvoir des rois. Le pouvoir des Évêques l’emporte d’autant plus sur celui des rois que les Évêques auront à répondre au tribunal de Dieu de tous les hommes, fussent-ils rois. Votre pieuse majesté ne pourra donc qu’en conclure que personne, en aucun temps, sous aucun prétexte humain, ne pourra jamais se dresser contre la fonction absolument unique de cet homme que le précepte du Christ lui-même a placé à la tête de tous et que la Sainte Église reconnaît comme son chef. »

Quelle vanité ! …

Quel mensonge au sujet de Jésus le Nazaréen ! …

Je comprends pourquoi cette « Religion avec son Jésus-Christ » est si détestable, abominable, idolâtre, abjecte, exécrable, pervers même, je cite la « Chrétienté ».

Quand je pense que tout au long de son histoire, cette religion n’a eu que de tels humains pour la diriger, et que se sont ces mêmes humains qui décrètent ce qui est d’« Inspiration Divine » …… ! …

Écœurant ! …

Il y a de quoi vomir ! …

Continuons sur des Textes plus agréables !

Je reprends :

—- « C’est le « Décret de Gélase » — [ Évêque de Rome de 492 – 496 ] — qui supprima  ce Livre de la  « Nativité de Marie » —{ Protévangile de Jacques } — du Canon Biblique, dès lors il fut considéré comme apocryphe. » —-

Les historiens se déchirent entre eux pour savoir si c’est Jacques Zébédée dit  le Majeur, frère de Jean nommé tous les deux les « Fils du Tonnerre » ou Jacques fils d’Alphée dit le Juste, le Petit, le Mineur, mort en 62 de J-C. qui a écrit la « Nativité de Marie » —- « Protévangile de Jacques » —-

Toujours par logique, je pense plus à Jacques le Majeur, car avec son frère Jean, ils étaient très proches de Jésus le Nazaréen.

C’est Hérode Antipas, qui fit mourir par le glaive Jacques le Majeur, fils de Zébédée, peu de temps après le décès de Jésus le Nazaréen par la torture romaine de la crucifixion, vers l’an 37 ou 38 de EC. —Actes des Apôtres 12 : 2, —

Ce qui me guide dans ma logique, se sont les écrits du Disciple Luc l’Évangéliste, car dans le premier et le deuxième chapitre de son Évangile, il fait sous-entendre qu’il connaît une partie de l’enfance de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen, mais aussi de celui-ci.

La « Chrétienté Orientale » donne Jacques le Majeur et reconnaît son livre comme canonique, la « Chrétienté Occidentale » donne Jacques le Mineur { — frère ( ?) de Jésus-Christ, mais fils d’Alphée —} et considère son livre comme apocryphe.

La Chrétienté Orientale et Occidentale sont des ennemis jurés, même dans la reconnaissance des « Écrits » dit « Bibliques ». Où est ce onzième commandement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme la pupille de ton œil, comme toi-même ! »

Orthodoxes, Catholiques, Protestants, tous des « Chrétiens » qui se font la guerre, incapable sur un même livre, la Bible, de se mettre en accord, exactement comme la religion Musulmane avec ses factions Sunnite et Chiite qui s’entre-tuent avec le même livre le Coran et priant le même dieu « Allah »

Même religion, tous chrétiens et des divisions, alors comment voulez-vous que cette religion soit pure ? …

Impossible ! …

Alors les « Livres Canoniques d’Inspiration Divine » ! … ! … !

Cela me fait bien rire ! …

Oui ! … Je suis fier d’être un « PAÏEN » ! …

Prochainement la suite de ces Textes !

En attendant prenez soin de vous et de vos proches !

Portez-vous bien ! …

Salutations cordiales à tous

Sig : JP.G. dit  « GRANDELOUPO »

 

Acceptation des … Chap N° 10 – Patibulum et Stripe-crucis

Posté : 18 avril, 2013 @ 2:43 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

 

Acceptation des ... Chap N° 10 - Patibulum et Stripe-crucis dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-veritable-travail-du-crucifiment

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernières lignes du chapitre précédent.

 

Je cite :

«« —- N’est-il pas le fils du charpentier ? N’est-il pas le fils de Marie, et le frère de Jacques, de Joseph, de Simon et de Jude ! … » » BDS — Mt 13 : 55

En plus de la force il fallait aussi avoir de la voix, car quand vous êtes en haut sur le toit il faut bien que ceux du bas vous entendent, et réciproquement, pour que le travail puisse être exécuté.

Ce que je viens de vous écrire ci-dessus est ma réflexion personnelle, pas forcément une réalité, alors avec vous, nous allons regarder avec les « Écrits Inspirés Divinement » lequel des deux est le plus inspiré, donc le plus logique, les Chrétiens ou « moi ».

Ci-dessus je vous ai expliqué sa stature vu le métier qu’il exerçait.

Jésus le Nazaréen commence son « Ministère » …

Pensez-vous sincèrement, que se présentant devant Simon-Pierre et son frère André, puis Jacques et Jean les fils Zébédée, ceux-ci l’auraient suivi s’il avait été un malingre avec un air chétif et miséreux ? …

 

Chapitre N° 10

 

Patibulum et stripe-crucis 

 

Eux, qui étaient pêcheurs, devaient avoir une belle carrure avec de bons biceps, donc pour qu’ils partent avec Jésus le Nazaréen en abandonnant leur « gagne-pain », et leur famille celui-ci devait avoir une belle ampleur, imposant force et respect.

Son visage devait être attirant, avec des yeux magnifiques, perçant comme des yeux de rapace, qui vous paralysaient ou plutôt vous hypnotisaient, la voix devait être douce, forte et autoritaire, le tout dégageant une crainte et une grande puissance.

N’oublions pas qu’à cette époque la vie était dure, et que les chétifs et malingres ne résistaient pas longtemps aux travaux durs et à la maladie.

Donc, il est logique de penser que Jésus le Nazaréen avait une belle stature et était bel homme.

Pas cet humain rachitique et miséreux que l’Église Chrétienne veut nous faire croire ! …

Si les « Chrétiens » réfléchissaient un peu, ils auraient vite compris qu’on leur faisait avaler des « infamies » ! …

Mais voilà ! …

Ils sont sourds, aveugles, et sans aucun raisonnement logique, et malheureusement très bornés, refusant la vérité, aimant mettre, comme les autruches, la tête dans le sable.

Vous les ouailles de la chrétienté, je vais vous prouver que j’ai raison et uniquement en me servant de votre livre « d’Inspiration Divine, le Nouveau Testament »

Mettez-vous toujours dans le contexte des quarante années avant et après J-C. ! …

Les marchands du Temple devaient être au minimum une trentaine, voir beaucoup plus.

Le Temple était précédé d’un parvis, dit  « parvis des Gentils », qui était encombré par les marchands de bœufs, de brebis, d’oiseleurs, pour le sacrifice, et par des changeurs de monnaie romaine en monnaie juive, pour le paiement du didrachme — { égal à deux drachmes, ou deux deniers, c’est -à-dire environ le salaire de deux journées de travail d’un ouvrier ou d’un soldat, correspondant au demi-sicle que tout Juif de plus de vingt ans devait payer pour les besoins du culte } —- Votre N.T., Matthieu XXI 12, Marc XI 15-19, Luc XIX 45-48, Jean II 13-17, etc …

Je tiens à préciser que le tréteau n’existait pas encore, faute d’avoir été inventé !

Les tables de ces marchands étaient faites en bois d’une certaine épaisseur, et avaient une bonne ampleur, le tout pesant environ entre soixante-dix et cent kilos.

Le décor étant placé, imaginez-vous votre « Jésus-Christ » tout maigrelet, comme vous le représentez, renverser ces tables sans que personne ne dise rien !

Impossible ! …

Deux ou trois marchants lui seraient « tombés dessus » et lui auraient administré une sérieuse « dérouillée ».

S’ils n’ont pas bougé quand Jésus le Nazaréen a renversé leur table, c’est que cet homme l’a fait avec une facilité déconcertante, en criant d’une voix forte, qui leur imposait une crainte, voir une peur réelle.

Ce ne pouvait être un freluquet, mais un homme bien bâti du quel émanait une force certaine ainsi qu’une grande autorité.

Le haut-parleur ainsi que le micro n’existait pas ! …

Votre « Jésus-Christ », asthénique, quand dans la nature il s’adressait à la foule, ceux qui étaient à dix mètres entendait ses paroles, les autres un brouhaha, donc ce ne pouvait être une foule mais plutôt un attroupement.

Jésus le Nazaréen, lui qui était entendu par la foule, à plus de cent mètres, devait avoir une cage thoracique bien développée, car il lui fallait du souffle, et aussi de la voix.

Vous voyez, vous « Chrétiens » que vos Dirigeants vous prennent pour des « imbéciles » et vous font avaler n’importe quelle « ignominie », car tout ce que je viens d’écrire ci-dessus est d’une logique indémontable.

Je n’ai pas encore fini ma démonstration ! …

Examinons ce que vous nommez le « chemin de croix » avec votre Jésus-Christ.

De son endroit de détention à la colline du « Golgotha »le mont du Crâne— situé à l’extérieur de la ville de Jérusalem, il faut compter environ trois à quatre kilomètres à travers la ville dans des rues étroites les mille derniers mètres étant à l’extérieur.

Plaçons maintenant le décor de la réalité ! …

Le condamné était flagellé, puis on l’attachait par les poignets à une vulgaire traverse de bois d’environ trente kilogrammes, et d’une longueur de deux mètres cinquante environ, qu’il portait en travers des épaules, que l’on nommait le « stauros en grec » et en latin le « patibulum ».

Le corps humain avec ce patibulum en travers formait un « Tau » ou un « Crux » en latin, et le supplicié partait ainsi jusqu’à l’endroit de sa crucifixion.

Encore une erreur de vos « Livres Chrétiens » et de vos iconographies représentant Jésus-Christ portant une « Croix » …

Il n’est pas encore crucifié que le mensonge est déjà présent ! …

Comment cela se passait-il ? …

Si votre Jésus-Christ avait été un gringalet comme sur vos représentations, il n’aurait jamais pu parcourir cette distance avec le poids du patibulum, car un soldat Romain l’aurait embroché avant son arrivé.

Les soldats ne perdaient pas leur temps à relever les crucifiés. — Aujourd’hui rien n’a changé avec les prisonniers. Ceux qui n’avancent pas on les tuent ! —-

Voyons maintenant celui que je nomme, moi le « PAÏEN », JÉSUS le NAZARÉEN.

Il reçut ses cinquante coups de fouet, puis les soldats lui posèrent, assez brutalement sur la tête, une couronne faite avec des branches flexibles épineuses comme l’acacia, le houx, l’aubépine ou l’épine vinette.

Comme vous le savez la tête saigne beaucoup.

Alors imaginez-vous la tête de cet homme, une fois la couronne épineuse posée avec violence sur son crâne ! …

La tête devait ruisseler de sang ! …

Il est revêtu d’une tunique rouge et attaché par les poignets au patibulum. Comme cet humain était connu, les Romains décident de lui faire traverser la ville, avec grand fracas afin que la populace s’agglutine le long du parcours. Les rues sont étroites, environ trois à quatre mètres maximum de largeur. La foule lui crache dessus, lance des pierres en l’insultant, et le flagelle au passage avec des branches flexibles et épineuses comme l’arganier, arbuste sauvage qui foisonne dans ces régions. ( Le film « La Passion du Christ » de Nel Gibson retrace assez bien ce que je viens d’écrire)

Imaginez-vous dans quel état devait être cet homme, Jésus le Nazaréen, à la sortie de la ville ? …

S’il avait été comme vous nous le représentez, freluquet, gringalet, maigrelet, l’air pitoyable, jamais il ne serait arrivé vivant à la sortie de la ville.

Il me semble que l’illogisme est la matière première de vos « PASTEURS », pour vous faire avaler leurs « vilenies » ce que, entre parenthèse, vous faites très bien puisque vous ne réfléchissez pas plus loin que le bout de votre nez.

Par contre, moi qui suis « PAÏEN », et vous comprendrez pourquoi je suis fier de l’être, je raisonne ! …

Vous êtes bien obligés de reconnaître que par ma logique, la vérité n’est pas loin ! …

Quand les romains ont cloué Jésus le Nazaréen par les poignets sur le patibulum, et par le dessus des pieds en traversant les talons sur le stripe-crucisle xylon en grec —-, avant de l’élevé, le tout formant un « Tau », cet homme était rouge de sang mais ce n’était pas une loque ! …

Vous constaterez que mon « Jésus » n’est pas cloué comme le vôtre, par la paume des mains, ni juste au-dessus des pieds, car cette iconographie n’est que mensonge ! …

Reconnaissez que tout ce qui est écrit ci-dessus est d’une logique indémontable, de la naissance à la mort de cet humain.

Pour confirmer ce que j’écris j’ai trouvé ceci qui a été écrit par l’apôtre Pierre :

Jésus a dit :

«   Ils se diviseront pour le nom d’un homme mort, en pensant qu’ils deviendront purs. Mais ils deviendront très profanes et tomberont dans l’erreur, entre les mains d’hommes mauvais et fourbes et dans un dogme multiple, et ils seront dirigés de manière [ …] Car certains d’entre-eux blasphémeront la vérité et proclameront l’enseignement néfaste.

Ils diront des choses mauvaises à l’encontre des uns et des autres…

Mais bien d’autres, qui s’opposent à la vérité et sont les messagers de l’erreur, instaureront leur erreur et leur loi contre ces pensées pures qui sont miennes, comme cherchant [ …]pensant que le bien et le mal proviennent […]

Ils feront des affaires en mon nom…

Et il y en aura d’autres parmi ceux qui [ …] qui se nomment eux-mêmes […]comme s’ils avaient reçu l’autorité de mon Père.

Ils se plient au jugement des dirigeants. Ces gens sont des canaux asséchés. »

Je serai très étonné si le Vatican ne possédait pas ce Texte écrit sur papyrus dans l’antre de son « ENFER » — pièce de la Bibliothèque du Vatican, mieux garder qu’un coffre-fort, et réservé à deux ou trois personnes …

C’est l’hypocrisie de la religion Chrétienne.

Il doit y avoir des Textes et Écrits capable de faire éclater la plus grande guerre de religion —-

 Dans quelques jours je vous poserai la suite une fois écrite.

En attendant prenez soin de vous et portez-vous bien !

Amicalement !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

Acceptation des ignominies N°9

Posté : 11 février, 2013 @ 7:43 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ignominies N°9 dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-el-la-reflexion-avant-les-plans

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

 

Dernières lignes du précédent chapitre.

 

Revenons, alors, à Joseph le Charpentier père nourricier de Jésus le Nazaréen et des incohérences des écritures soi-disant d’ « INSPIRATION DIVINE ».

Replaçons-nous à l’ère de Joseph le Charpentier, où, pour éviter toute discussion contradictoire, aux Dirigeants de cette époque dans cette région.

Tout le bassin méditerranéen était sous la domination de Rome et de son Empereur Octave dit Octavien —[ -63 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 77 ans de vie. Son règne : 27 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 41 ans ] —- Tibère lui succéda de l’an 14 de J-C. à  l’an 37 de J-C.

 

Chapitre N° 9

 

Stature de Jésus le Nazaréen

 

Petite parenthèse d’histoire :

En 63 av. J-C. Pompée prend Jérusalem.

Hyrcan II est grand prêtre, Antipater, son ministre gouverne la Judée

C’est à cette époque que se généralise le terme « Judéens » pour désigner les natifs d’Israël et qui donnera « juifs » en Français.

En 37 av. J-C. Hérode le Grand, le fils d’Antipater devient roi de Judée. Il mourra en 4 avant J-C.

À la mort d’Hérode Ier le Grand, son royaume est divisé entre ses 3 fils.

Archélaos recevant la moitié du royaume, Judée, Samarie, l’Idumée et le titre d’ethnarque de – 4 à 6 de J-C. Par son despotisme et sur plainte des Juifs, il fut destitué en l’an 6 de l’EC par l’empereur Auguste et exilé à Vienne en Gaule et remplacé par un procurateur.

Hérode Antipas II et Philippe recevant chacun un quart du territoire, respectivement la Galilée et la Transjordanie, ainsi que les titres de tétrarques.

Hérode Antipas II21 av. J.-C. mort en 39 ap. J.-C.— tétrarque de Galilée et de Pérée —- région située au nord-est de la Mer Morte, à l’est du Jourdain —- de – 4 av. J-C. à 39 ap J-C., soit 41 ans.

Il construisit en l’honneur de l’empereur Tibère, la ville de Tibériade, sur le lac de Galilée.

Souvenez-vous bien de cette parenthèse historique car elle va confirmer les erreurs de ces « Écrits d’Inspiration Divine » du Nouveau Testament

 Sur le lieu exact et la date de naissance de Jésus le Nazaréen il existe beaucoup de floue entre l’an -7, – 5, av EC. Nazareth ou Bethléem. Une certitude son père nourricier était de Nazareth. Si pour une chose ou une autre la famille fut obligée de se déplacer à Bethléem, Marie n’a pu accoucher que dans une des grottes environnantes et non dans une étable, la région étant assez sauvage, les voyageurs ainsi que certaines personnes pauvres vivaient dans ces grottes surélevées, ce qui les protégeaient des bêtes sauvages et des pillards.

Le Nouveau Testament, mais surtout les Dirigeants des Chrétiens veulent nous faire croire que leur Jésus-Christ serait né dans une famille d’un misérable charpentier.

Encore une fois ces Responsables Religieux, vous font avaler des « ignominies » !

Toujours se remettre dans le contexte de l’époque.

Si, ce Jésus-Christ était né dans une misérable famille complètement inconnue, mélangé à la masse, absolument personne n’aurait fait attention à lui, mais on l’aurait fait taire tout de suite, surtout les gens de son village de Nazareth.

Première anomalie !

Toujours dans les années de la naissance de ce Jésus-Christ, il y avait beaucoup de chantier et des villes naissantes en construction dans toute la Palestine mais en Galilée aussi autour de la mer de Galilée — lac de Kenneret ou de Tibériade ou encore Génésareth — car Hérode Ier le Grand était un grand bâtisseur, théâtre, amphithéâtre, fortification et Temple de Jérusalem, port artificiel de Césarée, maisons bourgeoises dans le style de Rome, comme à Capharnaüm, Séphoris etc.

Alors avec tous ces immenses chantiers les tailleurs de pierre pour les sculptures, les forgerons pour les outils et les armes, les charpentiers étaient obligatoirement connus des maîtres d’œuvres, car selon la hiérarchie les meilleurs étaient pris pour les travaux des « Nobles » ce qui obligatoirement amenaient à ces artisans une certaine notoriété dans leur province respective, mais aussi dans le Pays.

Nazareth surplombait la mer de Galilée et était un point central pour les  déplacements de Joseph le Charpentier ; Séphoris, plus loin Ptolémaïs sur la « Grande Mer » la Méditerranée, Capharnaüm et Béthsaïde au nord du lac, Hippos, Béthabara  au sud, presque à la même distance de Capharnaüm ou Ptolémaïs, la construction du port de Césarée avec ses maisons bourgeoise, puis en 21 de J-C. la ville de Tibériade sur la mer de Galilée est en chantier.

Maintenant vous comprenez que Joseph ne pouvait être un misérable charpentier, mais au contraire un artisan vivant aisément, réputé et respecté, avec beaucoup de chantier. Il devait se déplacer souvent. Ces faits historiques généraux confirment certains « Écrits Apocryphes »

Pensez à la charpente d’un toit d’une maison cossue. Il fallait à l’époque, couper les arbres en forêt, et selon la charpente désirée par le client, il fallait telle essence de bois pour un tel, telle essence pour un autre.

Le charpentier était aussi bûcheron et il élaguait les arbres sur place. Les grandes branches qu’il ne prenait pas étaient pour les pauvres qui montaient leur toit eux-mêmes, comme cela se fait encore aux jours d’aujourd’hui dans certaines régions de la Terre. Une fois coupés, les troncs d’arbre devaient être transportés, et à l’époque se sont les dromadaires et les esclaves qui étaient employé pour ce travail. Pour nourrir et acheter tous ces animaux ainsi que les esclaves il fallait avoir de l’argent.

Un homme seul ne pouvait monter une charpente, obligatoirement le « Charpentier » avait des ouvriers, comme le forgeron ……

Avec une véritable logique, vous vous apercevez que les « Écrits d’Inspiration Divine », ne sont pas plus inspirés que le dernier des mécréants.

Que de mensonges ! …

Jésus le Nazaréen, visible dans l’invisible, doit être écœuré par le détournement de ses enseignements ainsi que de tous les mensonges écrits et dit par ces Responsables humains.

Continuez à réfléchir sur ces « Écrits » en vous imaginant l’époque ! …

Pour fuir en Égypte, il fallait avoir une certaine somme d’argent.

Comme aujourd’hui, se sont les personnes aisées qui pouvaient partir.

En revenant à Joseph le Charpentier, quand il a fuit de Galilée, il est parti avec sa famille, en laissant son entreprise à un ami, puisque la Bible dit bien qu’à son retour il s’installe à Nazareth et ce n’est que bien plus tard que son fils adoptif, Jésus le Nazaréen, s’installera à Capharnaüm.

Les grands chemins étaient infestés de pillards et de brigands, sans compter la soldatesque qu’il fallait soudoyer pour passer.

Pour voyager sans être repérer, il fallait que tout cela ressemble à une caravane de marchands, comme cela se faisait à cette époque, car il a fallu traverser la Samarie, puis toute la Judée du nord au sud avant d’être en territoire égyptien.

Tout ce que je viens de vous écrire est d’une logique indestructible, alors pourquoi vos « Dirigeants » vous font « avaler le « mensonge » de la pauvreté »

Vous constaterez aussi que les Apôtres ne sont pas non plus des pauvres. Les pêcheurs avaient un métier difficile, mais un bateau coûtait très cher, tout comme aujourd’hui. Ils étaient ni riches, ni pauvres.

Entre parenthèse l’évangile de Matthieu explique bien le statut social des pêcheurs. Luc était un médecin, Matthieu un collecteur d’impôts, etc …Alors je vois difficilement Jésus le Nazaréen être un miséreux.

Toujours dans le contexte de l’époque, parlons de Jésus le Nazaréen.

La Bible, ainsi que l’iconographie et les idoles — ces statues, avec un homme maigrelet cloué sur une croix, cet engin de torture romain, nous représentent votre Jésus-Christ chétif, malingre avec un air pitoyable, miséreux.

Est-ce vraiment possible ? …

N’est-ce pas une représentation hypocrite, jouant sur les sentiments primaires des humains ?

Comment, Jésus le Nazaréen, — celui que vous nommez Jésus-Christ —- était-il ?

Voici ce que je pense personnellement, et après vous jugerez si j’ai tort ou raison ! …

Toujours avec la même logique il est impossible que le véritable Créateur EL-SHADDAÏpas votre dieu « Dieu », le mien à un nom écrit dans la Bibleenvoie son Fils sur la Terre, qui est sa progéniture, avec un aspect souffreteux, l’air anémique, asthénique, frêle, gringalet.

Au contraire je vois plutôt un bel homme au traits fin et dur, bien proportionné, à l’esthétique de la femme, avec la stature et la force de l’homme, en un mot une harmonie magnifique des deux sexes en une seule personne, à l’image de son « Père EL-SHADDAÏ » son géniteur.

Cet humain était-il comme je viens de le décrire ou comme la « Religion Chrétienne » nous le sculpte, nous le peint ? …

Son père nourricier est charpentier, métier difficile où une certaine force est exigée.

Pendant son enfance son « Fils » adoptif, a dû, avec certitude, travailler avec lui. Les outils de l’époque, pour les manier imposaient une stature genre Steve Reeve plutôt que Mickaël Jackson. Avant son ministère Jésus le Nazaréen exerçait ce métier à Capharnaüm.

Je cite :

«« —- N’est-il pas le fils du charpentier ? N’est-il pas le fils de Marie, et le frère de Jacques, de Joseph, de Simon et de Jude ! … » » BDS — Mt 13 : 55

En plus de la force il fallait aussi avoir de la voix, car quand vous êtes en haut sur le toit il faut bien que ceux du bas vous entendent, et réciproquement, pour que le travail puisse être exécuté.

Ce que je viens de vous écrire ci-dessus est ma réflexion personnelle, pas forcément une réalité, alors avec vous, nous allons regarder avec les « Écrits Inspirés Divinement » lequel des deux est le plus inspiré, donc le plus logique, les Chrétiens ou « moi ».

Ci-dessus je vous ai expliqué sa stature vu le métier qu’il exerçait.

Jésus le Nazaréen commence son « Ministère » …

Pensez-vous sincèrement, que se présentant devant Simon-Pierre et son frère André, puis Jacques et Jean les fils Zébédée, ceux-ci l’auraient suivi s’il avait été un malingre avec un air chétif et miséreux ? …

En attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

Acceptation des … Chap. N° 8 – Pas de Père pas de Fils

Posté : 15 décembre, 2012 @ 1:04 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ... Chap. N° 8 - Pas de Père pas de Fils dans Acceptation des ignominies du christianisme le-mal-affection-de-sammael

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs, je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernières lignes du précédent chapitre.

 

Donc obligatoirement il fallait quelque chose pour qu’il y ait UNIVERS, puis Vie, même infiniment petit ou infiniment grand, mais il fallait obligatoirement « une chose », car pouvez-vous faire quelque chose avec rien ?…

Et si, il n’y a rien, il n’y a même pas une « chose » ! …

Alors cette « chose », ce n’est pas rien !…..

Rien ce n’est rien ! ……

Rien c’est le vide, et encore le vide représente quelque chose ! …

Le NÉANT ! …Voilà ce qui est « Rien » ! … » …}—

Comme je vous l’ai déjà écrit, étant androgyne, il se fit un Fils, que vous nommez « Jésus-Christ », mais que je nomme moi, « Jésus le Nazaréen le Bien-Aimé. »

 

Pas de Père pas de Fils

 

Chapitre N° 8

 

J’en déduis que comme tout « Fils », il a eu un commencement grâce à son Père, son géniteur, qui par sa propre volonté a fait sortir un être du Néant.

Cet être a un commencement, donc obligatoirement il peut avoir une fin par la volonté de son Père.

Ce raisonnement, reconnaissez qu’il est d’une parfaite logique ! …

Difficile de le contredire ! …

Par cette flagrante évidence, je viens de vous prouver que votre « Jésus-Christ » ne peut être un « Dieu ».

Donc vous êtes bien dans l’idolâtrie, et cela vos « Enseignants » le savent ! …

Si les humains ne considéraient pas certains écrits comme apocryphes —{ ce mot signifiant secret, à ne pas dévoilé } — ils sauraient par les Évangiles des Apôtres — { des vrais, pas des apôtres qui se sont nommés « Apôtre » } — que Jésus le Nazaréen, le Bien-Aimé, a toujours reconnu être sur la Terre par la volonté de son Père, et que, comme un fils, il obéit à son Père, et qu’il ne sera jamais l’égal de son Père.

Son Père, EL-SHADDAÏ, lui-même ne dit-il pas :

« Je suis l’Unique Dieu, le seul, et je suis un Dieu jaloux ! »

Alors pourquoi prenez-vous votre « Jésus-Christ » pour un Dieu ? …

Si vous priiez le véritable Fils d’EL-SHADDAÏ, Jésus le Nazaréen, vous sauriez qu’il faut en premier priez le Père et non « Lui » et que pour prier son Père il ne faut aucune matière !

Jésus Emmanuel le Nazaréen ne vous a-t-il pas enseigné comment prier ? …

Vous qui sans cesse parlez de l’enseignement de Jésus-Christ avec votre Nouveau Testament, vous de toutes les confessions chrétiennes, des catholiques aux protestants, sans compter les sectes de tous bords, qui mettez du Jésus-Christ à toutes les sauces, vous ne suivez même pas ce conseil enseigné aux Apôtres :

Je cite Jésus le Nazaréen de mémoire

« Comment devons-nous prier ? » demandèrent les Apôtres

Jésus de Nazareth répondit :

« Notre Père qui est dans les Cieuxque ton NOM soit … »  

Sans être sarcastique avec vous, mais pour moi qui suis un « Païen » pour vous « Chrétiens », il me semblerait avec une très, très grande certitude que cet enseignement a été complètement oublié par vos « Dirigeants, Enseignants », car Jésus le Bien-Aimé dit bien de prier son Père qui est le nôtre et non pas « Lui », il ajoute « que ton NOM … »

Je suis peut-être « Païen », mais je sais lire !

« Que ton Nom » ce n’est pas ce nom vulgaire de « Dieu », alors j’en déduis que les Apôtres devaient connaître irrémédiablement le Nom du Père de Jésus le Nazaréen.

Voici un autre passage de votre Nouveau Testament — Jean 17 :

BJ et LS

1 – Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel, il dit : « Père, l’heure est venue : glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie

7 – J’ai manifesté ton nom aux hommes, que tu as tirés du monde pour me les donner. Ils étaient à toi et tu me les as donnés et ils ont gardé ta parole.

26 – Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux. »

Parenthèse : Les exégètes :

« Dans ce chapitre de Jean il y a beaucoup de rajouts comme la fin du verset 3, le verset 10, ainsi que le 22 tous, contraire à l’enseignement de votre Jésus-Christ. Le verset 23 est un doublet du verset 21.  ( Eusèbe de Césarée hist. Ecclés.) »

Pourquoi ce « NOM » ne figure-t-il pas dans le Nouveau Testament, puisque ces « Écrits » sont déclarés par les humains d’ « INSPIRATION DIVINE » ? …

Si ces « Écrits » étaient vraiment sous « Inspiration Divine », je vois difficilement le Créateur de toute chose cacher son Nom, d’autant plus qu’IL l’avait fait inscrire en sceaux sur le turban des « Grand-Prêtre » afin que tout le peuple puisse le lire.

Si, ces mêmes humains, ne voulaient pas vous faire avaler des « Infamies », ils n’auraient pas déclaré le NOM DIVIN « tabou », et vous apprendraient à prier le Père de Jésus le Nazaréen, EL-SADDAÏ.

Ils vous auraient appris que le « Bien-Aimé » est venu dans le corps d’un humain, pour vivre comme un humain, penser, raisonner, réfléchir, par l’esprit, avec le cerveau, mais aussi souffrir par le corps et par l’Esprit comme les humains, ayant  « Lui » aussi le  « Libre Choix », comme-ci son Père le mettait à l’épreuve, pour connaître son intégrité, mais aussi pour nous prouver que tous les humains, quels qu’ils soient, peuvent choisir volontairement leur voie.

Étant parfait, cet Être de grande « Justice », en obligeant son Fils Bien-Aimé à vivre sur la Terre, nous prouve qu’Adam et Ève ont volontairement enfreins une Loi, comme Sammaël, le premier « Ange » à avoir été créé visible dans l’invisible.

Son Fils Bien-Aiméa résisté à toutes les attaques et propositions de Sammaël,nous donnant un magnifique exemple, rempli d’un superbe enseignement.

N’est-ce pas Messieurs les « Hauts Dignitaires Religieux » ?

Pourquoi, Messieurs, n’expliquez-vous pas à vos fidèles ouailles, quand vous les haranguez en chaire ou au pupitre, que { —pas votre Jésus-Christ, le vrai, celui qui a enseigné que son Père avait horreur de l’idolâtrie—} Jésus le Nazaréen est venu sur Terre dans une enveloppe charnelle, pour prouver aux humains qu’ils n’avaient plus besoin de « Prophètes », de « Grand-Prêtres », mais que chaque humain devait être un enseignant pour son semblable et un parangon.

Il a donné un merveilleux exemple à ses Apôtres et Disciples :

Log 53 :

 « La circoncision est-elle utile ou pas ? »  demandèrent-ils.

 « Si elle était utile leur PÈRE les engendrerait déjà circoncis de leur mère.

C’est au contraire la vraie circoncision, celle en esprit, qui est devenue vraiment utile. »

Ceci est écrit en logia dans un Évangile sûrement plus inspiré que les « Canoniques », mais comme je suis honnête, je vous donne une petite référence qui vous permettra de bien juger : { Romains II : 25 – 29, III : 1 et 30, et il y en à encore si vous cherchez comme Tite ….}

Vous les « Pasteurs » —-( quand j’écris « Pasteurs » je parle bien entendu des Pasteurs protestants, mais aussi des Abbés, Curés, Évêques, etc, Pape, Pope, Anciens, Aînés, Grand-Prêtres, ….) —-  si seulement vous expliquiez à vos fidèles que la circoncision n’était faite que pour reconnaître un peuple, mais surtout les humains qui voulaient observer les Lois et Préceptes de l’Unique Dieu Créateur, qu’Abraham nommait  « EL-SHADDAÏ », puisque l’autre NOM vous l’avez déclaré  « tabou et imprononçable », et que depuis la venue de  « Jésus le Nazaréen », ce  « Fils d’Homme », ce même Unique Dieu Créateur veut reconnaître son peuple par la « circoncision de l’Esprit », c’est à dire tous les humains qui veulent volontairement suivre ses Lois et ses Préceptes et mettre en pratique le onzième commandement de son FILS Bien-Aimé.

Si seulement vous-mêmes, vous mettiez en pratique simplement ces quelques commandements, vous seriez un exemple pour vos semblables, mais il me semble, sauf une très grosse erreur de ma part, ce qui me paraît impossible, que vous leur enseignez bien l’ « Idolâtrie », ainsi que le « Culte de la Personne » comme « Mon Père » ou « Monseigneur » etc.

L’enseignement de votre Jésus-Christ est loin, et je ne parle pas de celui de « JÉSUS le NAZARÉEN » ! …

Absolument, vous nous faites avaler des « Ignominies » ! …

Je vais revenir à l’origine de cette écriture.

Souvenez-vous du « Prologue » ! …

Petit rappel,

« « Je suis obligé de déduire que Jésus le Nazaréen était imparfait ! …

Si, « Il » est bien le FILS de L’Être Suprême EL-SHADDAÏ, la religion chrétienne nous cache une littérature « Inspiré » qui nous expliquerait le contraire de ce que je viens de démontrer ci-dessus, et qui, assurément, devrait faire partie du « CANON de la BIBLE »

Si ce n’est pas le cas, « IL » ne peut être le FILS d’EL-SHADDAÏ, donc c’est un grand guérisseur, sans doute, mais surtout un charlatan, avec lequel certains humains se sont fait une fortune colossale, se servant de la bêtise, du manque de réflexion de la populace.

Ai-je raison ? …

Si cet homme est comme vous et moi, né imparfait, alors, … OUI ! … J’ai raison ! …

Ai-je tort ? …

A moins que … ! …… ! … » »

Si cet homme est né parfait, alors, OUI ! … J’ai tort !

Donc, j’en déduis que les Dirigeants Religieux nous cachent quelque chose, car rien, absolument rien dans les « Livres Canoniques », nous prouvent la perfection de « Jésus-Christ » à la naissance.

Si sa mère était parfaite, comment aurait-elle pu l’être alors qu’aucun écrit canonique ne nous parle de ce fait ? …

Mettons-nous à l’ère de Joseph le Charpentier, juste une trentaine d’années avant la naissance de Jésus le Nazaréen.

Ce qui est valable pour la soldatesque, les forgerons, tailleurs de pierre, et autres travaux artisanaux l’est aussi pour les charpentiers et particulièrement un certain « Charpentier »

Je ne vais surtout pas vous écrire l’histoire de toute cette région qui va de la Syrie jusqu’au désert du Sinaï, mais plutôt de cette partie de terre ou coulait le « lait et le miel ». Cette bande de terre partait du Liban, une partie de la Syrie, de la Jordanie, la Cisjordanie, le pays d’Israël, et un peu plus que la bande de Gaza.

Toute cette région possédait à l’époque les courants marins ainsi que les vents de la tramontagne et les vents chauds du désert. Cette région était montagneuse et très boisée, arrosé par ce grand fleuve le « Jourdain » et quelques grands lacs. La flore et la faune y étaient importantes ainsi que les essences arboricoles. Ne parle-t-on pas des « Cèdres du Liban » ?

Par l’archéologie nous savons qu’il existait des espèces arboricoles disparues aujourd’hui, grâce à la découverte d’un bateau de pêcheur de l’ère de Jésus le Nazaréen au lac de Tibériade.

Nous savons aussi que le monde sauvage animal était important particulièrement le sanglier. Les populations vivaient à proximité des lacs, du fleuve et de ses affluents, des rivages la mer.

Ne parlons pas des militaires !

Quel que soit le pays ou l’ethnie, il existait des catégories socioprofessionnelles auquel on ne touchait pas. Même prisonnier on leur laissait leur statut, avec leurs avantages, et surtout on ne les tuait pas, comme les forgerons, les cuisiniers, mais aussi les tailleurs de pierres, et les « charpentiers » …

Pourquoi ? …

Uniquement parce que se sont des métiers très durs, donc il y avait peu d’artisan, et en plus, chaque corps de métier avait ses secrets de façon et était indispensable à la société, tout le monde connaissait le forgeron, le tailleur de pierres, le charpentier, etc …

Ces corps de métier utilisaient beaucoup d’esclaves, travaillant pour les classes riches, les « Dirigeants » militaires et civiles ainsi que la haute bourgeoisie.

Tout ce que je viens d’écrire sont des faits historiques. Le statut de ces corps de métier durera jusqu’au XIXème siècle.

Revenons, alors, à Joseph le Charpentier père nourricier de Jésus le Nazaréen et des incohérences des écritures soi-disant d’ « Inspiration Divine».

Replaçons-nous à l’ère de Joseph le Charpentier, où, pour éviter toute discussion contradictoire, aux Dirigeants de cette époque dans cette région.

Tout le bassin méditerranéen était sous la domination de Rome et de son Empereur Octave dit Octavien —[ -63 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 77 ans de vie. Son règne : 27 av. J-C. à 14 ap. J-C. soit 41 ans ] —- Tibère lui succéda de l’an 14 de J-C. à  l’an 37 de J-C.

La suite des faits historiques au prochain chapitre.

En attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Acceptation des … Chap. N° 7 – Joseph surnommé Barnabé dit Justus

Posté : 8 décembre, 2012 @ 7:37 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation des ... Chap. N° 7 - Joseph surnommé Barnabé dit Justus dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-barnabe-soignant-les-pauvres-paolo-veronese.

 

Prologue

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernière lignes du chapitre précédent

 

Petite parenthèse :

—– Ce n’est pas la première fois que je vous écris sur l’honnêteté des « Écrits » soi-disant « Inspirés », vous disant qu’ils ont été remaniés, avec des suppressions et des rajouts.

Ci-dessus une preuve flagrante ; je cite :

« Le premier à employer le terme « Chrétien » est Polycarpe — [69 ou 89—-167] — dans une Lettre envoyée à plusieurs Églises d’Asie Mineur et dans un courrier remis à l’empereur Marc-Aurèle :–{ 25-04-121  mort le 17-03-180 … son règne : 8 Mars 161 au 17 Mars 180 }

« Je ne suis pas de ceux que vous nommez Nazôréens, Nazaréen mais je suis « CHRÉTIEN » comme tous ceux qui suivent l’enseignement de Jésus le Nazaréen cet oint d’EL-SHADDAÏ, (Dieu) son PÈRE, que beaucoup appellent « CHRIST »…. »

 

Joseph surnommé Barnabé dit Justus

 

Chapitre N° 7

 

« Le christianisme commence à faire parler de lui seulement au début du IIe siècle. Auparavant, tel le blé germant inconnu en terre, nul ne le remarque. Et ensuite, si nombreux sont les philosophes païens qui disputent contre lui, si les historiens s’intéressent à cette secte et si un écrivain plein d’ironie la moque (Lucien dans son œuvre Sur la mort de Pérégrinus, 11ss.), naturellement ils ne disposent guère d’informations sur son origine véritable. » —-

Des exemples historiques ils en existent des centaines.

Tous confirment que le terme « Chrétiens » n’était pas employé au premier siècle donc, les Actes des Apôtres ayant été écrit par LUC il est impossible qu’il est employé ce « terme », alors la confirmation est certaine, les « Textes » ont été remaniés ! …

Vous constaterez encore une fois que je suis dans la vérité, car moi je peux me tromper, mais autant d’historiens …, impossible ! …

Je n’ai pas encore fini de vous étonner, vous « Chrétiens » ! …

Uniquement par logique ! …

Difficile à prouver le contraire ! …

Réfléchissez ! … Nous tous humains, nous avons une « Conscience », nous les « Uniques » !

D’après les Actes des Apôtres, Paul fait partie de la secte des Nazaréens

« Cinq jours après, arriva le souverain sacrificateur Ananias, avec des anciens et un orateur nommé Tertulle. Ils portèrent plainte au gouverneur contre Paul.

Paul fut appelé, et Tertulle se mit à l’accuser, en ces termes :

« Très excellent Félix, tu nous fais jouir d’une paix profonde, et cette nation a obtenu de salutaires réformes par tes soins prévoyants, c’est ce que nous reconnaissons en tout et partout avec une entière gratitude.

Nous avons trouvé cet homme, qui est une peste, qui excite des divisions parmi tous les Juifs du monde, qui est chef de la secte des Nazôréens et qui même a tenté de profaner le temple. Ils lisent l’ensemble des textes juifs et l’évangile de Matthieu en hébreu.

Et nous l’avons arrêté :

Mais nous voudrions apprendre de toi ce que tu penses, car nous savons que cette secte est très répandue et rencontre partout de l’opposition. »

Toujours sur le remaniement des « Textes Bibliques Canoniques » —–[ « Inspiration Divine » ] —- tous les exégètes modernes et anciens confirme ces faits :

« Les textes de Matthieu XVI : 18 et 19, ainsi que XVIII : 17 sont trop inexactes et sont des rajouts à cet Évangile étant en désaccord absolus avec la pensée de Jésus de Nazareth. »

Je vous laisse le soin de chercher, mais, me semble-t-il, je vous ai déjà écrit sur ce texte d’ « Inspiration Divine » pure invention humaine.

—- Fini la parenthèse je reviens à Joseph dit Barnabé frère de Jésus-Christ.

Petite explication :

Les judéo-chrétiens { plus exactement des judéo-nazaréens ou nazôréens } sont ces juifs de religion hébraïque, parlant l’hébreux et l’araméen, qui suivaient strictement l’Ancien Testament et les nouveaux enseignements de Yeshouah { Jésus le Bien-Aimé }, dont Barnabé faisait partie.

« Les judéo-chrétiens revendiquaient comme l’un des leurs Barnabé et parlaient de lui comme ayant prêché à Rome et à Alexandrie en Égypte (voir Clémentine reconnaissances, I. 7-11; Clémentine Homélies, I. 9-14 )

Un « évangile selon Barnabé » est mentionné parmi les écrits canoniques dans le décret de Gélase ( Zahn, « Geschichte des Kanons, » II. 292 ). —( histoire des Canons )

Tertullien, Origène ( Contre Celse I. 63 ), Clément d’Alexandrie ( Stromates II. 6, 7 ) reconnaissaient comme canonique  «  L’Épître aux Hébreux » dont l’auteur était Barnabé ainsi qu’un Évangile

« L’Épître de Barnabé » un travail en vingt et un chapitres, dont une copie en grec ( dans le « Codex Sinaïticus » ) a été publiée en 1862 par Tischendorf

Après cette lecture vous comprenez pourquoi j’aime mieux rester « Païen », car pour le moment nous ne connaissons que Matthieu et Jean comme Apôtres tous les autres ne sont que des Disciples des Apôtres.

Comment comprendre une telle aberration ? …

L’ « Évangile grec de Matthieu », auteur le « Diacre », pour moi le « Disciple » Philippe, est canonique

Et, celui-là alors ? … Je cite :

« Le Nouveau Testament nous est parvenu en grec, même si l’on considère que certains textes ont pu avoir un original sémitique hébreu ou araméen, notamment l’Évangile selon Matthieu.

D’après le témoignage de Papias d’Hiérapolis :

« Matthieu réunit donc en langue hébraïque les sentences [de Jésus] et chacun les interpréta comme il en était capable »… »

Comment ce fait-il que nous n’ayons plus de trace de cet Évangile écrit en araméen par l’Apôtre Matthieu, alors que plusieurs témoignages des historiens de l’époque affirment son existence ? …

Eusèbe de Césarée dans « histoire ecclésiastique ». Je cite :

« Matthieu, en effet, prêcha d’abord aux Hébreux. Comme il devait aussi aller vers d’autres, il livra à l’écriture, dans sa langue maternelle, son Évangile, suppléant du reste à sa présence par le moyen de l’écriture, pour ceux dont il s’éloi­gnait. »

Je me poserai toujours cette question ! …

Pourquoi les Dirigeants de la religion chrétienne considèrent comme apocryphe l’Évangile de Matthieu écrit par lui en araméen et en logia de Jésus, comme l’Évangile de Thomas, qui est sûrement plus authentique que certains Évangiles dit « Canoniques. » ? …

Ces humains imparfaits ont évincé du « Canon » des Évangiles Judéo-Nazaréen du I et IIème siècle, tel que l’Évangile des Nazaréens, des Hébreux, des Ébionites, ainsi que l’Évangile des douze Apôtres, celui de Matthias pourtant connu d’Origène, d’Épiphane, de Clément d’Alexandrie et même d’Eusèbe de Césarée, pourquoi ? …

Car ces écrits des Disciples de Jésus, juifs, étaient plus fidèles, véridiques et authentiques des paroles de Jésus le Nazaréen que les évangiles synoptiques de Marc, Luc ou Matthieu.

Et qui plus est, vous constaterez que tous les « Écrits » en hébreux et en araméen ont été évincés des écrits canoniques, car judéo-chrétien, déclarés apocryphes, et brûlés.

Si cela n’est pas du sionisme, ceci lui ressemble beaucoup ! …

Vous ignorez aussi, car ces « Haut Dirigeant Religieux » le cache bien pour augmenter la confusion surtout dans le Nouveau Testament, que dans toutes les traductions grecques les termes hébreux du Nom Divin tel que Élohim, Yahvé, Adonaï, étaient systématiquement remplacés par le mot « SEIGNEUR ».

Exemple : je prends volontairement un « Livre » apocryphe –

Épître de Barnabé III : 6

« 6. Frères, le Seigneur longanime a voulu que la foi de son peuple soit sans mélange, de ce peuple qu’il s’est acquis en son Bien-Aimé, et c’est pour cela qu’il nous avertit à l’avance de toutes choses, de peur que, nouveaux venus en Israël, nous ne nous brisions contre sa loi. »

IV : 3

« 3. Le scandale de la fin s’est approché, comme dit l’Écriture par la bouche d’Énoch. Le Seigneur a réduit les temps et les jours afin que se hâtât son Bien-Aimé, et qu’il entrât en possession de son héritage. »

Un autre livre, un Évangile, celui de Thomas écrit en logia . Jésus a dit :

73 — « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le Seigneur, pour qu’il envoie des ouvriers pour la moisson. »

74 — « Seigneur, il y a beaucoup autour du puits, mais il n’y a personne dans le puits. »

[ Ces logions étaient connu par Origène et sans doute par d’autres, mais ne pensez pas qu’ils étaient écrits que dans un Évangile, se serait une grave erreur. …… Le mot  « Seigneur » remplace bien le Nom du Père de Jésus le Nazaréen. ]

Avant de continuer, jamais le Nouveau Testament nous parle des Apôtres, de leur vie, voulant absolument nous faire croire que c’étaient des ascètes.

Alors voici quelques lignes historiques. Je cite :

« Cependant, Clément, dont nous venons de lire les paroles, énumère à la suite de ce qui vient d’être dit, ceux des Apôtres qui ont vécu dans le mariage, à cause de ceux qui condamnent les noces.

«Est-ce qu’ils repousseront aussi les apôtres ?

Pierre en effet et Philippe ont eu des enfants.

Philippe a même donné ses filles en mariage à des hommes. Et Paul n’hésite pas, dans une épître, à saluer sa compagne qu’il n’avait pas emmenée avec lui, pour la commodité de son ministère. »

Puisque nous rappelons ces choses, il ne nous déplaît pas de rapporter un autre récit, digne d’être raconté, dû au même écrivain : il l’a exposé, dans le septième Stromate, de la manière suivante

« On dit donc que le bienheureux Pierre, voyant sa femme conduite au dernier supplice, éprouva de la joie à cause de son appel et de son retour à la maison, et qu’il l’encourageait et la consolait en l’appelant par son nom et en disant :

Une telle, souviens-toi du Seigneur ! Tel était le mariage des bienheureux et les dispositions parfaites de ceux qui s’aimaient le plus . » » (Eusèbe de Césarée : Hist. Ecclés.)

« En 60 – 62 de J.C. le Disciple Philippe rédige l’Évangile grec de Matthieu avec l’aide de ses filles qui étaient prophétesses et lettrées -–[ voir la « Parabole » des « Dix Vierges » que seul Matthieu rapporte { Mt : 25 : 1 – 13 } ] »

Toujours avec cette pensée de vérité ; vous les « Chrétiens » vous considérez Jésus-Christ comme un « Dieu » ……

Ne pensez-vous pas que cela est une très grande erreur de votre part ? …

Dans le NT n’est-il pas écrit :

« Le Père est plus grand que moi ! » … et,

« Mon Père est un Dieu Unique et jaloux ! … »

Combien de fois met-il son Père en avant ? …

Combien de fois vous conseille-t-il de prier son Père ? …

Que faites-vous ? …

Votre Dieu, « Dieu », — je vais le nommer comme moi je l’appelle, se sera sûrement plus clair et plus juste, donc le Créateur EL-SHADDAÏ, n’a pas de commencement ni de fin.

—{ Au Commencement chap. N° 2 :

 « Comme je l’ai écrit au début, l’ÊTRE SUPRÊME, avant la naissance de son Fils, [….le premier est semblable à une droite sans commencement, sans fin, mais existant, le Fils,… lui, … n’est existant que grâce à son PÈRE, … comme une demi-droite,… un commencement mais pas de fin, pour qu’elle puisse exister, il faut que la droite existe, si la première n’existe pas,encore moins la seconde. … !..] »

« Toute une CRÉATION !

 Une « logique » difficile à contredire !

Si, il n’existe rien, il n’y aura jamais rien !

Donc obligatoirement il fallait quelque chose pour qu’il y ait UNIVERS, puis Vie, même infiniment petit ou infiniment grand, mais il fallait obligatoirement « une chose », car pouvez-vous faire quelque chose avec rien ?…

 Et si, il n’y a rien, il n’y a même pas une « chose » ! …

Alors cette « chose », ce n’est pas rien !…..

 Rien ce n’est rien ! ……

Rien c’est le vide, et encore le vide représente quelque chose ! …

Le NÉANT ! …Voilà ce qui est « Rien » ! … » …}—

Comme je vous l’ai déjà écrit, étant androgyne, il se fit un Fils, que vous nommez « Jésus-Christ », mais que je nomme moi, « Jésus le Nazaréen le Bien-Aimé. »

Je vous laisse maintenant réfléchir sur votre lecture avec votre conscience car vous êtes libre, complètement libre de votre choix et de votre raisonnement ; vous choisissez librement le chemin que vous voulez empreinter jusqu’à votre repos corporel. C’est par votre double « conscience » que vous serez jugé et que vous aurez le bonheur de retrouver votre corps pour vivre sur une Nouvelle Terre où régnera la perfection avec ces « interdits »

En attendant les prochains textes, si toutefois EL-SHADDAÏ me donne encore de nombreux jours, portez-vous bien, prenant soins de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Acceptation de … Chap. N°6 – Marie de Magdala et les enfants de Jésus

Posté : 24 novembre, 2012 @ 4:28 dans Acceptation des ignominies du christianisme | Pas de commentaires »

Acceptation de ... Chap. N°6 - Marie de Magdala et les enfants de Jésus dans Acceptation des ignominies du christianisme rel-marie-de-magdala-tizian.2

 

Prologues

Lectrices, Lecteurs je m’adresse à tous les humains qui se disent  « Chrétiens », des  Catholiques, Orthodoxes, Protestants, avec leurs clans et sectes, des Adventistes aux Baptistes, en passant par les Témoins de Jéhovah, Étudiants de la Bible de tous poils, Scientologues et autres ……, sachant que je ne vais me faire des ennemis, et non des amis, confirmant ainsi les « Écritures de la Bible », celles que vous niez, comme votre plus Haut Dirigeant, ce « Très SAINT PÈRE »

« Tu n’appelleras jamais un humain « mon Père », car un seul est votre Père celui qui est là-haut, dans les Cieux »

Mais aussi

« Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces Dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ Yahvé, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent. »

Tous ce que je viens d’écrire ci-dessus vous le niez et pourtant un signe de croix en entrant dans le Temple église, chapelle, cathédrale, un autre devant la statue d’un saint ou d’une sainte, une genoux-flexion en passant devant l’Autel en se signant, etc, que des gestes idolâtres.

Je suis un menteur ?

Certes non !

Et ce commandement de Jésus le Nazôréen aux oubliettes !

« Le premier c’est : écoute le Seigneur EL-SHADDAÏ notre Dieu est l’unique Seigneur, et tu aimeras le Seigneur SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.

Voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

Ce qui est écrit ci-dessus n’est que vérité, faut-il avoir le courage de le reconnaître !

 

Acceptation de l’ignominie du Christianisme par ses Ouailles

Dernières lignes du chapitre précédent.

Comment des « Écrits » dit « d’INSPIRATION DIVINE » peuvent-ils contenir autant de sottises, d’inepties, de stupidités ? …

Quel est l’humain qui va pouvoir me contredire ?

Impossible ! …

J’ai même tenté de penser ceci :

« —-sa mère, la mère de Jésus, et la sœur de sa mère, de la maman de Marie, mais cela ne convient pas car Marie, la Mère de Jésus, était fille unique ( le seul enfant) — »

Je voulais vous donner le « coup de grâce », à vous Chrétiens, mais je vais attendre encore un peu. N’ayez crainte, je vais le faire plus loin ! …

 

Marie de Magdala et les enfants de Jésus

 

Chapitre N° 6

 

Je peux faire erreur, mais me semble-t-il, Marie, la femme de Clopas, frère de Joseph le Charpentier, ne peut pas être la sœur de Marie, Mère de Jésus le Nazaréen, mais sa « Belle-Sœur »

Maintenant, si les « Écrits » n’avaient pas été fallacieux voilà ce qui aurait dû être écrit :

—[ … « « Or près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la « belle-sœur » de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. » » …] —

Étrange ! …

Là, tout est bien clair ! …

Vous me pardonnerez, mais, j’ai la certitude que vous, Chrétiens, vous êtes vraiment pris pour des « IMBÉCILES »

Soyez indulgent, je n’ai pas encore fini, avec les « frères » de Jésus-Christ !

Il y a ce cinquième frère du nom de Joses ou Joseph.

Je cite les « écritures chrétiennes » ; protestante, catholique, orthodoxe, plus les mouvances et sectes.

 BJ — Marc 15 : 47

« Or, Marie de Magdala et Marie, mère de Joses, regardaient où on l’avait mis. »

LS

« Marie de Magdala, et Marie, mère de Joses, regardaient où on le mettait »

Vous remarquerez que ce frère de Jésus-Christ, Joseph ( Joses ), n’est pas « Apôtre » comme les quatre autres frères, Matthieu ( Lévi ), Jacques le Mineur ( Juste, Petit ), Jude ( Thaddée ), fils d’Alphée, Simon le Zélote ( Cananite ) fils de Clopas, mais simplement « Disciple »

Quelle imperfection de jugement ! …

Pour un homme, ce Jésus-Christ, que vous, « Chrétiens », considérez comme un « Dieu » à l’égale de son Père « Dieu » et de l’autre « Dieu » que vous nommez « Saint-Esprit » lui aussi égal aux deux autres, je trouve, que pour un « dieu », cette différence entre ses « frères » est d’une incohérence totale avec l’esprit de son enseignement.

Plus je cherche et plus je suis écœuré de toutes ces absurdités des « Écrits Bibliques Canoniques » soi-disant d’ « Inspiration Divine ».

Je commence à penser que le « Dieu » des Chrétiens porte comme nom « BACCHUS » —[ Dionysos dieu grec de la Vigne et du Vin ] —, car quand il inspire l’esprit des humains il doit être légèrement saoul pour leur dictée autant d’illogisme ! …

Je vous avais promis le « coup de grâce » !

Alors je vous l’offre … !

 Chose promise, chose due … !

Jusqu’au début du XXème siècle les femmes nourrissaient leur enfant aux seins, et ceci jusqu’à l’âge de deux ans et demi, voir trois ans. Pendant toute cette période d’allaitement, la femme ne peut pas avoir d’enfant, contraception naturelle, et n’a pas ses menstruations. Il faut attendre, selon la morphologie de la femme, de quatre à six mois avant que tout le « Mystère » de l’enfantement soit normal.

Donc, à l’ère de l’antiquité, chrétienne, médiévale, jusqu’au début du XXème siècle, il existait entre les frères et les sœurs une différence d’âge minimum de quatre ans.

Cette déduction est inattaquable tellement elle est d’une réalité à toute épreuve, confirmé depuis des siècles.

Je demande aux « Petits Malins de toutes confessions chrétiennes » qu’ils m’expliquent comment Jésus le Nazaréen aurait-il eu « DES » enfants avec Marie de Magdala ? …

Au maximum un enfant qui n’aurait pas connu son père, car cet enfant aurait eu un an tout au plus à la mort de son père.

De plus n’étant pas marié, se serait un enfant naturel, donc votre Jésus-Christ aurait commis la fornication, pour un « Dieu » que vous vénérez sur une croix cela est plutôt comique !

En plus, Jésus le Nazôréen dont le spermatozoïde de vie fut Céleste, était comme les Êtres Vivants des Cieux, il ne pouvait pas se reproduire, et si cela avait été le cas sa progéniture aurait fait partie des « Géants », et obligatoirement cela aurait été su. Des humains se seraient empressés d’écrire sur ce phénomène et nous aurions aujourd’hui des traces de cet acte.

Jésus le Nazaréen le Bien-Aimé, étant le premier-né, comment Marie, sa Mère, aurait-elle pu avoir quatre enfants qui seraient les frères de Jésus ? …

Le dernier-né de ses frères aurait eu environ trois ans à sa mort.

Je viens de parler uniquement des mâles, mais en plus IL a eu des sœurs ! …( Marc 6 : 3, — Matthieu 13 : 55 )

Imaginez-vous qu’après la naissance de Jacques, Marie, Mère de Jésus le Nazaréen ait eu deux filles, ce qui équivaut à huit années …

Là, je reconnais que ces faits écrit ci-dessus par Marc et Matthieu sont plus fort que le « Miracle » ! …

 A coté, Jésus-Christ est un petit joueur ! …

Car écrire sur des frères et des sœurs qui ne sont pas encore nés, mais qui attendent Jésus leur frère … ! … ? … ! … ? …

Ah ! OUI ! Je vous remets ce texte « Biblique Inspiré »

Marc III : 32

—- « Il y avait une foule assise autour de lui et on lui dit :

« Voilà que ta mère et tes frères et tes sœurs sont là dehors qui te cherchent. »

 Matthieu XIII : 55-56

—- « Celui-là n’est-il pas le fils du charpentier ? N’a-t-il pas pour mère la nommée Marie, et pour frères Jacques, Joseph, Simon et Jude ?

Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? D’où lui vient donc tout cela ? »

C’est tellement comique que je vous ai posé le texte ou il y a même Simon comme frère !

C’est une « INSPIRATION » à mourir de rire.

Je n’ai suivi qu’une réelle logique, une Loi de la nature, que personne ne peut contredire !

Vous, « Chrétiens », comment acceptez-vous cette arnaque d’Esprit avec complaisance ?

Tout réfléchi, ce n’est même pas comique, c’est plutôt triste et désolant pour des milliards d’humains !

Maintenant vous comprenez pourquoi je ne serai jamais un « Chrétien », que je resterai un croyant « PAÏEN », car de telles « ignominies » jamais vous me les ferez avaler.

Le Nouveau Testament est vraiment fallacieux, falsifié, par des écrits rajoutés, retranchés, tronqués que vous certifiez d’ « INSPIRATION DIVINE ».

J’espère que vous me pardonnerez, mais j’aime encore mieux certains « LIVRES APOCRYPHES » que vos livres « Divins », et j’aime mieux prier mon « DIEU EL-SADDAÏ » que le vôtre.

 J’aime mieux suivre les LOIS et PRÉCEPTES du Père et de son FILS unique, Jésus Emmanuel le Nazaréen le Bien-Aimé, avec ses enseignements et son onzième commandement que de suivre tous vos « DIRIGEANTS, PASTEURS, PAPE, POPE,  et tous les Curés, Évêques, Moines, … » qui vous entraînent immanquablement vers votre perte.

Je continue sur vos Livres d’ « Inspiration Divine »

Au fur et à mesure de mes recherches sur les écrits canoniques bibliques, l’aberration va grandissante, alors je suis obligé de m’interroger sur l’honnêteté de tous ces Dirigeants Religieux et Sectaires qui veulent nous apprendre à lire ce livre, « Bible », surtout le Nouveau Testament, et qui n’ont pas été capable de relever ces irrationalités à moins que, volontairement … ! … !

Ce qui confirmerait mon opinion sur leur hypocrisie.

 Je reviens à la logique historique.

Quelques explications :

Comment nommait-on dans l’Antiquité ?

Un humain recevait jusqu’à trois noms :
« – Celui donné par son père et sa mère,
 - Celui donné par les autres gens (son surnom)
 - et celui que les Cieux lui prédestinent»

 « Joseph »

Son premier nom, celui qu’il reçut lors de sa circoncision, lui fut donné par ses parents. Joseph avait été le nom du préféré des douze fils de Jacob ; le souvenir qui lui était attaché et par lui, aux douze tribus d’Israël, est en rapport  étroit avec le rôle que Joseph -Barnabé eut  à jouer auprès du groupe des Douze  Apôtres.
Cet aspect a bien été mis en valeur par Jenny Heimerdinger : La tradition targumique et le codex de Bèze, Actes 1, 15-26, Dans La Bible et la Méditerranée, vol 2 p 171-180

Surnommé Justus

« Son surnom, Justus venait du latin signifiant juste. En effet le Joseph de la Bible était réputé juste pour avoir résisté à la femme de Putiphar. Ce qualificatif avait pu lui être donné à lui aussi, mais dans un lieu où était communément parlé le Latin. Les Romains donnaient un surnom pour différencier le fils, du père dont il tirait son nom. »

 Ce fut le cas de Barnabé mentionné dès le premier chapitre des Actes des Apôtres I : 23, et ces autres références :

—-{ C’est le codex D05 avec d’autres témoins du texte occidental qui a le nom BARNABAS – Barnabé en  français —

« Il faut donc que parmi les hommes qui se sont joints à nous pendant tout le temps qu’aille et vint parmi nous le Seigneur Jésus Christ – à partir du baptême de Jean jusqu’au jour où il fut enlevé d’entre nous – qu’il y ait avec nous un témoin de sa résurrection. On en présenta deux : Joseph appelé Barnabas (Barsabas), surnommé Justus, et Matthias.» Ac 1:21-23 D05

L’identification de Barnabé avec Joses ( Joseph ) Barsab(b)as …Actes 1 : 23…( surnommé Justus ), …voir Clément d’Alexandrie, « Stromates », II. 20, 116 ;

Eusèbe de Césarée, « Hist. Eccl. » I. 12

 « Tout le monde connaît parfaitement les noms des apôtres du Sauveur d’après l’Évangile. Quant à la liste des soixante-dix disciples, elle n’existe nulle part. On dit pourtant que Barnabé était l’un d’eux, car les Actes des Apôtres le mentionnent plusieurs fois, de même que Paul écrivant aux Galates. » }—-

BJ- Actes des Apôtres IV : 36, 37 

« Joseph, surnommé par les apôtres Barnabé ce qui veut dire fils d’encouragement, lévite originaire de Chypre, possédait un champ. Il le vendit, apporta l’argent et le déposa aux pieds des apôtres. »

LS :

« Joseph, surnommé par les apôtres Barnabas, ce qui signifie fils d’exhortation, Lévite, originaire de Chypre, »

BJ : Actes XI : 25, 26

« Barnabé partit alors chercher Saul à Tarse. »

« L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Toute une année durant ils vécurent ensemble dans l’Église et y instruisirent une foule considérable. C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ». »

LS :

« Barnabas se rendit ensuite à Tarse, pour chercher Saul et, l’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Pendant toute une année, ils se réunirent aux assemblées de l’Église, et ils enseignèrent beaucoup de personnes. Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. »

Petite parenthèse :

—– Ce n’est pas la première fois que je vous écris sur l’honnêteté des « Écrits » soi-disant « Inspirés », vous disant qu’ils ont été remaniés, avec des suppressions et des rajouts.

Ci-dessus une preuve flagrante ; je cite :

« Le premier à employer le terme « Chrétien » est Polycarpe — [69 ou 89—-167] — dans une Lettre envoyée à plusieurs Églises d’Asie Mineur et dans un courrier remis à l’empereur Marc-Aurèle :  —{ 25-04-121  mort le 17-03-180 … son règne : 8 Mars 161 au 17 Mars 180

« Je ne suis pas de ceux que vous nommez Nazôréens, Nazaréen mais je suis « CHRÉTIEN » comme tous ceux qui suivent l’enseignement de Jésus le Nazaréen cet oint d’EL-SHADDAÏ,(Dieu) son PÈRE, que beaucoup appellent « CHRIST »…. »

Souhaitant que cette lecture vous fut agréable et bénéfique, en attendant les prochains Écrits portez-vous bien en prenant soins de vous et de votre maisonnée

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

 

12
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus