Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour la catégorie 'Hypocrisie Chrétienne'

HC. Chap. N° 6 – Acceptation de l’idolâtrie …

Posté : 16 septembre, 2010 @ 12:40 dans Hypocrisie Chrétienne | Pas de commentaires »

relpriredevantdelamatire.jpg

 

Pour certains de mes semblables, je tiens à préciser que je ne fais partie d’aucune SECTE quel qu’elle soit, d’aucune RELIGION quel qu’elle soit, et je suis encore moins un « Prophète », mais un humain comme vous, aussi imparfait, avec mes défauts, mes qualités, et mon caractère.

Je ne recherche que la « vérité » la « Vraie », sachant que jamais je ne la trouverai, car les humains ont détruit ce qui ne leur convenait pas. Mais une chose me rassure, quand je regarde tout ce qui vie autour de moi, de l’humain à la bestiole, avec cette diversité de faune et de flore, du soleil à la pluie, avec ces orages, tornade, ces milliers de vent, etc., alors je me dis que la gestion est merveilleuse, et la « Vérité » la « Vraie » est là, devant mes yeux.

Annexe des « Couleuvres »

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement.

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles.

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir.

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis ( suivre ) cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

Mais aussi :

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui comme sur la pupille de ton œil. » Papyrus Oxyrhynque I —

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc afin qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur pour qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu du nom D’EL-SHADDAÏ et des Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen.

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 )

Ma religion ? …

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien.

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception !

——————————————————————

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous.

————————————————————–

Dernière phrase du chapitre précédent

Comment ce fait-il que pas un seul de ces internautes « Chrétiens » qui écrivent sur Jésus-Christ et ses enseignements, je dis bien pas un seul, pourtant j’ai cherché, ne citent ce que je vais écrire ci-dessous ? : ( Luc 16 : 17, épître de Jacques 2 : 8-12, l’épître aux romains du Disciple Paul — Saül de Tarse – :13 : 9 et …, )

Hypocrisie Chrétienne …

Chapitre N° 6

Acceptation de l’Idolâtrie par les Chrétiens

Luc : 16 : 17

« Il est plus facile que le ciel et la terre passent que ne tombe un seul menu trait de la Loi. »

Peu de vous, Chrétiens Internautes, Témoins de Jéhovah compris, citent Jacques, pourtant son Épître est intéressante.

Jacques 2 : 8 – 12

« Si donc vous accomplissez la Loi royale suivant l’Écriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien ; mais si vous considérez les personnes, vous commettez un péché et la Loi vous condamne comme transgresseurs.

Aurait-on observé la Loi tout entière, si l’on commet un écart sur un seul point, c’est du tout qu’on devient justiciable.

Car celui qui a dit : Tu ne commettras pas d’adultère, a dit aussi : Tu ne commettras pas de meurtre. Si donc tu évites l’adultère, mais que tu commettes un meurtre, te voilà devenu transgresseur de la Loi.

Parlez et agissez comme des gens qui doivent être jugés par une loi de liberté. »

Mes semblables TJ, il me semble que les premiers versets sont pour vous ! … ! … !

Je continue après cette brève parenthèse.

Matthieu 5 : 17 – 19

Jésus de Nazareth dit :

« N’allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.

Car je vous le dis, en vérité : avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l’i, ne passera de la Loi, que tout ne soit réalisé.

Celui donc qui violera l’un de ces moindres préceptes, et enseignera aux autres à faire de même, sera tenu pour le moindre dans le Royaume des Cieux ; au contraire, celui qui les exécutera et les enseignera, celui-là sera tenu pour grand dans le Royaume des Cieux. »

Voici une petite confirmation :

Lévitique 20 : 8

« Vous garderez mes lois et vous les mettrez en pratique, car c’est moi ( El-Shaddaï ) Yahvé qui vous rend saints. »

Lévitique 18 : 5

« Vous garderez mes lois et mes coutumes : qui les accomplira y trouvera la vie. Je suis ( El-Shaddaï ) Yahvé. »

Je ne voulais pas, mais ma conscience me pousse à vous poser une petite partie de l’épître aux romains 13 : 9

« …// Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas, et tous les autres … »

Jésus le Nazaréen affirme bien que la Loi et les Préceptes de son Père EL-SHADDAÏ ( pour vous « DIEU » ) sont toujours en vigueur, même en ce moment où j’écris pour vous ! …

Alors pourquoi ne respectez-vous pas ces Lois et Préceptes ? …

Ce sont bien les enseignements de votre Jésus-Christ que vous bafouez, vous qui sans cesse parlez de son enseignement sans en respecter les Lois ?

Je vais vous prouver que je suis dans la vérité et vous ne pourrez même pas me démentir !

Ce qui est dommageable c’est que vous allez continuer votre vie dans le mensonge, l’hypocrisie, l’idolâtrie. Si seulement un seul de mes semblables réagissait, alors je serai contant d’avoir écrit ces lignes.

Je réitère bien, je ne fais partie d’aucune Secte, Religion, ou autre regroupement religieux !

Voici l’Histoire

« Deux familles chrétiennes sont amis et se rassemblent régulièrement. L’un fait des travaux de rénovation dans sa maison. Il achète dix kilos de plâtre dans un magasin de bricolage. Il fait son plâtre un peu liquide, alors comme il a des moules de figurine représentant un apôtre et une vierge, il coule du plâtre dans les moules et avec le reste qui à durci un peu il fait ses petits travaux de scellement.

Plusieurs jours passent avant qu’il ne pense à démouler ses moules. Sa femme aimant faire les « santons » prend les deux statuettes pour les peindre. Ce travail minutieux fini tous les deux admirent leur ouvrage. Alors ils installent ces deux statuettes, un apôtre et une vierge visiblement dans la maison.

Dans les moments difficiles ils pensent à leur « Dieu », alors devant ces statuettes ils se signent, s’agenouillent et débitent deux, trois prières toutes faites, en demandant je ne sais quoi à ces morceaux de plâtre.

L’autre étant ferronnier fait exactement la même chose mais avec un « christ » qu’il fixe sur un morceau de bois en forme de croix. Puis eux aussi dans la difficulté, se signent, s’agenouillent … , devant cette figure de métal fixée sur du bois.

Je reviens à la première famille

Un jour, par maladresse, madame cogne dans l’étagère où étaient posées les figurines, et celles-ci tombent à terre et se fracassent en plusieurs morceaux. Ennuyée, elle rassemble les morceaux de statuette en plâtre et les jette à la poubelle en se disant que son époux aura bien l’occasion un jour dans mouler deux autres. »

Ce qui est triste c’est que cette histoire est réelle !

En effet, je connais des humains que j’aime bien et qui font leur prière le soir ou le matin devant une statuette représentant un « Saint ou Sainte » quelconque, un crucifix qui est fixé au-dessus du lit ou de la porte.

Alors que, si par malheur cet objet de dévotion vient à casser, sans vergogne, ces humains si pieu, si croyant, prennent ce ( « Saint, Sainte, Crucifix » ) et le jettent à la poubelle comme si c’était un verre, un vase, une assiette, car là, ces objets redeviennent de la matière.

Avant qu’ils ne soient fracassés, ces objets, n’étaient-ils pas de la matière ? …

N’étant pas encore débile, ni farfelu, et encore moins « dérangé de la cafetière », il me semble que du plâtre reste du plâtre, du bois du bois, du métal du métal, que ce soit sur un mur pour le recouvrir ou pour faire un scellement ou pour mouler une statue la matière première reste de la matière quelle qu’elle soit, bois, métal, argile, etc …

Donc quand vous vous agenouillez, signez, priez, devant cette matière de plâtre, bois, métal, vous commettez bien un acte « IDOLÂTRE » !

Pouvez-vous nier ce fait réel et véritable ?

Non ! …

Pourtant quand vous entrez dans vos Églises, vos Temples, vous vous signez bien devant de la matière !

Je ne suis pas un jocrisse, un nigaud, c’est bien la vérité ? …

Si vous niez …, alors là ! …, vous êtes des sacrés mythomanes, des imposteurs ! …

Votre statue de « Saint » ou votre « Crucifix » au milieu de l’autel, si pour une chose ou une autre venait à tomber il se fracasserait comme de la matière et comme de la matière tout partirait à la déchetterie.

Iriez-vous vous agenouiller, vous signer devant ces morceaux de matière à la déchetterie ? … ?

Sûrement pas ! …

Vous risqueriez de passer pour une personne débile, insensée, névrosée, détraquée !

Ai-je tort ? …

Cela démontre avec certitude que toutes vos actions religieuses sont « Idolâtres » et que vous corroborer cette idolâtrie en la pratiquant avec ferveur.

Alors je ne vous comprends pas ! …

La Loi d’EL-SHADDAÏ ( Dieu ), confirmé par Jésus Emmanuel le Bien-Aimé ( « votre Jésus-Christ » ) dans la Bible, ce livre que vous ne pouvez nier, où il est écrit : [ pour être équitable, là aussi, je remplacerai le nom de « Yavhé » par celui d’EL-SHADDAÏ ]

Exode 20 : 3 – 6 ainsi que le Deutéronome 5 : 7 – 10

« Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi.

Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.

Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux et tu ne les serviras pas, car moi EL-SHADDAÏ ( Yahvé ), ton Dieu, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent, mais qui fais grâce à des milliers pour ceux qui m’aiment et gardent mes commandements. »

Comme je sais que l’honnêteté de votre conscience, chez vous chrétiens, à une fâcheuse tendance à faire défaut, je vais vous ajouter ces deux textes bibliques :

Lévitique 19 : 4

« Ne vous tournez pas vers les idoles et ne vous faites pas fondre des dieux de métal. Je suis EL-SHADDAÏ ( Yahvé ) votre Dieu. »

Deutéronome 4 : 16

« …//n’allez pas vous pervertir et vous faire une image sculptée représentant quoi que ce soit : figure d’homme ou de femme, … »

Contre ce texte ci-dessus vous allez avoir du mal à vous défendre ! …

Bizarrement pas un seul « Chrétiens » internaute qui écrit sur « Jésus-Christ » ne cite ce verset de la Bible ! …

Si cela ce n’est pas de l’hypocrisie, dite moi ce que c’est ! …

Ce texte ci-dessus en particulier confirme merveilleusement bien tout ce que je vous ai écrit depuis le début.

Dans quelques jours je continuerai à vous écrire.

Pour l’instant présent portez-vous bien en prenant soin de vous !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

HC. Chap. N° 5 – Unique Dieu, Acceptation …

Posté : 8 septembre, 2010 @ 1:07 dans Hypocrisie Chrétienne | Pas de commentaires »

sodomadelaune.jpg 

Annexe des « Couleuvres »

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement.

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles.

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir.

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc afin qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur pour qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu du nom D’EL-SHADDAÏ et des Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen.

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 )

Je tiens à vous prévenir que je ne fais partie d’aucune secte ou religion.

Ma religion ? …

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien.

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception !

—————————————————————-

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous.

——————————————————————

Dernière phrase du chapitre précédent

Ce verset vous prouve l’impossibilité de ce langage puisque plus haut il interdit à Pierre ( Simon-Pierre ) de dire qu’il était le Messie « le Christ »

Cela prouve que j’ai raison ou votre Jésus-Christ est un abominable menteur ! … ! … !

Il n’y a rien à ajouter tellement le détournement est irréfutable !

Ceci est un exemple simple et flagrant, mais du début à la fin ce n’est que rajout, mot et phrase transformés.

Hypocrisie Chrétienne …

Chapitre N° 5

Le Véritable et Unique Dieu

Et

Acceptation du contre nature par le Christianisme

Voici un autre exemple de rajout irrécusable :

Évangile de Jean au chapitre 17 qui est la prière de Jésus le Nazaréen.

C’est Jésus de Nazareth, le Bien-Aimé, qui prie :

Jean 17 : 1- 3

Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel, il dit :

« Père, l’heure est venue : glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie et que, selon le pouvoir que tu lui as donné sur toute chair, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés !

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul véritable Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »

Si cette fin de phrase n’est pas un rajout dites moi ce que c’est !

Ceci a été ajouté uniquement pour vous faire avaler, à vous chrétiens, que votre « Jésus-Christ » est un « Dieu » et démentir la phrase juste avant disant que son Père est le « véritable et unique Dieu »

Ce rajout n’a pas lieu d’exister puisque dessus il est écrit : « glorifie ton Fils … »

Comme je vous l’ai écrit ci-dessus le terme « Christ » n’était pas employé à cette époque, et cette fin de phrase respire la vanité, ce qui est contraire à l’enseignement de Jésus le Nazaréen.

De plus, cette fin de phrase contre-dit ce que rapporte Jésus le Nazaréen :

Jean 8 : 54 – 55

« « Jésus répondit :

« Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites :

« Il est notre Dieu », et vous ne le connaissez pas ; mais moi, je le connais ; et si je disais :

« Je ne le connais pas », je serais semblable à vous, un menteur.

Mais je le connais et je garde sa parole. » »

Parenthèse :

Ceci est pour tous ceux qui certifient que Jésus-Christ est l’égal de « Dieu » et est « Dieu »

Isaïe : 44 : 24 :

« « Ainsi parle [ EL-SHADDAÏ ] Yahvé, ton rédempteur, celui qui t’a modelé dès le sein maternel, c’est moi, [ EL-SHADDAÏ ] Yahvé, qui ai fait toutes choses, qui seul ai déployé les cieux, affermi la terre, sans personne avec moi. » »

Le Père de Jésus le Nazaréen, EL-SHADDAÏ, fait bien comprendre qu’il est l’Unique DIEU et que son Fils n’est pas un « Dieu » et n’est pas « Dieu » . Il nous dit bien que lui seul a …, sans personne avec Lui. Son Fils n’était pas présent, cela est une certitude !

Je reprends

Jésus, le Bien-Aimé aurait sûrement dit ceci 

« Ceux qui falsifient les Écritures sur un mot le feront également sur une phrase, un paragraphe, un chapitre »

— Bien avant la venue de Jésus le Nazaréen, EL-SHADDAÏ son Père, avait fait écrire à Énoch ceci :

Manuscrits de la Mer Morte :

« ….//….les Pasteurs, Anciens, Presbytres, Prêtres, ces pécheurs, altèrent et récrivent les paroles de vérité ; ils en changent la plupart, ils mentent et forgent de grandioses fictions, ils rédigent des Écritures en leur « NOM ». Ces hommes détournent et corrompent beaucoup et ils disent des paroles mauvaises,..[……..].. Si seulement ils écrivaient en leur « NOM » toutes mes paroles, fidèlement, sans les abolir ni les altérer, mais en rédigeant fidèlement les témoignages que je leur transmets !…..//… » —- ( voir le Livre d’Hénoch CIV : 10 )

Étonnante cette « Prophétie » !……

Voici un certain nombre de fois que les « Écrits d’Inspiration Divine, nommés Évangiles » citent le Livre d’Énoch et qui ne représente que la moitié des Écrits cité dans le NT : Matthieu le cite cinquante et une fois, ( Mt 4 : 15-16, L.É. CVIII : 11 )- Marc sept fois, ( Mc 4 : 11, L.É. XXXVIII :3 )- Luc trente-deux fois ( Lc 16 : 19-31, L.É. LXIII : 1 ) et Jean neuf fois ( Jn 5 : 22, L.É. XLI :9 et LXIX : 27 ) ]—

La question restera toujours !

Pourquoi ces humains théologiens ont-ils déclaré hérétique le Livre d’Énoch et les autres ? …

Parce que ces « Livres » prophétisaient sur « EUX » !

Tous ce que votre Abbé, Curé, Évêque, Cardinal, Pape, Pope, Pasteurs ne vous dira jamais, mais qui confirme tous les « Écrits » que vous avez lu sûr « Les « COULEUVRES » avalées par les Chrétiens ».

En premier voici de quoi vous faire réfléchir !

Le Nouveau Testament considéré par vous d’ « Inspiration Divine », donc crédible, dans la lettre aux Assemblées Romaines écrite par le Disciples Paul de son vrai nom, Saül de Tarse, dit :

( Rm 1 :21 – 32, mais je vous conseil de lire les premiers de 1 à 20 . En plus considérant le nom « Dieu » comme vulgaire je le remplacerai par le nom qu’Abraham lui donna, c’est à dire « EL-SHADDAÏ » et poserait le terme « Dieu » entre parenthèse sauf si cela n’est pas nécessaire.)

« « Puisque, ayant connu EL-SHADDAÏ ( Dieu ), ils ne lui ont pas rendu comme à un Dieu gloire ou actions de grâces, mais ils ont perdu le sens dans leurs raisonnements et leur cœur inintelligent s’est enténébré.

Dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous et ils ont changé la gloire d’ EL-SHADDAÏ ( Dieu ) incorruptible contre une représentation, simple image d’hommes corruptibles, d’oiseaux, de quadrupèdes, de reptiles.

Aussi EL-SHADDAÏ ( Dieu ) les a-t-il livrés selon les convoitises de leur cœur à une impureté où ils avilissent eux-mêmes leurs propres corps.

Eux qui ont échangé la vérité d’EL-SHADDAÏ ( Dieu ) contre le mensonge, adoré et servi la créature de préférence au Créateur, qui est béni éternellement !

Aussi EL-SHADDAÏ ( Dieu ) les a-t-il livrés à des passions avilissantes, car leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature.

Pareillement les hommes, délaissant l’usage naturel de la femme, ont brûlé de désir les uns pour les autres, perpétrant l’infamie d’homme à homme et recevant en leurs personnes l’inévitable salaire de leur égarement

Et comme ils n’ont pas jugé bon de garder la vraie connaissance d’EL-SHADDAÏ ( Dieu ), EL-SHADDAÏ ( Dieu ) les a livrés à leur esprit sans jugement, pour faire ce qui ne convient pas.

Remplis de toute injustice, de perversité, de cupidité, de malice, ne respirant qu’envie, meurtre, dispute, fourberie, malignité, diffamateurs, détracteurs, ennemis d’EL-SHADDAÏ ( Dieu ), insulteurs, orgueilleux, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, insensés, déloyaux, sans cœur, sans pitié, connaissant bien pourtant le verdict d’EL-SHADDAÏ ( Dieu ) qui déclare dignes de mort les auteurs de pareilles actions, non seulement ils les font, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent. » »

Là, votre religion « Chrétienne » avec ses « Responsables Bergers, Pasteurs » et ses fidèles ouailles ressemblent étrangement à ce texte.

Vous allez avoir beaucoup de difficulté à me contredire tellement la ressemblance est frappante avec les « Églises » romaines de l’époque.

Démontrez-moi le contraire ? …

Avec tout ce que je lis sur le « NET », écrit par vous, Chrétiens, vous mes semblables qui acceptez tout ce qui est écrit ci-dessus dans l’épître aux Romains, particulièrement sur les rapports contre nature, homme avec homme, femme avec femme, en certifiant que Jésus-Christ est « Amour », qu’il accepte et pardonne ces actions, vous me donnez l’envie de vomir par votre hypocrisie et ce grand blasphème.

Que je suis fière d’être PAÏEN ! …

Il vaut mieux être un croyant « Païen » et être sain, que d’être un croyant chrétien et être comme vos « Dirigeants » et leurs ouailles, homosexuel, fornicateur, pédophile, menteur, hypocrite, etc …

Comment ce fait-il que pas un seul de ces internautes « Chrétiens » qui écrivent sur Jésus-Christ et ses enseignements, je dis bien, pas un seul, pourtant j’ai cherché, ne citent ce que je vais écrire ci-dessous ? : ( Luc 16 : 17, épître de Jacques 2 : 8-12, l’épître aux romains du Disciple Paul — Saül de Tarse – :13 : 9 et …, )

Prochainement, la suite !

Prenez soin de vous

Amicales salutations

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

HC. Chap. N° 4 – Détournement et faux des Écrits …

Posté : 1 septembre, 2010 @ 4:02 dans Hypocrisie Chrétienne | Pas de commentaires »

codexdalepximesicleavecnotesmassortiques.jpg 

Annexe des « Couleuvres »

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement.

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles.

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir.

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc afin qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur pour qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu du nom D’EL-SHADDAÏ et des Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen.

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 )

Je tiens à vous prévenir que je ne fais partie d’aucune secte ou religion.

Ma religion ? …

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien.

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception !

—————————————————————-

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous.

——————————————————————-

Dernière phrase du chapitre précédent

Ceci, n’engageant que moi, je trouve, moi le « PAÏEN », que devant EL-SHADDAÏ, le seul et unique DIEU, et son Fils le Bien-Aimé Jésus le Nazaréen, il n’existe pas de plus grand blasphème.

Hypocrisie Chrétienne …

Chapitre N° 4

Détournement et faux des « Écrits dit Canonique »

L’histoire des Évangiles est faite.

Maintenant voyons ce que sont tous ces Écrits !

Les Évangiles sont un roman écrit par quatre écrivains contant exactement la même histoire, simplement qu’ils se différentient par quelques détails en plus ou en moins.

Ils content la vie d’un homme, de sa naissance à sa mort, par la torture romaine de la crucifixion.

Cet humain du nom de Yeshouah, ( EL-SHADDAÏ sauve ) nommé plus communément Jésus-Christ quelques siècles plus tard, était connu par le surnom de Jésus le Nazaréen, Nazôréen, de Nazareth, dont le père nourricier fut Joseph le Charpentier, le père biologique étant EL-SHADDAÏ

Luc : 18 : 37

« On lui annonça que c’était Jésus le Nazôréen qui passait. »

L’évangile selon Jean rapporte que la croix de son exécution était surmontée d’un titulus portant l’inscription « Jésus le Nazôréen, Roi des Juifs »

Parmi ses Disciples, seul quatorze lettres ou épîtres de Paul, Saül de Tarse, furent retenues par les humains plus un de l’Apôtre Jacques, fils Zébédée, deux de l’Apôtre Pierre et trois de l’Apôtre Jean.

Sur les quatorze « Lettres ou Épîtres » du Disciple Saül de Tarse, nommé Paul, ( Saint Paul pour vous Chrétiens ) seules sept sont authentiques, ceci est confirmé aujourd’hui par les paléographes et archéologues, ainsi que les exégètes réputés pour le sérieux de leurs travaux, ce sont les « Lettres ou Épîtres » Romains, I et II Corinthiens, Galates, Philémon, I Thessaloniciens et Philippiens.

Pour les sept autres « Lettres ou Épîtres », voici l’historique contre lequel personne aujourd’hui ne peut nier la véracité même vous « Chrétiens ».

Je cite :

« L’Épître aux Colossiens est considérée comme pseudépigraphique par des exégètes. La raison essentielle tient au fait que la ville de Colosse n’existait plus lorsque cette épître fut rédigée.

L’Épître aux Ephésiens est considérée comme pseudépigraphique par des exégètes. C’est une réécriture de l’épître aux Colossiens développant le prolongement de l’action du Christ, Sagesse de Dieu dans l’Église.

Pour la 2e Épître aux Thessaloniciens, les avis des exégètes sont partagés pour la rédaction et l’époque, mais ce n’est pas saint Paul qui en est l’auteur 

Trois « Lettres ou Épîtres » seraient de « successeurs » de Paul, et sont des speudépigraphes que les exégètes nomment « Épîtres Pastorales », I et II Timothée plus Tite.

L’Épître aux Hébreux n’est pas une épître, mais un traité, qu’elle n’est pas adressée aux Hébreux et n’est pas de Paul.

Les théories de l’excuse d’un canon qui porte la tromperie comme marque d’infamie pour lesquelles ils se parent des plumes du paon pour habiller leurs écrits. »

[ Réf : Raymond E. Brow, Albert Vanhoye, Régis Burnet, J-M. Rey, Daniel Marguerat, etc … ]

Une épître du Disciple Jude fut ajoutée plus tard

Quant au livre de la Révélation ou Apocalypse, écrit par l’Apôtre Jean, après avoir été déclaré hérétique par quelques théologiens de l’époque, il fut intégré au « Canon » suite à des discussions très houleuses entre ces messieurs au concile de Nicée en 325 de J-C.

Entre autres, ces Messieurs Théologiens supprimèrent des livres du premier Canon car d’origine juive tel que les Livres d’Hénoch, les Jubilés, Lettres d’Ignace d’Antioche, Epître du Pasteur d’Hermas, de Barnabé, des Apôtres etc.

De sources historiques sûr, après la mort de Jésus le Nazaréen, quelque dix à quinze ans après, nous savons que les Apôtres avaient d’énormes divergences et que leurs rencontres étaient plutôt houleuses avec de gros malentendus.

Je cite :

« Les uns sont attachés aux traditions : la famille patriarcale pour Jacques et Jude, l’ordre établi pour Matthieu ou la résistance patriotique pour Simon le Zélote. D’autres portent déjà des noms grecs et sont curieux d’idées claires comme Philippe ou d’action efficace comme André. Il y a aussi Pierre et Thomas les représentants du peuple, spontanés, gaffeurs et utiles. Il y a enfin les férus d’absolu, audacieux intransigeants jusqu’à la violence et pourtant souvent habiles et secrets, les Zébédée, Jacques le Majeur et Jean, surnommés fils du tonnerre, et peut-être avec eux Barthélemy Nathanaël. » 

On s’aperçoit avec quelle indifférence aux tendances le Maître avait choisi sa petite douzaine d’apôtres. »

Vous constaterez que Saül de Tarse, dit Paul, n’est pas considéré comme un « Apôtre », comme je vous l’avais déjà écrit.

Combien de fois ai-je écrit que les « Textes Divinement Inspirés » du Nouveau Testament étaient tronqués, falsifiés … !

Bible de Jérusalem : Matthieu 16 : 16 – 17 et 20.

« Simon-Pierre répondit :

« Tu es le [ Meshi’ha ou le Messias ] Christ, le Fils du Dieu vivant. »

En réponse, Jésus lui dit :

« Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car cette révélation t’est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux.

Alors il ordonna aux disciples de ne dire à personne qu’il était le « Meshi’ha ou le Messia » Christ. »

Luc 9 : 21

« Mais lui leur enjoignit et prescrivit de ne le dire à personne. »

Le terme réel des premiers écrits bibliques du « christianisme naissant » étaient le sens « Messie » c’est-à-dire dans la langue de Jésus en araméen « Meshi’ha », en hébreu « Mashia’h », et en grec « christos ou christ », mais en latin le terme « Messias », latin pauvre, employé par les ecclésiastiques, signifiant Messie, fut remplacé dans la « Vulgate » par le terme grec « Christ » qui se rapprochait de « crux », « croix ».

Nous commençons à aborder la déformation des textes originels écrits, ainsi que les textes oraux.

La diffusion du message du christianisme fut orale dans un premier temps, comme le livre des Actes le rapporte, écrite par la suite.

En voici une preuve flagrante : évangile de Jean VII : 40

« « Dans la foule, plusieurs, qui avaient entendu ces paroles, disaient :

« C’est vraiment lui le prophète ! »

D’autres disaient :

« C’est le Christ ! »

Mais d’autres disaient :

« Est-ce de la Galilée que le Christ doit venir ?

L’Écriture n’a-t-elle pas dit que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village où était David, que doit venir le Christ ? » » »

Comment peut-on écrire « Christ » alors que personne ne sait comment cet homme va mourir ?

Là, Jésus le Nazaréen est vivant …, il me semble ! …

Donc le terme « Christ » ne devrait pas être écrit puisqu’il est appelé Jésus le Nazaréen ou mieux et sûrement plus exact Jésus le « MESSIE » …, Jésus le « OINT » …, ou plus directement « le NAZÔRÉEN »

Si les textes n’avaient pas été falsifiés, voilà ce qu’aurait été l’écriture :

D’autres disaient :

« C’est le MESSIE ! »

« Est-ce de la Galilée que le « MESSIE » doit venir ?

Dans tous les Écrits des Évangiles si vous lisez « Christ » alors que c’est la foule ou un humain qui parle alors systématiquement vous savez que ces « Écrits » ont été transformés. Ci-dessus c’est l’évangile de Jean et là c’est l’évangile de Luc. De plus c’est Jésus le Nazaréen lui-même qui parle : 20 : 41

« Il leur dit :

« Comment peut-on dire que le Christ est fils de David ? » »

Ce verset vous prouve l’impossibilité de ce langage puisque plus haut il interdit à Pierre ( Simon-Pierre ) de dire qu’il était le Messie « le Christ »

Cela prouve que j’ai raison ou votre Jésus-Christ est un abominable menteur ! … ! … !

Il n’y a rien à ajouter tellement le détournement est irréfutable !

Ceci est un exemple simple et flagrant, mais du début à la fin ce n’est que rajout, mot et phrase transformés.

Je vous laisse avec votre réflexion, mais malheureusement pour vous il se trouve que je suis dans la « Vérité », car vous ne pouvez me démentir sans vous mentir à vous-même

Portez-vous bien !

Salutations cordiales

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

HC. Chap. N° 3 Adoration de la Croix

Posté : 26 août, 2010 @ 6:35 dans Hypocrisie Chrétienne | Pas de commentaires »

relreprsentationdejsuschristetdessaints.jpg 

Annexe des « Couleuvres »

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement.

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles.

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir.

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc afin qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur pour qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu du nom D’EL-SHADDAÏ et des Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen.

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 )

Je tiens à vous prévenir que je ne fais partie d’aucune secte ou religion.

Ma religion ? …

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien.

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception !

—————————————————————–

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous.

——————————————————————

Dernière phrase du chapitre précédent

Après cette lecture, n’ai-je point raison ? …

Une phrase pris au hasard de ce contexte, un peu de fanatisme, un peu de sectarisme, un peu de dogmatisme et on peut lui faire dire ce que l’on veut !

Hypocrisie Chrétienne …

Chapitre N° 3

Le Culte de l’adoration de la CROIX

Je reviens aux Évangiles.

Tous les exégètes sont en accord pour certifier que les trois Évangiles synoptiques ont été écrits à différente date, mais en accord consensuel avec l’un ou avec l’autre. Marc ou Matthieu grec pour le premier évangile, mais les faits sont avérés que Marc le plus jeune Disciple de Jésus le Nazaréen, ainsi que le Diacre Philippe et le Disciple Luc avait de très bonnes relations avec Pierre.

Le Diacre Philippe pris l’intégralité de l’Évangile aux Hébreux de Matthieu et le traduisit en grec avec l’aide de ses deux filles sous le patronage de Pierre, avec quelques rajouts et suppressions de texte, ce qui était courant à l’époque.

– «  Marc, le deuxième ( par sa place ) des quatre évangiles canoniques est aussi le plus bref et probablement le plus ancien. » –

Irénée de Lyon :

« Marc, le disciple et l’interprète de Pierre, nous transmit lui aussi par écrit ce que prêchait Pierre ».

Ces Évangiles, dites canoniques, furent choisis autoritairement et arbitrairement par Constantin Ier le Grand avec l’aide de son ami Eusèbe de Césarée au Concile de Nicée 325 de J-C.

Cela entraîna la disparition de tous les autres Évangiles ainsi que Lettres et Epîtres, sans compter sur la chasse dogmatique et sectaire de certains théologiens Évêques qui firent brûler un nombre incalculable d’authentiques écrits les déclarant hérétiques.

Pour conclure, tous les Apôtres et les premiers Disciples de Jésus le Nazaréen étaient Juifs, et après la mort par la torture romaine de la crucifixion, quelque cinq à dix ans, suite à la prédication des Apôtres et Disciples un mouvement helléniste ( les juifs de langue grecque ) d’importance pris corps. Des dissensions très importantes naissaient, ces hellénistes se croyant délaissés ou inférieur aux « nazaréens » de la première heure. Voir les Actes des Apôtres avec l’histoire de la nomination des sept « Diacres ».

Par les écrivains théologiens et les autres, les adeptes juifs de la secte naissante des « Nazaréens ou Nazôréens », furent nommés les « Judéo-chrétiens ». Quelque quatre siècles après la mort de Jésus le Nazaréen, tout ce qui était judéo-chrétien, fut déclaré hérétique par les Évêques théologiens de langue romaine et grecque, donc brûlé ou détruit.

Le sionisme existait déjà.

Après le décès des premiers Disciples des Apôtres, le culte des « Saints et des reliques » prient beaucoup d’importance, car les Lois hébraïques, le nom juifs de YAHVÉ furent rejetées par les Évêques théologiens dirigeant la mouvance romano-greco-occidentale des « nazaréens » nommés « Chrétiens » vers la fin du II ième siècle ». Le nom «YAHVÉ » fut remplacé par « SEIGNEUR » puis par « DIEU. »

Le culte de l’ « Idolâtrie » non reconnue, commençait.

Ce culte de l’idolâtrie de la croix pris son aspect définitif sous Constantin le Grand en 326, devenu l’emblème de la « Chrétienté » depuis la bataille du Pont de Milvius, en 312 de J-C., situé à quinze kilomètres de Rome.

Voici l’histoire du culte de la Croix :

— « « Hélène (entre 248 et 250 de JC – 330 de JC) , fut l’épouse de l’empereur Constance Chlore, et la mère de Constantin Ier le Grand.

Après l’avènement de Constantin, Hélène retrouva une vie publique à la cour et reçut le titre d’Augusta en 325. Elle mourut en 330 avec son fils à ses côtés.

Elle est connue pour avoir organisé la première restauration des lieux saints chrétiens de Jérusalem. Elle se rendit dans la ville de Jérusalem en 325 afin d’y retrouver les saintes reliques de la Passion du Christ, donnant une impulsion importante aux pèlerinages en Terre Sainte, et à l’aménagement des lieux.

La découverte la plus importante d’Hélène est l’Invention de la Vraie Croix, sur le site du Saint-Sépulcre où l’empereur Hadrien avait fait construire un temple à Vénus qu’Hélène fit abattre. Furent aussi retrouvés — d’après la Tradition — les clous de la Crucifixion. Hélène fit notamment transporter à Rome en 326 le Saint-Escalier. Elle quitta Jérusalem en 327.

Hélène partit vers la Terre sainte au lendemain du meurtre de son petit-fils Crispus, victime de complots dans la Rome impériale. Elle avait alors près de 80 ans. Quittant Rome avec Constantin pour Milan, elle gagna probablement la Thrace, s’embarqua à Alexandria Troas afin de passer en Asie Mineure, puis suivit la route la plus proche des côtes, pour s’embarquer à nouveau afin de gagner Chypre. Elle a dû y rester tout l’hiver, à attendre un temps plus favorable pour continuer sa route. On suppose que, le printemps venu, elle s’est embarquée pour Tyr, et de là, a atteint Jérusalem où, après avoir fait faire des fouilles sur le lieu du Calvaire, elle découvrit la Sainte Croix.

À part quelques détails secondaires, des auteurs dont l’enfance est contemporaine du voyage de l’Impératrice ou ceux de la génération qui suit, attestent de la découverte de la Sainte Croix par sainte Hélène et de son culte ; ainsi peut-on se référer à saint Cyrille de Jérusalem (mort en 386), à saint Paulin de Nole (mort en 431), à saint Sulpice Sévère (mort en 420), à saint Ambroise de Milan (mort en 397), à saint Jean Chrysostome (mort en 407), à Rufin d’Aquilée (mort en 410), à Théodoret de Cyr ou à l’avocat de Constantinople, Socrate.

Le bois de cette « CROIX » fut découvert sur le lieu du calvaire appelé le « GOLGOTHA » —- [ lieu du crâne ] —, après que l’on fît détruire le Temple de Vénus bâti par HADRIEN, afin d’y ériger une Basilique — { Basilique du Saint Sépulcre } — C’est au cours de ce chantier qu’auraient été trouvées ces trois « croix ».

Légende ou réalité  ? ……

Retranscriptions des faits … !

« Hélène vint à Jérusalem, inspirée par Dieu.

Un signe céleste lui indiqua le lieu qu’elle devait creuser.

Elle en retira trois croix, celle du Christ et celles des deux larrons. Hélène demeura perplexe car comment reconnaître parmi elles le bois sur lequel Jésus avait subi sa douloureuse agonie ?

Macaire, l’évêque de Jérusalem, qui assistait l’impératrice dans ses recherches, demanda qu’on amenât sur une civière une femme mourante. Au contact de la première croix, la moribonde demeura insensible : la seconde croix elle aussi, ne produisit aucun effet, mais à peine la femme eut-elle touché la troisième qu’aussitôt elle se leva et se mit à marcher avec entrain et à louer Dieu.

Ce miracle permit ainsi de distinguer la vraie croix.

Hélène fit trois parts de cette croix, l’une destinée à Jérusalem, la seconde à Constantinople, la troisième à Rome. »

Depuis ce temps le « Christianisme » est une religion qui est reconnue pour l’adoration de la Croix avec une effigie du Christ fixé dessus, et une multitude de « Saints ».

Le plus haut dignitaire de cette religion, dont l’ « IDOLÂTRIE » non reconnue est sans égale, porte le nom de « TRES SAINT PERE » et dit être à ce poste en tant que représentant de Dieu [ EL-SHADDAÏ ] par la volonté de Celui-ci.

Ceci, n’engageant que moi, je trouve, moi le « PAÏEN », que devant EL-SHADDAÏ, le seul et unique DIEU, et son Fils le Bien-Aimé Jésus le Nazaréen, il n’existe pas de plus grand blasphème.

Ce n’est pas fini !

La suite dans quelques jours !

Prenez bien soin de vous et portez-vous bien !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

HC. Chap. N° 2 les Évangiles …

Posté : 5 août, 2010 @ 4:25 dans Hypocrisie Chrétienne | Pas de commentaires »

relpapyrus.jpg

Annexe des « Couleuvres »

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement. 

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles. 

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi, pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir. 

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis cet Enseignement de Jésus le Nazaréen 

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » 

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc …pour qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur, qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu que je nomme EL-SHADDAÏ ( « DIEU » pour vous Chrétiens ) ainsi que les Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen. 

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 ) 

Je tiens à vous prévenir que je ne fais partie d’aucune secte ou religion. 

Ma religion ? … 

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen 

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien. 

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception ! 

——————————————————————- 

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous. 

——————————————————————- 

Dernière phrase du chapitre précédent 

  

Vous constaterez que le terme « frère » est employé ici en terme général, comme je l’employais moi-même avec mes amis iraniens. En effet, Jacques le Juste était un des fils d’Alphée, qui était aussi nommé Jacques le Petit ou le Mineur, frère de Matthieu et de Jude nommé aussi Thaddée. 

  

  

Hypocrisie Chrétienne … 

  

Chapitre N° 2

  

Les Évangiles Synoptiques, avec celui de l’Apôtre Jean Zébédée. 

  

— « « La question qui fait rage dans le milieu exégète d’aujourd’hui est de savoir qui a écrit le premier Évangile dit canonique. Beaucoup pense à Marc, mais il est prouvé que celui-ci s’est inspiré de l’Évangile aux Hébreux de Matthieu. 

D’autre part il est très vraisemblable que le premier évangile canonique (Matthieu grec) ait été composé en Palestine car il dénote une connaissance précise de ce pays

Les nombreuses références aux prophéties de l’Ancien Testament, la généalogie de Jésus, la façon dont est traité le problème de la Loi, suggèrent en tout cas la proximité de l’auteur et de son monde avec le judaïsme du premier siècle.

De sources historiques sûr, nous savons que l’Évangile grec de Matthieu a été écrit par le diacre Philippe. Il fut ordonné « Diacre » sur l’initiative de Pierre, Philippe le recevant maintes fois en Samarie ou en Judée (cf . Acte des Apôtres 6-12 ) 

Le diacre Philippe (ou l’Église après lui) aurait laissé le premier évangile sous le patronage de l’apôtre Matthieu, car il reproduisait largement les logia et parce que le nom d’un apôtre était plus prestigieux.

On peut relever de surcroît que le témoignage intensif du diacre Philippe pour la rédaction des Actes des Apôtres paraît plus que probable, celui-ci étant aidé par deux de ses filles qui étaient « prophétesses ».

Matthieu grec, écrivant pour une communauté de chrétiens venue du judaïsme, et discutant sans doute avec les rabbins, s’attache avant tout à montrer dans la personne et dans l’œuvre de Jésus l’accomplissement des Écritures. » » —

Une certitude, tous ceux qui vous parlent par l’écriture de « Jésus-Christ » sur le « Net », Chrétiens, TJ, Évangélistes, etc, ne risque pas de vous signaler ce que l’Évangile grec de Matthieu prophétisait :

« Matthieu souligne que l’échec apparent de la mission de Jésus de Nazareth était annoncé par les Écritures, et que les abaissements du Fils de l’Homme accomplissent la prophétie du Serviteur souffrant d’Isaïe. » { Matthieu 12 : 17-21 } 

Comme j’ai de l’affection pour vous lectrices et lecteurs je vais vous poser ces versets de l’Apôtre Matthieu, et au-dessous les versets du prophète Isaïe.

Matthieu 12 : 17-21 

«  … pour que s’accomplît l’oracle d’Isaïe le prophète : 

Voici mon Serviteur que j’ai choisi, mon Bien-aimé qui a toute ma faveur. Je placerai sur lui mon Esprit et il annoncera le Droit aux nations. 

Il ne fera point de querelles ni de cris et nul n’entendra sa voix sur les grands chemins 

Le roseau froissé, il ne le brisera pas, et la mèche fumante, il ne l’éteindra pas, jusqu’à ce qu’il ait mené le Droit au triomphe : 

en son nom les nations mettront leur espérance. »

Isaïe 42 : 1- 7 et pour beaucoup d’entre-vous 17-18

« Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui mon âme se complaît. J’ai mis sur lui mon esprit, il présentera aux nations le droit. 

Il ne crie pas, il n’élève pas le ton, il ne fait pas entendre sa voix dans la rue; 

il ne brise pas le roseau froissé, il n’éteint pas la mèche qui faiblit, fidèlement, il présente le droit; 

il ne faiblira ni ne cédera jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et les îles attendent son enseignement. 

Ainsi parle [ EL-SHADDAÏ ] Dieu, Yahvé, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a affermi la terre et ce qu’elle produit, qui a donné le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent. 

« Moi, [ EL-SHADDAÏ, Dieu ] Yahvé, je t’ai appelé dans la justice, je t’ai saisi par la main, et je t’ai modelé, j’ai fait de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour extraire du cachot le prisonnier, et de la prison ceux qui habitent les ténèbres. » 

  

Mais aussi une petite suite pour vous Chrétiens

« « Ils reculeront, ils rougiront de honte, ceux qui se fient aux idoles, qui disent à des statues : « Vous êtes nos dieux. » 

Sourds, entendez ! Aveugles, regardez et voyez ! » » 

Contrairement à tous ces « Enseignants » des « Blogs Internet » de toutes religions et sectes confondues, je pose tous les versets qui forment l’idée réelle de l’auteur dans son contexte. 

Ces « Enseignants » ne prenant qu’une phrase ou une bribe de phrase peuvent lui faire dire ce qu’ils désirent, et même le contraire de la pensée réelle de l’auteur. Je considère ces pensées et actions malhonnêtes, hypocrites, voir mensongères, pour détourner mes semblables de la véritable « Vérité », pas de celle que moi j’écris, mais celle de leur « conscience », leur supprimant leur propre raisonnement en installant le doute. 

Alors voici une prophétie d’Isaïe.

Je vous la pose au complet.

Après, à vous de trouver le personnage de cette prophétie. { Isaïe 52 : 13-15, et tout le chap. 53 } 

  

Le Serviteur d’EL-SHADDAÏ, Yahvé, Dieu, 

  

« « Voici que mon serviteur prospérera, il grandira, s’élèvera, sera placé très haut. 

De même que des multitudes avaient été saisies d’épouvante à sa vue, – car il n’avait plus figure humaine, et son apparence n’était plus celle d’un homme – de même des multitudes de nations seront dans la stupéfaction, devant lui des rois resteront bouche close, pour avoir vu ce qui ne leur avait pas été raconté, pour avoir appris ce qu’ils n’avaient pas entendu dire. 

Qui a cru ce que nous entendions dire, et le bras [ d’EL-SHADDAÏ, Dieu, ] de Yahvé, à qui s’est-il révélé ? 

Comme un surgeon il a grandi devant lui, comme une racine en terre aride; sans beauté ni éclat pour attirer nos regards, et sans apparence qui nous eût séduits; objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu’un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n’en faisions aucun cas. 

Or ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par [ EL-SHADDAÏ, Dieu, ] Yahvé et humilié. 

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison. 

Tous, comme des moutons, nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et [ EL-SHADDAÏ, Dieu, ] Yahvé a fait retomber sur lui nos fautes à tous. 

Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche, comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir, comme devant les tondeurs une brebis muette, il n’ouvrait pas la bouche. 

Par contrainte et jugement il a été saisi. 

 Parmi ses contemporains, qui s’est inquiété qu’il ait été retranché de la terre des vivants, qu’il ait été frappé pour le crime de son peuple ? 

On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu’il n’ait pas commis de violence et qu’il n’y ait pas eu de tromperie dans sa bouche. 

[ EL-SHADDAÏ, Dieu, ] Yahvé a voulu l’écraser par la souffrance; s’il offre sa vie en sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et par lui la volonté de Yahvé [ d’EL-SHADDAÏ, Dieu, ] s’accomplira. 

A la suite de l’épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé. Par sa connaissance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes en s’accablant lui-même de leurs fautes. 

C’est pourquoi il aura sa part parmi les multitudes, et avec les puissants il partagera le butin, parce qu’il s’est livré lui-même à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les criminels. » » 

Après cette lecture, n’ai-je point raison ? … 

Une phrase pris au hasard de ce contexte, un peu de fanatisme, un peu de sectarisme, un peu de dogmatisme et on peut lui faire dire ce que l’on veut ! 

  

La suite dans quelques jours, le temps de chercher et d’écrire, alors en attendant portez-vous bien !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

HC. Chap. N° 1 – Les Évangiles cachés

Posté : 24 juillet, 2010 @ 4:45 dans Hypocrisie Chrétienne | 1 commentaire »

manuscrittextebibliqueatenvieilhbreux.jpg

Annexe des « Couleuvres » 

En effet, ces quelques petits chapitres vont être une continuité de ce que j’ai déjà écrit sur la « Chrétienté » dans les quatorze chapitres sur les « Couleuvres » que vous avalez volontairement. 

Là, je vais me servir uniquement de l’AT et NT pour vous prouver toute l’hypocrisie et le mensonge des Dirigeants de cette religion, le « Christianisme », ainsi que leurs fidèles ouailles

Quand je lis sur le « NET » tout ce qu’écrivent ces « Chrétiens » avec des « bénédictions » de leur Jésus-Christ et de leur dieu « DIEU » mis dans toutes les sauces sans respecter aucun de leurs enseignements, il y a de quoi, pour un « PAÏEN » comme moi, puisque je ne suis plus chrétien, être écœuré à en vomir.

Je ne suis pas l’Ennemi des chrétiens, au contraire, je suis cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » 

Voilà pourquoi j’écris, pour prévenir mes semblables qu’ils sont dans une religion idolâtre, hypocrite, mensongère, etc …pour qu’ils dessillent leur Esprit et leur cœur, qu’ils suivent les Lois et Préceptes de l’Unique et véritable Dieu que je nomme EL-SHADDAÏ ( « DIEU » pour vous Chrétiens ) ainsi que les Enseignements de son Fils le Bien-Aimé, Jésus le Nazaréen.

J’écris pour les humains au cœur sincère, pour qu’eux aussi puissent se reposer dans la joie et l’allégresse dans une « DEMEURE » car comme l’a dit Jésus de Nazareth :

« Il y a beaucoup de « DEMEURES » dans la maison de mon Père » ( Jn XIV : 2 ) 

Je tiens à vous prévenir que je ne fais partie d’aucune secte ou religion. 

Ma religion ? … 

Ma Conscience, avec comme Juge Suprême EL-SHADDAÏ et comme assesseur son Fils Jésus le Nazaréen 

Vous, mes semblables, vous n’êtes pas obligé de me lire pour vous transformer et vous apercevoir par vous-même combien ai-je raison car vous avez le « LIBRE-CHOIX », vous êtes responsable de vous ! …, alors pour moi cela ne change rien. 

Ce que j’écris ci-dessous, je le fais uniquement pour vous, car j’aime mes semblables, tous sans aucune exception !

——————————————————————- 

Je tiens à préciser qu’il est important pour vous de lire le chapitre précédent avant de lire le nouveau chapitre. La compréhension sera meilleure pour vous. 

——————————————————————- 

  

 Hypocrisie Chrétienne … 

  

Chapitre N° 1 

  

Les Évangiles cachés 

  

Une petite parenthèse 

Dans mes explications et constatations j’ai oublié de vous poser cette référence au sujet de Marie de Magdala . 

Luc VIII : 1 

« « Et il advint ensuite qu’il cheminait à travers villes et villages, prêchant et annonçant la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. Les Douze étaient avec lui, ainsi que quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits mauvais et de maladies : Marie, appelée la Magdaléenne, de laquelle étaient sortis sept démons …// » » 

  

Ceci étant fait, je vais maintenant revenir à ce livre nommé « BIBLE ». 

En premier, comment ont été choisi les « Évangiles », et que content ces quatre « Livres » ? 

Pour le moment, je ne fais que citer les écrits historiques, donc c’est de la copie, rien ne vient de ma réflexion personnelle. 

— Au I et II ième siècle circulait dans la mouvance primitive du christianisme un certain nombre d’Évangiles. Bien avant les Évangiles synoptiques il y avait trois évangiles qui circulaient en Israël et en Syrie, celui de Matthieu aux Hébreux, l’Évangiles des Ébionites ( évangile des pauvres, ceux qui avaient tout vendu pour suivre Jésus le Nazaréen et ses Disciples, et qui avaient offert cet argent pour que la communauté puisse vivre ) et des Nazaréens, écris en araméen et en chaldéen, ancien hébreux. 

Ils étaient très fidèles des Lois et Préceptes d’EL-SHADDAÏ, mais aussi des authentiques enseignements du Jésus de Nazareth historique, son FILS. Cela leur valurent d’être marginalisés par les disciples de Paul, Saül de Tarse. — 

Tout ce que je vous écris ci-dessus et ci-dessous sont des faits historiques authentiques. 

— Aujourd’hui ces Évangiles sont considérés comme judéo-chrétiens, donc apocryphes ( que l’on ne doit pas dévoiler ). On retrouve des passages dans l’évangile de Thomas, mais Nicéphore, lui, attribue 2200 lignes à ces Évangiles.

Saint Jérôme ( 340-420 de J-C. ) mentionne un évangile en usage chez les Nazaréens écrit en araméen et en hébreux ancien. Selon lui il existait un exemplaire à la bibliothèque de Césarée. 

 —extrait : Évangile des Nazôréens, fragment II, Jérôme contre les pélagiens, III, 2 — : 

« « …dans l’évangile des Nazôréen il est encore dit : 

« Si ton frère a péché en parole et t’en a offert réparation, pardonne-lui sept fois en un jour. » 

 Son disciple Simon lui dit :  

« Sept fois en un jour ? » 

Le Seigneur lui répondit ainsi :

 « Et bien plus, je te le dis : jusqu’à soixante-dix fois sept fois ; car même chez les prophètes, après leur onction d’Esprit sain, il s’est trouvé des paroles de péché. » » 

Un autre extrait du même Évangile 

Toujours Jérôme : Commentaire sur Matthieu, II : 

« «  Dans l’Évangile dont se servent les nazaréens et que beaucoup désignent comme l’original de Matthieu, cet homme à la main desséchée est qualifié de maçon, comme on le voit dans les mots par lesquels il implore un secours : 

« J’étais maçon, et c’est par mes mains que j’arrivais à vivre ; je t’en prie, Jésus, rends-moi la santé, de façon à ce que je n’aie pas la honte de mendier ma nourriture. » » 

Évangiles des Ébionites : Épiphane dans la « Boîte à remèdes, XXX,13,2-3 » : fragment III 

« «  …dans l’Évangile hébraïque …, il est rapporté ceci : 

« Il y eut un homme du nom de JÉSUS de [ …], il avait environ trente ans [ …] qui nous choisit. Il vint à Capharnaüm, entra dans la maison de Simon surnommé Pierre, ouvrit la bouche et dit : 

« En passant le long du lac de Tibériade, j’ai choisi Jean et Jacques, fils de Zébédée, Simon, André [ ……] Thaddée, Simon le Zélote, Judas Iscariote ; et toi Matthieu, je t’ai appelé alors que tu étais assis au bureau des taxes et tu m’as suivi. Je veux ainsi que vous soyez douze apôtres pour témoigner auprès d’Israël. » » 

Pour le premier Évangile de Matthieu, Ignace d’Antioche ( 35-107 ou 113 de J-C. ),  Épiphane ( 315-403 de J-C. ), Hégésippe ( 115-180 de J-C. écrivain chrétien ), Clément de Rome (  environ 40-130 de J-C. a été un disciple de Paul de Tarse ), Origène ( 185-253 ), Eusèbe de Césarée ( 265-340 ), avaient connaissance de l’Évangile aux Hébreux et possédaient une copie de celui-ci. Même Cyrille de Jérusalem ( 315-386 ) cite cet Évangile. 

 L’Évangile de Matthieu en araméen est attesté et connu de Papias. 

Papias Évêque de Hiéropolis en Phrygie. Il a connu l’Apôtre Jean, et était l’ami de Polycarpe de Smyrne -( Izmir aujourd’hui ville de Turquie, Moyen-Orient )- ( 69-155 ). Il a écrit un ouvrage en cinq livres — Explication des paroles du Seigneur Jésus – Son œuvre est aujourd’hui perdue, mais il reste quelque phrase cité par Papias et Irénée de Lyon. — 

Parenthèse : œuvre non perdue pour tout le monde. Je serai curieux de visiter l’ENFER du Vatican, je suis sûr de découvrir une partie de l’œuvre de Papias ainsi qu’une copie de l’Évangile aux Hébreux, le premier Évangile de Matthieu écrit en araméen. 

— « Sur Matthieu il dit ceci : Matthieu réunit donc en langue hébraïque les logia (de Jésus) et chacun les interpréta comme il en était capable » 

Parole de Jésus : « …«  …il a dit qu’il y aura mille ans après la résurrection des morts et que le règne du Bien-Aimé aura lieu corporellement sur cette terre. » 

Eusèbe de Césarée : je cite : 

« Matthieu, en effet prêcha d’abord aux Hébreux. Comme il devait aussi aller vers d’autres, il livra à l’écriture, dans sa langue maternelle, son Évangile, suppléant du reste à sa présence par le moyen de l’écriture, pour ceux dont il s’éloignait ». 

De même Irénée de Lyon avait écrit en 180 : 

« Ainsi Matthieu publia-t-il chez les Hébreux, dans leur propre langue [le texte dit “hebraioi dialecto”, soit “en araméen et pour les hébreux”], une forme écrite d’Évangile, à l’époque où Pierre et Paul évangélisaient Rome et y fondaient l’Église. » 

Une question reste ; est-ce que l’Évangile de Matthieu aux Hébreux écrit en logia de Jésus, a vraiment disparue ?… 

Les historiens sont divisés sur cette pensée car il existe des bribes de Manuscrits d’un Évangile hébraïque. 

Clément d’Alexandrie : Stromates II, 9, 45, 5 puis V, 14, 96, 3 Évangiles des hébreux : 

« C’est ce qu’on trouve aussi écrit dans l’Évangiles des hébreux : 

« Qui se sera étonné deviendra roi, et qui sera devenu roi aura le repos. » 

« Qui cherche n’aura pas de cesse qu’il ne trouve ; quand il aura trouvé, il sera émerveillé ; une fois émerveillé, il deviendra roi ; devenu roi, il aura le repos. » 

( cf. Tradition de Matthias – Fr évang-, fragment I ) 

Étonnant ce passage car l’Évangile de Thomas est d’une similitude parfaite. ( logia 2 )

— «  Cet Évangile de Thomas atteste d’un stade vraisemblablement très ancien de la tradition des « logia » de Jésus a conduit à dater celui-ci du Ier siècle. » — ( les références sont plus longues que le texte ) 

Jérôme : commentaire sur l’Epître aux Éphésiens, III : Évangiles des hébreux : 

« …, conformément aussi à l’Évangile hébraïque, où nous lisons que le Seigneur Jésus dit à ses disciples : 

« Ne soyez jamais joyeux tant que vous n’aurez pas regardé votre frère avec amour » 

Toujours Jérôme dans « les hommes illustres, II » Évangiles des hébreux : 

«  … Jésus ressuscité apparaît pour un repas : 

Quand le Seigneur eut donné le linceul au serviteur du prêtre, il alla vers Jacques et lui apparut.

« Apportez une table et du pain ! » 

Et suit aussitôt : Il prit le pain, le bénit, le rompit et le donna à Jacques le Juste en disant : 

« Mon frère, mange ton pain, puisque le Fils de l’Homme est ressuscité de ceux qui dorment. » — 

Vous constaterez que le terme « frère » est employé ici en terme général, comme je l’employais moi-même avec mes amis iraniens. En effet, Jacques le Juste était un des fils d’Alphée, qui était aussi nommé Jacques le Petit ou le Mineur, frère de Matthieu et de Jude nommé aussi Thaddée. 

  

Prochainement vous aurez la suite.

En attendant prenez soin de vous et portez-vous bien !

Salutations cordiales à Tous !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

123
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus